Fête en l'honneur de Leurs Majestés [PV tout le monde] - Page 2
FACTS

La ville de Birmingham compte actuellement 22 Purs, 6 Purifiés et 25 Impurs, la Résistance semble recruter plus de membres que l'Ordre du Phénix, il serait peut être bon de se méfier de ce regroupement.
Les les femmes deviennent importantes et prédominantes, au détriment du sexe masculin, pourtant si charmant.




 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Fête en l'honneur de Leurs Majestés [PV tout le monde]



l'impureté sera traitée et éradiquée
MUGGLE SUPREMACY ☾ ::  :: Centre ville :: Château Yaxley
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage

avatar



MESSAGES : 278 LOCALISATION : Au Palais Royal, sans aucun doute ; ou dans les jardins parfois. EMPLOI : Reine à temps plein ; Romancière à ses heures perdues. Elle publie des ouvrages sous un nom de plume "Della Bee"

carnet personnel
DANS TA POCHE: Un stylo, un mouchoir en soie, un rouge à lèvres.
TON PATRONUS: *Rire*
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Fête en l'honneur de Leurs Majestés [PV tout le monde]   Mar 10 Jan - 17:46

TENUE DE NENYA

La magnifique berline immobilise ses roues face à l’immense château Yaxley. La Reine arque un sourcil tout en lançant un regard équivoque à son époux : le vieux bougre ne lessive pas sur l’opulence de sa soirée mondaine. Elle caresse du bout des doigts le carton d’invitation qu’elle dépose délicatement sur le cuir moelleux qui compose la banquette arrière du véhicule. Un petit rire s’échappe de ses lèvres rouges alors que son Roi fait signe au voiturier de leur ouvrir la portière. Un poing tendu en guise d’appui, Nenya effleure à peine la parcelle de peau du chauffeur lorsqu’il l’aide à sortir sans encombre. Elle plisse les yeux pour mieux observer la silhouette imposante de la bâtisse qui se découpe dans le noir. Les fenêtres brillent de mille feux, le château resplendit dans la bise du soir. Un frisson parcourt son échine, elle referme doucement son manteau de fourrure blanc cassé. Silencieusement, elle glisse son bras en dessous de celui d’Erwin, et tous deux, ils franchissent l’entrée du Palais.

Des domestiques s’empressent de les décharger de leur manteau, laissant apparaître Nenya dans une robe vaporeuse en soie, d’un beige couleur chair. Ses talons battent le sol dans un rythme lent mais entraînant. Si au début son attention est attirée par les tableaux qui ornent le long couloir qui mène jusqu’à la salle de réception, elle finit par s’en lasser bien rapidement. Si bien que lorsque le couple royal arrive enfin à l’entrée de cette salle, ils sont immédiatement accueillis par l’hôte de soirée : l’illustre Archibald Yaxley. Mes hommages, cher Monsieur, psalmodie la Reine d’une voix voluptueuse. Son regard polaire se laisse emporter dans une contemplation à 360 degrés des lieux, de la décoration et pour finir des convives. Alors qu’on lui propose une coupe de champagne dans laquelle elle y trempe ses lèvres après avoir trinqué avec son époux, elle pose son regard sur une jeune femme qu’elle reconnaît immédiatement. Miss Tywain, quelle agréable apparition ! Vous voir en civile est chose rare. Une constatation, une occasion forte appréciable pour ladite personne, connue pour être la Chef des Patrouilleurs au sein de l’Ordre du Phénix, cette organisation qui œuvre pour la protection des habitants de Birmingham. Une pensée amère lui traverse l’esprit, alors qu’elle se remémore l’épisode embarrassant du vin contaminé survenue lors de son anniversaire de mariage. Un sourire étire ses lèvres alors qu’elle essaye de faire abstraction de ce petit résidu d’agacement qui ne quitte jamais ses pensées, même les plus profondes. Son visage est lisse, son visage ne se plisse pas. J’espère que vous passez une agréable soirée Miss. Elle pose à nouveau son regard sur le vieil homme. La décoration est forte agréable Sir Yaxley, je dois dire que vos décorateurs ont bon goût, avoue-t-elle du bout des lèvres alors qu’elle offre son attention aux deux protagonistes tout en lançant un regard complice à son époux.

@Erwin Archdeacon @Ulyana Tywain @Archibald Yaxley


COULEUR DIALOGUE : slategray



I never loved you. i locked you up, wanting to keep you. that is not love, that's possession  — Possessed by destruction
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 116 EMPLOI : esclave de la famille ayling

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Fête en l'honneur de Leurs Majestés [PV tout le monde]   Mer 11 Jan - 20:20

Elle est invisible parmi la foule. Bel et bien présente à cette réception mais personne ne fait attention à l’esclave qu’elle est. Parce que c’est ainsi que ça se passe. Elle doit être là pour sa maitresse mais il ne faut pas qu’elle se fasse remarquer. Pourtant, qu’est-ce qu’elle pouvait aimer se faire remarquer à l’époque Arianna. Mais ce temps était révolu. Elle n’était plus qu’une esclave. Elle se tenait à ce rôle qui lui collait à la peau. Son regard se porte sur les lieux. Oui, les Yaxley ne semblent pas avoir perdu de leur superbe. Comment ont-ils réalisé ce tour de force, c’est une question qu’il est intéressant de se poser. Après tout, ils étaient des mangemorts reconnus à l’époque. Comment peuvent-ils avoir conservé leurs privilèges est une belle énigme.

Son regard se porte sur la brune qui vient de les apostropher. Une chaise ? Elle se tourne vers sa maîtresse, bien trop occupée avec le prince, la famille royale et le reste des invités pour faire attention à ce qu’elle peut bien faire. « Je pense qu’il est préférable que nous restions debout. » Elle répondait au passage pour Doraleen qui devait être perdue. Il n’aurait pas fallu qu’elle commette un impair. Encore moins en public. « Il faut que nous restions disponibles. » Oui, il le fallait. Aujourd’hui comme à jamais. Elle ne rajoute rien. Mieux vaut se concentrer sur les environs. Son regard se porte sur sa maîtresse. Elle sourit, tant que c’est ainsi, elles ne doivent pas craindre grand-chose. Mais les situations changent si rapidement qu’il lui faudrait rester sur le qui-vive.
@doraleen @iseult
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 392 LOCALISATION : A l'université, chez elle, dans un bar EMPLOI : étudiante en médecine

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: un aigle, souvenir de ses Alpes natales et libre comme le vent
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Fête en l'honneur de Leurs Majestés [PV tout le monde]   Dim 15 Jan - 14:50

Ton regard glisse sur la robe que tu vas porter. Aujourd’hui, toi, Emeline Fisher, tu vas aller à cette réception chez Archibald Yaxley. Tu ne sais pas pourquoi, mais tu as envie de te mêler au monde et puis, tu as reçu l’invitation. Tu sais que Wilheilm ne t’accompagnera pas. Il n’a pas envie de se rendre chez un Yaxley, mais ton fiancé ne définit pas tes actions et ce que tu fais alors tu t’y rends. De toute façon, tu devrais croiser des personnes que tu connais là-bas. Tu es peut-être d’une famille modeste mais tu t’es déjà rendu à nombre de cérémonie et tu as des amis dans toutes les tranches de la population, qu’ils soient riches ou pauvres, purs ou impurs, libres ou enchainés. Tu enfiles ta robe et montes dans ta petite voiture. Pas besoin de chauffeur, inutile de jouer sur les apparences, tous ici savent que tu n’es pas une grande de ce monde. Mais tu trouveras ta place, un jour.

Tu salues celui décrit par ton fiancé comme un ancien mangemort poliment. Il sait qui tu es comme l’inverse est également vrai. Après tout, il était celui qui enchérissait également sur Lykaïa le jour de l’anniversaire de mariage du roi et de la reine. Ton regard se porte alors sur les personnes accompagnant le maître de cérémonie. Tu leurs fais les salutations propres à leur rang. « Mon roi, ma reine. » Tu ne sais pas vraiment comment te comporter en leur présence, c'est pour ainsi dire la première fois que la situation est rencontrée. De la famille royale tu ne connais vraiment qu'une des cousines que tu as rencontrée lors de tes études. Tu te tournes vers la dernière protagoniste. « Madame, enchantée. » Tu reconnais immédiatement les habits si caractéristiques des membres de l’Ordre du Phénix. Qui est-elle exactement, tu ne sais pas. Mais tu devrais le découvrir au cours de la cérémonie.

@archibald yaxley @ulyana tywain @nenya archdeacon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 64 LOCALISATION : Dans l'appartement de sa maîtresse à l'intérieur des casernes. EMPLOI : esclave au service d'Ulyana Tywain.

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Fête en l'honneur de Leurs Majestés [PV tout le monde]   Jeu 19 Jan - 10:12


La réception
en l'honneur de Leurs Majestés
Réception : des gens que cela excède de recevoir des gens que cela excède de venir et qui n'invitent que par utilité des gens qui ne viennent que par intérêt.


Du bout des yeux, j’avais regardé Ulyana Tywain se préparer, courber ses longs cils noirs d’un mascara, coloré ses paupières d’un blanc nacré, souligné d’un trait ses grands yeux couleur océan d’eye liner, peint ses lèvres d’un rouge sanguin. Je lui enviais ce moment, je voulais lui arracher cette robe qui dessinait si bien les courbes de ses hanches, qui dévoilait ni trop ni trop peu ce dos cambré. Pourtant, c’est l’indifférence, que je devais feindre, ne rien laisser paraître, ne pas lui montrer à quel point je voulais être à sa place...ce n’était pas correct. Inapproprié. Même la surprise lorsqu’elle me tendit quelques tubes de maquillage, je la ravalais en écoutant les ordres qu’elle me donnait: être belle.

Lorsque mes yeux avaient croisés le reflet de cette coiffeuse luxueuse, j’avais à nouveau senti cette odeur de vieux grenier, de parfum mélangé aux corps perlant de sueurs, je me revoyais les plumes dans les cheveux, les strass aux coins des yeux, une étrange nostalgie s’était bloqué au fond de ma gorge… Être belle.

Pourtant, en cet instant, malgré mes yeux maquillés de noirs, mes lèvres relevées de rouge, cet uniforme pourpre m'étiquetait plus repoussante que jamais. Il ne me restait plus que mes gestes pour séduire, mes lèvres pour plaire. Plaire, autant que l'on m'avait enseigné depuis toutes ses années, être désirée, servir, procurer du plaisir. Nouvelles vocation, nouvelle fonction. Ma maîtresse m’avait planté là, sur le porche d’une immense demeure, m’annonçant que j’avais ma soirée de libre. Je ne pouvais cependant pas oublier que j’étais sa propriété, avec le badge qu’elle m’avait épinglé, avec le bipeur qu’elle m’avait glissé. Libre… Libre de la servir, de lui récolter assez d’informations pour qu’au mieux elle me récompense, pour qu’au pire elle ne me châtie pas d’une quelconque manière, d’un de ces petits jeux de manipulations dont elle s’amuse si ouvertement. J’avais esquissé une approbation, l’avais regardée s’éloigner de sa démarche si confiante. Mon tour était venu de jouer, au milieu de ces invités. J’avance, lentement, la tête haute, la démarche fière et féline, cette démarche que l'on ne m'avait jamais ôté. Le bourdonnement des conversations atteint mes tympans. Gracieusement, je me glisse entre les groupes, jette des regards courbes mes hanches, tend l’oreille. Le jeu à commencé, sans que je ne puisse y remédier...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 82 LOCALISATION : Birmingham EMPLOI : Princesse royale et ministre de la Justice, marraine de nombreuses fondations

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Fête en l'honneur de Leurs Majestés [PV tout le monde]   Jeu 19 Jan - 20:54




Fête en l'honneur de Leurs Majestés
Iris • tout le monde
Je ne cache pas un sourire amusé lorsque j'attends la remarque de mon frère au sujet d'être heureux ou complètement ivre à cause de l'alcool. Je reconnais que je sais guère si mon cadet a déjà connu une grosse gueule de bois. Ayant choisi de faire des études par correspondance, il est encore au palais sous la surveillance plus ou moins étroite de nos parents en permanence. Cela peut compliquer considérablement la tâche quand il s'agit de faire quelques excès. Néanmoins, j'ai confiance en Sebastian pour faire preuve d'imagination sur ce sujet. Je me garde cependant bien de l'interroger publiquement à ce sujet. Il ne manquerait plus que sa réponse tombe dans l'oreille d'un paparazzi en mal de sensation ! Et puis, si je viens à avoir une information pareille, je peux difficilement le gronder pour avoir eu une cuite car j'en ai aussi eu par le passé.

A la place, avec d'infimes précautions, j'interroge mon frère sur ce qu'il peut penser de la fiancée de notre frère Tristan. A mots couverts, je laisse percevoir mon avis sur la question. Si je me contente d'acquiescer lorsqu'il énonce être parvenue à la même conclusion que moi concernant la cavalière de Tristan, je ne peux m'empêcher de tourner violemment la tête en sa direction quand il évoque le physique de la Ayling. J'ai bien du mal à ce qu'une expression choquée apparaisse sur mon visage. Je ne m'attendais surement pas à une remarque de ce genre de sa part. Quelque part, Sebastian demeure le petit bébé que j'ai tenu dans mes bras quand je suis rentrée au collège. Avoir ce genre de conversation est toujours déroutante pour moi.

-Je la trouve quelconque, finis-je par dire doucement. Mais il faut dire que je ne suis pas intéressée par ce genre de personne, tu comprends ? Rajoute-je d'un ton moqueur.

Définitivement, les relations féminines ne sont pas mon truc, je préfère largement un beau garçon pour avoir des jeux adultes. Même sans ça, la fiancée de Tristan n'est définitivement pas le genre de femmes qui pourraient éventuellement me faire changer de bord.

Alors que Sebastian nous mène chez notre frère, je me contente d'un sourire aimable alors que je salue d'un élégant bonsoir l'ensemble des personnes présentes. Néanmoins, comme le protocole l'exige, je reste le dos droit alors que la fiancée de mon frère plonge dans une révérence face à nous. Mon visage reste neutre tandis qu'elle engage la discussion. Je demeure également impassible quand elle continue à faire des compliments à mon égard. Et ce n'est pas les compliments concernant mon action au gouvernement qui adouciront mon jugement.

-Je ne suis qu'une simple femme que Sa Majesté Royale mon père a eu la magnanimité d'accorder sa confiance pour détenir le porte-feuille de la Justice, réplique-je poliment à Miss Ayling. De plus, il serait réducteur que de penser que je sois la seule à recevoir les louanges pour l'action d'un ensemble de personnes. Je pense qu'il serait donc louable que vous adressiez vos compliments également à mes frères, Son Altesse Royal le prince Sebastian qui a eu la gentillesse de m'assister personnellement dans ma tâche en plus de ses études qu'il mène avec succès par correspondance ou à Son Altesse Royale le prince Tristan qui fournit un avis des plus précieux pour le secrétariat à la jeunesse.

Puis, mon regard se porte sur une jeune femme blonde dans l'assistance. J'ai pu l'observer quelques instants auparavant et je suis désormais à peu près certaine d'avoir pu la voir au Palais.

-Et il me semble aussi que cette jeune dame ici présente soit aussi à remercier pour son travail dans le gouvernement. Je crains malheureusement de ne pas connaître votre nom, ma lady, m'excuse-je avec un sourire contrit. Pourriez-vous me le dire, je vous en prie ? Il me semble en effet qu'il soit nécessaire que Miss Ayling le sache pour vous féliciter également.

Tour à tour, j'ai désigné d'un geste aimable le reste des personnes autour de nous que je sais travailler plus ou moins de manière sûre au bon fonctionnement de notre pays. Un doux sourire n'a eu de cesse de rester sur mes lèvres. Pense-t-elle réellement que je vais être sensible à sa misérable cour ? L'hôte de ses lieux a su le faire avec plus de tact et de savoir vivre qu'elle. Définitivement, ma première impression se confirme.

-Oh ! M'exclame-je poliment en ayant le regard vers l'entrée. Sebastian, allons présenter nos salutations à Sa Majesté le Roi et à Sa Majesté la Reine, ils viennent d'arriver. Bonne soirée à toi Tristan, bonne soirée à vous Madame Bourbon et Mademoiselle Ayling.

Discrètement, je sers le bras de mon frère pour lui faire tourner les talons en direction de nos parents. Qu'on aille les saluer sur l'instant ou non m'importe peu. J'ai définitivement besoin de m'éloigner pour éviter quelques gestes fâcheux comme renversé accidentellement ma flute de champagne sur la robe de cette fiancée...
Fiche codée par NyxBanana


Tenue d'Iris


UC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 75 EMPLOI : Etudiant en journalisme

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Fête en l'honneur de Leurs Majestés [PV tout le monde]   Sam 21 Jan - 19:44

Ce n’était pas la peine qu’Iris le regarde comme cela, il ne faisait qu’énoncer une vérité. Elle était belle, cette fiancée, désirable même, mais il n’irait jamais l’avouer. Il savait pertinemment de toute manière qu’il était trop jeune pour elle, et il respectait bien trop son frère  -et ses parents- pour tenter quoi que ce soit. Cela restait donc juste une belle femme désirable pour lui, point final. Pour le reste, il était difficile de la juger de la juger au loin et c’est bien pour cela qu’il avait proposé de se rapprocher d’eux. Il sourit néanmoins à sa sœur et lui souffla doucement

Je comprends totalement, mais il n’en reste pas moins que je la trouve belle, physiquement parlant, après cela n’engage non seulement que moi, mais en plus l’apparence ne veut rien dire sur le fond d’un individu.

Il haussa les épaules et les mena jusqu’à son frère – quelques inconnus- et sa fiancée, qu’il ne tarda pas à saluer. Il eut un petit sourire ç son frère lorsqu’il leur dit qu’il était resplendissant. Il allait lui retourner le compliment mais Margeory prit la parole, il haussa un sourcil très légèrement mais ce n’était nullement par ce que les propos de la femme le choquaient, mais plutôt vu la tête que sa sœur tirait. Cela ne disait franchement rien de bon, mais il ne fit aucun commentaire là-dessus. Iris s’aurait très bien s’exprimer en temps et en heure… ce qui arriva d’ailleurs beaucoup plus vite qu’il ne l’aurait pensé… et elle enchaina avec un court monologue plutôt dur, même s’il était flatteur pour son égo. La pauvre femme n’avait pas utilisé les bons mots et visiblement cela restait en travers de la gorge de son aînée. Il fit un léger sourire à sa sœur, puis à la femme, ne sachant pas trop où se placer. Il était clair que sa sœur se défoulait parce qu’elle n’appréciait pas cette femme –même si elle Margeory avait fait une minime erreur- et c’était quand même fort dommage. Il regarda Tristan, puis les autres personnes autour d’eux susceptibles d’avoir entendu cela. Il se racla finalement la gorge et chercha les bons mots pour tenter de calmer tout le monde sans faire aucune esclandre qui pourrait être reprise dans un quelconque journal et donc jouer en sa défaveur.

Ce que voulait dire Iris, c’est qu’elle n’est pas forcément la seule à féliciter, car, il y a tout un engrenage pour que tout marche à la perfection, et chaque personne est donc … disons essentielle au bon fonctionnement  pour cette partie-là du gouvernement. Il eut un petit sourire avant de continuer Comme vous avez pu le voir, son travail lui tient énormément à cœur. ajouta-t-il plus doucement.

Ce qui signifiait, à demi-mots,  que c’était entre aitre pour cela qu’elle avait sorti tout cela. Bien sûr il avait voulu écarter la piste du « je ne sens pas du tout cette fiancée de Tristan ». Il ne voulait pas rabaisser sa sœur, bien au contraire l’encenser, faire tout ce qu’il fallait pour ne pas que cette situation joue en sa défaveur ou qu’elle soit montrée du doigt pour X ou Y raison, les Ayling étaient probablement puissant. Mieux ne valait pas se les mettre à dos.

Le travail qu’elle fournit est vraiment exceptionnel, même si elle aime partager sa réussite avec tout le monde, il faut bien avouer que c’est en grande partie grâce à elle que tout fonctionne aussi bien !

Ou pas, mais, même s’il faisait de son mieux pour réussir dans les tâches que lui donnaient sa sœur, il n’en restait pas moins qu’un étudiant, qu’un « gamin » de 18 ans qui ne s’y connaissait pas trop dans la vie, un simple disciple. Il ne méritait pas forcément autant de louanges, même si cela lui faisait extrêmement plaisir s’entendre cela. Heureusement l’arrivée de leurs parents coupa court à la conversation.

Passez tous une excellente soirée.  Tristan on se verra probablement demain, et, Mademoiselle Ayling, on se reverra probablement rapidement, non ?

Du moins il l’espérait, parce qu’elle l’intriguait. Il avait envie de la connaitre un peu plus, de voir si l’intuition de sa sœur était fondée ou non, et on ne pouvait pas dire qu’il pouvait réellement se faire une idée avec ce qui venait de se passer ici. Il suivit donc sa sœur, le bras serré dans celui de sa sœur et il lui souffla doucement :

Pourquoi est-ce que tu l’as descendu comme ça ? Ca se voyait comme le nez au milieu d’une figure que tu la méprisais, pour que tu lui dises ce genre de choses ! ou alors c’est peut-être parce qu’il savait qu’elle ne l’appréciait pas qu’il trouvait que cela s’était un petit trop vu. On rejoint les parents ou c’était juste une excuse pour s’esquiver ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 197

carnet personnel
DANS TA POCHE: Une vieille photo de sa fille Iseult dans ses bras et un calpin aux armoirires des Yaxley où il note diverses idées pour des médicaments à venir.
TON PATRONUS: Le sien était un chat. Symbole de moquerie pour certains, mais qui correspondait parfaitement à Archibald.
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Fête en l'honneur de Leurs Majestés [PV tout le monde]   Dim 22 Jan - 18:05




Fête en l'honneur de Leurs Majestés
Archibald • tout le monde
Je bois avec une certaine satisfaction ma coupe de champagne. La fête est parfaitement sans la moindre tâche d'évènements indésirée, plusieurs rejetons Archdeacon ont fait l'honneur de leur présence... Définitivement, je pense que cette soirée va avoir un article particulièrement élogieux dans un quelconque papiers en manque de sensations. Enfin, il faut que cela continue pour que l'élogieux ne cesse de s'augmenter en superlatifs. Il n'y a jamais assez de superlatifs pour décrire quelque chose car cela permet de les inscrire dans l'Histoire. Comme le disait ma défunte grand-mère, une fête ne peut être considérée comme réussie si elle a suffisamment d'évocations dans les potins des mois à venir. Je partage sans l'ombre d'un doute l'avis de mon ancêtre.

Alors que je discute avec la cheffe des patrouilleurs, Madame Uylana Tywain, un nouveau flot d'invité pénètre dans la pièce. Je ne mets que peu de temps à reconnaître les invités. Il l'est difficile de ne pas le faire alors que leurs portraits ornent les murs de cette fête donnée en leurs honneurs. Je ne pensais sincèrement pas que les parents viendraient accompagner leurs royaux enfants. Néanmoins, je ne vais guère cracher dessus car la présente de plus de la moitié de la famille royale à la fête que j'organise est une faveur des plus délectables. Moi, Archibald Yaxley, issue d'une lignée si ancienne, est assez dans les faveurs de Leurs Majestés pour que je sois honoré de la présence. Quelques familles "purs" doivent s'étrangler avec leurs boissons. Quel délicieux sentiment !

-Votre Majesté ! Permettez-moi de vous adresser mes hommages les plus respectueux et mes plus chaleureux remerciements que d'honorer ma modeste fête de votre présence.

Comme le veut la bienséance, je retourne d'abord les salutations à la reine en lui baisant la main avant de faire de même avec son époux puis de leur proposer de la boisson. Bien que mon ton soit très respectueux envers eux et que mon visage affiche un sourire humble, la poignée de main que j'adresse au roi est raide. Qui est le plus raide de nous deux en cet instant ? Je ne saurais le dire. A moins qu'il ne se délecte de l'ambiance tel un porc se roulant dans sa soue ? Cela ne me surprendrait même pas si cela est le cas.

Mon attention se reporte sur la Reine alors qu'elle s'adresse à nouveau quelques mots à mon attention. Mon sourire s'élargit lorsque je l'entends. Mes yeux brillent de fierté alors que je fais un signe à Iseult à l'autre bout de la salle de venir me rejoindre.

-Je suis bien aise, Votre Majesté, que la décoration soit à votre goût. Il aurait été des plus inconvenants que vous ne soyez pas à l'aise dans le décor de ma maison. Néanmoins, je crains de devoir nier la propriété de l'ajustement de la décoration. Cependant, vous conviendrez que les choix opérés sont à la hauteur de la noble et ancienne maison des Yaxley, Madame.

Alors qu'Iseult est enfin à mes côtés, je passe un bras autour de sa taille afin de la rapprocher de moi au possible.

-Voici la jeune femme qui est à l'origine de la décoration. Je ne pense pas que vous la connaissiez. Il s'agit d'Iseult et je dois vous avouer que je suis fier, presque autant que si j'étais son père, que son travail vous plaisent.

J'accompagne mes mots d'un sourire alors que je regarde le roi plus que la reine. Si je le pouvais, je me giflerai devant mon attitude. Pourtant, je pense chacun de mes mots. Je ne peux le crier au monde qu'Iseult est ma fille et cela me frustre au plus haut point. Même si j'agis devant le roi et la reine comme tel, ne pas l'être officiellement est une vraie torture.

-Je crains que je ne doive m'absenter quelques instants pour vérifier que tout se passe bien en cuisine. Iseult ! Finis ce que tu étais en train de faire et viens me rejoindre !

Mon ordre claque de manière sèche. Pour une fois, je remercie les émotions que je ressens envers ma situation familiale pour ne pas avoir à trop surjouer les ordres détestables que je donne à ma fille. Pourtant, je n'ai guère le choix si je ne veux pas qu'elle subisse des punitions une fois qu'elle aura quitté la protection de la demeure familiale.

-Je vous reverrai après le discours. En espérant que vous passerez une très bonne soirée, Vos Majestés Royales.

Sur ces quelques mots, je m'éclipse en direction des cuisines. Rejoindre les cuisines pour vérifier si tout va bien est un impératif des plus urgents. Avec la présence du roi, de la reine et de leurs enfants, un incident serait définitivement des plus compromettants. De plus, il est nécessaire pour moi de refaire le discours que j'avais prévu. Ne pensant pas que le roi et la reine viendrait, je n'avais pas inclus certaines références d'usage. Il ne me reste que peu de temps avant de pouvoir le faire...

A la porte de la cuisine, je me rends finalement compte que je n'ai pas salué la jeune femme arrivée en même temps que les personnes royales. Cela est regrettable mais cela aurait été encore plus si j'avais manqué de politesse à Erwin et Nenya Archdeacon.

---

Dans l'une des entrées de la salle de la réception, à l'abri des regards, je réajuste ma cravate dans un miroir. Tout se passe pour le moment à merveille. Enfin, cela le sera une fois que j'aurais prononcé le discours. En tant qu'hôte de la fête, je me dois d'en faire un. Reste à savoir si j'aurais l'éloquence nécessaire pour toucher mon auditoire.

Lissant une dernière fois mes cheveux, j'attrape la coupe de champagne qu'un esclave à laisser comme voulu à cet endroit. Ne pas avoir de verre en main pour porter un toast serait des plus ridicules.

Mon verre en main, je me place au milieu de l'entrée, sous le portrait de Leurs Majestés. Rapidement, je parviens à faire silence dans la salle pour que je puisse commencer.

-Mes dames, Mes Sires, je vous remercie toutes et tous d'avoir répondu présents à mon invitation.

J'incline poliment la tête en direction de l'assistance afin de la saluer.

-Depuis plusieurs siècles, la noble, ancienne et illustre famille des Yaxley tient une place prépondérante sur la scène politique de notre pays. Il est vrai que, par choix, mes ancêtres ont choisi de se projeter sur le devant de la scène sorcière plutôt que la seule et légitime scène. C'est un choix que je regrette, d'autant que mon ancêtre, George Yaxley, a plus côtoyé de près le Grand Condé, cet illustre prince du sang français auteur de tellement de victoires si déterminantes pour son roi et grand mécène pour les plus illustres artistes de son temps.

Mon regard est attiré quelques instants par le portrait de cette si mémorable personne avant que j'enchaîne mon propos.

-Mais tout cela était avant l'instauration du secret magique en 1689. Alors que les sorciers s'acheminaient dans l'ensemble dans l'obscurantisme, le monde n'a eu de cesse de promouvoir le progrès et l'amélioration de la condition de vie des humbles. Bien entendu, cela ne s'est pas fait sans heurt : comment ne pas penser, en cet instant, aux difficiles heures des mandats de Lord Pitt le Jeune ? Tandis que notre pays s'efforçait de lutter contre l'avidité sans fin d'un petit général dictateur, mon ancêtre, Archibald Yaxley, le premier du nom, a collaboré avec le premier ministre de l'époque afin de pouvoir sauver nombre de personnes, qu'ils soient sorciers ou non, de la guillotine si meurtrière qui a ôté la vie d'un roi de droit divin.

Parler du premier Archibald Yaxley m'a toujours exalté car son histoire et son action sont dignes d'un roman d'aventure des plus rocambolesques, surtout qu'il a rencontré tellement de noms célèbres que cela ferait pâlir un grand nombre de personnes.

-Puis, le Royaume-Uni a connu le plus grand des règnes : celui de la reine Victoria qui a forgé notre pays tel qu'il est actuellement. Nombre de familles ici présentes ont pu s'élever à la fin de son règne grâce au dynamisme économique de l'époque. A plus d'un titre, nous sommes redevables à cette grande souveraine.

Je me tais quelques secondes pour reprendre mon souffle avant de continuer.

-Notre pays a toujours connu des périodes difficiles. Cette difficulté -ces difficultés devraient-je dire- prennent diverses formes. Pourtant, à chaque fois, nous parvenons à nous relever alors que nous ayons l'impression d'avoir lourdement chuter. Les récents évènements, qui sont encore frais dans nos esprits à tous, peuvent nous faire douter sur notre force.

Dans un effet assez théâtral, je hausse un peu le ton pour donner de l'énergie à mon discours.

-Je vous l'affirme, ici et maintenant, et ce, sans l'ombre d'une hésitation, que ces évènements vont prendre fin bientôt. Il est dans l'ordre naturelle des choses que les véritables seigneurs détiennent le pouvoir du pays afin de le mener vers une nouvelle ère de grandeur tel que nos ancêtres ont pu en vivre par le passé. Car, oui, n'en doutez pas un instant : nous acheminons vers une nouvelle ère de grandeur.

Finalement, je me décide à montrer ostensiblement mon verre à la foule. Il s'agit d'un geste tacite pour dire que je vais bientôt porter un toast.

-Mes amis, je vous propose donc de porter un toast. Un toast en l'honneur de ceux pour qui nous nous sommes réunis mais aussi qui nous ont fait l'immense et aimable honneur de leur présence ce soir : Sa Majesté Royal, le roi Erwin Ier et Sa Majesté Royale, la reine Nenya son épouse.

Ma main libre se lève en leur direction pour porter l'attention de la foule sur eux.

-Mais il convient également de ne pas oublier leur descendance qui, je l'espère, saura nous apporter la plus grande des joies le moment venu tel que leur noble ascendance les y appelle.

Et d'une voix très forte, je conclus :

-A Leurs Majestés Royales et à leurs enfants. Puisse une nouvelle ère de gloire venir promptement sur notre pays que nous aimons grâce à des actions justes et légitimes pour nos destinées communes !

On reprend mes mots avant que des applaudissements éclatent dans la salle. Sont-ils plus polis que sincères ? Je ne saurais le dire tant que je n'aurais pas discuté avec les convives.
Fiche codée par NyxBanana


ARCHIBALD YAXLEY ✽
Membre de la fière famille des Yaxley, cousin des Black et Purifié à la solde du gouvernement ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 143 LOCALISATION : Birmingham, par-ci ou par-là. EMPLOI : Etudiante en Economie & Secrétaire du Sénateur

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Fête en l'honneur de Leurs Majestés [PV tout le monde]   Lun 23 Jan - 14:56

Piquer le Prince est une réelle passion pour toi, petite Rosemary. Cette soirée est le moment opportun pour que tu puisses lui retourner ses nombreuses piques, surtout en présence de cette charmante Miss Ayling. La rousseur de sa chevelure caractérisant son appartenance à cette richissime famille, cette exquise personne semble prédestinée à se faire passer la bague au doigt par le Prince Tristan. Un heureux événement que ne semble pas partager le jeune homme, que tu observes du coin de l’œil pendant que tu sirotes ton champagne. Iwan et Rozen venant de partir, tu t’apprêtes à prendre congé lorsque ses Altesses Royaux, frère et sœur de Tristan, font leur apparition. Iris, la seconde enfant du couple royal, une jeune femme ravissante qui te rappelle la Reine en beauté, tu constates que la Princesse est bien sa fille. Puis Sebastian, le dernier Prince, le petit Prince des Archdeacon, le plaçant ainsi en cinquième position pour prétendre au trône de Grande-Bretagne. Les yeux pétillants, un sourire émerveillé étirant tes lèvres, tu t’adonnes naturellement dans une révérence salutaire comme protocolaire.

Dans une certaine réserve, tu laisses d’abord le Prince prendre la parole, mais à ta plus grande surprise, Miss Ayling prend le pas sur son fiancé. Tu t’empresses de faire disparaître ton haussement de sourcils perplexe avant de déclarer sereinement, à la suite de Tristan. Vos Altesses Royales, c’est un honneur de vous rencontrer. Tu n’oses pas glisser ta présentation, car la fiancée du Prince a entamé des louanges envers la Princesse Iris. Discrètement, tu adresses un petit sourire au Prince Sebastian en réponse à son questionnement. Oui tu vas parfaitement bien, Rosemary, et ta curiosité se délecte étrangement de la tournure que prend la discussion qui ne tarde pas à tourner au vinaigre. Bien que tu penses que Miss Ayling a commis une petite erreur, tu ne t’attendais pas à ce qu’elle se fasse battre aussi fort. Si bien que le monologue distingué de la Princesse, agrémenté d’une pointe de mépris à l’encontre de sa future belle-sœur ne t’échappe pas. Et lorsqu’elle s’adresse à toi, pour réclamer ton identité, tu t’empresses de lui répondre. Miss Bourbon, votre Altesse. Rosemary Bourbon pour vous servir mais je ne mérite nullement de remerciements, tout le plaisir est pour moi de servir le pays et la famille royale. Une inclination de la tête, et tu t’enfermes dans un silence de mort alors que les enfants royaux finissent par rejoindre le Roi et la Reine. Mal à l’aise, tu bois d’un trait ta coupe de champagne n’osant pas croiser le regard de la rouquine, alors tu le plantes dans celui de son fiancé. Eh bien, je ne voudrais pas m’immiscer dans votre rendez-vous amoureux. Ce fut un plaisir Prince Tristan, Miss Ayling au plaisir de vous revoir. Et sans plus tarder, tu te diriges vers ton ami Iwan afin de ne pas déranger le tête à tête du Prince et de sa chère et tendre.


COULEUR DIALOGUE : #996666



That power of ache will keep me alive — escape.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 281 LOCALISATION : Près de Tristan Archdeacon, au Palais Birmingham. EMPLOI : Esclave du Prince Tristan.

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Fête en l'honneur de Leurs Majestés [PV tout le monde]   Lun 23 Jan - 18:14

TENUE D'ISEULT

Elle avait opté pour une voix douce afin de ne pas effrayer l’esclave aveugle. A vrai dire, Iseult ne savait pas quel était le meilleur moyen pour l’aborder sans lui faire peur, si bien qu’elle avait couplé la parole au geste. Une main réconfortante qui effleure légèrement son épaule, pour attirer son attention. En tant que superviseuse de la soirée du vieux Yaxley,  elle veille à ce que tout le monde se sente à l’aise. Tout le monde veut dire les esclaves y compris : ce qui explique donc son intervention. Je ne suis pas une Lady. Je me prénomme Iseult, je suis  … Dans un léger sursaut d’épaules, sa voix s’éteint lorsqu’elle prend conscience du malaise qui grandit à elle à mesure où elle se présente. Jamais elle n’aurait pensé vivre une situation pareille : celle où décliner son identité la dérange. Je suis l’esclave du Prince Tristan Archdeacon, mais ce soir j’ai été sollicité par Monsieur Archibald Yaxley pour faire le service de la soirée en l’honneur de ses Altesses Royales le Roi et la Reine. La brune ne rajoute rien, tout a été dit. Et lorsque la réponse de l’autre esclave blonde se fait entendre, elle hoche la tête avant de poursuivre machinalement : Bien, je serai à votre disposition en cas de besoin et … Du coin de l’œil, elle aperçoit le fier Yaxley qui lui fait signe de venir à lui. Veuillez m’excuser, bonne soirée. Un dernier sourire, sa chevelure brune tourbillonne lorsqu’elle tourne les talons pour se diriger en direction de l’hôte de soirée.

Dans sa petite robe blanche, Iseult la réajuste discrètement lorsqu’elle reconnaît de dos les quelques convives qui entourent le patriarche Yaxley. Le Roi, la Reine et deux jeunes femmes : une blonde et une brune, dont elle ignore les identités. Silencieusement, discrètement, l’esclave se présente face à son maître provisoire suite à l’ordre reçu au préalable. Elle ne s’attendait pas à ce qu’il l’agrippe par la taille, qui la fait sursauter tandis qu’il semble lui attribuer les mérites de la décoration de la salle. Une tâche qu’elle aurait préférée insoupçonné pour les invités, sa gêne est si grande qu’elle baisse le regard en bredouillant : Je suis au service de ses Majestés. Une légère inclination du buste, et elle sent le regard de la Reine qui la transperce, alors elle détourne le regard pour le poser sur une jeune esclave qui semble perdue au milieu de la foule, non loin du Prince Tristan et de sa fiancée. Iseult ! Finis ce que tu étais en train de faire et viens me rejoindre ! Elle sursaute avant de s’incliner une dernière fois devant le couple royal et les deux jeunes femmes. D’un pas précipité, elle s’empresse de suivre le vieux Yaxley en cuisine pour superviser la suite des plats pour le buffet.



Les dernières directives ont été données par le maître de maison, si bien que le personnel se fait à l’œuvre. Iseult revient dans la salle de réception tandis que le discours commence. Sans plus tarder, elle se dirige vers la jeune esclave, une petite brune aux cheveux courts. Dans un sourire aimable, elle pose sa main sur son épaule pour la rassurer alors qu’elle sursaute lorsqu’elle l’aborde. Elle lui montre les deux autres esclaves blondes, elle lui propose de les rejoindre afin de ne pas rester seule et avoir un peu de compagnie. Une fois que la jeune femme la remercie, Iseult soupire doucement tout en se passant une main dans ses cheveux. Un domestique lui tend un plateau d’amuse-bouche  qu’elle accepte avec un grand sourire. Elle balaye la salle à la recherche des invités les plus proches, et son regard tombe sur le couple Princier et sa fiancée. Iseult se mord les joues intérieures, prend une profonde inspiration et se dirige vers eux discrètement. Votre Altesse, Miss. Un amuse-bouche à déguster ? Elle tend délicatement le plateau, tout en s’inclinant doucement face à eux.


COULEUR DIALOGUE : #996666




it's time to end these miseries — fear my blood.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 125

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Fête en l'honneur de Leurs Majestés [PV tout le monde]   Lun 23 Jan - 19:50



Fête en l'honneur de Leurs Majestés

Ft. a lot of people



Château Yaxley
Sans te départir de ce sourire heureux qu'est le tien, tu te montres sous ton plus beau jour, soignant ta révérence de la même façon que tu soignes tes mots. Tu n'as pas le droit à l'erreur, tu dois faire honneur au choix de Leurs Majestés. C'est à la fois une question d'image, mais surtout de respect et loyauté à tes yeux. Pour une fois qu'une branche secondaire des Ayling est mise à l'honneur, tu ne dois pas décevoir ton paternel – au même titre que tu ne dois pas décevoir la famille royale alors qu'elle t'ouvre les portes de son foyer. Aussi, quand Leurs Altesses Royales Iris et Sebastian Archdeacon se sont approchés et vous ont salués – et que Sebastian vous a demandé à tous comment vous alliez –, tu en as profité pour saluer le travail d'Iris Archdeacon. Au plus près du protocole – puisque son Altesse Royale Sebastian Archdeacon avait de lui-même engagé la conversation –, tu as bien du mal à ne pas montrer ta surprise face à la réaction d'Iris. Si son discours te paraît totalement louable et même « attendu », le ton sur lequel elle le déclame te surprend. Son mépris à ton encontre est loin de t'échapper, il faudrait même être aveugle et sourd pour ne pas s'en rendre compte. Malgré tout, tu ne perds pas la face, parce que tu te sais irréprochable et que tu ne veux pas le devenir sous prétexte qu'on vient de fusiller ton orgueil. Heureusement, le plus jeune de la fratrie Archdeacon semble vouloir se montrer bien plus aimable que son aînée, si bien que tu ne peux pas t'empêcher de lui adresser un sourire teinté de reconnaissance. Tu n'en restes cependant pas à ses mots pour conclure cet échange étrangement tumultueux, préférant tout de même « laver » la réputation de ta famille mise à mal par la tirade de la Princesse.

- Votre Altesse Royale, je crains que nous ne nous soyons pas comprises, réponds-tu donc le plus courtoisement possible, sans oublier d'effectuer une nouvelle révérence pour t'excuser de t'être éventuellement mal exprimée – tu n'as pas perdu ton sourire, à aucun moment, puisque tu ne t'es pas sentie mal à l'aise vis-à-vis des mots de la Princesse. Bien sûr que je ne mésestime pas les travaux effectués par Leurs Altesses Royales Tristan et Sebastian Archdeacon, ou encore ceux de Miss Bourbon ; à vrai dire, mon père travaille lui-même en tant que Ministre de la Défense, et il est le premier à saluer le travail des députés et autres membres du Gouvernement sans qui rien ne serait possible. Ce que je voulais dire, Votre Altesse Royale, c'est que vous incarnez malgré tout l'image de la Justice puisque vous êtes celle qui – majoritairement – propose des Lois. Ainsi, les Lois qui passent sont nécessairement à votre image, bien qu'elles ne puissent voir le jour sans l'appui des autres membres de notre Gouvernement.

Tu te retournes enfin vers Miss Bourbon, à qui tu adresses un de ces sourires aimables dont tu as le secret, puis de renchérir :

- Si j'ignore quel est votre rôle au sein du Gouvernement, je vous félicite cependant pour tout ce que vous lui apportez, Miss Bourbon.

Sur ces mots, Leurs Altesses Royales s'éclipsent – Sebastian te fait d'ailleurs le plaisir d'espérer te revoir vite.

- Votre Altesse Royale Sebastian, je l'espère aussi. Mais n'hésitez donc pas à accompagner Son Altesse Tristan Archdeacon la prochaine fois qu'il viendra me rendre visite, je suis certaine que vous aurez bien plus à m'apprendre à son sujet que Miss Bourbon.

Tu lui adresses un sourire chaleureux tandis qu'il disparaît à la suite de sa sœur, puis de reporter ton attention sur ton fiancé. Vient ensuite le discours de votre hôte, un discours que tu écoutes avec grande attention. Si Sir Yaxley se montre d'un pompeux presque écœurant, le contenu de son propos n'en demeure pas moins particulièrement intéressant. D'une part parce qu'il évoque ouvertement la Sorcellerie alors que tout l'interdit – après tout, ça n'est pas pour rien que vous punissez les Impurs quand ils vous rappellent un peu trop leurs anciennes capacités –, mais aussi parce que tu ne peux t'empêcher d'avoir la singulière impression que l'homme joue sans cesse sur les mots. Si, d'apparence, tout porte à croire qu'il salue le travail de Leurs Majestés, tu n'es pas idiote au point de ne pas te rendre compte que les non-dits sont ici plus criants de vérité et de sincérité que le reste. Pourtant, à l'image des autres convives, tu applaudis poliment à la fin – non sans réprimer un bâillement intempestif prouvant mieux que des mots l'ennui qu'a été le tien. Le regard toujours porté sur l'estrade, tu te perds un instant dans tes pensées lorsqu'une esclave se présente à vous.

- Merci bien, mais je n'ai pas faim – tu n'ajoutes rien de plus, si ce n'est un murmure adressé à Tristan. Tu dois t'éclipser quelques minutes mais tu comptes bien réapparaître aussi vite que possible. Sans un mot de plus à son encontre, tu t'approches de tes esclaves, la démarche impatiente et les traits aussi implacables que possible bien que l'attitude d'Arianna t'exaspère au plus haut point. Arianna, tu n'es pas obligée de rester scotchée à Doraleen. Elle peut se débrouiller seule.

Les yeux plus meurtriers que jamais, tu lui fais silencieusement comprendre qu'elle a plutôt intérêt à rester loin de la jeune fille si elle ne tient pas à subir tes foudres. Tu attends qu'elle se soit éloignée d'au moins trente pas avant de reporter ton attention sur Doraleen, à qui tu ordonnes de te suivre à l'écart de la foule. Il te paraît évident qu'elle n'a toujours pas compris que son « handicap » ne doit pas être une excuse pour en faire moins que les autres. Contrairement à d'autres maîtres, tu n'es malgré tout pas du genre à punir publiquement tes esclaves, d'où ton envie de t'isoler quelques instants avec elle. Après peut-être cinq minutes, vous réapparaissez et, bien que rien n'ait l'air anormal concernant Doraleen, tu affiches un sourire des plus satisfaits. Les menaces sont – après tout – souvent plus efficaces que les gestes. Qui plus est, tu es persuadée qu'Arianna est davantage fautive qu'elle, mais ça c'est une affaire qui ne se réglera que lorsque vous serez toutes les trois rentrées à la demeure Ayling.

- Pardonne-moi, Tristan, murmures-tu discrètement au creux de son oreille alors que tu as de nouveau attrapé son bras. J'ai fait aussi vite que possible, ai-je manqué quelque chose ?


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 116 EMPLOI : esclave de la famille ayling

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Fête en l'honneur de Leurs Majestés [PV tout le monde]   Mar 24 Jan - 14:32

Elle n’écoute pas vraiment la jeune esclave qui se trouve en face d’elle. Non, elle est bien trop occupée à regarder le beau monde qui semble tourner autour d’elles. Les belles robes, les coiffures, elle replonge aisément dans son enfance et son adolescence. Lorsqu’elle était à leur place et que des valets faisaient ce qu’elle était en train de faire. Enfin, ce n’est pas comme si elle avait grand-chose à faire actuellement. Il fallait juste qu’elle soit présente pour sa maîtresse si jamais elle le lui demandait. En attendant, elle tâchait juste de se faire oublier en compagnie des autres esclaves dans un coin de la pièce. Invisible pour tous.

_____________________


La brune s’éclipse alors que le discours du maître des lieux commence. Un discours tellement à l’image du pseudo ancien mangemort qu’il est. Lui, si fier, si pathétique. Il devrait avoir honte de lui. Il était un sang pur et le voilà qui lèche les bottes du gouvernement. Elle note tout de même l’ironie, on ne sait pas ce qu’il veut vraiment dire. On ne sait pas ce dont il parle pour le futur. Mais c’est une vaste comédie quand on sait ce que les Yaxley étaient capables de faire à l’époque, à quel point ils montraient qu’ils étaient fiers d’avoir un sang entièrement pur. Donnez-moi, le plus grand hypocrite : Archibald Yaxley ! Lui, celui qui renié à moitié ses origines en se purifiant. Qu’avait-il donné aux moldus qu’ils exécraient tant pour rester libre ? Ca aurait été intéressant de le savoir tiens.

Elle la voit qui se tourne vers elle, qui s’approche. Elle lit facilement le mécontentement qui est présent sur son visage même si elle tente de faire bonne figure. Qu’ont-elles encore fait de mal ? Elle n’en a strictement aucune idée. La phrase claque. Alors elle obtempère. Elle s’éloigne de l’esclave aveugle. C’est préférable pour elle. Doraleen est entrainée par la rouquine. A cause d’elle, la blonde n’en a aucune idée. En même temps, quelle idée de l’emmener dans une fête comme celle-ci. Vu sa condition, il lui faut des tâches dans des lieux qu’elle connait et typiquement, elle ne connaissait pas ce lieu. Elle n’y avait aucune orientation. Seule, même si elle prétendait le contraire, elle ne pouvait pas faire autre chose qu’être perdue. Ah si, tendre l’oreille, chose qui n’était pas simple. Alors c’était ce qu’elle faisait depuis le départ Arianna, elle observait, elle tendait l’oreille. Mais de là à dire que les discussions étaient intéressantes… Tout semblait superflu dans cette soirée juste luxueuse, comme toutes celles où elle avait pu participer à la place des purs ici présents.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 176 LOCALISATION : au palais certainement EMPLOI : Prince et assistant du secrétaire d'état à la jeunesse

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Fête en l'honneur de Leurs Majestés [PV tout le monde]   Dim 29 Jan - 15:47

Ton regard glisse sur les personnes qui t’entourent alors que tu rêverais de voir certaines d’entre elles partir. Et puis, tout dégénère alors que ton ainée s’attaque à ta fiancée. Certes elle a raison sur certains points mais n’en fait-elle pas un peu trop ? Déjà que ce n’est pas simple entre vous, il aurait peut-être été préférable que tout ceci ne se produise pas. Elle pouvait ne pas l’apprécier mais de là à la démonter devant toi et ton cadet, il y avait un grand pas. Une chose était sûre, elle n’allait pas se sentir bien vue et accueillie par la famille. Bon, certes tu faisais des efforts et Sebastian semblait ne pas avoir du mal à l’accepter. Tu ne réponds rien, la laissant se défendre. Pour avoir été en sa compagnie tu savais qu’elle savait comment se défendre et qu’elle ne se laisserait pas faire par Iris. Les voilà qui disparaissent en direction de ta mère qui discute encore avec le maître des lieux alors que ta fiancée espère apprendre des choses à ton sujet grâce à Sebastian. Si seulement elle savait que c’était de lui que tu étais le moins proche au sein de la famille. Trop éloigné niveau âge, de l’amour mais tellement d’incompréhension alors que vous ne discutez pas régulièrement de choses très privées. Il voit ce qu’il peut voir, mais il ne sait pas grand-chose, c’est moche pour des frères... Ton regard traverse la foule à la recherche d’Iseult. Tu ne doutes pas qu’elle doit être quelque part. Alors tu la cherches, juste dans l’espoir de laisser tes yeux glissaient sur elle le temps de quelques secondes, ou espérant que vos regards se croiseront. Mais elle demeure absente, cherchant certainement à t’éviter une fois de plus. Voilà que Rosemary s’en va, enfin. Tu ne caches pas ta joie de la voir partir, même si tu ne doutes pas qu’elle va tout faire pour revoir ta fiancée dans l’unique but de t’énerver. « Son altesse royale prince Tristan Archdeacon. » C’est un sourire moqueur qui orne ton visage alors que tu lui fais remarquer qu’elle n’a pas respecter les convenances. Pourtant, vu la leçon que venait de faire ta sœur, elle aurait pu faire un effort. Ton regard croise celui de ta fiancée avec un petit sourire. Tu t’en moques bien qu’elle ne les respecte pas, tu ne le supporterais pas. C’est aussi pour cela que tu as toujours permis à Rosemary de t’appeler Tristan ou Prince Tristan, sans tout le reste de ce protocole hyper guindé.

Vient le temps du discours. Un discours en demi-teinte. Tu ne sais pas quoi en penser alors qu’il semble parler bien trop de magie pour les membres présents. Tu aimerais qu’ils l’arrêtent pour ses propos. Juste pour le fait qu’il t’ait volé ton Iseult. Tu détestes cet homme que tu ne connais pourtant pas. Tu applaudis tout de même. Parce qu’il a de l’espoir et toi aussi tu rêves d’un monde différent de celui dans lequel tu vis actuellement. Et voilà qu’elle se retrouve face à toi, des petits fours posés sur un plateau. Ton cœur rate un léger battement alors que tu fais tout pour que Margeory ne remarque pas le regard que tu portes sur ton esclave. Un regard que tu devrais porter sur elle. « Merci. » Tu prends le petit four qu’elle te tend alors que ta promise s’éloigne, prétextant une affaire à régler. Tu restes silencieux face à celle qui n’ose pas vraiment te regarder. Celle qui va t’éviter une nouvelle fois. Tu aimerais qu’elle t’appelle, qu’elle discute, mais elle ne le fera pas, tu n’en doutes pas un seul instant.

Et elle revient alors que tu as salué quelques personnes au passage. Ton regard avec suivi son départ, accompagnée d’une jeune esclave. « Pas grand-chose d’intéressant mis à part les merveilleux petits-fours et quelques salutations de personnes désirants certainement se faire bien voir. » Tu lui fais un sourire. « Un problème avec ta nouvelle esclave ? » Question anodine afin d’essayer de voir la façon dont elle les considère. Maintenant, tu espères que la musique va commencer. Parce que tu emmènerais bien ta belle danser, enfin, si la musique convenait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 245 LOCALISATION : Quelque part dans Birmingham, à écouter aux portes. EMPLOI : Gérante d'un petit salon de thé des plus connus.

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Fête en l'honneur de Leurs Majestés [PV tout le monde]   Dim 29 Jan - 18:37

Comme toujours, la jeune femme était surtout venue pour avoir des potins, des informations, promouvoir son salon de thé, bref, faire parler d’elle. Elle voulait absolument savoir pourquoi, comment, son ami Iwan pouvait être aussi prêt du gratin de Birmingham. « Tu connais le prince ? » Lui demanda-t-elle, curieuse comme une enfant de dix ans. « Tu peux pas me présenter ? Ce sont des êtres d’une grande importance ! » S’exclama-t-elle, trépignant sur place à l’idée de pouvoir peut être noué un quelconque contact avec eux. « Et t’as vu ces robes ? Ces bijoux ! C’est absolument diviiiiin ! » Elle était en extase devant tant de fast, elle qui rêvait de pouvoir et de gloire, elle ne pouvait pas espérer mieux ! « Rosemary est sublime d’ailleurs ce soir, je pense qu’il faudra que je le lui fasse remarquer. » Elle enchaînait les réponses, sans même se soucier qu’Iwan n’ai pas forcément le temps de lui répondre. « Et Sa Majesté est tellement divine ! Dommage que sa fiancée soit aussi rousse, c’est presque du gâchis ! » Rozen et sa façon de parler n’était peut-être pas la plus appropriée dans ce genre de soirée, mais ça, elle s’en fichait éperdument. « T’en fais pas pour Myrtille, elle s’en sort très bien ! D’ailleurs, je pense que tu devrais te servir d’elle pour avoir pleins de petits détails sur la vie de Ses Majestés ! » Après tout, autant qu’elle serve Myrtille non ? « Tu aurais dû lui offrir une tenue pour aujourd’hui, elle est très jolie, mais je suis sûre qu’elle aurait mérité à être resplendissante ! » Perchée sur ses talons, elle lorgnait en direction de la famille royale, cherchant par tous les moyens une façon de s’approcher des riches de la Capitale. « Tu as vu ça ! Ses Majestés en personne sont venues ! Il y a toute la branche nucléaire à la réception de ce Yaxley, sérieusement ! » Elle jubilait, un grand sourire sur le visage. « C’est juste trop géniaaaal !! » Elle était ultra contente de s’être pointée, elle allait peut être pouvoir faire parler d’elle. « C’est vraiment invraisemblable cette situation ! Comment et pourquoi ils sont tous venus ? Qu’est-ce qu’il a de si extraordinaire ce vieux crouton sérieusement ? » Mis à part qu’il était extrêmement riche, évidemment ! Elle le jalousait d’une certaine manière. Elle ne voulait pas que la richesse et le succès lui tombent dessus quand elle aurait autant de rides sur le visage que lui. Non, merci !


le masque que je porte sur mon visage me protège de l'infamie et du mensonge que je véhicule. perdue dans la brume, j'avance sans connaissance du futur, protégeant mes arrières de la trahison. déloyale et insaisissable. — .
hypocrisie sanglante
d'un monde
sans joie.



#663366
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 1274 LOCALISATION : Quelque part dans la demeure de ses Maîtres. Comme si elle avait quelque part où aller de toute façon. EMPLOI : Esclave à plein temps. C'est pas comme si elle pouvait faire quoique ce soit d'autre de sa vie.

carnet personnel
DANS TA POCHE: un mouchoir en tissu, brodé de ses initiales. Un rouge à lèvres qu'elle n'a jamais utilisé et un miroir de poche, bien qu'elle ne puisse jamais y décerner son reflet.
TON PATRONUS: un chat, doux et tendre aux premières impressions, mais pouvant être féroce et intrépide.
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Fête en l'honneur de Leurs Majestés [PV tout le monde]   Dim 29 Jan - 18:47

La jeune femme ne répond pas, de toute façon elle en a pas le temps. Oui, elle aurait aimé s’asseoir, et se reposer, et voir ce qui se passait devant elle, mais elle ne pouvait pas. Elle aurait aimé la canne et le lui dit, mais s’asseoir n’est pas possible, comme le précise dans son dos Arianna. Elle hoche la tête et se range du côté de l’esclave. Elle connaît mieux leur maîtresse qu’elle, dernière arrivée dans la famille. Elle ne peut pas se permettre de faire un Impair, une erreur, elle se doit de rester dans les rangs. Elle doit être parfaite ce soir, elle sait que sa maîtresse la teste. Elle le sait et le déteste, mais a-t-elle vraiment d’autres choix ? Non, elle le sait pertinemment. Tant pis, elle s’y fera.
La jeune Dora hoche la tête à la présentation d’Iseult. « Joli prénom » Souffle-t-elle du bout des lèvres, incapable de tenir sa langue. Esclave du prince hein ? Est-elle chanceuse de sa situation ? Ou sa présence dans la famille royale est difficile ? Sont-ils plus durs envers leurs esclaves ? Elle aimerait avoir une réponse à toutes ses questions, mais encore faut-il qu’elle arrive à les prononcer et ces dernières ne franchissent pas le rempart de ses lèvres. Elle ne peut se le permettre, elle le sait. Elle se doit de rester discrète et pourtant, elle pourrait l’apprendre, elle pourrait lui demander. Elle prend son courage à deux mains et finalement, se lance. « Au service de ses Majestés ? » Demande, hésitante la jeune femme. « Chance ou Malheur ? » Lui demande-t-elle du bout des lèvres, s’assurant que seules les jeunes femmes présentent puissent l’entendre. Elle ne voulait pas se faire remarquer. Finalement la jeune femme se fait appeler et rapidement, Doraleen sent sa présence s’évanouir. Elle préfère tout de même demander confirmation. « Arianna, elle est partie ? Dans quelle direction ? » Perdue dans l’immensité, elle ne sait pas se repérer. La situation est difficile, il y beaucoup trop de monde, et beaucoup trop de mouvements, c’est catastrophique.

Elle n’entend aucune réponse, mais entend parfaitement sa maîtresse qui lui ordonne de la suivre. Elle le fait, tentant de suivre la direction de la voix qu’elle a entendu, mais ce n’est pas possible. Elle a des difficultés, ne comprenant pas bien ce qu’on attend d’elle. Finalement, elle obéit à sa maîtresse, avant de se fait congédiée à nouveau. Finalement, elle décide de s’éclipser, de s’éloigner de sa maîtresse et de son esclave en chef pour aller au cœur de la soirée. Elle ne veut pas se faire remarquer, elle veut juste se fondre dans la masse.


You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.
survivre
avant
tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 819 LOCALISATION : Dans les rues de Birmingham, protégeant le peuple Anglais. EMPLOI : Patrouilleuse et chef des Patrouilleurs au sein de l'Ordre du Phénix.

carnet personnel
DANS TA POCHE: Un rouge à lèvre bordeaux, pour contraster avec son uniforme rouge sang. Une petite fiole de poison, c'est toujours utile, et une lame, effilée et tranchante, comme son caractère.
TON PATRONUS: Il s'agirait sans doute d'une panthère, rusée et discrète mais terriblement dangereuse.
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Fête en l'honneur de Leurs Majestés [PV tout le monde]   Dim 29 Jan - 18:51

Surprise, elle vit le couple royal arriver à la réception de ce cher Yaxley, chose qu’elle n’aurait jamais imaginé possible. La Reine et le Roi en personne, en plus de tous leurs bambins sont arrivés. Il doit être réellement important pour que la branche nucléaire Archdeacon en entier se déplace en personne. C’est assez surprenant. Finalement, elle le laisse s’éloigner pour accueillir Ses Majestés et s’incline légèrement face à la Reine. « Votre Majesté, ravie de vous voir. » Elle était en effet hors service ce soir, de manière assez surprenante, elle qui n’avait pour vie que son travail. Mais elle s’en fichait, elle savait qu’elle était quelqu’un qu’on reconnaissait avec, ou sans, son uniforme.
Finalement, Sir Yaxley choisit de prendre la parole, après être disparu puis réapparu en cuisine. Surprenant. Il fait l’éloge de ses Majestés, pond un discours pompeux et Ulyana ne peut s’empêcher de rouler des yeux. Décidément, sucer les boules du gouvernement lui collait parfaitement au teint. Elle était surprise qu’il n’y ai pas pensé plus tôt. Ca expliquait peut être pourquoi des hôtes aussi prestigieux se déplaçait au sein d’une réception de « bas étage », chez un ancien mangemort. Elle ricana dans sa barbe, ravie de voir la situation hypocrite qui se dessinait devant elle. Comme tous, elle applaudit poliment à la fin de son discours, pour ne pas être des plus impolies. En soit, elle s’en fichait complètement, mais c’était tout de même important de montrer que ce n’était pas le cas. Ou tenté en tout cas.
Elle finit par se rediriger vers lui, toujours aussi curieuse. « Navrée, où en étions-nous ? » Se permet-elle de lui demander en revenant lui adresser la parole. « Bravo pour votre discours, vous avez fait ça toute votre vie on dirait ! » C’est sûr qu’elle était bien moins douée que lui pour ce genre de choses. Elle soupira, légèrement curieuse du pourquoi du comment il en venait à se comporter ainsi. « Ce sont des amis de longue date ? » Se permet-elle de demander, en pointant du menton ses Majestés. Elle se permet de sourire légèrement, buvant ensuite une gorgée de son champagne. Autant profiter de la soirée pour amasser le plus de potins non ? Elle a toujours adoré ces derniers. « C’est étrange, je ne vois pas Miss Beth Salisbury-Archdeacon. » Elle hausse les épaules. « J’aurai pourtant cru qu’une femme de son importance serait venue à une telle soirée. » Enfin, peut être qu’Henri ne voulait pas s’afficher dans le grappin de Birmingham ? Après tout, il avait de plus en plus un comportement étrange envers tout le monde en ce moment. Elle haussa les épaules et prit à nouveau une gorgée de champagne, curieuse de la suite. Elle laissa ses yeux vagabonder sur tous les convives présents, curieuse de savoir qui était là.
Elle cherche du regard Erato, sa nouvelle esclave, divine. Elle cherche ses courbes, voyant du coin de l’œil si cette dernière avait profité de la soirée pour amasser, pour elle, des informations des plus croustillantes. Elle se mordille légèrement la lèvre, appréciant d’autant plus de pouvoir profiter de la beauté de sa nouvelle esclave. Décidément, où pouvait-elle donc être ?


qu'importe la souillure de ton sang, si tu me barres la route, je t'écraserai, si tu oses cracher sur le gouvernement qui ta garde en vie, je t'exécuterai — .
le devoir
avant
tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 197

carnet personnel
DANS TA POCHE: Une vieille photo de sa fille Iseult dans ses bras et un calpin aux armoirires des Yaxley où il note diverses idées pour des médicaments à venir.
TON PATRONUS: Le sien était un chat. Symbole de moquerie pour certains, mais qui correspondait parfaitement à Archibald.
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Fête en l'honneur de Leurs Majestés [PV tout le monde]   Lun 30 Jan - 21:38




Fête en l'honneur de Leurs Majestés
Archibald • tout le monde
La prestation que je viens d'exécuter est particulièrement adroite je trouve. Cela n'égalera jamais celle de mon grand-père mais je pense que je n'ai nullement terni la réputation de mes ancêtres avec ce discours. Néanmoins, je me dois de me mêler à la foule pour savoir ce que mes convives en ont pensé. Cela serait des plus disgracieux si je venais à ne pas le faire. C'est bien pour ça que je suis parti vérifier en cuisine si tout allait pour le mieux.

Alors que je pensais aller voir des convives que je n'ai pas particulièrement eu l'occasion de discuter avec eux, Miss Tywain se dirige vers moi. Arrivée assez à mes côtés, je n'ai que d'autres choix que de porter mon attention vers elle. Poliment, elle m'interroge à nouveau sur ce que nous étions en train de discuter. Je ne cache pas un sourire en coin.

-Je crois que j'étais en train de vous dire que vous n'avez nullement à vous inquiéter de votre boisson. Je peux vous garantir que toutes les précautions ont été prises pour éviter un incident.

Parler de la boisson n'est surement pas la chose à laquelle elle pensait me relancer. Je ne tomberai pas dans son piège grossier. Si elle veut parler de mon père et de ses relations scolaires, ce sera à elle de me relancer sur le sujet. Même si le sujet n'est pas à nouveau aborder ce soir, je suis à peu près certain qu'elle n'a nullement oublié ce que je lui ai dit au sujet des rumeurs à mon sujet.

Miss Tywain me fait un compliment concernant mon discours. Bien que mon sourire se fait plus éclatant, je lui déclare humblement :

-Oh ! Vous savez, quand vous aurez mon âge, vous saurez faire aussi ce genre de chose.

Sans jamais égaler le légendaire talent de ma famille bien sûr. Mais avec l'âge, il est certain que les talents se développent.

Si les questions sur mon père tenaient pour du connu, la question sur mes relations avec la famille royale est sans l'ombre d'un doute la plus dangereuse que je risque d'avoir au cours de la soirée. Pesant le contre et le pour de diverses solutions, je finis par répondre :

-En quelque sorte.

Oui, c'est la meilleure réponse que je puisse donner pour satisfaire la curiosité de la cheffe de patrouilleurs.

La conversation prend un ton bien plus intéressant lorsque Miss Tywain évoque Miss Beth Salisbury-Archdeacon et son époux. Je leur ai bien entendu envoyé une invitation comme pour le reste de Birmingham.

-Malheureusement, Miss, je serais bien incapable de vous dire si j'ai aperçu ces personnes dans la foule. Beaucoup de choses ont nécessité mon attention.

La véritable raison est que je ne sais guère à quoi ils ressemblent, même si l'épouse est membre de la famille royale. Il s'agit de membres particulièrement discrets de la famille.

-Souhaitez-vous que je sollicite un esclave pour vous renseigner si vous souhaitez leur présenter vos salutations ?

Ma proposition est courtoise, digne d'un maître de cérémonie. Je pense que la réponse faite mon offre pourra se montrer des plus instructives pour la suite.
Fiche codée par NyxBanana


ARCHIBALD YAXLEY ✽
Membre de la fière famille des Yaxley, cousin des Black et Purifié à la solde du gouvernement ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 278 LOCALISATION : Au Palais Royal, sans aucun doute ; ou dans les jardins parfois. EMPLOI : Reine à temps plein ; Romancière à ses heures perdues. Elle publie des ouvrages sous un nom de plume "Della Bee"

carnet personnel
DANS TA POCHE: Un stylo, un mouchoir en soie, un rouge à lèvres.
TON PATRONUS: *Rire*
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Fête en l'honneur de Leurs Majestés [PV tout le monde]   Mar 31 Jan - 16:08

Une formulation de courtoisie, la Reine a naturellement complimenté la décoration de la salle. Un choix artistique qui ne la transcende pas particulièrement, mais il est coutume d’amorcer une discussion en complimentant un élément du décor lorsque l’on fait face à l’hôte de maison. Une décoration aux couleurs pures, typiquement hivernale, elle ne peut réprimer un sourire en coin. Des teintes qui lui parlent énormément en raison de son regard d’un bleu polaire, et sa peau de nacre d’un blanc marmoréen. Surprise est de savoir que la salle n’a pas été décoré par les soins du vieux Yaxley, mais avec le tempérament hautain du vieil homme, elle ne peut qu’imaginer ce dernier en train de déléguer cette tâche jugé trop ingrate pour ses mains délicates. Ainsi, elle imagine bien qu’il a dû faire appel à des décorateurs pour effectuer cette tâche. Elle lui adresse un sourire radieux alors qu’il s’adonne dans une longue explication –comme de coutume, bien mielleuse et pompeuse – qui vise à lui présenter l’investigateur de cet exploit. Un trouble fugace, presque invisible traverse le visage de Nenya lorsqu’elle s’étonne de voir Iseult, l’esclave de son fils Tristan. Ses lèvres se pincent en un sourire plus grandissant alors qu’elle pose son regard polaire sur la jeune esclave qui s’éclipse rapidement en cuisines. Qui l’aurait cru, l’esclave de mon fils avec une âme d’artiste ! ironise-t-elle alors qu’elle resserre doucement sa mâchoire pour accentuer son sourire suite aux propos plus qu’équivoque du Vieux. Une belle ordure. Elle ne le retient pas lorsqu’il prend congé, elle adresse un dernier sourire à Miss Tywain avant de glisser son bras derrière le dos de son époux et quitter l’entrée de la salle de réception. Une coupe de champagne leur ait apporté, elle trinque doucement son verre avant d’en siroter une petite gorgée.




En pleine discussion avec son mari, l’hôte de maison s’éclaircit la gorge et entame un discours. Une prise de parole si longue et laborieuse qu’elle s’efforce d’en réceptionner tous les mots sans décrocher son attention. Une première partie vraisemblablement historique, Nenya tique lorsqu’il fait allusion au sombre passé éradiqué où la magie a failli détruire le monde. Son visage reste lisse, mais son regard se fait plus lourd lorsqu’elle ouvre grands ses oreilles sur la seconde partie du discours bien trop ambiguë à son goût pour ne pas que cela soit notifié. Un toast est porté en l’honneur de la famille, elle lève son verre et applaudit à l’unisson. Par politesse, par protocole. Elle détourne son regard de l’attraction Yaxley pour la reposer sur les convives. Elle repère non loin Tristan au bras de sa fiancée qui minaude à son oreille. Iseult faisant face au couple, Nenya observe fixement la jeune esclave tandis qu’elle aperçoit du coin de l’œil ses autres enfants : Iris et Sebastian.


COULEUR DIALOGUE : slategray



I never loved you. i locked you up, wanting to keep you. that is not love, that's possession  — Possessed by destruction
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 281 LOCALISATION : Près de Tristan Archdeacon, au Palais Birmingham. EMPLOI : Esclave du Prince Tristan.

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Fête en l'honneur de Leurs Majestés [PV tout le monde]   Mar 31 Jan - 18:02

TENUE D'ISEULT

Elle aurait voulu ne pas se retrouver devant eux, elle aurait voulu ne pas avoir à leur faire le service pour ne pas voir cette vision horrible. Sa gorge se noue, l’air se raréfie. Elle se fait violence pour ne pas trembler, ne pas laisser son malaise transparaître. Alors elle s’est inclinée, tête baissée. Les yeux rivés sur ses pieds, c’est plus facile. L’échine courbée, elle peut mieux fuir. Et parce que Margeory Ayling est là, rien ne peut se passer. Cette dernière refuse sa proposition à manger, alors Iseult relève légèrement la tête pour tendre le plateau vers le Prince Tristan. Elle respire doucement, plus calmement mais son souffle se coupe lorsqu’elle voit la crinière flamboyante qui passe à côté d’elle et s’éloigne au loin. Surprise, ses yeux s’écarquillent doucement alors que l’embarras inonde son visage. Merci. Un simple remerciement, mais elle entend enfin le son de sa voix. Elle en imprime les octaves dans sa mémoire, elle a l’impression d’avoir été séparée de lui depuis une éternité. Si bien qu’elle frisonne légèrement lorsqu’il s’adresse à elle. Iseult tente de reprendre contenance en s’inclinant doucement devant lui, et lorsqu’elle se relève, elle se sent mal à l’aise. Un malaise qu’elle brise rapidement en se lançant dans une discussion impersonnelle, comme il lui a été exigé par la Reine Nenya. J’espère que le menu sera à votre goût, votre Altesse. J’ai essayé de proposer des plats qui pourront satisfaire le plus grand nombre. Elle s’interrompt un bref instant, ses doigts triturent nerveusement sa robe blanche. Elle reprend doucement sa respiration avant de poursuivre sur un ton calme : Prenez ceci, je vous laisse quelques petits fours, si jamais votre fiancée change d’avis. Elle amorce un petit sourire qui s’évanouit doucement, alors qu’elle ressent la désagréable impression d’être observée. Un sentiment oppressant si bien qu’elle se recroqueville sur place, et recule le pied en arrière.

J'ai fait aussi vite que possible, ai-je manqué quelque chose ? Iseult sursaute doucement alors que la fiancée revient conquérir le bras de son promis. La jolie brune cligne des yeux avant de se courber le dos à nouveau dans une révérence. Elle recule doucement sur quelques pas, puis lorsqu’elle s’est éloigné un minimum elle leur tourne le dos, le visage sombre. Et lorsqu’elle relève enfin les yeux, elle croise le regard glacial de la Reine qui la toise. Elle frissonne avant de changer de direction, elle se dirige vers le buffet où elle repose le plateau pour que les convives puissent venir y grignoter. Ne sachant que faire d’autre, elle décide de faire profil bas contre le mur, lieu où les esclaves sont entassés pendant que leurs maîtres rient à gorge déployée.


COULEUR DIALOGUE : #996666




it's time to end these miseries — fear my blood.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 64 LOCALISATION : Dans l'appartement de sa maîtresse à l'intérieur des casernes. EMPLOI : esclave au service d'Ulyana Tywain.

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Fête en l'honneur de Leurs Majestés [PV tout le monde]   Ven 3 Fév - 13:28



Invisible. Je suis invisible aux yeux de tous. Une esclave, parmi d'autres étiquetée par un badge, par l'uniforme qui plus est. J'ai beau me faufiler à travers les groupes, aucun regard ne se posent sur moi. Invisible, je n'y ai pas été formé. Alors, je tends l'oreille, j'observe, balance des sourires aux rares regards qui accrochent ma personne. S'adapter, ne pas se laisser aller, servir, toujours servir… Ma vision s'affine, je cherche le moindre geste, le détail révélateur, car si j'ose rentrer sans rien à dire, je n'ose imaginer la déception de ma nouvelle maîtresse ni les conséquences que celle-ci pourrait engendrer. Mais les conversations sont futiles, les rires sont commandés. Mais alors que je m'accroche à distance d'un groupe de personne, l'expression d'un esclave au loin attire mon attention. Il semble troublé, stressé, son regard bouge à une vitesse folle d'une personne à l'autre, la main qui tient un plateau semble tremblante. Lorsque le dernier verre de champagne a été servi, ses pieds détalent de la pièce d'une rapidité anormale. Nouveau glissement, mes pieds à ses talons, je quitte la salle en le suivant discrètement, priant pour qu'il fasse un faux pas.

Pourtant, il n'en est rien… une fois arrivée en cuisine c'est la déception, un simple esclave, stressé, grondé par un de ces supérieurs, un esclave aux allures faibles qui ne pourraient être capable de faire du mal à une mouche. Il n'était qu'une perte de temps et c'est avec une profonde déception que je retourne dans cette salle qui a perdu de son brouhaha. Je reviens juste à temps pour ne pas rater le discours de l'hôte. Un personnage vieux, un poil excentrique, je l'écoutes à peine, le plus important c'est observer autour de sois: les visages, les expressions, les chuchotements que ses mots engendrent. Subtile comédie.

L'heure tourne et rien à me mettre sous la dent, mise à part l'ignorance. Je commence à connaître la pièce par cœur, les visages commencent à m'être familiers, j'essaye de comprendre d'où ils viennent ce qu'ils font. Mon regard accroche soudain une rousse, suivie tant bien que mal d'une blonde qui semble ne rien comprendre de ce qu'il se passe autour d'elle. Plantée au milieu des invités, regard vide d'aveugle. Quelques minutes plus tôt je les avais vaguement vues sortir de la pièce.  Je m''approches lentement, son regard n'accroche toujours pas le mien, innocemment et d'une comédie bluffante, je la bouscules en faisant mine d'avoir été absorbée par autre chose.

« Oh je suis vraiment, vraiment désolé. Je ne vous ai pas fait mal? »

C'est dans ces moments là que je remercie les années au cabaret qui m'ont appris à être convaincante dans un rôle.

@Doraleen
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 101

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Fête en l'honneur de Leurs Majestés [PV tout le monde]   Ven 10 Fév - 13:38

Attention Rozen venait d’arriver telle une bombe et lui posait déjà de multiples questions. Elle ne pouvait pas respirer un peu ? Pourquoi s’extasier autant devant quelqu’un ? C’est bon ce type était juste humain, la princesse et compagnie c’était la même chose. Ce n’était que des foutus rangs qui ne servaient pas à grand-chose. Ils n’étaient pas meilleurs qu’eux, ça, ce n’était que des foutaises, des illusions. Il soupira donc doucement en entendant son amie avant de secouer la tête. C’était bien un truc de nana ça ! Non, je ne le connais absolument pas… et tu sais qu’il  fait ses besoins tout comme toi ! Je suis même certain qu’il a déjà dû avoir des infections urinaires. Tu vois comme un être lambda. Oui ce n’était pas glamour, désolé, M’sieur le Prince, mais il avait bien du mal avec tout ces tralalas qu’il pouvait il y avoir pour cette foutue famille. Et oui, heureusement que j’ai vu les robes, je ne suis pas encore aveugle. répondit-il d’un ton neutre. ce sont des robes d’un grand couturier qui doivent couter le triple ou quadruple de ton salaire mensuel au bas mot. Alors que tu vois, tu es ravissante comme ça, pas besoin de quelque chose de super chic. Tout ce que je vois c’est de la superficialité ; même s’il faut l’avouer elle sait bien parler sa fiancée. Il se racla la gorge avant de lui jeter un regard amusé Et tu devrais respirer. Tu vas me faire un  malaise si tu continues comme ça. Il acquiesça pour son amie, il est vrai qu’elle était superbe. Qu’est-ce que t’as contre les roux, toi ? ajoura-t-il en fronçant les sourcils. Elle est très belle comme ça. Il grogna un peu lorsqu’elle parla de Myrtille. Il était hors de question qu’il se serve d’elle ! Dans quel monde est-ce qu’elle vivait ? Il ne voulait surtout pas traumatiser sa petite esclave. Toi tu veux qu’elle se mette à pleurer pendant trois heures si je lui offre une robe pour sortir. Je ne suis pas certain qu’elle s’en serait remise. et il avait ça sérieusement, parce qu’elle était beaucoup émotive et il craignait un peu trop sa réaction. Une tenue simple était beaucoup plus appropriée et au moins elle attirait moins les regards ce qui allait tout à fait au jeune homme ne qui ne voulait pas qu’on lorgne Son amie. Elle n’a pas besoin d’être bien apprêtée pour être ravissante. Elle est beaucoup mieux au naturel, j’en suis certain. Et voilà que d’un coup il eut l’impression que Rozen allait se remettre à bondir d’un coup, il la regarda un peu étrangement. Lui trouvait cette soirée barbante et ne voyait pas pourquoi c’était si extraordinaire que ça de voir tout la familles des Arch’deschiants –comme il aimait les appeler dans sa tête-. Suivant les jours, ses humeurs les petits surnoms non affectifs changés. Rien. Mais je suppose qu’ils ne pouvaient pas ne pas venir. Un genre d’obligation… ou alors s’ils voulaient juste se montrer pour faire extasier les jeunes demoiselles comme toi, je n’en suis pas bien certain… mais je peux aller demander au Prince. Hey M’iseur le prince – majesté truc-chouette Tristan, pourquoi vous êtes ici si c’est pour tirer une tronche de dix mètres de long on dirait que vous allez à votre propre enterrement. Il avait prononcé cette phrase doucement de façon à ce que son amie soit la seule à l’entendre. Il regarda ensuite les deux autres enfants royaux avant de continuer tout aussi doucement Et tu vois, eux, on peut leur demander s’ils n’ont pas trouvé de cavaliers, parce que là ça pourrait presque faire inceste, d’autant plus que le gamin est presque mineur. Enfin, je pense que vu leur caractère à l’un et à l’autre ils ne doivent se supporter qu’entre eux. Ou alors ils se font un battle d’égo le plus surdimensionné ! j’sais pas. Merci Iwan pour toutes ces remarques toutes sauf judicieuses.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 143 LOCALISATION : Birmingham, par-ci ou par-là. EMPLOI : Etudiante en Economie & Secrétaire du Sénateur

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Fête en l'honneur de Leurs Majestés [PV tout le monde]   Sam 11 Fév - 21:55

Voluptueuse dans ta robe rouge en satin, tu te faufiles à travers la foule pour rejoindre les deux convives en retrait. Un sourire étire tes lèvres rouges, tu ressens un élan d’altruisme suffisamment fort pour aller libérer Iwan des griffes de la terrible Rozen. Tu approches à pas feutrés, avec confiance, à grandes enjambées. Tu arrives au milieu de la conversation, ou plutôt du monologue débité par l’asiatique à une vitesse monstrueuse. Tu entends ton nom au milieu de flot intarissables de propos, si bien que tu tapotes tes deux doigts contre ton menton, songeuse. Merci Rozen, la robe rouge fait son charme, elle a rempli son contrat. ; Petite Rosemary, tu laisses ta main se glisser contre l’une des poignées arrières, directrices du fauteuil de ton ami, victime de l’ouragan Rozen. Dépitée, tu soupires doucement tout en lançant un regard évocateur au jeune homme : autant mieux la laisser finir et réagir lorsqu’elle aura clôturé sa bouche. Et c’est ainsi que tu bois ses paroles, tout en arquant un sourcil interrogateur à mesure où elle commente la soirée mondaine, comme s’il s’agissait d’un événement sportif.

Et lorsqu’elle fait allusion à Myrtille, tu ne peux réprimer un petit rire alors que le jeune homme grogne. Super protecteur avec son esclave adoré, c’est tendre le bâton pour se faire battre que fait Rozen. Amusée par la situation, tu poses une main conciliante sur l’épaule du jeune homme pour le tranquilliser alors qu’il défend naturellement son adorable petite baie fruitée, sa Myrtille. Voyons, un peu de coquetterie ne lui fera pas du mal, non ? Tu lances un regard malicieux à Rozen avant de poursuivre sur la même lancée. A moins que tu ne veuilles pas qu’elle puisse éblouir et se faire remarquer en raison de sa beauté ? Ou comment sous-entendre qu’elle le trouve un tantinet possessif avec son esclave. Qui aime bien châtie bien, et elle aime l’idée de pouvoir le taquiner sur le sujet Myrtille, qui est toujours amusant à aborder.


COULEUR DIALOGUE : #996666



That power of ache will keep me alive — escape.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 392 LOCALISATION : A l'université, chez elle, dans un bar EMPLOI : étudiante en médecine

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: un aigle, souvenir de ses Alpes natales et libre comme le vent
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Fête en l'honneur de Leurs Majestés [PV tout le monde]   Dim 12 Fév - 1:54

Après avoir saluée ton hôte à l’entrée, l’observant pendant quelques instants alors que tu repenses aux raisons qui ont fait que ton fiancé ne vienne pas à cette petite fête, tu t’éclipses en direction de connaissances de l’université que tu salues. C’est en leur compagnie que tu écoutes le discours du Yaxley. Un discours en deux tons que tu ne sais pas vraiment comment qualifier. Tu hésites entre le carrément provocateur et le pro-gouvernemental. Un discours des plus ambigus et pourtant, officiellement, celui-ci est bien en faveur du gouvernement – en surface. Tu jauges l’auditoire et tu ne sembles pas être la seule à l’avoir pris ainsi même si tout le monde fait des efforts pour applaudir poliment. C’est alors que tu vois au loin ton amie Rozen. Elle ne sait pas la vérité, mais c’est une bonne amie que tu t’aies faite au fur et à mesure des années. Alors tu salues tes camarades et amis avant de t’avancer dans sa direction. C’est alors que tu reconnais celui qui l’accompagne. Comment aurais-tu pu l’oublier celui-là. Il est quand même une des personnes que tu as eu dans ton service alors que tu étais en stage à l’hopital. Et autant le dire, il a plus le sourire maintenant qu’à l’époque où vous deviez lui annoncer qu’il serait paralysé pendant un bout de temps, peut-être même à vie. Heureusement son pronostic avait désormais évolué mais c’était beaucoup plus incertain lorsque tu l’avais vu. Mais bon, à le voir là, il était évident qu’il n’était pas encore près de remarcher.

« Rozen, tu es magnifique comme ça ! » Tu lui fais un grand sourire avant de lui faire la bise. « Iwan, contente de te voir. » Tu lui lances un sourire avant que tu ne la reconnaisses. Mais qu’est-ce qu’elle faisait là ? Pourquoi fallait-il qu'elle soit également proche d'eux ? Tu reconnais évidemment celle que tu as croisé un jour au palais et qui t’a pris pour une conne en prétendant qu’elle ne connaissait pas le chemin de ce que tu lui demandais. Pourtant, elle y avait un accès, c’était donc qu’elle y travaillait. Ton visage se ferme alors que tu l’ignores - de toute façon, elle semble accaparer l'attention d'Iwan - pour te tourner vers ton amie. « Alors, ton radar à potins est en marche. » Tes yeux sont légèrement rieurs. Tu la connais la Rozen, avec une soirée pareille, elle ne peut qu’être dans son élément. « Tu profites de la vue des célébrités en présence. » Nul doute qu’elle devait être ravie d’être ici, même si ce n’était pas simple d’approcher la famille royale. Quel dommage que la fille du frère ne soit pas présente. C’était une de tes meilleures amies à l’université et tu ne doutais pas qu’elle serait venue te faire un petit coucou, il aurait alors été facile d’intégrer Rozen à votre conversation, elle était si facile d’accès malgré son rang de princesse.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 1274 LOCALISATION : Quelque part dans la demeure de ses Maîtres. Comme si elle avait quelque part où aller de toute façon. EMPLOI : Esclave à plein temps. C'est pas comme si elle pouvait faire quoique ce soit d'autre de sa vie.

carnet personnel
DANS TA POCHE: un mouchoir en tissu, brodé de ses initiales. Un rouge à lèvres qu'elle n'a jamais utilisé et un miroir de poche, bien qu'elle ne puisse jamais y décerner son reflet.
TON PATRONUS: un chat, doux et tendre aux premières impressions, mais pouvant être féroce et intrépide.
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Fête en l'honneur de Leurs Majestés [PV tout le monde]   Mar 14 Fév - 22:18

Elle ne sait pas réellement où elle, elle ne sait pas ce qu’il se passe et se retrouve près de sa maîtresse, puis finalement, sans s’en rendre compte, s’éloigne. Elle n’est pas loin d’une foule de gens, perdue dans l’immensité grandissante de la foule. On ne la voit pas, on la bouscule, lui renverse des choses dessus, s’excuse, platement, puis certains croisent le nom Ayling sur son uniforme et la donne change. Elle n’est qu’une esclave oui, mais elle n’appartient pas à n’importe qui. Alors elle sourit, assure que sa maîtresse n’en saura rien, échange quelques mots avec certains esclaves, tout en essayant de ne pas tomber dans ce monde qui tourne et qui tourne. Les gens vont trop vite, parlent trop, elle ne sait pas où donner de la tête. Elle n’a rien à dire, rien à faire remonter. Elle est perdue dans une immensité trop grande, trop vaste, trop mouvante. Est-ce qu’elle s’en sortira ? Est-ce qu’elle saura changer les choses ? Elle n’en avait aucune idée. Elle espérait juste qu’elle s’en sortirait. Aujourd’hui comme demain.

Une nouvelle personne la bouscula, s’excusant au passage. « Aucun souci. » Glissa la jeune femme. Elle ne savait pas qui elle avait bousculé, elle en était désolée. De toute façon, c’était comme toujours, elle n’y voyait rien. Qui avait-elle bousculé ? Une esclave ? Une pure ? Allait-elle avoir des ennuis ou pas ? Comment tout ceci allait se passer ? Elle ne savait pas quoi faire, elle ne savait pas quoi dire, ni comment se tenir. C’était compliqué, presque gênant. Qu’allait-elle faire ? « Vous n’êtes pas blessé au moins ? » Se permit-elle de glisser, gentiment.


You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.
survivre
avant
tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 819 LOCALISATION : Dans les rues de Birmingham, protégeant le peuple Anglais. EMPLOI : Patrouilleuse et chef des Patrouilleurs au sein de l'Ordre du Phénix.

carnet personnel
DANS TA POCHE: Un rouge à lèvre bordeaux, pour contraster avec son uniforme rouge sang. Une petite fiole de poison, c'est toujours utile, et une lame, effilée et tranchante, comme son caractère.
TON PATRONUS: Il s'agirait sans doute d'une panthère, rusée et discrète mais terriblement dangereuse.
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Fête en l'honneur de Leurs Majestés [PV tout le monde]   Mar 14 Fév - 22:43

« Tant mieux, je ne voudrais pas avoir à vous passer les menottes. » laisse-t-elle glisser, un sourire presque taquin sur le coin des lèvres. Elle n’est pas ici en tant que patrouilleuse et surtout, elle a envie d’en apprendre un peu plus sur le maître de cérémonie. Autant en profiter non ? Elle laissa éclater un léger rire. « Comme toujours, c’est l’expérience qui prévaut n’est-ce pas ? » Il fallait toujours qu’elle fasse des sous-entendus sexuels, ce n’était pas le plus professionnel, elle en était pleinement consciente, mais bon. Elle était de bonne humeur, alors du coup c’était facile.
Ce n’était peut-être ni le lieu, ni la personne avec qui le faire, mais qui s’en souciait, réellement ? Enfin, c’était un autre souci. Elle préférait profiter de l’instant et de la coupe de champagne qu’elle descendait. « Vous êtes un homme bien mystérieux Mr Yaxley » se permit de répondre Ulyana, voyant qu’il esquivait pas mal ses questions. Elle lui dédia un sourire, ravie d’avoir un interlocuteur retord. Elle saurait lui tirer les vers du nez, un jour ou l’autre de toute façon.
Elle eut un nouveau sourire. « Oui vous êtes un homme très occupé. D’ailleurs, votre entreprise se porte à merveille n’est-ce pas ? » Et ses activités sous-jacentes également, si tant est qu’il y en est. Elle le pensait, mais elle n’était pas sûre. « En tout cas, vous êtes un homme très agréable, faire une réception pour Ses Majestés, c’est vraiment très courtois. » Un peu suspect à la vue de sa réputation, mais ça, elle ne pouvait pas tellement le lui faire comprendre. « Non, merci c’est très appréciable, mais j’ai déjà eu la chance de rencontrer Ses Majestés. » Et elle n’allait certainement pas lui expliquer qu’elle entraînait les fils de la famille royale par exemple, ce n’était pas le genre d’informations qu’on délivrait à un homme accusé d’avoir pactisé avec les mangemorts. Même s’il ne s’agissait que de rumeurs, de très vieilles rumeurs.


qu'importe la souillure de ton sang, si tu me barres la route, je t'écraserai, si tu oses cracher sur le gouvernement qui ta garde en vie, je t'exécuterai — .
le devoir
avant
tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 245 LOCALISATION : Quelque part dans Birmingham, à écouter aux portes. EMPLOI : Gérante d'un petit salon de thé des plus connus.

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Fête en l'honneur de Leurs Majestés [PV tout le monde]   Mer 15 Fév - 12:50

Elle glousse légèrement, passant sa main devant ses lèvres. « Arrête donc tes bêtises, ces gens ne font pas leurs besoins, c’est sans doute trop disgracieux pour eux ! » Elle ne pouvait pas s’empêcher de le suivre quand il faisait ce genre de réflexions. Oui il n’accordait pas le même intérêt qu’elle à ce genre de situations, mais ça, elle s’en moquait. Ils avaient leur différence et ça ne posait aucun problème. « Ce sont des robes magnifiques ! » Elle claqua un baiser sur la joue du jeune homme. « Tu es adorable, mais je préfère leur robe. » De toute façon, Rozen préférait toujours ce qu’elle n’avait pas obtenu, ce qui expliquait sans doute son dévouement accru pour le shopping et son incapacité à laisser son portefeuille tranquille. Elle trouvait toujours le moyen de compenser ses dépenses par des rentrées d’argent, mais parfois c’est légèrement inquiétant sa passion pour l’argent. Enfin pour les autres, pour elle ça n’était rien de plus qu’un comportement normal. « Tu crois que si je tombe dans les pommes le prince me fera du bouche à bouche ? » Un instant elle laissa l’idée filer dans sa petite cervelle. Quel moyen serait le plus intéressant pour se faire remarquer ? Certainement pas d’être une groupie en manque de sensation forte et qui tombe dans les pommes pour pas grand-chose. Ça, elle en était certaine. Une petite moue déçue n’acquit sur ses lèvres. Dommage, elle aurait bien aimé voler le fiancé de Miss Ayling aux cheveux flamboyants.
Elle glissa un léger regard en biais au jeune homme à ses côtés. Rozen se retint de le taquiner. Accordait-il vraiment autant d’importance à son esclave ? Enfn, c’était sans doute une illusion. Elle n’était qu’esclave après tout, il pouvait avoir bien mieux. « Si tu le dis ! » Répondit sobrement la jeune femme, tout d’un coup pensive sur les réflexions de son ami. Il était hors de question qu’il perde son temps avec une jeune femme telle qu’elle. Il se devait de trouver quelque chose, quelqu’un de beaucoup mieux. Surtout qu’il le méritait pleinement. Et ça, elle en était persuadée. Franchement, une esclave ? Pfouah, mais non ! Elle sortit rapidement cette pensée de son esprit, préférant se concentrer sur la situation actuelle. Elle savait pour autant qu’elle ne l’oublierait pas de sitôt.
Elle gloussa à nouveau. « Je suis sûre que ça serait très drôle, mais je préfèrerai que tu évites, si ça ne te dérange pas. » Elle lui ébouriffa les cheveux, taquine. « Je préfère que tu restes entier, le prince aurait très certainement le droit de te faire couper des bouts de toi pour cette impolitesse. Ca serait gênant. » Elle en était sûre et certaine. Elle ne voulait pas perdre le peu qu’il lui restait de son ami et, surtout, elle préférait qu’il se fasse discret. Tout autant que possible. C’est elle qu’on devait remarquer ce soir, mais ça, elle ne pouvait pas l’expliquer. Elle haussa les épaules. « Aucune idée, par contre j’adore les cheveux de la princesse, ils sont sublimes. » Elle réfléchit un instant. « Il faudrait vraiment que j’arrive à discuter avec eux, sans avoir l’air d’une pouilleuse de première. » Première difficulté. « Ils sont tellement intouchables, c’en est dérangeant ! »

Une première convive vous rejoint, la belle Rosemary, celle qui connaît très bien Apple et apparemment Ses Majestés. Tu es ravie de la croiser et lui décoche un joli sourire. « En effet, elle te va à raviiir ! » c'est alors qu'elle te rejoint sur le sujet de Myrtille, évoqué quelques minutes plus tôt, alors que tu te lançais dans des idées plus rocambolesques que les autres. « Tu vois ! » S'exclame-t-elle en donnant une petite tape à son ami. « Rosemary merci d'essayer de lui faire entendre raison, il est plus que buté parfois ! » Et c'était très certainement peu dire. « A croire qu'il souhaiterait la garder que pour lui ! »

Alors qu’elle allait continuer sur sa lancée et vit arriver la jeune et jolie Emeline. Que faisait-elle donc là ? Elle n’avait pas souvenir que ce genre de soirée était son met préféré. Enfin, elle esquissa un sourire ravie en la voyant. « Merci, tu es resplendissante également ! » Elle lui fit la bise. « Comme toujours, tu ne me connais que trop bien. »[/color] Laisse glisser Rozen, un petit sourire malicieux sur le coin des lèvres. « J’espère même profiter de bien plus que de leur simple vue. » Laisse-t-elle entendre, appuyant ses dires par un petit clin d’œil et amenant sa coupe de champagne à ses lèvres. « Alors, quoi de nouveau ? » Lui demande-t-elle, espérant entendre également de jolies nouvelles. Et puis, qui sait, peut-être qu’Emeline avait quelques connaissances qui pouvait lui être utiles.


le masque que je porte sur mon visage me protège de l'infamie et du mensonge que je véhicule. perdue dans la brume, j'avance sans connaissance du futur, protégeant mes arrières de la trahison. déloyale et insaisissable. — .
hypocrisie sanglante
d'un monde
sans joie.



#663366
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Fête en l'honneur de Leurs Majestés [PV tout le monde]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Fête en l'honneur de Leurs Majestés [PV tout le monde]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

 Sujets similaires

-
» Break-out : Quant les flammes ravagent tous sur leurs passages [Ouvert à tout les agents]
» Alexie ◮ Tout le monde veut une solution magique à tous leurs problèmes, mais personne ne veut croire en la magie.
» April◮ Tout le monde veut une solution magique à tous leurs problèmes, mais personne ne veut croire en la magie.
» Renom et honneur du marine Walter C Drake
» Renom, Honneur et Wanted d'un Nain?!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MUGGLE SUPREMACY ☾ ::  :: Centre ville :: Château Yaxley-