FACTS

La ville de Birmingham compte actuellement 12 Purs, 4 Purifiés et 13 Impurs, la Résistance semble recruter plus de membres que l'Ordre du Phénix, il serait peut être bon de se méfier de ce regroupement.
Les les femmes deviennent importantes et prédominantes, au détriment du sexe masculin, pourtant si charmant.




 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [FB janvier 2017] Vieux frères, y'a longtemps, plusieurs années déjà.... •• Wil'



l'impureté sera traitée et éradiquée
MUGGLE SUPREMACY ☾ ::  :: Harborne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar



MESSAGES : 57 EMPLOI : Porte-parole de l'ODP

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: Un Fléreur
COMPÉTENCES:

MessageSujet: [FB janvier 2017] Vieux frères, y'a longtemps, plusieurs années déjà.... •• Wil'   Sam 18 Mar - 21:06

Allez Adam, dépêche-toi, tu vas être en retard à l’école ! le petit garçon le regarda et partit en courant chercher son manteau ainsi que ses chaussures. Mathew lui mit ensuite une écharpe autour de son coup pour ne pas qu’il attrape froid. L’enfant était probablement assez grand pour le faire tout seul, mais il préférait s’assurer qu’elle était bien mise, il venait de sortir d’une grippe et ne voulait pas que l’enfant soit de nouveau malade. Il déposa un baiser sur les lèvres de sa femme qui partait au boulot avant de prendre la main de l’enfant pour l’emmener jusqu’à l’école à pied. Elle n’était qu’à quelques pâtés de maison et cela faisait faire un peu d’exercice ! A ce soir champion et sois sage en cours ! Cette dernière phrase n’était pas dite au hasard, sa maitresse lui avait déjà fait part plusieurs fois qu’il était souvent un peu trop bavard ! A 7 ans, ce n’était pas bien grave, mais il tenait quand même à ce que l’enfant se tienne bien en cours ! Il attendit que l’enfant passe le portail de l’école pour s’en aller à son tour vers le boulot, toujours à pied ! Une journée, tout ce qu’il y avait de plus normal, voilà ce que c’était !

Je rentre un peu plus tard que prévu, je vais faire quelques bars pour tenter de voir Wil. Tu préfères que je ramène des sushis ou une pizza pour ce soir ? Il envoya rapidement ce texto à sa femme avant d’enlever son costume rouge signifiant son rôle et son grade dans l’ODP pour revêtir des habits de ville. Une chemise, avec le pantalon qui allait bien. Bien habillé mais pas trop, une tenue qui lui allait à merveilles. Il salua ses collègues avant de se diriger rapidement vers Harbone, il passa dans un premier bar, son meilleur ami n’y était pas, il lui en restait deux à voir, sur les trois qu’ils fréquentaient généralement le plus et le deuxième fut la bonne pioche ! L’autre Impur était là en train de boire, étrangement seul ! Parfait ! Il n’avait pas envie de parler à quelqu’un d’autres que lui et surtout pas à sa jumelle qu’il avait quand même un peu de mal à supporter ! Il s’avança vers la petite table où était situé son ami, si on pouvait encore appeler leur relation comme cela. Salut Wil ! Je peux m’installer où tu attends quelqu’un ? demanda-t-il en désignant d’un petit geste de la tête la chaise libre en face de son ami. Il n’avait rien à lui demander, ni rien à lui dire de si spécial, il voulait juste passer un peu de temps avec lui, parler, comme au bon vieux temps, quand rien encore ne les séparait, quand il n’y avait pas une barrière invisible d’incompréhension entre eux. Malgré toutes ces différences, il trouvait qu’ils se débrouillaient plutôt bien, ils arrivaient quand même à communiquer un minimum pour préserver leur à présent fragile lien. Tout va bien pour toi ? enchaina-t-il lorsqu’il eut la confirmation qu’il pouvait s’asseoir. Un serveur arriva vers eux, il lui dédia un petit sourire Je vais prendre comme lui, merci ! Il reporta immédiatement son attention sur son ami Tu as ta tête songeur, ou des mauvais jours. Quelque chose ne va pas ? Je peux t’aider ? June ferait certainement la tronche suivant ce qui allait sortir de cette conversation, mais s’il pouvait l’aider, qu’il avait besoin d’aide ou d’une oreille attentive, c’était son rôle d’être là pour lui. S’il n’avait pas été à Serdaigle, il aurait probablement fait un très bon Poufsouffle !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 541 EMPLOI : Avocat

carnet personnel
DANS TA POCHE: Des tas de gadgets sorciers
TON PATRONUS: Un lion
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: [FB janvier 2017] Vieux frères, y'a longtemps, plusieurs années déjà.... •• Wil'   Ven 24 Mar - 22:22



Vieux frères, y'a longtemps, plusieurs années déjà...

Ft. Mathew Huxley





Bar de Harbone


Un mariage, rien que ça. Il t'aura fallu un mariage de couverture pour qu'Ulyana n'ait pas la moindre chance de te faire accuser d'avoir une relation interdite. Avec une esclave. Tu aurais bien voulu rendre sa liberté à Lykaïa, plus que de la faire acheter par ta « fiancée », mais ça n'est pas comme si tu avais réellement eu d'autre choix. Loin de là. L'acheter toi-même aurait attisé les soupçons puisque nul n'ignore que les Fawkes n'achètent jamais que des hommes pour esclaves. En revanche, même si x ou y personne se montrait assez curieuse pour traquer l'origine de la soudaine fortune de Miss Fisher – Miss Fawkes dans très peu de temps –, tu pourrais sans aucun doute prétendre qu'il s'agissait là d'un présent innocent en vue de vos fiançailles à-venir, ces fiançailles que tu projetais déjà le jour de la vente.

Assis au comptoir d'un bar, tu lorgnes d'un regard vide ton verre. Ça te tue d'avoir à mentir à tous, y compris ta famille. Tu voudrais pouvoir gueuler au monde entier que t'aimes une esclave. Oui. Une esclave. Ta meilleure amie. Ton âme-sœur. Celle qui connaît jusqu'aux secrets les plus noirs que tu caches, enfouis au fond de ton cœur. Celle qui les comprend, qui les partage, qui les vit de la même façon que toi. Pire que toi ? Vous n'en savez rien, vous n'avez jamais su trancher. Vous avez été forgés dans le même moule. Celui des batailles, celui des luttes, celui de l'injustice. Vous voudriez changer le monde, changer les choses, mais tout ce que vous réussissez à faire... c'est de vous attirer des ennuis. Toi plus qu'un autre. Toi qui n'as pas su ranger tes pulsions et qui vous a foutus dans une merde pas possible.

Le cours des événements aurait-il pu être différent ?

Tu en doutes. Tu en doutes sérieusement depuis ta dernière « arrestation ». Elle ne t'aurait de toute façon pas laissé le choix. Femme forte. Femme folle. Femme furieuse. Ulyana Tywain, tu le sais, fait partie de ces diablesses qui vous ensorcellent et vous gardent captif de ses charmes, d'une façon ou d'une autre. Même libéré de ses « exigences », t'as la putain d'impression d'être pris entre les mailles de son filet. T'aurais jamais épousé Emeline si elle n'avait jamais été « là », si elle n'avait jamais existé à tes yeux autrement que comme la Chef des Patrouilleurs.

Tu attrapes enfin ton verre de whisky et tu le vides d'une traite. Ou presque. Parce que voilà que ton... que ton quoi d'ailleurs ? Mathew Huxley s'installe sans réellement attendre ton aval, parce que c'est comme ça que ç'a toujours fonctionné entre vous. Un bar. De la boisson. Et de la discussion – tantôt animée, tantôt calme. Ni plus ni moins. Un pote ? T'en sais trop rien. Fut un temps, t'aurais dit qu'il était comme un frère. Fut un temps, t'aurais sacrifié ton cul pour lui. Maintenant ? Compliqué. Tout est devenu trop compliqué depuis qu'il a paumé sa sœur dans un conflit qui vous dépassait tous. Tout est devenu trop compliqué le jour où il a cru que tous les Sorciers devaient être punis pour le crime d'un seul d'entre eux – tu ne comptes pas les Mangemorts, qu'encore aujourd'hui tu préfères appeler les suce-boules ou bien les têtes d'autruche.

- Salut Mat', réponds-tu d'un ton neutre, sans paraître lui accorder l'importance qu'il devrait avoir à tes yeux. Tout va bien merci, et toi ? La famille se porte bien ?

Il se garda bien d'ajouter un mot sur son épouse, avec qui le courant ne passerait jamais. Pure, formatée jusqu'au bout des ongles pour servir le Gouvernement. Tu esquisses un sourire cynique. Que ton ancien meilleur ami n'ait pas besoin de lui demander la permission de te voir relève de l'exploit.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 57 EMPLOI : Porte-parole de l'ODP

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: Un Fléreur
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: [FB janvier 2017] Vieux frères, y'a longtemps, plusieurs années déjà.... •• Wil'   Dim 26 Mar - 10:43

Essayer de rétablir les choses, comme avant… mais est-ce que c’était possible ? Est-ce qu’il y avait l’ombre d’une chance que les choses redeviennent comme avant ? Il avait un gros doute là-dessus ! C’était même probablement impossible. Depuis des années, il essayait de comprendre le cheminement des pensées des Fawkes et plus particulièrement de Wil, mais il fallait avouer qu’il n’arriver pas à comprendre cette logique d’acheter sa liberté pour être soi-disant une grande famille de sorcier libre et non purifiée. Mathew savait que son ami lui en voulait de s’être purifié, mais en quoi étaient-ils différents au final ? Lequel d’entre eux était le plus faux cul ? Probablement Wil. C’est Wil’ qui menait la belle vie, contrairement aux autres esclaves, faisant un peu trop parler de lui parfois. C’est Wil et sa famille, qui au final, grâce à leur argent avaient réussi à s’en sortir. C’était eux, toujours eux qui ne voulaient pas se purifier alors qu’ils vivaient comme eux. Pour Mathew c’était le pire. Il pouvait comprendre que lui-même était mal vu pour ce qu’il était, un purifié, un traitre, c’était normal. Il s’y était habitué… mais les Fawkes … ce choix, comme ceux des autres familles qui avaient fait comme lui était juste pathétique. C’était presque un manque de respect aux familles qui n’avaient pas d’argent pour acheter leur liberté « ouais moi j’ai du fric, j’achète ma liberté ; je gueule de temps en temps pour faire style que je vous soutiens, mais dans le fond je ne change pas les choses vu mes relations avec le gouvernement ». Voilà, comme il voyait la situation, et il ne pensait pas avoir tort ou pas.
Sans compter que s’ils retrouvaient la magie qu’est-ce qui allait se passer selon eux ? Les Moldus allaient se faire massacrer… ou les sorts s’échangeraient et cela ne s’arrêteraient jamais. Sa propre solution n’était probablement pas la meilleure, beaucoup lui en voudraient s’il arrivait un jour à ses fins –ce qui était loin d’être gagné-, mais la purification pour tous était la meilleure chose : plus de magie, plus d’esclave, plus de réelle guerre. Tout le monde vivrait plus ou moins sur un pied d’égalité, et avec un peu de chance en tout pacifisme. Mais l’heure n’était plus forcément à la réflexion mais plutôt à leur conversation :

Tout va bien également, merci. Il se passa une main dans les cheveux, avant de lui sourire. Ils se portent bien tous les deux, Adam est même peut-être un petit trop en forme, il a une énergie de fou cet enfant.

Il avait failli rajouter « mais tu sais ce que c’est »… mais au final, non, Wil’ ne savait pas réellement ce que c’était d’avoir sa famille, son enfant à élever. C’était dommage pour lui, il ne savait pas ce qu’il ratait… Il espérait qu’un jour, très rapidement, il pourrait savoir ce que cela tout faisait, mais il devait se dépêchait, il commençait à être dans la limite d’âge raisonnable pour faire des enfants à une demoiselle. Il soupira doucement avant de reprendre :

Et toi alors, tu en es où ? Il se tut quelques instants avant d’ajouter Il faudrait que tu passes à la maison un jour pour manger un bout, et aussi voir comme il grandit !

Cela ne l’intéressait probablement voir de voir comment Adam grandissait, mais il essayait malgré tout de maintenir une pseudo conversation convenable ! Il voulait essayer de maintenir leur lien, même si June risquait d’hurler en sachant qu’il l’avait invité. Ce n’était pas bien grave, elle s’en remettrait ! Et puis, il fallait encore que Wil’ accepte ce qui n’était pas forcément simple non plus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 541 EMPLOI : Avocat

carnet personnel
DANS TA POCHE: Des tas de gadgets sorciers
TON PATRONUS: Un lion
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: [FB janvier 2017] Vieux frères, y'a longtemps, plusieurs années déjà.... •• Wil'   Dim 26 Mar - 18:14



Vieux frères, y'a longtemps, plusieurs années déjà...

Ft. Mathew Huxley





Bar de Harbone


Ça y est. Trois paroles malheureuses et tu meurs d'envie de lui rire au visage. Toi, chez lui ? Avec sa grognasse de femme ? La pétasse qui lui martèle le crâne d'inepties ? Tu détournes ton regard, blasé par une alternative impossible. Mathew a trop changé pour que vous puissiez rire comme avant. Comment avant, quand vous vous marriez après avoir fait exploser une bombabouse dans les couloirs de Poudlard, sous le nez de Rusard et sa teigne. Ou bien lorsque vous jouiez les plus forts en essayant de forcer la cabane hurlante alors que tout le monde la disait inaccessible. Et votre premier whisky-pur-feu, sous le regard méfiant du propriétaire de la Tête du Sanglier, parce qu'il n'y avait que lui pour ne pas s'assurer que vous étiez vraiment majeurs. Tu te rappelles les explosions de chaudron lors des cours de Potions, des séjours à l'infirmerie où vous vous foutiez de la tronche de l'autre quand il se retrouvait dans des états lamentables. Et vos faux matchs de Quidditch aussi, où vous vous preniez pour de grands poursuiveurs. Ou batteurs. Ça dépendait des jours, dans le fond. Non. Tout a changé. Rien ne sera jamais plus comme avant avec lui.

- Caitlyn serait ravie de te voir aussi, rétorques-tu d'un ton froid.

Tu te tais, tu bois.

- Toi et moi on sait très bien qu'on est condamnés à ne se voir qu'autour d'un verre, dans un bar paumé, loin des cancans de Birmingham. Ta femme ne m'aime pas, je n'aime pas ta femme. Et ton gosse... bah ton gosse je suis désolé pour lui, parce qu'il ne connaîtra jamais la Magie.

À cause de gens comme toi.

Tu voudrais bien l'ajouter. Le rendre coupable. Tu voudrais lui faire prendre conscience qu'il se trompe d'ennemis, mais tu sais que ça ne sert à rien. C'est chaque fois la même histoire. Vous riez cinq minutes, vous débattez, et vous finissez par vous bouffer le bec parce que vous n'arrivez pas à vous mettre d'accord.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 57 EMPLOI : Porte-parole de l'ODP

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: Un Fléreur
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: [FB janvier 2017] Vieux frères, y'a longtemps, plusieurs années déjà.... •• Wil'   Mar 28 Mar - 18:43

Cela faisait quoi ? Deux minutes qu’ils étaient en train de se parler à tout casser et il sentait déjà l’ambiance exploser et pas d’une manière plaisante. Il leva les yeux au ciel, agacé à la première réplique de l’autre Sorcier –pardon ex-sorcier-. Pourquoi mettre Caitlyn sur le tapis ? Il ne disait pas que sa femme serait là quand Wil viendrait, il se débrouillerait pour l’inviter quand elle travaillerait, c’était aussi simple que cela.  Et quand bien même, il avait le droit d’inviter qui il voulait, non ? Mais Wil, comme toujours préférait directement le sarcasme plutôt que les concessions, comme toujours il faisait sa grande gueule sans réelle solution, comme toujours, il avait des propos pas agréable et ne faisait aucun effort pour entretenir une conversation un minimum décente.  Le but un peu de la bière que l’on venait de lui servir histoire de ne pas trop répondre « sous le coup de l’émotion ». il devait rester diplomatique, il avait toujours été moins sanguin que Wil et cela pouvait se voir rien que de la façon dont ils amenaient les choses aujourd’hui.

Je n’ai jamais qu’elle serait là Wil, et je pense que je peux encore inviter qui je veux, même si vous vous ne vous supportez pas. Il soupira doucement avant de rajouter Et ne t’inquiètes pas mon fils se porte très bien, il n’a pas besoin de la magie pour être heureux et vivre sa vie tranquillement. Et tu sais très bien que tout le monde ne peut pas s’entendre, tu ne t’entends avec June ce n’est pas un souci, c’est comme ça. Cela ne doit pas nous empêcher de nous voir où on veut.

Ceci dit, il préférait que ce soit chez lui que chez les Fawkes, il y avait beaucoup de monde là-bas, surtout Caitlyn, qui lui étaient antipathiques. Chez lui s’il se débrouillait bien, il n’y aurait que Wil et lui, et peut-être Adam mais l’enfant était juste innocent.

Est-ce que tu ne peux pas essayer de voir le verre à moitié plein, plutôt qu’à moitié vide ? ça fait un moment que l’on ne s’est pas vu, tu ne peux pas essayer, je ne sais de te montrer un peu plus… disons… un peu moins froid et distant. Oui, on a pris des chemins différents, mais tu restes quelqu’un d’important pour moi Wil’, sinon je ne courrai pas le bars pour venir te voir plutôt que de passer du temps avec mon fils.

Il était las, probablement qu’il se trompait mais il avait l’impression d’être le seul à faire des efforts et c’était franchement usant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 541 EMPLOI : Avocat

carnet personnel
DANS TA POCHE: Des tas de gadgets sorciers
TON PATRONUS: Un lion
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: [FB janvier 2017] Vieux frères, y'a longtemps, plusieurs années déjà.... •• Wil'   Lun 10 Avr - 15:00



Vieux frères, y'a longtemps, plusieurs années déjà...

Ft. Mathew Huxley





Bar de Harbone


Tu sirotes pensivement ton verre. Tu préfères ne pas relever les propos de Mat'. Dans le fond, tu ne sais jamais quoi penser de ses invitations. Est-ce que c'est un jeu pour lui ? Est-ce qu'il tient à ce point à votre amitié qu'il ne veut pas laisser vos désaccords vous briser ? Tu n'en sais foutrement rien, tu n'arrives jamais à te décider. Mat' a trop changé. Tu n'oublieras jamais le jour où il t'a annoncé qu'il allait se purifier, volontairement. Ta tête. Tu n'y as jamais rien compris. Tu gueules beaucoup, certains disent trop, mais n'est-ce pas pire de se soumettre totalement ? Lui, c'est vraiment la vie qu'il veut ? Tu lèves les yeux au ciel. Tu sais que tu n'iras pas. T'as plus assez confiance pour entrer sur son territoire, t'as plus assez confiance pour entrer dans sa vie – comme avant. Tout ça pour quelques erreurs !

- Tu devrais plutôt profiter de ton fils tant que tu le peux encore.

Tu lèves tes yeux vers lui, l'air sombre.

- Prie pour que la Magie ne se réveille jamais, Mat'. Prie.

Parce que si un jour ça arrivait, qui sait ce que Mat' ferait à son propre fils sans même s'en rendre compte ? Si la Magie renaissait un jour, t'es persuadé que Mat' tournerait Obscuro, de la même façon que tous ces Sorciers qui ont eu peur d'eux-mêmes et de ce qu'ils sont capables de faire après la défaite du Lord maléfique.

- Tu sais, je n'ai pas beaucoup de théories pour justifier l'absence de la Magie, son instabilité, mais je suis persuadé qu'elle reviendra tôt ou tard.





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 57 EMPLOI : Porte-parole de l'ODP

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: Un Fléreur
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: [FB janvier 2017] Vieux frères, y'a longtemps, plusieurs années déjà.... •• Wil'   Sam 15 Avr - 19:53

Il fronça les sourcils lorsqu’il parla de son fils de la sorte, ne comprenant pas bien où il voulait en venir, à moins qu’il préférait croire qu’il ne voyait pas om il voulait en venir. Mathew n’était pas franchement du genre à se voiler la face. Il soupira finalement.

Tu me crois vraiment capable de faire du mal à mon fils, Wil ? Il eut un petit rire sarcastique On voit bien que tu ne sais pas ce que c’est d’être parent, tu n’as même pas idée de ce que je ferai pour lui. Et je ne vois pas ce que la magie a à faire ici.

Il se passa une main dans les cheveux tout en écoutant sa dernière phrase. La magie revenir tôt ou tard ? Peut-être. C’était une possibilité, il le savait pertinemment. Encore une fois il poussa un petit soupir mais pas parce qu’il était exaspéré mais juste las. Il ne savait pas trop quoi lui répondre. Il y avait probablement beaucoup trop de choses à dire, mais  il n’avait pas envie de se fâcher encore une fois avec son ami qui avait l’air de toujours chercher la petite bête. Il ne comprenait pas pourquoi est-ce que son ami se montrait aussi… aussi… en fait il n’avait pas vraiment de mot pour définir cela.

On verra bien ce que l’avenir nous réserve de toute manière, ni toi ni moi, ni même probablement personne ne peut dire si la Magie reviendra un jour et sous quel forme. Ce que je peux te dire par contre, c’est qu’il y aura encore beaucoup, beaucoup de morts et qu’il y aura du sang de versé, une fois de plus. Il se tut quelques instants avant de continuer Combien de Moldus vont perdre la vie par simple vengeance, qu’est-ce que tu crois qu’ils vont devenir ? Il serait probablement mis dans le même panier, mais lui c’était son choix, c’était différent. Combien de Sorciers vont perdre le contrôle de leur magie, faire du mal à ceux qu’ils aiment ou tuer quelqu’un sans le vouloir et vivre avec cela sur la conscience… Wil’, je crois que l’on est arrivé à un point de non-retour, au lieu de me voir comme un ennemi, aide-moi plutôt à essayer de convaincre les gens que la purification est la meilleure des solutions. Cela entrainera une diminution voire une abolition de l’esclave, une potable pour tout le monde et plus de sang versé.

Probablement était-il un peu trop utopique, mais c’était son projet et il voulait le voir aboutir d’une manière ou d’une autre, il était convaincu que ça serait le mieux pour tout le monde. Est-ce que cela faisait de lui un petit con de pacifiste ? Peut-être bien, mais il s’en fichait. Cela ne lui était d’aucune importance !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 541 EMPLOI : Avocat

carnet personnel
DANS TA POCHE: Des tas de gadgets sorciers
TON PATRONUS: Un lion
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: [FB janvier 2017] Vieux frères, y'a longtemps, plusieurs années déjà.... •• Wil'   Lun 1 Mai - 18:20



Vieux frères, y'a longtemps, plusieurs années déjà...

Ft. Mathew Huxley





Bar de Harbone


Mathew Huxley, Maître dans l'Art du déni. Tes mains se resserrent autour de ton verre, tes phalanges blanchissent. L'envie de déserter les lieux te démange. Pourquoi fallait-il nécessairement que ton meilleur pote et toi preniez des chemins aussi différents ?! Pourquoi ?! Pourquoi Mathew Huxley ne pouvait-il pas comprendre que Magie ou pas Magie les humains restaient les mêmes ?! Que la Magie n'était pas plus dangereuse que les armes nucléaires des non-maj ?! Tu lèves les yeux au ciel, ulcéré par sa bêtise, par son aveuglement. Mathew Huxley avait-il réellement oublié vos cours d'Histoire de la Magie ? Avait-il oublié la dangerosité des Obscurus ?

- […] Ce que je peux te dire par contre, c'est qu'il y aura encore beaucoup, beaucoup de morts et qu'il y aura du sang versé, une fois de plus. […] par simple vengeance, qu'est-ce que tu crois qu'ils vont devenir ? […]
- Et on en parle des esclaves tabassés, violés ou assassinés par leur Maître ? Tu crois que c'est franchement mieux que l'Avada Kedavra d'un sorcier mal baisé ?! Sérieusement, Mat', les non-maj ne sont pas moins dangereux que les sorciers. Ils ont des armes dévastatrices mais non, toi, tout ce que tu vois, c'est que les sorciers ont vécu une sale période et qu'à cause de ça ils doivent fermer leur gueule et accepter de se faire rabaisser par les non-maj. Pour les erreurs d'un type qu'ils ont eux-mêmes puni !

Les lèvres pincées, tu secoues la tête avec déception. Tu n'en reviens pas que Mathew Huxley soit capable de prononcer de telles absurdités, lui qu'était pourtant loin d'être stupide ! Peut-être pas brillant, certes, mais pas stupide comme Crabe et Goyle au moins !

- […] aide-moi plutôt à essayer de convaincre les gens que la purification est la meilleure des solutions.

C'en est trop.

Ton poing atterrit violemment sur le comptoir, renversant au passage ton verre de whisky. Tu te lèves d'un bond et, d'une voix hachée par la colère, tu tempêtes :

- C'est cela ! Et le jour où la Magie revient, une pluie d'Obscurus déferle sur le monde et BOOM ! C'est la fin.

Ni une ni deux, tu prends tes clics et tes clacs.

Causer avec Mathew Huxley ne t'a jamais avancé à rien, et ça n'est pas prêt de changer.

[HRP : Désolée pour le temps que j'ai mis à répondre Ceci n'est pas nécessairement une conclusion, ça dépendra seulement de ta réponse ]




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 57 EMPLOI : Porte-parole de l'ODP

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: Un Fléreur
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: [FB janvier 2017] Vieux frères, y'a longtemps, plusieurs années déjà.... •• Wil'   Ven 12 Mai - 20:25

Oh, il voyait bien qu’il énervait son –ex- meilleur ami, mais il s’en fichait. Il espérait qu’un jour Wil comprendrait qu’il se voilait la face, il espérait qu’il comprendrait qu’avec son mode de vie il n’était pas honnête avec lui-même, avec ceux qu’il voulait soi-disant protéger. Trop fier, trop têtu, il ne savait pas quel trait de caractère empêchait de voir le monde tel qu’il l’était réellement. Il soupira doucement tentant une énième fois d’expliquer son point de vue mais là encore Wil ne sembla pas encore l’écouter, ou alors en retirer sur les propos négatifs. C’était quand même fou d’être bouché à ce point-là. Il avait presque l’impression de ne pas s’exprimer dans le même langage que son ancien ami, et que ce dernier voulait juste rester sur son point de vue, quels que soient les arguments des autres, ils étaient forcément nuls. Il tenta, dans un premier temps de ne pas relever tout ce que disait son ami, par ce que cela l’édifiait qu’il puisse croire/dire que lui disait que c’était mieux les esclaves tabassés… et compagnie. A son avis, à ce grand dadet, pourquoi est-ce qu’il tentait de faire entendre sa voix de façon à ce que la purification soit obligatoire ? Pour un monde plus égal ? Foutaises ! Il était désormais impossible de lui parler, mais Mathew espérait quand même que derrière cette mauvaise foi, Wil entende ses paroles et qu’il y réfléchisse, même si cela prenait des semaines, voire des mois. Huxley avait donc tenté une autre fois de parler de la purification généralisée et visiblement ce ut la goutte d’eau qui fit déborder le vase pour son ami qui frappa la table avant de s’en aller furibond.

C'est cela ! Et le jour où la Magie revient, une pluie d'Obscurus déferle sur le monde et BOOM ! C'est la fin.
Au moins tous les problèmes seront réglés. ne put-il s’empêcher de répliquer au tac au tac avec un vague rire sarcastique.

Bien sûr, sur ce point Wil avait raison, c’était indéniable. Mais ce n’était pas un argument qui pouvait les aider avec le reste de la conversation. Il se leva et suivit l’autre garçon en dehors du café, lui attrapa le bras et dans un geste brusque colla son ami contre un mur. Probablement que la tête de Wil avait frappé un peu contre le dit mur mais il s’en fichait.

Maintenant écoute moi bien Wil. Oui, c’est un risque, mais ça a toujours existé. Le principal maintenant, ne crois-tu pas que c’est d’essayer de restaurer un minimum les égalités entre tout le monde ? De faire en sorte qu’il n’y ait plus d’esclaves, plus de guerre, dans un sens ou dans l’autre. Il se tut et le lâcha prêt à se prendre un coup, mais probablement que son ami aurait la décence de laisser finir son petit laïus. Tu proposes une nouvelle guerre. Je propose la paix ; et rien ne dit que si la purification généralisée marche, les tensions baissent… et si les tensions baissent qui sait ce qui pourra se passer ? Autrement dit peut-être que dans quelques dizaines d’années , dans quelques générations la magie pourrait revenir sans que cela pose souci. Utopie, douce utopie. En attendant, moi je serai à la place je te cracherai au visage. Je suis peut être un traitre à tes yeux, mais qui s’est acheté une liberté grâce à son argent ? Ce n’est pas moi. Tu peux toujours gueuler, et faire ce que tu veux, tu brasses du vent, tu agaces les gens et tu ne fais pas de bien aux autres sorciers. Ouvre les yeux ; ma solution n’est peut-être pas parfaite mais c’est elle qui minimise les risques, pour tout le monde… mais bien sûr tu vas probablement continuer à croire que tu as la sainte parole.  Foutaises.

Il se tut, se doutant que d’une manière ou d’une autre il y aurait une réplique : physique, verbale, ou peut-être pire encore : l’ignorance ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 541 EMPLOI : Avocat

carnet personnel
DANS TA POCHE: Des tas de gadgets sorciers
TON PATRONUS: Un lion
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: [FB janvier 2017] Vieux frères, y'a longtemps, plusieurs années déjà.... •• Wil'   Lun 15 Mai - 16:27



Vieux frères, y'a longtemps, plusieurs années déjà...

Ft. Mathew Huxley





Bar de Harbone


Votre « dispute » aurait largement pu s'en tenir à ça. Largement. T'aurais passé ton chemin, il aurait fini sa soirée seul comme un con, jusqu'à la prochaine fois. Ouais. Grosso modo ce qui arrivait – en général – quand vos routes se croisaient. Tu n'arrivais pas à comprendre que Mathew soit tombé si bas. Certes, la mort de sa sœur l'avait considérablement affaibli, mais au point d'en venir à songer que la Magie était forcément néfaste, ça te dépassait. Ça te dépassait qu'il puisse tous vous mettre dans le même sac. Alors, d'un seul bond, tu t'es levé et t'as pris la porte. Tu n'as aucune envie de poursuivre ce débat stérile avec un type qui refuse d'admettre sa stupidité. Sa crédulité. Sauf que Mathew t'a suivi. Il t'a choppé le bras. Il t'a balancé contre le mur. Sans sourciller. Toi, pris par surprise, tu n'as eu que ton crâne pour amortir le choc. D'une main fébrile, tu masses la zone endolorie sans t'intéresser à ce que l'autre te raconte. Tu bats des paupières, choqué. Certes, ça n'est pas la première fois que vous vous prenez la tête pour des « conneries », mais jamais il n'avait levé la main sur toi. Toi non plus tu ne te rappelles pas avoir levé la main sur lui. À Poudlard, les rares fois où vous vous étiez bouffés le bec, ça n'était que pour des histoires stupides de filles – foutus adolescents pré-pubères. Là, vous vous preniez la tête pour des sujets autrement plus dramatiques, parce que vous ne voyiez plus les choses de la même façon. Mais cela justifiait-il d'en venir aux mains ? L'air à la fois ahuri et dépité, tu lèves tes yeux vers Mathew comme si tu le voyais tel qu'il était réellement pour la première fois.

- Maintenant écoute-moi bien Wil'. Oui, c'est un risque, mais ç'a toujours existé. Le principal maintenant, ne crois-tu pas que c'est d'essayer de restaurer un minimum les égalités entre tout le monde ? De faire en sorte qu'il n'y ait plus d'esclaves, plus de guerre, dans un sens ou dans l'autre ?

Mais ce qu'il pouvait être con ! C'était franchement pas possible d'atteindre un tel degré d'ignorance, ou bien de... naïveté ? Oh non, à ce stade-là ça frôlait la débilité.

- Tu proposes une nouvelle guerre. Je propose la paix ; et rien ne dit que si purification généralisée marche, les tensions baissent... et si les tensions baissent, qui sait ce qui pourra se passer ? En attendant, moi je serais à leur place je te cracherais au visage. Je suis peut-être un traître à tes yeux, mais qui s'est acheté une liberté grâce à son argent ?

Oh putain... songes-tu avec férocité. Tes mains se crispent sur ses bras.

- Ce n'est pas moi. Tu peux toujours gueuler et faire ce que tu veux, tu brasses du vent, tu agaces les gens et tu ne fais pas de bien aux autres sorciers. Ouvre les yeux ; ma solution n'est peut-être pas parfaite mais c'est elle qui minimise les risques, pour tout le monde... mais bien sûr tu vas probablement continuer à croire que tu as la sainte parole. Foutaises.

Les traits tirés par la fureur, tu renverses la situation en le tirant vers toi tout en te dégageant de son emprise par une clé de bras. Puis, tu enfonces ton coude contre sa nuque tandis que ta main libre maintient les siennes contre son dos. La joue plaquée contre la surface lisse du mur, Mathew peut à peine bouger si ce n'est ses jambes que tu guettes avec vigilance.

- Qu'on se le dise, Mat'. Mes parents n'ont pas eu d'autre choix et, même si nous n'en sommes pas fiers, c'est toujours mieux que de s'abaisser à accepter la purification ou l'esclavage, murmures-tu dans le creux de son oreille d'un ton doucereux. Ensuite, qui parle de guerre ? Comment crois-tu que les noirs se sont débarrassés de leur statut d'esclaves ? Ou du racisme ? En se tournant les pouces, peut-être ? grognes-tu avec mépris. Une guerre, ça n'est pas la même chose qu'une révolte du peuple, Mat'. Il y a une sacrée différence quand même. Qui plus est, Mat', ça n'est pas pour l'argent, la religion ou le pouvoir qu'on se bat en gueulant haut et fort comme tu le dis, mais pour la Liberté. Mais si la Liberté est un concept qui dépasse un foutu clébard de l'ODP, alors je ne peux rien pour toi, à part pleurer l'ami qui, fut un temps, n'aurait jamais toléré l'injustice ou l'intolérance.

Sur ces mots, tu relâches ta prise et fais volte-face, non sans lui adresser ton majeur alors que tu t'éloignes d'un pas rapide.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 57 EMPLOI : Porte-parole de l'ODP

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: Un Fléreur
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: [FB janvier 2017] Vieux frères, y'a longtemps, plusieurs années déjà.... •• Wil'   Mer 17 Mai - 10:50

Est-ce qu’il y avait un peu fort ? Peut-être, mais les sous-entendus sur sa famille n’étaient absolument pas passés. Il pouvait le traitait de tous les noms mais que jamais il ne touche à son fils, à l’amour qu’il portait ou à ce qui était bon ou mauvais pour le gamin. Facile de juger quand on en avait pas. Et puis, au final il l’avait juste collé au mur, ce n’était pas de sa faute si sa tête avait cogné contre le mur –oui c’était là de la pure mauvaise foi-. Mathew continua à lui parla, tentant de lui faire entendre son point de vue,  lui montrer que quelque chose était possible, et comme il ne réagissait pas il y alla un peu plus fort. Il s’était douté que Wil ne se laisserait pas faire bien longtemps, peut-être que s’il avait fait plus attention il aurait pu prévoir, anticiper son attaque, mais il ne l’avait pas fait. Wil ne lui ferait jamais réellement mal, enfin du moins pas aujourd’hui ! Malgré tout sa nouvelle position face contre le mur et compagnie, ne pouvant pas bouger était tout sauf agréable. Se démettre le bras pour s’en sortir –peut-être- était plausible, mais il ne préférait pas le tenter. Wil ne faisait que se venger, ça n’irait pas plus loin, perdre son sang-froid, se blesser pour une si petite querelle ne serait que négatif. Au final, ce qui l’inquiétait un peu plus c’était si l’ordre venait à apprendre cette intercade, les soucis que risquaient son ami. Il pourrait toujours dire une « dispute » entre amis, mais il n’était pas certain que cela fasse réellement le poids et il ne voulait pas attirer d’ennuis à Fawkes, malgré le fait qu’il le traitait franchement mal.

Qu'on se le dise, Mat'. Mes parents n'ont pas eu d'autre choix et, même si nous n'en sommes pas fiers, c'est toujours mieux que de s'abaisser à accepter la purification ou l'esclavage, murmures-tu dans le creux de son oreille d'un ton doucereux. Ensuite, qui parle de guerre ? Comment crois-tu que les noirs se sont débarrassés de leur statut d'esclaves ? Ou du racisme ? En se tournant les pouces, peut-être ? grognes-tu avec mépris. Une guerre, ça n'est pas la même chose qu'une révolte du peuple, Mat'. Il y a une sacrée différence quand même. Qui plus est, Mat', ça n'est pas pour l'argent, la religion ou le pouvoir qu'on se bat en gueulant haut et fort comme tu le dis, mais pour la Liberté. Mais si la Liberté est un concept qui dépasse un foutu clébard de l'ODP, alors je ne peux rien pour toi, à part pleurer l'ami qui, fut un temps, n'aurait jamais toléré l'injustice ou l'intolérance.

Et il eut droit à un joli majeur, lui faisaient lever les yeux au ciel. Wil s’était éloigné sans qu’il ait réellement le temps de répondre, mais ce n’était pas bien grave, ils s’étaient déjà tout dit pour la journée. Pas savoir d’autres choix la bonne blague ? Et quand on avait rien à offrir, pas d’argent par exemple, quand on avait que le choix entre la purification et l’esclavage, ce qui était le cas de probablement 99% de la population. Wil avait dû oublier cela ; qu’il dise ça à la plupart des esclaves il se ferait probablement rire au nez. Il leva les yeux au ciel, la purification permettrait de remettre tout le monde sur le même piédestal –ou du moins plus qu’à présent-, plus d’esclave… donc de la liberté, moins d’injustice, moins d’intolérance. Fawkes était buté et la révolution du peuple était franchement loin, très très loin comme il semblait le sous-entendre. Il soupira une nouvelle avant de s’éloigner tranquillement ; un jour il espérait que les choses s'arrangeraient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: [FB janvier 2017] Vieux frères, y'a longtemps, plusieurs années déjà.... •• Wil'   

Revenir en haut Aller en bas
 

[FB janvier 2017] Vieux frères, y'a longtemps, plusieurs années déjà.... •• Wil'

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 11 Janvier 2017
» 8 Janvier 2017
» 13 Janvier 2017
» 16 Janvier 2017
» 21 Janvier 2017

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MUGGLE SUPREMACY ☾ ::  :: Harborne-