Révélations ou simple sortie ? - Nenya
FACTS

La ville de Birmingham compte actuellement 22 Purs, 6 Purifiés et 25 Impurs, la Résistance semble recruter plus de membres que l'Ordre du Phénix, il serait peut être bon de se méfier de ce regroupement.
Les les femmes deviennent importantes et prédominantes, au détriment du sexe masculin, pourtant si charmant.




 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Révélations ou simple sortie ? - Nenya



l'impureté sera traitée et éradiquée
MUGGLE SUPREMACY ☾ ::  :: Palais de Birmingham
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage




MESSAGES : 49 EMPLOI : Etudiant en journalisme

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Révélations ou simple sortie ? - Nenya   Dim 18 Déc - 12:06

Il avait étudié toute la matinée dans sa chambre, concentré à prendre des notes et à finir un devoir qu’il devait renvoyer pour la semaine prochaine. Il détestait s’y prendre au dernier moment, cela ne laissait pas assez de temps aux imprévus, en faisant tout au maximum à l’avance, il ne laissait pas de place aux « incidents », ou du moins peu. Le devoir était fini, il l’enregistra à plusieurs endroits pour être certain de ne pas le perdre au cas où son ordinateur planterait et il décida d’aller se divertir un petit peu. Se changer les idées et le lendemain ou surlendemain il reprendrait son travail pour le fignoler, pour vérifier qu’il n’y avait rien à ajouter, pas de nouvelle idée à développer. Il regarda l’heure pour vérifier qu’il avait le temps d’aller faire un petit tour et ne pas rater son rendez-vous – sa sortie- avec sa mère. Il avait envie de bouger, de se défouler, pour l’escrime, il lui aurait fallu un adversaire digne de ce nom et il n’avait pas envie de chercher dans tout le palais, alors, il choisit d’aller aux écuries. Faire un tour sur son cheval, lui ferait probablement le plus grand bien. Il jeta un regard sur son esclave qui attendait dans un coin Prépare-moi Etincelle, le temps que je me change. Il le regarda s’éloigner avant de se changer. Une fois cela fait, il traversa rapidement le palais pour se diriger rapidement vers l’écurie – avec deux autres esclaves, -sait-on jamais- pour y trouver son cheval scellé. Il avait fait un petit tour dans le manège, faisant installer plusieurs sauts d’obstacle. Tout se passait comme il le souhaitait jusqu’au moment où une espèce de chat roux traversa en trombe et fit peur au cheval qui se cabra. Ne s’était pas préparé à ça, il tomba à terre avec la dignité royale d’une grosse merde. Il grimaça en se relavant pendant que les esclaves accouraient pour voir s’il n’avait rien. Il les foudroya du regard. Je n’ai rien. Ecartez-vous, je n’ai pas besoin d’aide ! Il était surtout vexé comme un pou de s’être payé une gamelle aussi ridicule et même si son bras le lançait, il savait que ce n’était rien de grave et il n’allait pas abandonner pour si peu. Il remonta rapidement en scelle comme si de rien n’était maudissant dans sa barbe – qu’il n’avait d’ailleurs pas- le chat roux.

45minutes avant l’heure du rendez-vous, il ramena le cheval dans son box, lui donna une petite carotte, lui déposa une dernière caresse sur l’encolure avant de laisser ses esclaves s’en occuper et de retourner au château. Il se doucha et se changea en quatrième vitesse, la douleur dans son bras commençait déjà à disparaitre. Sans un mot, il fit signe à son esclave personnel de le suivre. Il ne savait pas trop ce que sa mère avait en tête, mais d’après ce qu’il avait compris, ils allaient sortir de l’enceinte du palais et ils ne pourraient pas ne sortir qu’entre mère/fils, c’était soi-disant trop dangereux. Il arriva pile à l’heure dans le salon où l’attendait déjà sa chère et tendre maman. Désolé, j’espère que tu n’attends pas depuis trop longtemps ? Il se tut quelques instants, avant de se rappeler qu’il ne l’avait pas encore vu aujourd’hui Tu vas comment ? Tu as fait quoi de ta journée ? Et ce n’était pas par simple curiosité qu’il demandait mais bel et bien parce que cela l’intéressait. Tu veux qu’on parte maintenant ? Il fait encore bon dehors ! Et ça serait toujours mieux qu’à la nuit tombée et vu la période, elle était là de plus en plus tôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




MESSAGES : 260 LOCALISATION : Au Palais Royal, sans aucun doute ; ou dans les jardins parfois. EMPLOI : Reine à temps plein ; Romancière à ses heures perdues. Elle publie des ouvrages sous un nom de plume "Della Bee"

carnet personnel
DANS TA POCHE: Un stylo, un mouchoir en soie, un rouge à lèvres.
TON PATRONUS: *Rire*
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Révélations ou simple sortie ? - Nenya   Mer 21 Déc - 15:56

TENUE DE NENYA

Son regard polaire s’agite de gauche à droite à mesure qu’elle déchiffre les mots qui composent les pages d’un dossier. Entre ses doigts longilignes, un stylo plume gratte et noircit le manuscrit de la Reine. D’un mouvement gracile du poignet, elle rédige ses notes d’une écriture scripturale, finement tracée. Multitâches, elle relève son poignet pour tremper la pointe de sa plume dans l’encre noire tandis qu’elle tourne la page du dossier politique avec son autre main, la gauche. Une pointe de fierté illumine son regard à la lecture du compte-rendu rédigé par son second fils, Tristan. Une satisfaction qui la rend toujours aussi fière, hier comme aujourd’hui. Tristan, c’était ce petit garçon bien différent des autres Archdeacon. Ce petit bonhomme qui pleurait à chaudes larmes lorsque ses rêves et aspirations étaient brisés. Il était son bébé, celui dont elle séchait les larmes en le cajolant face à sa tristesse qui lui ôtait les couleurs au visage. Parce que les désillusions attristait ce petit garçon rêveur, Nenya sait mieux que quiconque qu’il a toujours eu besoin de plus d’attention que ses autres frères et sœurs. Bien trop sensible, bien trop rêveur pour appartenir à une famille aussi féroce, il a toujours été ce petit garçon marginal. Mais une certitude reste concrète : il est son fils, son petit garçon qui est devenue un homme –toujours rêveur – et  qui a toujours autant besoin de son affection, comme autrefois. Un soupir las s’échappe de ses lèvres alors qu’elle gratte sa plume contre la page de son manuscrit où elle reprend sa prise de note. Nenya n’est pas aveugle, mais même sans cela, son instinct maternel lui hurle que son fils a besoin d’aide. Si bien que les remises à plus tard ne devront plus être de mise : une discussion s’impose. Mais aujourd’hui, elle ne pourra pas lui accorder de son temps. Elle qui a eu du mal à se libérer pour passer quelques heures avec son autre fils, Sebastian, elle devra trouver un autre créneau horaire pour s’offrir un entretien en tête à tête avec Tristan.

Confortablement installée dans un siège rembourré en cuir beige, Nenya poursuit son travail essentiel pour le Gouvernement, si bien qu’elle ne quitte pas le nez de sa rédaction intensive lorsque son petit Prince fait son entrée. Non, Sebastian, je travaillais de toute manière. La Reine finit par lever les yeux vers son fils, dévisageant l'expression plaquée sur son visage, alors qu’elle arque un sourcil interrogateur. Je vais très bien, et toi ? Tu me sembles … contrarié. Elle le regarde un instant, sans rien ajouter, laissant le poids de ses mots résonner en silence. Son regard polaire le transperce, de cette façon étrange, presque inquisiteur. Délicatement, elle rassemble son dossier qu’elle referme en glissant son manuscrit à l’intérieur. Elle range le tout dans un tiroir du bureau au bois massif, qu’elle ferme à clé. Oui, ne tardons pas trop qu’on puisse rentrer avant le dîner ce soir. Elle se lève tout en ébouriffant les cheveux de son fils, avant d'ouvrir la porte en lui faisant signe de sortir pour qu'elle puisse verrouiller l'accès au salon de la famille royale.



- i never loved you. i locked you up, wanting to keep you. that is not love, that's possession -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




MESSAGES : 49 EMPLOI : Etudiant en journalisme

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Révélations ou simple sortie ? - Nenya   Jeu 22 Déc - 20:43

Il fut rassuré de savoir qu’elle n’attendait pas depuis longtemps –voire même pas du tout- vu qu’elle était en train de travailler. Il n’aurait pas apprécié que sa chère et tendre mère ait du patienté parce qu’il ne savait pas être ponctuel ! Il eut une très légère grimace lorsqu’elle vit qu’il était contrarié. Comment est-ce qu’elle arrivait à lire lui en lui comme dans un livre ouvert ? Pourtant il était certain qu’il s’était à peu près calmé et que cela ne le voyait pas. Il fronça un peu les sourcils avant de se passer une main dans les cheveux, un peu gêné. Tout va bien, ne t’inquiètes pas, ce n’est rien Il insista bien sur ces derniers mots avant d’ajouter Je suis juste tombé de cheval en faisant une fausse manœuvre. et l’égo de Monsieur en avait pris un coup, même si ça arrivait aux meilleurs, cela l’agaçait au plus haut point. Il lui fit un petit sourire. Il était certainement bien incapable de lui mentir, ou de lui cacher la vérité peu importait au final comment on voyait les choses. De toute manière, à quoi cela lui servirait ? Il n’avait rien à cacher, rien dont il puisse avoir honte, rien qui puisse nuire à sa famille. Ce n’était qu’une gamelle parmi tant d’autre. Il la regarda tout ranger sans plus rien ajouter. Parler trop non plus ne servait à rien, parler pour parler, pour faire du bruit et dire des choses inintéressantes ne servaient à rien selon lui. Il regarda sa montre On a quelques heures devant nous, on a pas besoin de trop se dépêcher. Il suffisait juste ne pas trop trainer, mais il comptait bien profiter de ce petit moment en tête à tête avec sa mère. Moments un peu trop rares à son goût –de petit fils à maman-… mais ils avaient tous deux des emplois du temps assez chargés. Dès qu’elle eut passé une main dans les cheveux, il se les recoiffa histoire d’être présentable en société. Les cheveux décoiffés c’était peut-être la mode, mais il fallait dans ce cas que l’effet soit savamment étudié et là, même sans se voir dans le miroir, il était certain que cela ne soit pas le cas !

Il sortit rapidement de la pièce Tu veux que l’on aille où ? Il regarda sa mère puis les quelques « serviteurs » qui allaient devoir les accompagner. Ils ne pouvaient pas réellement sortir seuls du domaine, sait-on jamais s’ils tombaient sur un fou. Si, d’ordinaire cela lui était généralement égal, il aurait bien voulu un moment vraiment intime avec sa mère sans personne qui les accompagne, écoute ou autres…. Mais malheureusement, il y avait toujours des contreparties à faire partie de la famille la plus puissante du Royaume-Uni, parce que, selon le garçon-, c’est ce qu’ils étaient. Je suis content que l’on puisse se voir que tous les deux, ça faisait longtemps ! lui avoua-t-il joyeux à l’idée de cette petite sortie. Il s’étira un peu les bras pour vérifier que son bras ne lui faisait plus trop mal, avant de lui sourire, attendant sagement sa réponse ou bien ses recommandations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




MESSAGES : 260 LOCALISATION : Au Palais Royal, sans aucun doute ; ou dans les jardins parfois. EMPLOI : Reine à temps plein ; Romancière à ses heures perdues. Elle publie des ouvrages sous un nom de plume "Della Bee"

carnet personnel
DANS TA POCHE: Un stylo, un mouchoir en soie, un rouge à lèvres.
TON PATRONUS: *Rire*
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Révélations ou simple sortie ? - Nenya   Lun 2 Jan - 23:19

TENUE DE NENYA

Ne t’inquiètes pas, qu’il lui dit. Un sourire mystérieux étire discrètement ses lèvres alors qu’elle s’amuse des propos de son plus jeune fils. Il est son petit dernier, et elle est sa mère. Elle inquiétera toujours pour lui, en toutes circonstances. Il en est ainsi depuis le jour de sa naissance, et il en sera de même jusqu’à ce qu’elle donne son dernier souffle. Elle observe du coin de l’œil la gêne manifeste qu’arbore Sebastian, qui tente de dédramatiser le questionnement de sa mère. Son insistance ne passe pas inaperçu auprès de la Reine qui laisse planer un silence dans lequel elle laisse le choix à son garçon de se confier à elle ou non. Chose qu’il n’hésite pas à faire, à son plus grand plaisir. Ses yeux se plissent, son regard polaire se fait plus observateur lorsqu’il explique la raison de sa contrariété aisément visible par celle qui l’a mise au monde. Une mauvaise chute à cheval. Nenya ne peut réprimer un léger tressautement de sa joue, un sourire rapidement avorté avant qu’il n’ait pu étirer ses lèvres et dévoiler une rangée de dents adamantines. Elle connaît le tempérament du petit Prince, elle n’ignore pas que cette malencontreuse mésaventure a froissé sa fierté. Il est bien le digne fils de son père, Erwin Archdeacon. Dans un hochement de tête, elle ne fait aucune remarque se contentant de ranger ses affaires silencieusement.

La porte verrouillée derrière eux, Nenya glisse son bras autour de celui de Sebastian avant de l’entraîner avec elle. Elle marche tranquillement, un délassement pour ses muscles légèrement engourdis suite à sa position assise depuis deux heures. On peut déjeuner sur la terrasse intérieure, face aux jardins. Elle jette un rapide coup d’œil à sa montre tout en réfléchissant au programme qu’elle esquisse rapidement dans sa tête. Oui, on déjeune tranquillement tout en discutant, puis on ira faire un tour en ville. Un petit sourire en coin, elle lance un regard malicieux à son fils avant de poursuivre d’une voix sereine : On pourra t’acheter une nouvelle cravate pour la soirée organisée par Yaxley, il faudra que tu sois impeccable. Elle déglutit doucement. Toi et tes frères et sœurs., glisse-t-elle avec fermeté. Ses pensées se tournent immédiatement vers Tristan, son enfant qui lui donne le plus de fil à retordre en ce moment. Un léger soupir s’échappe de ses lèvres alors qu’elle caresse du dos de sa main la joue de son petit dernier. Moi aussi mon chéri, désolé de ne pas être plus présente pour toi. Un pli soucieux se creuse sur son front alors qu’elle fronce les sourcils. Elle tapote son menton délicatement avec ses deux doigts, hésitante. Elle se décide finalement, ils iront déjeuner maintenant. Elle lance quelques ordres à la va-vite aux esclaves qui les suivent silencieusement. Ils savent ce qu’ils ont à faire, elle n’a pas à leur répéter encore et encore les mêmes choses. Tout se passe bien pour toi, les études de journalisme te plaisent j’espère ? Elle entraîne doucement le jeune homme jusqu’à l’espace intérieur en baie vitrée, qui laisse apercevoir un paysage blanc et cotonneux. La neige. La Reine prend place sur une chaise, invitant son fils à en faire de même tandis que la table se dresse progressivement, selon les allers retours des esclaves qui s’affairent à leur tâche.



- i never loved you. i locked you up, wanting to keep you. that is not love, that's possession -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




MESSAGES : 49 EMPLOI : Etudiant en journalisme

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Révélations ou simple sortie ? - Nenya   Ven 6 Jan - 19:12

Le programme de cette « journée » fut organisé en quelques instants par Nenya. L’adolescent  haussa un peu les épaules, doucement, non pas pour montrer qu’il ne savait pas, mais plutôt pour lui dire que le programme lui était égal. La seule chose qui lui importait aujourd’hui était de passer un peu de temps avec sa mère. Profiter d’un moment seul à seul avec elle pour parler de tout et de rien…  certainement surtout de rien,  vu qu’il ne se passait réellement rien de bien passionnant dans sa vie en ce moment, si ce n’est la « routine ». Il me tarde d’y être, Iris m’a proposé de l’accompagner. Il lui fit un petit sourire, omettant le fait de dire que c’était les deux seuls de la famille qui n’étaient pas encore en couple et que tous les autres viendraient, très probablement accompagnés. Il bomba très légèrement le torse, avant de souffler Ne t’inquiètes pas, je suis certain qu’aucun de nous ne serait capable ne faire déshonneur à la famille en portant des habits ou une tenue bas de gamme et/ou inappropriée. Nouveau sourire, avant qu’il ne rajoute Tout se passera à merveilles, et il me tarde de voir ce qu’il vous a exactement réservé. Une fête c’était quand même large comme thème n’est-ce pas ? Une caresse sur sa joue, il la regarda en coin tandis qu’elle s’excusait de ne pas être des plus présentes pour lui. Une vague de culpabilité l’envahi, il ne voulait que la  Reine s’excuse. Ne t’inquiète pas, je comprends parfaitement, tu as beaucoup de travail et nos emplois du temps ne sont pas forcément disposés de la même façon. il eut ce doux et chaleureux sourire, bienveillant, aimant, d’un fils à sa mère. Il l’adorait, sa maman. C’était même, certainement la personne qu’il aimait le plus dans ce bas monde ; même s’il se doutait que la réciproque n’était pas vraie, une mère se doit d’aimer ses enfants tous de la même façon.

Finalement la balade fut écourtée, et ils allèrent directement manger, installant à une table tandis que les esclaves s’affairer autour d’eux. Comme à son habitude, Sebastian ne leur prêta que très peu d’attention, préférant largement écouter la douce voir de sa mère et regarder le paysage teint de blanc. La question sur ses études lui fit lever légèrement un sourcil étonné. Bien que légitime, il fallait bien avouer qu’il ne s’était pas attendu à ce genre de questions, pour plusieurs raisons : déjà si cela ne lui avait pas plu, il en aurait parler, il aurait recueilli des avis, et si ce  n’était pas auprès de sa mère, il était  certain que cette derrière aurait déjà quand même été au courant d’une manière ou d’une d’autres ; mais aussi, parce qu’il avait soigneusement réfléchi à ce qu’il voulait  faire aussi par rapport à son caractère, qu’à ses envies et au besoin de la famille. Il n’avait pas fait là un sacrifice, mais un choix de vie amplement étudié et qui lui plaisait. Ce n’était par dépit, ou pour faire plaisir, non, c’était comme quelque chose qui brûlait dans ses veines.Oui, ce n’est pas forcément des plus intéressant pour le moment, mais c’est bien normal, il faut déjà acquérir quelques bases avant de se lancer dans le vif du sujet ! Il se tut quelques instants avant d’ajouter Les examens vont bientôt avoir lieu, et j’ai bon espoir de faire partie des meilleurs de ma promotion. ce n’était pas pour se vanter, mais parce qu’il travaillait beaucoup pour avoir de bons résultats, qu’il se débrouillait plutôt bien d’ailleurs… et aussi, parce que s’il ne réussissait pas à être un des meilleurs son égo e prendrait un coup et il ne voulait décevoir personne dans sa famille. L’échec était un mot à proscrire, à bannir totalement de son vocabulaire. Il réussirait, il n’avait guère le « choix ».
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Révélations ou simple sortie ? - Nenya   Aujourd'hui à 17:49

Revenir en haut Aller en bas
 

Révélations ou simple sortie ? - Nenya

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Go Habs Go - Simple Plan
» AVIS DE RECHERCHE !!!!! LE PASSE SIMPLE AU PASSE COMPOSE !
» La santé au cours de l'Histoire : Révélations inattendues
» Un simple POEME qui dit tant de notre SORT :Le loup et le chien
» Sortie de Nausicaä en Blu-Ray au Japon

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
MUGGLE SUPREMACY ☾ ::  :: Palais de Birmingham-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet