FACTS

La ville de Birmingham compte actuellement 12 Purs, 4 Purifiés et 13 Impurs, la Résistance semble recruter plus de membres que l'Ordre du Phénix, il serait peut être bon de se méfier de ce regroupement.
Les les femmes deviennent importantes et prédominantes, au détriment du sexe masculin, pourtant si charmant.




 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Diana — spilling drinks on my settee



l'impureté sera traitée et éradiquée
MUGGLE SUPREMACY ☾ ::  :: Se présenter :: validés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar



MESSAGES : 37 LOCALISATION : Partout et nul part à la fois. EMPLOI : Etudiante en soins infirmiers

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Diana — spilling drinks on my settee   Mer 15 Mar - 20:00



Diana Ayling

me cute, you bitch.



Nom et prénom Diana, tu portes le prénom d’une princesse échouée, écrasée contre le pilier d’une ville qui s’est éteinte le soir de sa mort. Lady Diana, le raffinement s’échappe des lèvres des vipères de Birmingham lorsqu’elles prononcent ton nom au milieu de paroles médisantes qui illustrent tes nombreux déboires nocturnes. Lady Di ou Nana, petit surnom affectif que tu conçois à accepter selon ton humeur du jour. Tu es une Ayling, un membre de cette famille puissante à la crinière flamboyante, la faveur brûle dans ton regard de biche.  Une famille si proche de la royauté, qui caresse la Couronne du bout des doigts avec un flottement ambitieux sur le visage.  + âge et date de naissance Tu as 19 ans, tu es née en plein hiver durant le mois de février, frigorifiée par la froideur de ce monde dans lequel tu devras marcher pour ne pas mourir. Tu as poussé ton premier cri le 24 Février 1998 + statut de sang Pur, comme le reste de ta famille. Il ne peut exister un quelconque doute sur votre généalogie. + précision sur le statut Moldu pur, et tu l'affiches avec une certaine fierté + caractère Tu étais une jolie petite poupée tout sourire, dont le sourire cousue semblait inaltérable, à moins d’enlever ce fil rouge sur ton visage mâte. Une petite poupée sur talons à la jupe éventée. Souriante, sûre de toi, de ta vie, avançant sans peur d’un futur immédiat ou lointain. Toi, si mignonne. Oh Diana, tu resplendissais. De la pointe de tes talons, tu valsais gracieusement pour réduire l’espace qui te séparait de ce frère que tu aimais tant. Tu n’étais pas d’un tempérament désagréable, pas avec lui, jamais. On disait de toi que tu étais une personne aimable, courtoise. Une parfaite petite Ayling, tu rendais si fière ta famille. Mais ça, c’était avant. Avant que ces odieux déchets orchestrent un acte horrible qui a causé sa mort. Tu es morte ce douze février, ton cœur a cessé de battre. Tu es devenue froide, inerte, immonde. Toi si mignonne, toi si salope désormais. Tu es perdue Diana, tu t’es égarée dans ce chemin sinueux que tu traverses à pieds nus. La plante de ta peau de nacre écorchée, tu clopines comme une pauvre clocharde, tu es le traîne-misère de la famille Ayling. Alors tu tentes d’oublier, parce que c’est tout ce que tu as trouvé à faire. Boire, fumer, sniffer, piquer, griffer, pincer, frapper, mordre, baiser et jouir les jambes écartées. Le feu ardent de ton bas ventre s’attise dans les bras de ton cousin Ayling, celui qui t’a défloré il y’a quelques années, sans que ta cousine Margeory ne soit au courant que tu tapes son petit frère. Sans que Nikola n’en sache quoi que ce soit. Car tu l’aimes bien ce Blackwood, contre qui tu aimes planter tes ongles pour marque sa peau lorsque le poids du monde est trop lourd pour toi. Alors tu pleures dans ses bras, l’haleine puante du whisky que tu t’enfiles pour réchauffer et rythmer la danse ardente que tu opères avec ton corps contre le siens. Parce qu’il est ton échappatoire, parce qu’il est ta roue de secours lorsque ton cousin n’est pas disponible. Ils sont ces tampons qui retiennent le torrent intarissable de ton bordel émotionnel, tu n’as aucun scrupule à t’en servir comme de bouche trou. Parce que tu as terriblement besoin que quelqu’un vienne boucher le trou béant de ton cœur, car il ne se régénérera plus. On t’a achevé Lady Di, dans ce monde impitoyable tu erres sans grande conviction. + nationalité So british of course ! + situation familiale famille nombreuse, tu es la petite dernière devant trois frères et sœurs. Ton frère aîné a été assassiné durant l'explosion du bar orchestré par la Résistance, au Plough. Tu ne cesses de pleurer sa mort une fois la nuit tombée + situation financière Tu es riche, scandaleusement fortunée. Tu dépenses sans compter, tu n'as jamais à te préoccuper de ton budget. Tu n'as jamais connu le compte à découvert, ou le fait de devoir te serrer la ceinture. Alors tu fais claquer, tu fais jongler les pièces entre tes doigts filiformes afin de te payer l'alcool dans lequel tu noies ton chagrin. + situation matrimoniale/orientation sexuelle Bisexuelle, tu ne fais aucune discrimination. Tu caresses délicatement le corps des hommes et des femmes sans faire aucune distinction. + métier/études Tu es une étudiante en soins infirmiers, des études que tu arrives à suivre sans trop de difficultés malgré ton taux d'alcoolémie élevé + groupe désiré Poison, si avant tu étais assez neutre en ce qui concerne la sphère politique et gouvernementale, il va s'en dire que tu as rapidement changé d'avis suite aux récents événements. Tu as perdu ton frère aîné, une partie de ton cœur, alors tu es devenue une militante active dans le Gouvernement Archdeacon +
Poison

toi et le gouvernement


Que penses-tu du gouvernement actuel ? As-tu des liens avec lui ?

Le Gouvernement est ce qui te semble le plus juste pour que votre société puisse tourner normalement. Il est naturel et dans l’ordre des choses que la félonie soit punie et que ces infectes impurs soient réduits en esclavage. Cette ignominie, la lie de l’humanité, ces animaux dépourvus d’âme, aussi crasseux que la poussière qui s’entasse dans un coin oublié. Ils doivent payer pour ce qu’ils ont fait, et c’est d’autant plus vrai aujourd’hui, avec les deux attentats qu’ils ont commis. Si ça ne tenait qu’à toi, tu aurais brisé les privilèges des familles libres afin de punir la Résistance d’avoir cru pouvoir commettre des actes de violences et s’en tirer sans aucune riposte.

Es-tu au courant du mouvement de rébellion ? Si oui, es-tu en sa faveur ?

Si les plus sceptiques s’évertuaient à fermer les yeux et à ne pas en croire son existence, force est de constater qu’aujourd’hui ce mouvement rebelle se revendique publiquement sans aucun scrupule. Mouvement d’odieux anarchistes, leur acte et leur champ d’action sont à l’image de leur vilenie et lâcheté. Tu exècres ces impurs, tu exècres l’existence de ce regroupement. Tu n’aspires qu’à les égorger un par un, lentement avec délicatesse comme de vulgaires porcs à l’abattoir.

Que penses-tu de l'Ordre du Phénix ? As-tu des liens avec lui ?

Birmingham a besoin d’eux avant tout pour la sécurité de la ville, mais surtout parce que tu estimes que la race impure mérite de se faire mater. Les abattre au sol comme de vulgaires crickets est la chose que tu désires voir le plus au monde, car tu es loin d’ignorer la violence des patrouilleurs à la veste pourpre. Parce que tu respectes cette organisation, tu soutiens leur action avec une ferveur non dissimulée.

Explique nous ton point de vue sur le statut de sang

La magie, la sorcellerie ne peut être que la manifestation d’une offrande reçue en échange d’un acte maléfique que ces êtres impurs ont promis. Ces êtres diaboliques n’ont pu que pactiser avec le Diable en personne être infectés de cette chose ignoble qui amène destruction et chaos. Aveuglés par la soif de pouvoir, ils ont cru un temps vous être supérieur, mais la roue tourne et heureusement que vous avez su les détruire avant qu’ils ne détruisent le monde. Si bien qu’aujourd’hui, le sang magique qui coule dans leur veine ne vaut plus rien, puisqu’ils ne sont –et comprendront un jour– que des moins que rien.

Es-tu pour ou contre le retour de la magie ?

Tu es contre la magie, contre son existence et encore plus contre son retour. Elle n’a amené que désastre, désolation et atrocité. Heureuse, tu te plais à vivre dans un monde où tu n’as pas à t’inquiéter de mourir à l’angle de la rue, tuée d’un coup de baguette magique. Vulgaire bout de bois de merde.  


derrière l'écran

pseudo/prénom franken ou lou + âge 24 y.o maintenant + région Ile de France + comment nous as-tu trouvé ? Bazzart + un autre petit mot ?  + souhaites-tu être parrainé après ta validation ?  


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 37 LOCALISATION : Partout et nul part à la fois. EMPLOI : Etudiante en soins infirmiers

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Diana — spilling drinks on my settee   Mer 15 Mar - 20:02



Take me back to when

one day, I'm gonna forget the pain





contes nous ton histoire
Elle a vue des choses horribles, elle a entendu des choses horribles.

Rose pourpre, explosion d'un bouton de rose qui se flétrit de l'intérieur : nécrose interne, discrète pourriture.

La brise se lève doucement, Diana frissonne légèrement. D’un pas hésitant elle traverse lentement le sentier humide. Dans une marche prudente, elle avance calmement jusqu’à ce qu’elle arrive à destination. Sur la rive de l’étang souillée par une crasse indélébile,  à la surface se dessine son ombre dans les dernières lueurs des lampes vacillantes du manoir Ayling.  Avec un frisson, la rouquine resserre lentement sa veste autour d’elle. Un vide profond et absolu s’étend sous ses yeux, agrémentés de déchirures béantes aux endroits où la lumière ne parvenait à percer la couverture des nuages opaques. Un sourire se dessine lentement sur ses lèvres alors que d’un regard circulaire, elle observe le paysage. Un petit étang aux confins d’un grand jardin au clair de Lune ; cet endroit semble l’apaiser un tant soit peu. Suffisamment pour qu’elle prenne l’initiative de se lever un bon matin pour observer les premières lueurs de l’aurore. C’est une belle journée qui s’annonce.

Il est treize heures, et la fourchette s’échappe de ses doigts filiformes pour s’écraser au sol avec fracas. Le souffle court, ses grands yeux noisette légèrement écarquillés par la stupéfaction, Diana se sent comme prise au piège. Telle la brise se changeant en bourrasque, un flash vint perturber ses songes. La migraine prend naissance à l’arrière de son crâne, mitraillant ses tempes à coup de douleur dont elle aurait préféré se passer. Elle peut sentir l’hémoglobine s’échauffer par ses nerfs en pelote et rebondir contre l’intérieur de son derme devenu hypersensible. Son organisme ne semble plus lui correspondre, les lumières  et les images dansent devant ses prunelles  inertes. Il est mort, Diana. Diana ? Diana ?! Cette voix lui semble si lointaine, car elle n’est plus là, la jolie rousse. Elle s’est évaporée, loin très loin, dans un monde où il est encore en vie. Dans un monde où cette phrase ne lui a jamais été prononcé. Figée, effroyablement statique, elle est restée léthargique pendant plusieurs heures sans boire, ni manger, sans sourciller. Vous savez, au début, elle n’a pas voulu y croire, elle a voulu laisser passer les saisons dans l’espoir de le revoir. Petite Diana, petite dernière de la fratrie qui doit enterrer son aîné, le plus âgé. Cela a été une déchirure pour elle, qui se laisse aller à la dérive, qui se flingue et se déglingue le corps et l’esprit à coup de saloperies. Parce qu’elle gît ivre morte au sol, les jambes écartées pour accueillir le premier porc qui s’active sur elle sans qu’elle ne puisse connaître son nom. Elle pleure la petite, elle pleure tellement. Alors elle n’a trouvé qu’une seule solution pour oublier, pour se sentir presqu’à nouveau vivante. Se démolir pour ne plus souffrir.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 1352 LOCALISATION : Quelque part dans la demeure de ses Maîtres. Comme si elle avait quelque part où aller de toute façon. EMPLOI : Esclave à plein temps. C'est pas comme si elle pouvait faire quoique ce soit d'autre de sa vie.

carnet personnel
DANS TA POCHE: un mouchoir en tissu, brodé de ses initiales. Un rouge à lèvres qu'elle n'a jamais utilisé et un miroir de poche, bien qu'elle ne puisse jamais y décerner son reflet.
TON PATRONUS: un chat, doux et tendre aux premières impressions, mais pouvant être féroce et intrépide.
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Diana — spilling drinks on my settee   Mer 15 Mar - 20:18

Rebienvenue chez toi beauté
Tu connais la chanson
J'ai tellement hâte de voir ce personnage bordel !


You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.
survivre
avant
tout.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 75 LOCALISATION : certainement dans un bar ou un bordel, à moins qu'il ne soit assez sobre pour être à l'université EMPLOI : étudiant en mathématiques

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Diana — spilling drinks on my settee   Mer 15 Mar - 21:27

J'ai tellement envie d'en savoir plus sur ton perso
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 398 LOCALISATION : Dans la maison de ses parents EMPLOI : directrice d’une agence d’un grand groupe bancaire

carnet personnel
DANS TA POCHE: un baume à lèvres et un mouchoir usagé. Par contre, son sac contient beaucoup plus de choses : un porte-monnaie, des clés, le dernier livre de poche qu'elle est en train de lire.
TON PATRONUS: une louve mais prendrait-il encore cette forme ? Cela est moins sûr.
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Diana — spilling drinks on my settee   Jeu 16 Mar - 17:50

Rebienvenue et bon courage pour la fiche ! I love you


SING ME A SONG ✽
Le temps file et emporte les hommes... Ainsi coule le fleuve et jamais ne s'arrête...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 240 LOCALISATION : derrière un bureau, dans la rue, dans un bar, il n'arrête jamais de bouger. EMPLOI : monstre à temps partiel, patrouilleur pour l'ordre autrement.

carnet personnel
DANS TA POCHE: des clopes, un briquet, des clés, un portable et deux ou trois papiers à balancer
TON PATRONUS: un ours très, très grumpy.
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Diana — spilling drinks on my settee   Ven 17 Mar - 12:30

Dasha en petite Ayling, quel choix
Rebienvenue et bon courage pour cette fiche I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 75 EMPLOI : Porte-parole de l'ODP

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: Un Fléreur
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Diana — spilling drinks on my settee   Ven 17 Mar - 17:59

Rebbiiieennvveennuuueeee What a Face

Bon courage pour ta fichounette !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 37 LOCALISATION : Partout et nul part à la fois. EMPLOI : Etudiante en soins infirmiers

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Diana — spilling drinks on my settee   Dim 26 Mar - 0:40

Merci à tous les bébés ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité


MessageSujet: Re: Diana — spilling drinks on my settee   Dim 26 Mar - 14:42

Une Ayling. What a Face
Rebienvenue chez toi.
Revenir en haut Aller en bas

avatar



MESSAGES : 398 LOCALISATION : Dans la maison de ses parents EMPLOI : directrice d’une agence d’un grand groupe bancaire

carnet personnel
DANS TA POCHE: un baume à lèvres et un mouchoir usagé. Par contre, son sac contient beaucoup plus de choses : un porte-monnaie, des clés, le dernier livre de poche qu'elle est en train de lire.
TON PATRONUS: une louve mais prendrait-il encore cette forme ? Cela est moins sûr.
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Diana — spilling drinks on my settee   Dim 26 Mar - 21:20

bienvenue à Birmingham



Hâte de voir cette brave petite en action ! Bon jeu avec ce nouveau personnage !


Bienvenue, bienvenue Te voilà donc fraîchement validé jeune padawan ! Puisses le sort t'être désormais favorable et ce, avant que l'hiver arrive
Hm, hm. Plus sérieusement Tu peux désormais aller recenser ton personnage juste là (histoire d'être parfaitement à jour), ensuite tu pourras créer ton petit carnet personnel par ici, où tu pourras absolument tout mettre (n'oublies pas de lire les règles de la section pour mieux comprendre le fonctionnement)
Tu peux également te mettre au service des Purs (sauf si tu es Pur )
Si tu ne veux pas te retrouver à la rue, tu peux demander un logement, ou préciser que tu es encore un habitant de l'Orphelinat et demander ta chambre.
Par la suite tu pourras rp à ta guise sur le forum !
On t'invite néanmoins à aller jeter un coup d'oeil aux animations, ça se trouve tu pourrais en louper une ! En espérant que tu te plairas sur MS et que tu vivras de belles et longues aventures

Gloire aux Moldus, gloire à la pureté du sang et puisses-tu vivre longtemps !


SING ME A SONG ✽
Le temps file et emporte les hommes... Ainsi coule le fleuve et jamais ne s'arrête...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Diana — spilling drinks on my settee   

Revenir en haut Aller en bas
 

Diana — spilling drinks on my settee

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» KELLAN ∇ Spilling drinks on my settee.
» Diana Dawson, l'ange de l'enfer [Validée]
» Lily C. Morgan ► Diana Pentovich
» LILY C. MORGAN ► Diana Pentovich
» Lily Blackswood ► Diana Pentovich

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MUGGLE SUPREMACY ☾ ::  :: Se présenter :: validés-