Konstantin ; Sanctissimă
FACTS

La ville de Birmingham compte actuellement 22 Purs, 6 Purifiés et 25 Impurs, la Résistance semble recruter plus de membres que l'Ordre du Phénix, il serait peut être bon de se méfier de ce regroupement.
Les les femmes deviennent importantes et prédominantes, au détriment du sexe masculin, pourtant si charmant.




 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Konstantin ; Sanctissimă



l'impureté sera traitée et éradiquée
MUGGLE SUPREMACY ☾ ::  :: Se présenter :: validés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage




MESSAGES : 8

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Konstantin ; Sanctissimă    Mar 3 Jan - 22:42



Konstantin Mikhaïlovitch Andreïev

poigne de métal et cœur de papier ;



Nom et prénom Konstantin Mikhaïlovitch Andreïev + âge et date de naissance 25 ans ; 13 mai 1991 + statut de sang Pur, des générations de sang non souillé et vierge du démon + précision sur le statut moldu pur, jamais questionné, jamais mis en doute + caractère aconitum. Un dehors cordial, bienveillance factice. Il a appris à manier les mots avec attention et douceur, à en enrober chaque parole empoisonnée. S’il se permet d’y apporter parfois une amertume supplémentaire, un soupçon de vérité, rien n’empêche une calme sympathie de gagner ses interlocuteurs. (On prend bien vite politesse pour gentillesse et indifférence pour déférence, tant on est obsédé par soi. Il en joue sans se brûler. On oublie alors qu’il ne sourit pas, que son regard reste fixe et froid. Les mots adoucissent ses traits, diluent l’amertume.) belladonna. Chaque geste est un calcul, un pion placé. Il n’a ni la force physique, ni l’agilité, ni la précision. Il a seulement du temps, à n’en plus finir, une solitude pesante pour le pousser à réfléchir chaque décision. Son enveloppe de conciliateur est parfaite, un peu de mesure, d’élégance et d’audace, pour lui donner quelques armes sans éveiller jalousie et compétition. (C’est une question de dosage, au final, garder un équilibre sans se démarquer plus qu’il ne faut. Rester un anonyme puissant, un sans-pouvoir influent.) helleborus. Ses vices s’écrivent en symboles monétaires, en dés jetés et jetons pariés. Il a gouté à un risque futile, sans conséquences si ce n’est des morceaux de papiers et de métal qu’ils peuvent à nouveau produire et remplacer. (Il risque sans perte, ce n’est qu’une vie virtuelle qu’il peut à nouveau revivre. Le contact est seulement fictif, sans réelle pression sur sa peau. Lui, il peut se le permettre.) narcissus. Un impitoyable étau de fer, pour tout ce qui est adverse. On lui a appris la valeur, la vanité et l’assurance. Il en a fait bon usage, dès son plus jeune âge, jusqu’à s’en détruire la santé et l’esprit à vouloir supprimer un mal qui n’existe pas. Elle est là, la faille, dans une dureté qu’il applique sur une toile épaisse, opaque, prête à se craqueler à chaque instant. (En dessous, laideur, jalousie, lâcheté. Tout ce qu’il n’a pu acheter ou recouvrir du vernis brillant du faste.) + nationalité anglaise ; origines russes + situation familiale fils ainé ; une jeune sœur ; parents en vie + situation financière plus qu’aisée, cuillère en argent, chaussures en cristal seulement parce que le jeu est un vice bien attrayant + situation matrimoniale/orientation sexuelle célibataire ; probablement hétérosexuel, s’il n’avait pas éprouvé un profond dégout envers les contacts physiques + métier/études consultant dans un laboratoire de fabrication d’armes anti-Impurs ; la famille Andreïev possède toujours un territoire et une société en Russie et exporte des métaux utilisés à la fabrication des armes en question ; Konstantin est un contact direct et coordonne la réalisation des tests sur les matières premières utilisées, avant d’acheminer le matériel aux fabricants d’armes + groupe désiré  poison ; du venin dans leurs veines et des chaînes à leurs poignets +

Si vous aviez accès à une baguette/à la magie, vous en serviriez-vous ? Pourquoi ? Jamais, il l’enterrerait au plus profond de la terre et des ténèbres. (Il céderait à la tentation, creuserait à même le sol pour obtenir le pouvoir, combler son avidité, parer son arrogance d’étincelles et s’ériger un trône d’illusion.) (Il en ferait mauvais usage, comme avec tout ce qu’il effleure.) + Que pensez-vous des covens ? Il les exècre, par principe et par choix : ils entretiennent l’abomination. (Terreur, terreur, terreur. Ils sont destruction et il espère ne jamais croiser leur route.) + Et les esclaves dans tout ça, vous en dites quoi ? La servitude est artificielle. Le perdant devrait se façonner entièrement à l’image du gagnant ou disparaître entièrement de la surface de Terre. Pour lui, il ne devrait pas y avoir cet entre-deux dangereux, cette cohabitation forcée. (Et s’ils miroitent leurs sentiments, la même ombre d’humanité, il suffit de les enterrer.)
poison

toi et le gouvernement


Que penses-tu du gouvernement actuel ? As-tu des liens avec lui ? Aucun lien direct, il sait que la situation financière des Andreïev a grandement été facilitée par les besoins créés par la guerre et la lutte contre les Impurs. Il ne considère ni son efficacité, ni ses méthodes car un gouvernement est volatile, peut tomber facilement, mais il soutient son message et sa cause. Les personnes ne l’intéressent pas, seules les voix comptent et il les croit. (Aveuglement, peur, l’ignorance a tant de visages.)

Es-tu au courant du mouvement de rébellion ? Si oui, es-tu en sa faveur ? Il écoute parfois les murmures mais il les étouffe vite. La résistance est futile mais si elle doit un jour donner naissance à une autre guerre, il n’y est pas opposé, si elle suffit à tirer un trait définitif sur tout ce qui est Impur. (Elle enfle, dans l’ombre, elle dévorera leur équilibre.)

Que penses-tu de l'Ordre du Phénix ? As-tu des liens avec lui ? Toute répression de la magie trouve grâce et sympathie à ses yeux. L’Ordre est protection et sécurité, son soutien s’arrête là, à simple spectateur approuvant de loin. (Et lâcheté, au fond, il ne saurait que faire s’il en faisait partie.)

Explique nous ton point de vue sur le statut de sang Le sang définit l’être et le façonne. Pour lui, la magie appelle, condamne. Le sang choisit, agit pour l’individu et la connaissance de ce qui dort dans chacun doit être totale. Pour museler le mal, l’empêcher de dévaster ceux qui ne le possèdent pas. (Un autel à la pureté, à la sureté, à l’innocence que le sang Impur finit toujours par trahir. C’est dans sa nature.)

Es-tu pour ou contre le retour de la magie ? Contre, de ses tripes, son cœur, son sang, tout ce qui fait qu’il est humain. La magie ne l’est pas et n’aurait jamais dû être. (Elle est injuste, a ses élus et condamne les fragiles. Il y a maintenant haine dans sa jalousie dévorante.)


derrière l'écran

pseudo/prénom P.+ âge 21 ans + région joker + comment nous as-tu trouvé ? via Chandlerchandler+ un autre petit mot ? la suprématie moldue, c’est l’idée du siècle, voilà. Sinon, je ne suis pas certain que je peux faire ce que j’ai indiqué dans le métier donc, si ça ne convient pas, merci de me le signaler, je changerai ça au plus vite pour trouver autre chose !  + souhaites-tu être parrainé après ta validation ? non


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




MESSAGES : 8

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Konstantin ; Sanctissimă    Mar 3 Jan - 22:42



la pâleur de nos desseins

étendue sur les pages jaunies





racines
1970. Ariadna Nikolaïevna Kandinski avait grandi dans une boîte à musique. Elle avait tournoyé pendant toute son enfance, dirigée seulement par la mélodie qui résonnait à ses oreilles. Les faux pas étaient vite balayés, une visse que l’on resserre et qu’on replace dans le mécanisme. Les fausses notes étaient étouffées par le clic clic clic clic clic assourdissant (un rythme si régulier, si lancinant, des coups au cœur qui ne laissaient aucune trace) de la clef de remontage. Elle en souriait creux, en chantait vide, mais c’était si joli à observer.

(Jusqu’à ce que le mécanisme s’enraie, n’émette un grincement sourd. Un crissement à vous en vriller les tympans puis le silence, les petits morceaux de métal et de porcelaine parsemés sur le sol de sa chambre. Des années et des années plus tard, on en trouvait encore la poussière, tapie dans les recoins.)

▪ ▫ ▫ ▫ ▫ ▫ ▫ ▫ ▫ ▪


1963. Mikhail Demyanovitch Andreïev avait grandi dans une calculatrice. Il était le numéro un et c’était tout ce qui comptait.

(Et c’était tout, voyez-vous, compter était la spécialité des Andreïev.)

▪ ▫ ▫ ▫ ▫ ▫ ▫ ▫ ▫ ▪


1988. Ils s’étaient rencontrés un soir de pluie, un gala aux lumières aveuglantes pour ne pas distinguer la misère en arrière-plan, pour montrer une autre forme de magie (illuminations, chant, danse et de l’argent sali pour recouvrir la salle de bal). Elle jouait du violon, l’unique fille des Kandinski qui rendait un dernier hommage à ses parents le soir de ses fiançailles.

(On ne se souvient pas réellement du nom du fiancé. Elle l’a épousé dans la semaine. Il a été retrouvé mort dans le mois. Elle est devenue Ariadna Andreïev dans l’année.)

▪ ▫ ▫ ▫ ▫ ▫ ▫ ▫ ▫ ▪


1998. On avait dit : Klimovskaya, ils sont comme les Mangemorts des Purs. On avait dit : Sauf qu’eux, ne portent pas de masques faits de matière mais des masques d’artifices. On avait dit : Et puis ils n’ont pas la magie, simplement l’argent. On avait dit : C’est presque pareil, au fond, les deux amènent le pouvoir. Et elle avait souri, tendu une main gantée et caché son sourire méprisant derrière son éventail.

(Ariadna Kandinski savait ce qu’elle faisait, depuis le début. Nikolaï Kandiski ne méritait plus se place dans la Klimovskaya, trainait leur nom dans la boue en montrant sa faiblesse. Il était d’un temps révolu, d’un temps qui voyait condamner les Purs. Elle, avait d’autres ambitions, aspirait à d’autres armes. Elle avait besoin d’un homme sur lequel compter, d’un empire sur lequel assoir son trône.)

▪ ▫ ▫ ▫ ▫ ▫ ▫ ▫ ▫ ▪


1999. Ils ont quitté la Russie dix ans après leur mariage, vol UK154, première classe, nombre de bagages en soute inconnu. On sait simplement : Des billets glissés à l’employé au guichet. On a vu : Des valises entières, plusieurs hommes pour les porter. On a senti : C’était lourd, comme des joyaux. On a perdu de vue : L’essentiel, des documents signés dans le sac d’Ariadna.

(Les gros titres de Moscou parlaient d’empire. Kandiski et Andreïev fusionnaient entreprises et richesses, les laissaient à leurs héritiers respectifs. Les petits quotidiens se posaient des questions mais personne ne les lisait, les hommes de l’ombre avaient fait leur travail.)

▪ ▫ ▫ ▫ ▫ ▫ ▫ ▫ ▫ ▪


2010. Mikhail Demyanovitch Andreïev vieillissait dans un manège. Il tournoyait entre ses propres chiffres, se perdait dans les couloirs de ses entreprises et à chaque faux calcul, recommençait ses opérations.

(Et c’est tout, voyez-vous, compter est tout ce qu’il n’a jamais pu faire.)

▪ ▫ ▫ ▫ ▫ ▫ ▫ ▫ ▫ ▪


2015. Ariadna Nikolaïevna Andreïev rajeunissait dans une maison de jeux. Elle posait ses pions, raflait la mise. Rejouait (toujours), gagnait (souvent), perdait (rarement). Elle dictait le rythme, soufflait les paroles, égrenait les notes, tissait la toile. Elle avait démonté chaque poupée désarticulée, avait reconstruit chaque mécanisme pour y insuffler le son qu’elle avait choisi, pour y faire danser ses marionnettes et chanter ses détracteurs.

(Elle avait parsemé au vent chaque grain de poussière et de porcelaine, avait enterré tout ce qu’il restait de leur faiblesse. Ils étaient Purs, couronnes d’ivoire à leur front, ombres rouges à leurs côtés. C’était elle, cette fois, qui remontait la boîte.)


bourgeons
Rapport n°4562, version 3.2 (mise à jour : 23/09/2000) ; pour la version censurée, voir archives nationales (réf. : SGO7475895-B786).

Klimovskaya (la). Organisation criminelle initialement influente à Klimovsk (sud de l'oblast de Moscou), fondée entre 1979 et 1981. Les usines de fabrication d’armes sur place en ont facilité le trafic et le groupe a rapidement gagné en influence, jusqu’à devenir aujourd’hui l’un des piliers de la mafia rouge.

Parmi les fondateurs, Nikolaï Sergeïovitch Kandinski, Kandinski Corp., traitement et commerces de gaz et métaux, et Aleksandr Germogenovitch Azarov, extraction pétrolière (collaboration probablement interrompue après la mort de Maksimilian Aleksandrovitch Azarov, brièvement marié à Ariadna Nikolaïevna Andreïev, et suivie par le retrait d’A.G. Azarov de la vie publique).

La Klimovskaya a commencé son ascension par le trafic d’armes, les casinos et la drogue. Son territoire s’est étendu au fil des années jusqu’à atteindre Moscou, en 1987. Elle y a poursuivi son activité en y ajoutant traite d’êtres humains, rackets, blanchiment d’argent et prostitution, avant de décliner pendant la première moitié des années 90. Les communications interceptées laissent à penser que des scissions internes sont à l’origine de cette baisse d’activité et que les membres plus anciens, comme N.S. Kandinski ont lentement laissé l’organisation se consumer d’elle-même pour tenter de la retirer du paysage économique et social de Moscou.

Dès 1996, la Klimovskaya gagne un nouveau souffle. Une nouvelle génération, probablement menée par Ariadna Nikolaïevna Andreïev et Mikhail Demyanovitch Andreïev (Andreïev Corp., fusion de Kandinski Corp. et du cabinet de comptables et notaires Andreïev) prend le relais. La main se durcit et les affaires reprennent de plus belle.

La guerre et la découverte des sorciers est extrêmement profitable à l’organisation, dès 1998. Son vaste réseau lui permet de financer et de vendre des armes en grand nombre au gouvernement, en s’assurant sa protection contre une aide non-négligeable dans la chasse aux sorciers. Ces derniers deviennent, avec les années, la cible principale de la traite d’êtres humains, devenue traite de sorciers et esclavage. Ceux-ci, armes et blanchiment d’argent restent, à ce jour, les activités principales de la Klimovskaya, même si son existence actuelle reste un mystère en dehors des cercles mafieux.

Ses victimes, pendant près de 30 ans d’activité, se comptent en milliers, même s’il est impossible d’obtenir ne serait-ce qu’un nombre approximatif. Les sommes prélevées lors des arrestations (les dernières remontent à 1997) avoisinaient les quelques millions de livre, ce qui laisse deviner un capital total se comptant en billions. ❞


Rapport n°3678, version 3.2 (mise à jour : 07/05 /2015, réf. : SGO7475895-B786).

Ariadna Nikolaïevna Andreïev. Née Kandinski. Fille unique de Nikolaï Sergeïovitch Kandinski, Kandinski Corp., traitement et commerces de gaz et métaux. Épouse de Maksimilian Aleksandrovitch Azarov (Mort : 12/11/1988, crise cardiaque. Le nom de son épouse a brièvement été retenu lors d’une enquête demandée par la famille du défunt, clamant une mort d’origine criminelle, avant que la requête ne soit rejetée et que le dossier ne soit rapidement classé.). Épouse en secondes noces Mikhail Demyanovitch Andreïev (cabinet de comptables et de notaires). Deux enfants : Konstantin Mikhailovitch Andreïev et Natalya Mikhailevna Andreïev.

En 1996, elle remplace son père dans la Klimovskaya et introduit une nouvelle génération d’élites, plus audacieux et ambitieux. Les hautes sphères du gouvernement sont initialement réticentes à fermer les yeux sur l’organisation et les arrestations et coups publics s’enchainent, sans que la réputation d’Andreïev Corp. (fusion de Kandinski Corp. et du cabinet de comptables et notaires Andreïev) n’en pâtisse et sans que les autorités n’en arrivent aux plus hauts gradés dans la hiérarchie.

La guerre contre les sorciers change le donne et permet à la Klimovskaya de définitivement assoir sa domination. Les activités criminelles sont soigneusement cachées et Ariadna investit sans compter dans son image publique, en soutenant la cause Pure et en fournissant matériel et argent aux recherches d’armes efficaces contre les Impurs. Andreïev Corp. devient un pionnier en Russie et obtient la protection des hautes sphères politiques.

Près de dix ans plus tard, en 2000, la famille Andreïev quitte la Russie pour le Royaume-Uni, après que les époux aient obtenus les droits totaux de leurs entreprises respectives (154 plaintes ont été déposées à ce jour par Nikolaï Sergeïovitch Kandinski au parquet de Moscou pour fraude et usurpation d’identité, sans résultat). Le siège social de l’entreprise reste en Russie et celle-ci a laissé derrière elle les recherches intensives d’armes, pour se consacrer aux matières premières à fournir principalement aux institutions luttant contre les Impurs.

Ces derniers occupent d’ailleurs une certaine place dans l’entreprise, puisqu’ils restent une main d’œuvre gratuite et présente 18h/24 sur place. Andreïev Corp. ne cache pas, par ailleurs, son extrême sympathie à la cause pure, en témoigne son slogan « Ce que la nature offre de plus pur ».

Ariadna Nikolaïevna Andreïev, malgré la discrétion actuelle de la Klimovskaya, est toujours soupçonnée d’en être l’un des principaux membres. Son réseau de contacts international lui permet toujours d’être un personnage public de poids et ses protecteurs ont pris soin de garder son image et sa réputation intacte, en mettant en avant son aide et son investissement dans la lutte contre les Impurs. Actuellement, elle et sa famille sont établis à Birmingham et se tiennent éloignés de la vie politique. ❞


fleurs

Konstantin Mikhailovitch Andreïev n’était pas bien ambitieux, pas bien dangereux, au fond. À Moscou, il aimait jouer dans la neige et lire des livres d’aventures. Il adorait les récits fantastiques, les périples merveilleux et les vieux contes. Leur magie douce et candide l’accompagnait dans leur grand appartement, quand les seuls bruits que l’on entendait étaient les machines de Mikhail et les conversations téléphoniques d’Ariadna.

Au fil des années, le mot magie devint venimeux, maudit. Les chapeaux, les baguettes magiques en plastique et les capes étaient arrachées de ses mains, remplacées par des explications longues, une logique implacable qui l’effrayait parfois. 7 ans, c’était peu, pour comprendre ce qu’il se tramait dans un monde d’adultes en ébullition.

(Il attrapait parfois des bribes de conversation, des calculs qui n’avaient aucun sens. Les voix chuchotaient : On ne peut accepter ça, nous sommes les premières victimes. Les voix se mettaient en colère : Nous devons faire quelque chose, nous ne leur sommes pas inférieurs. Les voix décidaient : C’est même l’inverse, nous sommes Purs, ils sont souillés. Les voix s’accordaient : Il nous faut un moyen de combattre, un moyen de résister.).

▪ ▫ ▫ ▫ ▫ ▫ ▫ ▫ ▫ ▪


L’Angleterre avait balayé l’attrait et la malice. Il n’en restait plus qu’une curiosité clinique, un partage pur et simple, martelé dans l’esprit par la ruse, par la peur, par des années à faire une différence entre Pur et Impur, à se poser en victorieux. La différence et l’autre étaient diabolisés, toute l’envie et la jalousie de ne pas faire partie de ces élus transformée en rancune.

(Il avait essayé, quand tout fut découvert. L’un de ses amis, à Moscou, quand il pensait ne plus devoir se cacher, lui avait montré comment il pouvait flotter dans les airs. Konstantin n’avait pu l’imiter, il retombait simplement sur le sol, une poupée désarticulée. Quelques mois plus tard, quand la guerre battait son plein, il avait suggéré à Ariadna de bien penser à lancer une alerte, un avertissement pour le fils des voisins, si gentil et aimable mais si Impur. Elle avait souri, sans cacher sa fierté.)

▪ ▫ ▫ ▫ ▫ ▫ ▫ ▫ ▫ ▪


La maison n’avait eu que deux Impurs, au total. Ils étaient entrés chez les Andreïev quand Konstantin eut 9 ans, quelques mois après leur arrivée à Birmingham. Peu après ses 11 ans, personne ne les vit plus jamais.

Ariadna soupçonne : Il a toujours été odieux avec eux, alors, ils se sont vengés. Ariadna murmure : Ils lui ont rendu chaque coup donné, si ce n’est le double. Ariadna pense : Cela ressemblait tellement à un rituel, les mains jointes, les mots échangés. Ariadna craint : C’était un sortilège, ils l’ont maudit. Ariadna en est certaine : Ils lui ont fait promettre, de ne plus jamais toucher un Impur. Ariadna se fait une raison : Ce n‘est pas une grande perte, après tout.

(La vérité est que : la vérité n’est plus là, pour eux. Les Impurs n’ont pas cédé, sous la torture et la douleur, ils ont parlé de serment inviolable, du prix à payer de sa propre vie. Ils l’ont répété jusqu’à leur dernier souffle, jusqu’à ce que leur voix se tarisse. Ils l’ont tant et tant répété qu’Ariadna a préféré ne pas prendre de risque, ne pas parier comme elle le fait d’habitude parce qu’après tout, c’est la vie de son fils.)

▪ ▫ ▫ ▫ ▫ ▫ ▫ ▫ ▫ ▪


Les années ont fini par forger ses habitudes, commander ses gestes. La peur panique du début, peur de sortir de la maison, de croiser des inconnus, de risquer de les frôler, s’est diluée dans l’ennui. Impur prenait un autre sens : malédiction, souillure, mort, mort, mort. Les racines de la haine et du rejet fleurissaient, se gorgeaient de vie et de sang neuf. Konstantin, l’ombre qui avait rôdé pendant des années dans la grande maison vide, revenait peu à peu dans le monde des vivants.

(Manches longues, cou recouvert, gants, couvre-chef. Seul son visage frôle l’air et l’air seul, personne n’est autorisé à le toucher. La rumeur court qu’il ne supporte pas le contact, haptophobie souffle son dossier médical. C’est suffisant pour qu’on le laisse tranquille, pour qu’il survive, sans jamais éteindre la terreur diffuse qui ne le quitte jamais. Il ne peut être sûr, après tout, de la pureté d’autrui. Dans son monde d’ombres et d’étrangers, ils sont tous coupables.)

▪ ▫ ▫ ▫ ▫ ▫ ▫ ▫ ▫ ▪


Il avait fallu quatre mois pour qu’il ose toucher Natalya. Un bébé, inoffensif par définition, mais malgré l’assurance des spécialistes, les mots et les papiers qui disaient, hurlaient, qu’elle était Pure, malgré Ariadna qui en avait pleuré pendant des jours et des jours (la première fois, unique fois, plus jamais ils ne la verront ainsi), il n’avait pas cédé. Avait juste frôlé le front blême de ses doigts gantés.

(Ariadna en avait presque repleuré, de joie, quand il avait pris sa sœur dans ses bras. Ce qu’elle ne savait pas : Il était las, de ce jeu sans fin. Ce qu’elle ne devait jamais réaliser : Il ne croyait toujours pas aux preuves mais il était fatigué de se cacher. Ce qu’elle n’oserait jamais même penser : Il aurait voulu qu’ils se soient tous trompés et en finir. Ce qu’il ne lui avouerait jamais : Il avait été à moitié déçu qu’elle soit bel et bien Pure.)

▪ ▫ ▫ ▫ ▫ ▫ ▫ ▫ ▫ ▪


Andreïev Corp. était toute prête à l’accueillir, études de commerce terminées. Mais Ariadna avait refusé, passé quelques appels et lui avait ouvert de nouvelles portes. Il s’y était engouffré, curieux pour la première fois depuis longtemps.

(Le fait est que : Il ne faut pas que son nom soit rattaché à l’entreprise, à tout ce qu’elle a traversé et à tout ce qu’elle représente dans certains milieux. L’autre fait est que : Son nom est déjà rattaché à bien pire, pour qui sait chercher.)


fruits
Rapport fantôme (jamais publié, jamais écrit, existe dans un coin de mémoire, dans le reflet d’un regret).

Konstantin Mikhailovitch Andreïev. Héritier présumé d’Andreïev Corp., fils de Mikhail Demyanovitch Andreïev et d’Ariadna Nikolaïevna Andreïev, née Kandinski. Parle le russe et l’anglais, depuis ses 8 ans. (Voir : 1999, début en x, courbe en y = ∞ du mépris, de la haine pure et simple.) (Voir : Des jouets abandonnés sur le sol, cassés, des morceaux de bois qui auraient pu former un bâton.) (Voir : Un petit garçon qui savait léviter, récure maintenant les sols, le dos courbé et la rage au cœur.) (Voir : On haït toujours ce qu’on ne peut avoir.) (Voir : La psychologie pour les nuls.) (Voir : La lâcheté au quotidien.)

Depuis ses 10 ans, il refuse tout contact physique si ce n’est celui de sa famille (C’est-à-dire : Père, mère et Natalya.), officiellement parce qu’il est phobique (C’est-à-dire : Faible.), officieusement parce qu’il est maudit (C’est-à-dire : Une malédiction de l’esprit et non du corps, un malade imaginaire qui se soigne par la distance.).

Il est consultant dans un laboratoire, contact privilégié d’Andreïev Corp. sans y avoir des actions ou des droits directs (Lire : Aucune influence, aucun investissement.) (Lire : Aucun moyen d’être entrainé dans sa chute, si elle doit survenir.) (Lire : La protection d’une mère, comme une magie ancienne devenue ici matérielle.).

Son goût pour le jeu est connu, habitué des casinos et des salles qui favorisent les dépenses. Le montant de ses dettes ou gains personnelles n’est pas connu (Comprendre : Des chiffres incertains, si ce n’est pour lui, un Andreïev sait, par-dessus tout, compter.) (Comprendre : Il vit et parie sans doute au-dessus de ses moyens.) (Comprendre : Personne, pas même Ariadna, ne sait quelle est réellement l’activité qu’il pratique.).

Il n’a jamais été entrainé ou ne serait-ce qu’effleuré par les antécédents de ses parents en Russie. Son territoire de prédilection reste Birmingham et il y construit une carrière sans ratures (Rature : Des comptes off-shore, des marchés noirs.) (Rature : Une machine infernale en marche, il ne se contente pas de se protéger des contacts Impurs, il veut davantage.) (Rature : Il bout de vengeance, des montagnes de rage accumulées cachées sous des mots placides.) (Rature : Il ne s’est pas résigné, n’a pas oublié ce qu’il voulait, enfant.) (Rature : Même Ariadna ne pourrait le sauver, si elle savait.).

Il aime découvrir, expérimenter (À noter : C’est tout, c’est sans doute le plus important). ❞


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




MESSAGES : 754 LOCALISATION : Dans les rues de Birmingham, protégeant le peuple Anglais. EMPLOI : Patrouilleuse et chef des Patrouilleurs au sein de l'Ordre du Phénix.

carnet personnel
DANS TA POCHE: Un rouge à lèvre bordeaux, pour contraster avec son uniforme rouge sang. Une petite fiole de poison, c'est toujours utile, et une lame, effilée et tranchante, comme son caractère.
TON PATRONUS: Il s'agirait sans doute d'une panthère, rusée et discrète mais terriblement dangereuse.
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Konstantin ; Sanctissimă    Mer 4 Jan - 6:05

Bienvenue parmi nouuuuuus
Je ne connaissais pas du tout ton avatar, c'est une jolie bouille dis donc !

Tu as 2 semaines pour rédiger ta fiche et ton avatar te sera réservé pendant une semaine, fais en bon usage

N'hésite pas si tu as la moindre question surtout I love you


qu'importe la souillure de ton sang, si tu me barres la route, je t'écraserai, si tu oses cracher sur le gouvernement qui ta garde en vie, je t'exécuterai — .
le devoir
avant
tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




MESSAGES : 170 LOCALISATION : Dans une chambre au rez-de-chaussé de la maison Salisbury. EMPLOI : Esclave au service d'Henri Salisbury.

carnet personnel
DANS TA POCHE: Rien, à part peut-être un soupçon de rien.
TON PATRONUS: Un ours brun, grand et fort.
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Konstantin ; Sanctissimă    Mer 4 Jan - 14:43

Bienvenue !
Mon dieu cet avatar, j'me disais bien que je l'avais vu quelque part. (X-men)
Un bon Poison comme on les aime ! Bon courage pour le reste de ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne




MESSAGES : 49 EMPLOI : Etudiant en journalisme

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Konstantin ; Sanctissimă    Mer 4 Jan - 17:31

biiieeennnvvveennuuuueeeee


bon courage pour la fiche :p
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




MESSAGES : 105 LOCALISATION : à l'appartement de Gauwin Tywain ou au gouvernement pour travailler EMPLOI : Assistante de Gauwin Tywain, le ministre de l'intérieur

carnet personnel
DANS TA POCHE: son téléphone portable, un agenda papier, un stylo et un dictalophone
TON PATRONUS: un quoi ?
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Konstantin ; Sanctissimă    Mer 4 Jan - 22:41

Bienvenue sur le forum et bon courage pour finir la fiche ! I love you


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




MESSAGES : 38 LOCALISATION : Près de son maître, Iwan EMPLOI : Esclave d'Iwan Fletcher

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Konstantin ; Sanctissimă    Mer 4 Jan - 22:41

Welcome ! Bon courage pour ta fiche


Was sort of hoping that you'd stay
Do you ever get that fear that you can't shift. I dreamt about you nearly every night this week. 'Cause there's this tune I found that makes me think of you somehow and I play it on repeat. Until I fall asleep. Crawling back to you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




MESSAGES : 338 LOCALISATION : A l'université, chez elle, dans un bar EMPLOI : étudiante en médecine

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: un aigle, souvenir de ses Alpes natales et libre comme le vent
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Konstantin ; Sanctissimă    Sam 7 Jan - 16:18

Bienvenue parmi nous

J'ai hâte de lire la suite de ta fiche et d'en apprendre plus sur ton perso
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




MESSAGES : 8

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Konstantin ; Sanctissimă    Dim 8 Jan - 13:48

Merci à vous tous! Smile
(Je ne prends aucun crédit pour l'avatar par contre, on me l'a gentiment trouvé hahaha)
(Sinon, la fiche devrait pouvoir se finir dans les temps, voilà voilà)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




MESSAGES : 754 LOCALISATION : Dans les rues de Birmingham, protégeant le peuple Anglais. EMPLOI : Patrouilleuse et chef des Patrouilleurs au sein de l'Ordre du Phénix.

carnet personnel
DANS TA POCHE: Un rouge à lèvre bordeaux, pour contraster avec son uniforme rouge sang. Une petite fiole de poison, c'est toujours utile, et une lame, effilée et tranchante, comme son caractère.
TON PATRONUS: Il s'agirait sans doute d'une panthère, rusée et discrète mais terriblement dangereuse.
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Konstantin ; Sanctissimă    Dim 8 Jan - 14:10

J'ai hâte de lire l'histoire, ce début est tellement prometteur


qu'importe la souillure de ton sang, si tu me barres la route, je t'écraserai, si tu oses cracher sur le gouvernement qui ta garde en vie, je t'exécuterai — .
le devoir
avant
tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




MESSAGES : 108

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Konstantin ; Sanctissimă    Mer 11 Jan - 15:19

OMG j'adore tellement ta plume. C'est tellement bien fait ô.O Je t'aime Ceci étant dit, je crois qu'une de mes collègues t'a Mpotté, mais bon, ça m'empêchait pas de te souhaiter la bienvenue J'ai hâte qu'on puisse te valider, parce que mama...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




MESSAGES : 338 LOCALISATION : A l'université, chez elle, dans un bar EMPLOI : étudiante en médecine

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: un aigle, souvenir de ses Alpes natales et libre comme le vent
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Konstantin ; Sanctissimă    Mer 11 Jan - 22:04

J'approuve, cette fiche
En plus elle est tellement originale
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




MESSAGES : 8

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Konstantin ; Sanctissimă    Mer 11 Jan - 23:11

Hii merci à vous, c'est très gentil ❤
(jayrougivoilàvoilà)
(mais votre forum est très inspirant, c'est dit!)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




MESSAGES : 260 LOCALISATION : Au Palais Royal, sans aucun doute ; ou dans les jardins parfois. EMPLOI : Reine à temps plein ; Romancière à ses heures perdues. Elle publie des ouvrages sous un nom de plume "Della Bee"

carnet personnel
DANS TA POCHE: Un stylo, un mouchoir en soie, un rouge à lèvres.
TON PATRONUS: *Rire*
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Konstantin ; Sanctissimă    Jeu 12 Jan - 1:15

Cette fiche mais j'hallucine ... je l'ai tellement dévoré (en grignotant :rire:) j'en suis sans voix c'est vraiment une tuerie, j'ai adoré les mentions entre parenthèses, j'adore ton style d'écriture !

Je vais stalker tes rp, et j'ai tellement hâte de voir Konstantin dans la place de Birmingham, on va rapidement t'accueillir à la fête chez les Yaxley

Bref je suis fan



- i never loved you. i locked you up, wanting to keep you. that is not love, that's possession -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




MESSAGES : 754 LOCALISATION : Dans les rues de Birmingham, protégeant le peuple Anglais. EMPLOI : Patrouilleuse et chef des Patrouilleurs au sein de l'Ordre du Phénix.

carnet personnel
DANS TA POCHE: Un rouge à lèvre bordeaux, pour contraster avec son uniforme rouge sang. Une petite fiole de poison, c'est toujours utile, et une lame, effilée et tranchante, comme son caractère.
TON PATRONUS: Il s'agirait sans doute d'une panthère, rusée et discrète mais terriblement dangereuse.
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Konstantin ; Sanctissimă    Jeu 12 Jan - 18:26

bienvenue à Birmingham



j'ai juste adoré te lire Ta fiche et ta plume sont divines, tes idées alléchantes, bref bienvenue chez nous


Bienvenue, bienvenue Te voilà donc fraîchement validé jeune padawan ! Puisses le sort t'être désormais favorable et ce, avant que l'hiver arrive
Hm, hm. Plus sérieusement Tu peux désormais aller recenser ton personnage juste là (histoire d'être parfaitement à jour), ensuite tu pourras créer ton petit carnet personnel par ici, où tu pourras absolument tout mettre (n'oublies pas de lire les règles de la section pour mieux comprendre le fonctionnement)
Tu peux également te mettre au service des Purs (sauf si tu es Pur )
Si tu ne veux pas te retrouver à la rue, tu peux demander un logement, ou préciser que tu es encore un habitant de l'Orphelinat et demander ta chambre.
Par la suite tu pourras rp à ta guise sur le forum !
On t'invite néanmoins à aller jeter un coup d'oeil aux animations, ça se trouve tu pourrais en louper une ! En espérant que tu te plairas sur MS et que tu vivras de belles et longues aventures

Gloire aux Moldus, gloire à la pureté du sang et puisses-tu vivre longtemps !


qu'importe la souillure de ton sang, si tu me barres la route, je t'écraserai, si tu oses cracher sur le gouvernement qui ta garde en vie, je t'exécuterai — .
le devoir
avant
tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




MESSAGES : 8

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Konstantin ; Sanctissimă    Jeu 12 Jan - 19:25

Ulyana > mercii, content de vous rejoindre!
Nenya > ça me fait très plaisir, merci le pouvoir des parenthèses haha!
Merci pour votre accueil en tout cas!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Konstantin ; Sanctissimă    Aujourd'hui à 20:11

Revenir en haut Aller en bas
 

Konstantin ; Sanctissimă

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Konstantin
» Roster finaux dynasty 3!
» Entourage de Konstantin Terendt

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MUGGLE SUPREMACY ☾ ::  :: Se présenter :: validés-