FACTS

La ville de Birmingham compte actuellement 12 Purs, 4 Purifiés et 13 Impurs, la Résistance semble recruter plus de membres que l'Ordre du Phénix, il serait peut être bon de se méfier de ce regroupement.
Les les femmes deviennent importantes et prédominantes, au détriment du sexe masculin, pourtant si charmant.




 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Interrogatoire ◊ Wilheim Fawkes



l'impureté sera traitée et éradiquée
MUGGLE SUPREMACY ☾ ::  :: Edgebaston :: Caserne des Patrouilleurs
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar



MESSAGES : 962 LOCALISATION : Dans les rues de Birmingham, protégeant le peuple Anglais. EMPLOI : Patrouilleuse et chef des Patrouilleurs au sein de l'Ordre du Phénix.

carnet personnel
DANS TA POCHE: Un rouge à lèvre bordeaux, pour contraster avec son uniforme rouge sang. Une petite fiole de poison, c'est toujours utile, et une lame, effilée et tranchante, comme son caractère.
TON PATRONUS: Il s'agirait sans doute d'une panthère, rusée et discrète mais terriblement dangereuse.
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Interrogatoire ◊ Wilheim Fawkes   Dim 2 Avr - 12:16

La voiture qui avait conduit le Fawkes était arrivé à destination. A son tour, enfin, en même temps qu’Emeline, mais par une autre entrée, escorté par les hommes d’Ulyana et par Evan, il avait été conduit dans une salle d’interrogatoire. Dans celle-ci, comme pour sa fiancée, on lui avait expliqué qu’il avait le droit d’avoir un avocat, qu’il pouvait en avoir un commis d’office si jamais et que, en effet, il ne pouvait pas représenter son épouse (ou future épouse), pour des raisons évidentes. Evan était alors sorti de la pièce, expliquant à son tour qu’il pouvait être remplacé par des collègues du fait de la situation d’urgence dans laquelle il se trouvait. Ils s’étaient croisés dans les couloirs et, avait finalement échangé leur place, comme convenu. Ulyana était donc, dossiers à la main, entrée dans la salle d’interrogatoire contenant son ex plan cul. Quelle situation presque jouissive qui lui donnait des idées. En plus c’était filmé et enregistré, elle aurait pu en profiter pendant un moment. Sortant cette idée de sa tête, elle s’installa devant le criminel. « Bonjour, je suis Ulyana Fawkes, Chef des Patrouilleurs. C’est moi qui conduirait l’interrogatoire, aux côtés de mes collègues, comme il vous l’a sans doute été expliqué plus tôt. » Elle fit glisser devant elle des dossiers, imposants et contenants un nombre incalculables de preuves, de photos, de factures, bref énormément de preuves véridiques. « Première question, quelles étaient les liens qui vous unissaient à l’esclave de Miss Fisher, nommée Lykaïa. »

@Wilheilm Fawkes et @Evan Monroe, voilà le second sujet. What a Face


qu'importe la souillure de ton sang, si tu me barres la route, je t'écraserai, si tu oses cracher sur le gouvernement qui ta garde en vie, je t'exécuterai — .
le devoir
avant
tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 580 EMPLOI : Avocat

carnet personnel
DANS TA POCHE: Des tas de gadgets sorciers
TON PATRONUS: Un lion
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Interrogatoire ◊ Wilheim Fawkes   Dim 2 Avr - 12:49



Interrogatoire

Ft. Ulyana Tywain & Evan Monroe





Caserne des Patrouilleurs
L'éternelle chanson se reproduit, encore et encore. À un détail près. Ou deux. Au moment où l'ODP a investi la chambre de ta fiancée, tu as compris d'office qu'elle serait accusée et interrogée à part, sans autre soutien qu'un avocat qui lui serait commis d'office, ou bien envoyé par toi. Tu espères vivement qu'elle aura le réflexe de ne répondre à aucune question tant qu'aucun avocat n'aura rejoint la pièce, bien que tu appréhendes lourdement les choses. Emeline n'a jamais eu à répondre de ses actes devant la justice, aussi te désoles-tu de l'avoir embarquée dans quelque chose qui vous dépasse tous les deux. Si ça n'était que ça ! Même si tu t'efforces de ne pas y penser, d'écarter cette vérité de ton esprit, les faits sont là. Lykaïa est morte. Lykaïa a perdu la vie. Et toi, t'es dans la merde jusqu'au cou, pour un crime de masse que tu n'as pas commis, qu'elle n'a pas pu commettre non plus. Lykaïa n'aurait – ô grand jamais – causé la mort de tant d'innocents. Tu inspires profondément. Les traits tirés, tu attends que le véhicule se gare. Tu attends qu'on te mène jusqu'à la salle où l'on vous interrogera. Tu attends. Parce que tu n'as rien d'autre à faire de toute manière... Et la première question tombe. Un sourire sur les lèvres, tu toises Ulyana avec mépris.

- Tu l'as dit toi-même – il se permet de la tutoyer, parce qu'il l'a toujours fait, et qu'il est plus que convaincu que ça n'est qu'une foutue vengeance de sa part, pauvre folle qu'il a quittée sans sommation –, tous mes propos seront retenus contre moi. Je ne répondrai à aucune question tant qu'on ne m'aura pas laissé contacter un avocat et que cet avocat ne sera pas également présent.

Signifiant ouvertement que pour toi, la conversation est close, tu croises les bras.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 962 LOCALISATION : Dans les rues de Birmingham, protégeant le peuple Anglais. EMPLOI : Patrouilleuse et chef des Patrouilleurs au sein de l'Ordre du Phénix.

carnet personnel
DANS TA POCHE: Un rouge à lèvre bordeaux, pour contraster avec son uniforme rouge sang. Une petite fiole de poison, c'est toujours utile, et une lame, effilée et tranchante, comme son caractère.
TON PATRONUS: Il s'agirait sans doute d'une panthère, rusée et discrète mais terriblement dangereuse.
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Interrogatoire ◊ Wilheim Fawkes   Lun 17 Avr - 11:09

Elle roule des yeux, comme toujours son manque effarant de politesse et de respect le caractérise. Incapable de se faire aux protocoles, il se sent obligé de la tutoyer, pour quoi faire ? Poser ses couilles sur la table ? Pathétique. Enfin, elle fit comme si de rien n’était, elle savait pertinemment qu’il n’avait aucune preuve de leur ex-liaison et que s’il venait à dire quoique ce soit, il était Impur, elle était pure. Il était connu pour ses faits divers et ses nombreuses arrestations, elle était reconnue pour être une figure montante de l’Ordre, impliquée et dévouée dans sa tâche. Elle gagnait d’avance. « Vous aurez le droit d’avoir un avocat et comme vous l’avez dit, de le contacter. »
Elle referme le dossier. « En attendant, j’aimerai que vous répondiez à cette première question. Disons que ça pourrait prouver au jury que vous collaborer. » Rappel doux qu’ici il ne dirige pas et qu’après tout, sans avoir lui-même regardé les preuves, il ne comprend pas combien elles sont vraies et nocives pour lui.
Assise au fond de sa chaise, elle se contente de le regarder. Son silence sera beaucoup plus productif que les nombreuses provocations qu’elle pourrait lui faire. Aujourd’hui, elle le sait, elle n’a pas besoin de ça. Ils ont suffisamment pour les faire tomber, lui, ou simplement sa très chère fiancée. Elle s’en ferait un plaisir, même si, avouons-le, elle est un tantinet déçue qu’il se comporte de la sorte. Presque triste de voir que sa vie se terminera au sein d’une cellule de l’Ordre et qu’il, progressivement, deviendra sans doute fou.


qu'importe la souillure de ton sang, si tu me barres la route, je t'écraserai, si tu oses cracher sur le gouvernement qui ta garde en vie, je t'exécuterai — .
le devoir
avant
tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 580 EMPLOI : Avocat

carnet personnel
DANS TA POCHE: Des tas de gadgets sorciers
TON PATRONUS: Un lion
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Interrogatoire ◊ Wilheim Fawkes   Lun 1 Mai - 18:35



Interrogatoire

Ft. Ulyana Tywain & Evan Monroe





Caserne des Patrouilleurs
Coopérer avec des machines programmées pour déformer tes paroles ? Certainement pas. Les yeux rivés dans ceux d'Ulyana, tu n'ouvres pas la bouche. Elle n'obtiendra rien de toi. Jamais. Alors tu souris, pour la première fois depuis que t'as appris la mort de Lykaïa. Tu souris parce que tu sais que tu n'as rien d'autre à faire : agir comme tu le fais toujours, dans la provocation, sans jamais outrepasser les limites. Tu as juré qu'on n'entendrait jamais plus parler de toi et tu comptes bien tenir cette promesse, parce qu'il est absolument hors de question que tu deviennes le clébard du Gouvernement. Plutôt crever. Tu n'as rien fait. Tu n'as rien à te reprocher. Ulyana ne peut avoir aucune preuve contre toi et, même si elle en avait, cela ne signifierait qu'une seule et unique chose : coup monté, fabrication de preuves, falsification de documents. Quelque chose dont est capable l'ODP ? Possible. Quelque chose qu'ils ont pu faire pour x ou y raison ? Là, tu sèches, même si tu n'écartes pas la possibilité qu'Evan ait choppé quelque chose contre toi lorsque vous vous êtes rencontrés dans ce bar. Ou bien Ulyana ? Mais quand ? Dans tous les cas, deux heures après les attentats, il te paraît littéralement impossible qu'ils aient déjà trouvé quelque chose pour t'incriminer. À part une plausible relation avec l'esclave qui, par le plus fortuit des hasards, se trouvait au mauvais endroit au mauvais moment. Parce qu'il est impossible que Lykaïa ait fait ça. Ce genre d'action ne lui ressemble pas du tout, aussi désespérée pouvait-elle être depuis tes fiançailles avec Emeline Fisher.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 962 LOCALISATION : Dans les rues de Birmingham, protégeant le peuple Anglais. EMPLOI : Patrouilleuse et chef des Patrouilleurs au sein de l'Ordre du Phénix.

carnet personnel
DANS TA POCHE: Un rouge à lèvre bordeaux, pour contraster avec son uniforme rouge sang. Une petite fiole de poison, c'est toujours utile, et une lame, effilée et tranchante, comme son caractère.
TON PATRONUS: Il s'agirait sans doute d'une panthère, rusée et discrète mais terriblement dangereuse.
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Interrogatoire ◊ Wilheim Fawkes   Jeu 25 Mai - 19:19

Il avait décidé de ne pas parler, alors il ne parlerait pas. Evidemment. Elle haussa les épaules, referma son dossier. Se leva. Prit le temps de se retourner. Hésita. Un éclair d’honnêteté passa dans ses pupilles, qu’elle s’empressa de voiler. Il ne devait pas voir sa faiblesse et son inquiétude. Non. « Tu sais comme moi ce qu’il en est. Tu sais qu’on aurait jamais trainé une Pure, une fille sans casier de la sorte. Jamais. » Et il le savait pertinemment, il refuserait juste sans doute de le croire, parce qu’elle le lui disait. « Toi tu t’en sortiras, comme toujours. Elle par contre, sans argent et sans soutien, cela risque d’être compliqué. Comme tu le sais et comme la procédure nous le permet, l’enquête ayant démarré, toutes ses ressources financières ont été gelées, ses comptes et son activité sont entrain d’être démembrés, à la recherche de toute information. Alors tais toi pour te couvrir si tu le souhaites, mais pense à la merde dans laquelle tu mets une jeune innocente. » Elle soupira, claqua son dossier contre sa main un court instant et, finalement, se dirigea vers la porte de la salle. Une main sur la poignée, elle murmura de façon à ce qu’il soit le seul à l’entendre. « Ne protège pas une meurtrière. » Avant de, finalement, quitter la pièce.

[Partie invisible aux yeux et aux oreilles de Wilh, seul Evan peut l’entendre]
Dans le couloir, Evan sort en même temps qu’elle de la salle d’interrogatoire de la fiancée du Fawkes, elle lui explique rapidement et en détail tout ce qu’elle a dit, les informations qu’elle a sortit, lui expliquant ce qu’elle sait et connaît du Fawkes et comment le prendre. Elle n’hésite pas à lui confier qu’il peut jouer sur le fait qu’il s’est tapé Ulyana. Cette dernière se doute qu’Evan n’en avait pas connaissance avant, mais elle lui explique que c’était un ordre et qu’elle n’a fait que son devoir – ou pas, évidemment. Elle écoute attentivement les informations données par Evan, le félicite pour son travail. Elle lui apprend en même temps qu’ils poursuivront l’interrogatoire jusqu’à ce que la limite de la procédure soit atteinte. Ils avaient donc 48h devant eux pour faire ce qu’ils voulaient des prisonniers. Et, comme il s’agissait d’un attentat, ayant fait de nombreux crimes, Ulyana lui apprit qu’elle avait déjà fait les demandes exceptionnelles permises par la loi, celles lui permettant de refuser aux détenus le droit d’un avocat si les preuves le permettaient : chose qui était le cas à cet instant. Elle lui apprit également qu’ils auraient donc plus de temps que prévu, qu’ils auraient le droit de faire tout, ou presque et qu’il fallait en profiter. Puis, quand ils eurent finis d’échanger leurs informations, elle prit en charge l’interrogatoire de Miss Fisher.


qu'importe la souillure de ton sang, si tu me barres la route, je t'écraserai, si tu oses cracher sur le gouvernement qui ta garde en vie, je t'exécuterai — .
le devoir
avant
tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 240 LOCALISATION : derrière un bureau, dans la rue, dans un bar, il n'arrête jamais de bouger. EMPLOI : monstre à temps partiel, patrouilleur pour l'ordre autrement.

carnet personnel
DANS TA POCHE: des clopes, un briquet, des clés, un portable et deux ou trois papiers à balancer
TON PATRONUS: un ours très, très grumpy.
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Interrogatoire ◊ Wilheim Fawkes   Lun 26 Juin - 21:24

Échanger quelques informations au détour d'un couloir, partager les dossiers, essayer de comprendre. Cette affaire se révèle plus difficile que tu ne l'avais imaginée, mais quelque part, tu as toujours vécu pour ça – pour le défi, pour cette traque presque animale qui module tes pulsions et tes actions. C'est à ton tour de rencontrer Wilheilm et c'est d'un pas décidé que tu rejoins sa salle de détention. Tu ne peux pas te permettre de douter, de faire n'importe quoi. Vous venez d'essuyer un attentat, un terrible événement qui va endeuiller toute une nation. Tu ouvres la porte, t'installant sur la chaise pour faire face à Fawkes. Ton expression demeure neutre, tu te contentes de déposer le dossier sur la table. Et dire que la dernière fois que tu l'as rencontré, c'était autour d'un verre... Moment dans lequel il s'est amusé à te torturer l'esprit, soit dit en passant. « Inutile de faire les présentations. » Ce n'est même pas de l'ironie, rien de plus qu'un constat. Tu te penches un peu sur la table, croisant les bras, le dévisageant. « Difficile à croire j'imagine, mais je ne suis pas là pour te piéger. Juste pour comprendre ce qui s'est passé. » Tu ouvres le dossier sur une photo. La qualité n'est pas terrible, mais c'est bien Lykaïa qu'on aperçoit au bar, peu avant l'explosion. « J'ai besoin de savoir pourquoi elle était là. Et ton rôle dans cette histoire. » Tu es précis, concis, rapide. Tu n'as plus de temps à gaspiller en politesses et autres. « Je suis la seule personne à pouvoir t'aider entre ces murs. » Que tu ajoutes dans un murmure, comme pour une confession trop secrète pour être entendue par d'autres oreilles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 580 EMPLOI : Avocat

carnet personnel
DANS TA POCHE: Des tas de gadgets sorciers
TON PATRONUS: Un lion
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Interrogatoire ◊ Wilheim Fawkes   Mar 27 Juin - 17:08



Interrogatoire

Ft. Ulyana Tywain & Evan Monroe





Caserne des Patrouilleurs
- Tu sais comme moi ce qu'il en est. Tu sais qu'on n'aurait jamais traîné une Pure, une fille sans casier de la sorte. Jamais. – Les bras croisés sur ton torse, tu arques un sourcil, t'es moitié amusé, moitié blasé. Est-ce qu'elle te prend franchement pour un abruti ?! Bien sûr qu'il n'aurait jamais traîné une Pure de cette façon jusqu'à la Caserne ; bien sûr ! Mais Emeline n'était pas n'importe quelle Pure. Emeline était celle qui avait accepté de se fiancer avec toi, l'Impur libre, le gueulard de service, celui que le Gouvernement ne parvenait pas à dresser comme tous ses vulgaires clébards à la Evan Monroe. À compter du moment où elle avait passé cette foutue bague à son doigt, tu avais mis une cible sur sa tête, cette foutue épée de Damoclès que le Gouvernement pouvait décider d'abattre à tout moment, ce qu'il venait justement de faire. Tu lèves les yeux au ciel. Si Emeline n'avait pas toujours su dans quoi elle s'embarquait, peut-être regretterais-tu ton choix. Peut-être. – Toi, tu t'en sortiras, comme toujours. – Un léger sourire satisfait orne tes lèvres. Tywain vient de commettre une faute stratégique. Tu te fermes complètement, assuré qu'ils n'ont strictement rien contre vous, qu'ils n'ont pas la moindre preuve directe. De toute façon, comment auraient-ils pu en avoir alors que vous étiez innocents, sinon des preuves fabriquées ? – Elle par contre, sans argent et sans soutien, cela risque d'être compliqué. – Elle t'a toi. Tu paieras les frais de son avocat, parce que t'es son futur mari, que c'est ton devoir. Il faut simplement qu'elle ait confiance en toi jusqu'au bout. Sans faillir. – Comme tu le sais et comme la procédure nous le permet, l'enquête ayant démarré, toutes ses ressources financières ont été gelées, ses comptes et son activité sont en train d'être démembrés, à la recherche de toute information. Alors tais-toi pour te couvrir si tu le souhaites, mais pense à la merde dans laquelle tu mets une jeune innocente. Ne protège pas une meurtrière.

Tu t'efforces de rester maître de toi-même, de ne surtout pas ciller.

Lykaïa n'est pas une meurtrière.

Le seul meurtrier présent dans cette pièce, c'est cet organisme prétendument légal qui joue les justiciers contre la Magie, cet Ordre de malheur ! À ton grand soulagement, Tywain se barre de la salle d'interrogatoire. Tu ne te laisses pas aller, néanmoins. T'es persuadé qu'on t'observe, qu'on te surveille, tu sais que c'est leur marque de fabrique : ne pas te quitter des yeux, à la recherche de la faille. Tu ne leur feras certainement pas ce plaisir, à ces enfoirés, ces bâtards qui t'ont enlevée la personne la plus chère à tes yeux. Bientôt, c'est au tour de Monroe de faire son apparition. Tu rirais presque si t'étais d'humeur. Presque. Mais l'heure n'est pas à la plaisanterie. Quelque part, quelqu'un a orchestré dans l'ombre ce putain de piège que tu sens peu à peu se refermer sur toi. Quelqu'un qui a quelque chose à gagner de te voir tomber, quelqu'un comme ce salopard de Roi à qui tu as vendu ton âme. L'image de Monroe, qui t'amusait encore il y a peu, aujourd'hui te terrifie.

Tu ne seras pas mieux que lui.

Tu le pressens jusque dans tes tripes.

- Inutile de faire les présentations. Difficile à croire j'imagine, mais je ne suis pas là pour te piéger.Et les licornes pètent des arcs-en-ciel... brûles-tu d'ironiser. – J'ai besoin de savoir pourquoi elle était là. Et ton rôle dans cette histoire. – Elle n'avait rien à faire là-bas. Ou alors elle ne faisait que se promener en toute innocence. Mauvais moment, mauvais endroit ! Rien de plus facile que de faire croire qu'une esclave a commis l'indicible pour couvrir les frasques d'un Gouvernement qui rêve de te posséder, comme il possède ce foutu crétin de Monroe. – Je suis la seule personne à pouvoir t'aider entre ces murs.
- Par Merlin ! rétorques-tu froidement, une lueur furibonde dansant au creux de tes yeux. Nous avons pris un verre ensemble et nous voilà meilleurs potes pour la vie.Merlin que le sarcasme est bon dans ce genre de situation...Franchement, Monroe, reprends-tu d'une voix posée, nous sommes tous les deux trop intelligents pour nous faire avoir par un stupide jeu du bon et du mauvais Patrouilleur. Joue les cartes que tu veux, je ne parlerai pas sans qu'un avocat que j'aurai choisi moi-même ne soit avec nous, dans cette pièce, pour me représenter.

Tu connaissais tes droits.

D'autres se laisseraient avoir, certainement pas toi.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 240 LOCALISATION : derrière un bureau, dans la rue, dans un bar, il n'arrête jamais de bouger. EMPLOI : monstre à temps partiel, patrouilleur pour l'ordre autrement.

carnet personnel
DANS TA POCHE: des clopes, un briquet, des clés, un portable et deux ou trois papiers à balancer
TON PATRONUS: un ours très, très grumpy.
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Interrogatoire ◊ Wilheim Fawkes   Mar 27 Juin - 21:28

Il te fait sourire, Fawkes. Il pourrait presque te faire rire même, si la situation n'était pas si grave, si désastreuse. Pourtant, toi, tu sais garder ton sang-froid, contrairement à lui. Tu peux la sentir, cette colère qui fait luire son regard d'un autre éclat encore. « Parce que tu crois que je joue un jeu ? » Sourire ironique accroché aux lèvres, tu te penches d'autant plus sur la table, le fixant de tes yeux clairs. Ta voix n'est à nouveau qu'un murmure. Des mots qui ne concernent que lui. « Tu crois que je n'ai pas été cherché plus loin après notre petite conversation du bar ? Tu crois que je n'ai pas cherché de réponses à tes énigmes ? » Il t'a fait mariner, ça c'est une certitude. Il a mis le bazar dans ta boîte crânienne, juste comme il fallait. Tu tires un morceau de papier du dossier, une feuille blanche que tu laisses sur la table avec un stylo. « Tu te crois plus intelligent que la moyenne peut-être ? Plus fort ? Je connais un peu ton passé avec l'Ordre. T'es un dur à cuire à ce qui se dit. Mais.. Ta belle et douce Emeline ? Hm... » Tu secoues un peu la tête, gardant ce sourire nauséabond plaqué aux lèvres. Il a fait les mauvais choix, maintenant qu'il les assume. Il aurait pu simplement coopérer, balancer quelques informations, histoire de gagner du temps. « Écris le nom de ton avocat. » Que tu fais tout en désignant du menton le bout de papier et le stylo. « Bien sûr, nous allons vérifier ses liens avec toi. S'il y a conflit d'intérêt, on t'en désignera un d'office, que ça te plaise ou non. » Tu te lèves finalement de ta chaise. Inutile de perdre plus de temps ici avec lui, s'il refuse de te parler. Tu ne vas pas le regarder dans le blanc des yeux pendant des heures. Tu as autre chose à faire. Tu ranges le dossier, attendant le nom sur le papier. « Si tu n'as rien d'autre à déclarer, je crois que je vais aller voir ta chère fiancée. Apparemment je sais rendre les gens bavards. » Tu ne perds pas ton sourire une fois de plus. Ta réputation ici te précède, et s'il ne la connaît pas encore, il pourrait bien finir par savoir à quel point tu peux devenir inhumain parfois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 580 EMPLOI : Avocat

carnet personnel
DANS TA POCHE: Des tas de gadgets sorciers
TON PATRONUS: Un lion
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Interrogatoire ◊ Wilheim Fawkes   Jeu 29 Juin - 18:11



Interrogatoire

Ft. Ulyana Tywain & Evan Monroe





Caserne des Patrouilleurs
Comme la première technique n'a pas marché, voilà le Grand Manitou qui te sort le coup des grandes menaces. Cet interrogatoire est une foutue blague. De même que tous ses pitoyables petits essais pour te faire croire qu'il a réfléchi après ce que tu lui as dit – même si, en soit, ça n'est pas improbable, ça n'est certainement pas maintenant, dans une situation aussi merdique, que tu vas parier sur le cheval « Evan Monroe ». T'es peut-être un gros con qui l'ouvre trop, mais t'es franchement pas suicidaire. Alors, tu la fermes, tu ne réagis à aucune de ses menaces ou de ses piques. De toute façon, t'as suffisamment confiance en Emeline pour savoir qu'elle ne craquera pas. Cette nana a les épaules bien plus solides qu'ils n'ont l'air de le croire, foutus esclaves du Roi dans leur tenue rouge sang. Quand, enfin, ce très cher Monroe fait la chose la plus sensée que l'ODP ait fait jusqu'à présent, tu te retiens à pas grand-chose de marmonner un : « Ce n'est pas trop tôt ! » sarcastique. Au lieu de ça, tu récupères le bout de papier et tu notes le nom d'un avocat connu pour son impartialité. Il ne vient pas de ton cabinet, tu sais que ces connards en profiteraient pour te le refuser, mais tu sais de source sûre qu'il ne baissera pas son froc devant les membres de l'Ordre sous prétexte qu'ils représentent le Roi. Cet avocat, c'est un certain Martin Prentice, avocat spécialisé dans les affaires qui concernent les Sorciers (Impurs, Impurs libres et Purifiés). Tu ne le préviens pas, mais il est évident que ce dit avocat représentera également Emeline Fisher.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 962 LOCALISATION : Dans les rues de Birmingham, protégeant le peuple Anglais. EMPLOI : Patrouilleuse et chef des Patrouilleurs au sein de l'Ordre du Phénix.

carnet personnel
DANS TA POCHE: Un rouge à lèvre bordeaux, pour contraster avec son uniforme rouge sang. Une petite fiole de poison, c'est toujours utile, et une lame, effilée et tranchante, comme son caractère.
TON PATRONUS: Il s'agirait sans doute d'une panthère, rusée et discrète mais terriblement dangereuse.
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Interrogatoire ◊ Wilheim Fawkes   Dim 16 Juil - 11:53

Les agents de Miss Tywain ont mis en cellule Miss Fisher et, c’est avec la déclaration de la jeune femme, signée de sa main, qu’elle se dirige vers la salle d’interrogatoire du jeune Wilheilm Fawkes. Sur le chemin, elle croise un avocat, Martin Prentice, évidemment. Elle soupire intérieurement et alors qu’il allait prendre la parole, le devance. « Maître Prentice, Ulyana Tywain, je vais vous conduire à la salle d’interrogatoire de votre client. Malheureusement, comme vous pouvez le constater dans ces papiers… » Elle les donne sans aucune gêne à l’avocat. « … Miss Fisher a délibérément refusé d’avoir un avocat et comme la loi nous y autorise, elle a été mise en détention provisoire. » Il n’avait aucun recours et le savait parfaitement, il était arrivé trop tardivement, comme le stipulait les heures mentionnées sur le papier. « Suivez-moi je vous en prie. » Elle récupéra le dossier et se dirigea dans les couloirs. Quelques minutes plus tard, elle frappe à la porte, croise Evan et salue poliment Mr Fawkes, bien que ses yeux ne mentent pas au jeune homme. « Comme je l’ai expliqué à votre avocat et comme vous le verrez dans ces documents officiels que votre avocat à déjà pu voir, votre fiancée à refuser à l’aide de tout avocat et comme la Loi nous y autorise, elle a été mise en détention provisoire. » Elle savait également qu’ils allaient demander le montant de la caution, parce que forcément il voudrait la payer et elle avait hâte de voir sa tête quand il constatera qu’elle en dehors (très en dehors) de son budget, même avec l’aide de sa famille. Elle soupira. « En toute honnêteté Sir Fawkes je ne comprends pas votre technique. Miss Fisher a sciemment refusé un avocat, je pensais que vous auriez pris les dispositions nécessaires à l’égard de votre fiancée. » Elle n’en dit pas plus, le message sous-entendu était très clair à l’égard de Wilh, il avait officiellement laissé tombé sa fiancée, pire, il l’avait très mal conseillé. Il avait vécu la mise en détention provisoire, il savait que ce n’était pas un endroit des plus reposants et, pire encore, il se doutait bien qu’Emeline n’avait pas pu être isolée dans une cellule individuelle. La jeune femme n’avait pas le vécu de son fiancé, elle se doutait bien qu’elle y serait moins résistante et ça, elle espérait qu’il le comprendrait. « Je suppose que vous désirez vous entretenir avec votre client, je vous laisse à disposition toutes les preuves à l’encontre de sa personne et de sa femme, ils sont dans ce dossier. » Elle montra le dossier qu’avait amené Evan. « Je suis également disposée à vous fournir l’accès aux caméras de surveillance dont les impressions d’écran ont été faites. » Il y avait en plus des empreintes digitales de l’esclave, son portrait-robot fait par les témoignages, l’acte de vente de la jeune femme et sa présence chez Miss Fisher. Bref, toutes les preuves présentées incriminaient les deux fiancés pour au moins complicité d’acte terroriste. C’était léger, mais c’était suffisant pour les mettre en détention provisoire. Elle ne doutait malheureusement pas que Mister Fawkes aurait des arguments à fournir. Qu’il fasse tout de toute façon pour aller à l’encontre des preuves, ça lui importait peu. Elle sortit de la pièce, attendant que les deux avocats se concertent. Ils allaient sans doute lui proposer un accord, elle avait hâte de voir ce dont il s’agirait.


qu'importe la souillure de ton sang, si tu me barres la route, je t'écraserai, si tu oses cracher sur le gouvernement qui ta garde en vie, je t'exécuterai — .
le devoir
avant
tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 580 EMPLOI : Avocat

carnet personnel
DANS TA POCHE: Des tas de gadgets sorciers
TON PATRONUS: Un lion
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Interrogatoire ◊ Wilheim Fawkes   Dim 16 Juil - 14:06



Interrogatoire

Ft. Ulyana Tywain & Evan Monroe





Caserne des Patrouilleurs
Maître Prentice avance tranquillement dans les couloirs de la Caserne. Il ne fait pas grand cas des uns et des autres, se contentant d'interroger les figures d'autorité qui sauront le renseigner quant à la localisation de son nouveau client – et pas des moindres. Pourtant, alors qu'il repère enfin la figure de la Chef, il n'a pas le temps d'ouvrir la bouche que celle-ci le devance. Il arque un sourcil, saisit l'énorme quantité de paperasse qu'elle lui tend et y jette un rapide coup d’œil, se contentant seulement de la saluer courtoisement entre deux fournées d'explications. Il ne dit rien, mais note tout de même la hâte avec laquelle la jeune femme cherche à se défaire de toutes ces preuves qui lui paraissent des plus indirectes à chaque fois. Rien de concret, grosso modo.

- […] Miss Fisher a délibérément refusé d'avoir un avocat et, comme la loi nous y autorise, elle a été mise en détention provisoire. – Cette fois-ci, l'homme relève le nez des papiers et fixe intensément la Patrouilleuse, cherchant à décrypter ce qu'elle omet de lui dire. Parce qu'ils oublient toujours un détail d'importance, ce même détail qui devient embarrassant lorsqu'un avocat met la main dessus.. – Suivez-moi je vous en prie.

L'homme ne se fait pas prier. Il n'a toujours rien dit, la bouche obstinément close, pressé que de retrouver son lointain confrère. S'il n'éprouve pas le moindre respect pour les Impurs, comme tout Pur de Birmingham qui se respecte un tant soit peu, il n'en estime pas moins qu'ils méritent tous le droit à la présomption d'innocence tant que leur culpabilité n'a pas été démontrée. Ici, dans tout ce que lui a fourni Miss Tywain, rien ne prouve directement sa culpabilité. Pas d'ADN, pas d'empreinte. Rien. Le néant. Cette affaire est même presque trop facile à ses yeux, à ce point que c'en devient risible. Quand, enfin, ils parviennent à la salle d'interrogatoire, le présumé coupable est silencieux – au moins, pour un Impur, celui-là aura le mérite d'être intelligent, véritable exploit. C'est alors que la jeune femme l'avertit pour Miss Fisher. Maître Prentice lève la main, indiquant ainsi au jeune homme de se taire, quoi qu'elle dise.

- Miss Tywain, je vous remercie pour toutes ces informations, elles me sont précieuses. Pour l'heure, je pense que vous et moi savons pertinemment que rien ne vous autorise à garder Sir Fawkes en détention, même provisoire. Toutes ces preuves que vous me montrez sont indirectes. Sans ses aveux, vous ne pourrez rien faire, ne perdons donc pas de temps en bavardages inutiles qui nous empêcheront vous, comme moi, de nous rendre vraiment utiles à des gens qui en ont véritablement besoin. Je crois savoir que vous avez une enquête conséquente à réaliser ; faites donc votre travail, et contactez-moi quand il y aura un cas à défendre. Soyons clairs : vos preuves ne tiendront pas dans un procès.

Il ne mâche pas ses mots, n'a pas le temps pour ça.

- En revanche, j'apprécierais de pouvoir effectivement visionner toutes vos séquences de surveillance et de les soumettre à expertise. Ne nous méprenons pas, j'ai toute confiance en l'Ordre et en vos compétences, mais je sais d'emblée que Sir Fawkes ne s'y fiera pas. – Il échange un regard avec toi, attendant ton assentiment. Tu hoches du chef. Ce type connaît son métier, il a certainement pris le temps de se renseigner sur ta personne pour anticiper à minima tes exigences. Il faut dire que le nom Fawkes ne brille pas par son anonymat, c'est même plutôt tout le contraire. – Aussi, pour nous prémunir contre tout éventuel scandale, j'aimerais autant vérifier la viabilité de ces vidéos, de sorte que Sir Fawkes ne puisse pas contester leur authenticité lors d'un procès. Évidemment, rien ne vous empêchera de les soumettre à une contre-expertise si le résultat de la première vous déplaît. – Il marque une pause, un léger sourire aux lèvres, puis de conclure : – En revanche, si quoi que ce soit m'informe que le consentement de Miss Fisher n'a pas été obtenu dans les règles, je ne vous ferai pas le moindre cadeau. Inutile de préciser que nous ne ferons aucun accord tant que vous n'aurez pas de meilleures preuves que celles-ci.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 962 LOCALISATION : Dans les rues de Birmingham, protégeant le peuple Anglais. EMPLOI : Patrouilleuse et chef des Patrouilleurs au sein de l'Ordre du Phénix.

carnet personnel
DANS TA POCHE: Un rouge à lèvre bordeaux, pour contraster avec son uniforme rouge sang. Une petite fiole de poison, c'est toujours utile, et une lame, effilée et tranchante, comme son caractère.
TON PATRONUS: Il s'agirait sans doute d'une panthère, rusée et discrète mais terriblement dangereuse.
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Interrogatoire ◊ Wilheim Fawkes   Dim 16 Juil - 15:37

Elle esquisse un léger sourire. « Faites donc votre travail », qu’il s’est permis, comme si elle faisait rien. Elle évite de rouler des yeux, parfaitement droite, sereine, tranquille. On aurait presque dit qu’elle se baladait. « Concernant l’expertise demander, avec l’avis d’un juge pourquoi pas. » Elle prend le temps de laisser un court silence s’installer. « Comme vous pourrez le voir à la page 394, il y ai écrit que les données de surveillance ont été expertisés par l’Ordre et contre expertisés par Miss Julian, qui comme vous le savez, est Juge. » Et également connu pour son impartialité dans tous les tribunaux, ce qui a déjà eu le mérite de donner – beaucoup, voir trop – de fils à retordre à l’Ordre. Mais ça, il ne le sait pas, ne connaissant que la réputation de cette dernière. « Si Miss Julian accepte qu’un autre expert, choisi par vos soins, réexpertise ces preuves, nous n’aurons aucune raison de le refuser. » Elle sourit. « Comme vous le savez parfaitement. » Chien et chat. Qui des deux s’en sortira sans griffures ? Elle le laisse terminer.
Ne dit rien. Aucun accord ne sera accordé de toute façon, qu’il ne se méprenne pas, les fiancés sont coupables et ils le savent. « Si vous permettez, j’ai encore quelques questions à poser à votre client, suite aux dernières déclarations de Miss Fisher. » Comme il le savait, comme elle a sciemment refusé un avocat, il n’est pas en mesure de demander les enregistrements de l’interrogatoire, ni même leur compte-rendu. Les papiers – officiels, qu’elle lui a fourni, sont la preuve légale de la véracité de leur propos. Après l’accord de l’avocat (ou non), implicite ou non, elle décide de poser les questions au jeune homme. De toute façon, il pouvait ne pas y répondre si ça l’intéressait. Elle prend le temps de s’asseoir et face à lui. « J’aimerai revenir sur quelques points que Miss Fisher a soulevés, si vous n’y voyez pas d’inconvénients. » Elle sort un magnétophone, dans lequel on entend distinctement Ulyana et Emeline parlé, quand arrive la fameuse phrase « Il ne voulait pas l’acheter lui-même. Pour son image. » Ulyana coupe l’enregistrement. « Pourquoi votre image aurait-elle pu être terni par l’achat d’une simple esclave ? » Simple question et qui, clairement, ne semblait pas avoir de grand rapport avec l’affaire. Elle attend un instant, enchaîne. « J’aimerai également savoir si Miss Fisher est sous traitement actuellement. Ne vous méprenez pas, nous faisons en ce moment même une fouille complète de son domicile et de tous les éléments liés à sa famille, mais comme elle s’est endormie en pleine salle d’interrogatoire, nous aimerions savoir si c’est lié à un quelconque traitement ou non. » Ou si, comme tous les coupables, elle s’endormait paisiblement, persuadée de ne pas se faire attraper. Son ton est réellement inquiet. Pas trop, parce que Wilh la connaît suffisamment que son instinct pourrait lui souffler de s’inquiéter, mais suffisamment pour troubler ses perceptions. Et si, pour de vrai, l’Ordre se souciait réellement de l’état de santé de la jeune Emeline ?


qu'importe la souillure de ton sang, si tu me barres la route, je t'écraserai, si tu oses cracher sur le gouvernement qui ta garde en vie, je t'exécuterai — .
le devoir
avant
tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 580 EMPLOI : Avocat

carnet personnel
DANS TA POCHE: Des tas de gadgets sorciers
TON PATRONUS: Un lion
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Interrogatoire ◊ Wilheim Fawkes   Dim 16 Juil - 16:19



Interrogatoire

Ft. Ulyana Tywain & Evan Monroe





Caserne des Patrouilleurs
Les bras croisés, tu attends patiemment que le cinéma de Miss Tywain se termine. Tu n'es pas du tout d'humeur à faire joujou – en même temps, qui le serait à ta place ? – , si bien que le comportement de Maître Prentice a le don d'apaiser – un peu – tes craintes. Droit comme I, le visage neutre, l'homme écoute poliment les réponses de la Chef des Patrouilleurs et hoche nonchalamment du chef lorsqu'elle lui dit vouloir l'aval du juge. « C'est tout naturel. », qu'il répond courtoisement, n'ayant franchement pas l'intention d'aller à l'encontre des procédures légales.

- Si vous permettez, j'ai encore quelques questions à poser à votre client, suite aux dernières déclarations de Miss Fisher.

Il hoche la tête, vigilant. Qu'elle pose donc ses questions, son client n'y répondra que s'il l'y autorise – et s'il le désire également. Toi, tu te contentes de relever les yeux, curieux d'entendre ce que la jeune femme a à te demander, ou plutôt ce qu'Emeline a bien pu dire alors que tu lui avais pourtant spécifié de ne rien déclarer sans la présence d'un avocat. Qu'ont-ils bien pu lui faire avaler pour qu'elle ne t'écoute pas ?!

- Pourquoi votre image aurait-elle pu être ternie par l'achat d'une simple esclave ?

Tu soupires, ne comprenant franchement pas ce qu'a bien pu penser Emeline en disant ça. En quoi l'achat d'une esclave aurait-il terni ton image ? Tu n'en sais foutrement rien, parce que c'est faux. Certes, les Fawkes étant connus pour n'acheter que des hommes, ç'aurait pu paraître suspect, mais de là à parler d'image ternie il y avait tout de même une marge. Alors, tu guettes Maître Prentice. Tu attends son accord, puis, tranquillement :

- Je ne comprends pas. – Et pour le coup, tu ne mens pas ; tu ne comprends vraiment pas ce que la jeune femme a bien pu vouloir dire par-là. – Les Fawkes ont acheté plus d'un esclave depuis que l'existence des sorciers a été révélée, je ne vois pas en quoi l'achat de Lykaïa aurait terni notre nom. Attiser des questions étant donné qu'il s'agissait d'une femme, pourquoi pas ? Mais de là à parler d'image ternie, il y a une marge. – Tu marques une pause, puis : – À l'époque, je n'étais pas encore prêt à ce que notre relation, à Miss Fisher et moi, soit encore connue du grand public. Je ne désirais donc pas lui acheter ouvertement une esclave, c'est tout.

Tu hausses les épaules avec indifférence. Pour le coup, même si tu ne le montreras pas, encore moins à Ulyana, l'attitude d'Emeline Fisher te déçoit. Pourquoi n'en a-t-elle fait qu'à sa tête ? S'est-elle mise à douter de ta capacité à la sortir de là ? A-t-elle compté sur son statut de Pure en s'imaginant que cela suffirait à la sortir d'affaire ?! A-t-elle oublié le nom de la personne avec qui elle s'est engagée pour le meilleur comme pour le pire ?! Mais si ça n'était que ça... voilà que Tywain vous apprend que la jeune femme s'est endormie en pleine séance d'interrogatoire. Si tu n'étais pas toi, tu laisserais certainement échapper un long soupir de découragement, mais aussi d'exaspération. Comment peut-on dormir en pareille situation ?! Une fois de plus, tu attends l'aval de ton avocat, puis :

- Pas à ma connaissance. Néanmoins, étant donné qu'elle est en médecine, j'imagine qu'elle a pu se procurer quelque chose contre le stress ou l'anxiété sans forcément passer par un médecin. Je ne sais pas, une fois de plus. Je suppose que votre perquisition vous apprendra ce qu'il y a à savoir.

Tu te permets d'esquisser un léger sourire. Poli ? Méprisant ? Cordial ? Mystère.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 962 LOCALISATION : Dans les rues de Birmingham, protégeant le peuple Anglais. EMPLOI : Patrouilleuse et chef des Patrouilleurs au sein de l'Ordre du Phénix.

carnet personnel
DANS TA POCHE: Un rouge à lèvre bordeaux, pour contraster avec son uniforme rouge sang. Une petite fiole de poison, c'est toujours utile, et une lame, effilée et tranchante, comme son caractère.
TON PATRONUS: Il s'agirait sans doute d'une panthère, rusée et discrète mais terriblement dangereuse.
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Interrogatoire ◊ Wilheim Fawkes   Dim 16 Juil - 16:33

C’est donc avec l’accord de l’avocat que le gentil petit Fawkes prend la parole. Le visage de la patrouilleuse ne laisse apparaître aucune ridule, aucune mini-expression qui pourrait trahir les sentiments ou pensées de la jeune femme. Elle n’est pas à son premier interrogatoire et encore moins avec son ancien amant. Dire qu’elle l’aurait bien chevauché sur la table d’une salle d’interrogatoire fut un temps. C’était décidément une époque belle et bien révolue.

Elle écoute la réponse du jeune homme, à sa première, comme à son autre question, de manière assez surprenante là encore, il semble tout ignorer de sa fiancée. Etrange, n’étaient-ils pas sur le point de partager leur vie ensemble ? « Bien. Merci de votre coopération. Etant donné que c’est votre future épouse, nous pensons que vous êtes le seul à pleinement la connaître, alors si vous-même ne le savez pas, nous doutons que qui que ce soit d’autre puisse le savoir. » Simple constatation.

A la fin de sa réponse, elle laisse à nouveau défiler l’enregistrement (on l’entend clairement dire : « Lorsqu’elle a été mise en vente à l’anniversaire de mariage de leurs majestés, Wilheilm a proposé de me l’acheter, comme cadeau de fiançailles en avance. On n’avait encore mis personne au courant. »). « D’accord, vous avez donc voulu faire plaisir à Miss Fisher, je le comprends parfaitement. » Elle penche la tête sur le côté. « Nous avons regardé les antécédents de la jeune femme et, comme le dit si bien Miss Fisher (elle déroule à nouveau l’enregistrement et on entend : « Elle ne peut pas avoir planifié quelque chose comme ça. Pas dans son état. Ou alors il y a des mois »), elle était déjà connue des Wellington – dont vous trouverez les différentes déclarations la concernant dans le dossier, pour son comportement parfois étrange et déplacé. Elle semblait avoir de nombreuses ressources et semblait se plaindre d’une maladie, dont il n’a été rien retrouvé dans les divers hôpitaux de la capitale, ni hospitalisation, ni trace d’une quelconque visite médicale dans son dossier. » Elle précise à l’avocat que tout est dans le dossier. « Je me demande donc, si à votre connaissance, il serait possible que Lykaïa n’est, en réalité, pas été malade et que Miss Fisher était au courant. Comme elle le dit si bien, c’est elle qui lui a demandé de sortir cette journée-là. » Bien sûr, ce n’était qu’une possible interprétation des paroles de la jeune femme. « Je précise évidemment que nous ne cherchons à avoir que votre avis. » Qu’on vienne pas lui dire qu’elle se servait des paroles de Fawkes comme réelle preuve. Ils faisaient juste leur travail. Même, Ulyana était presque convaincue que l’avocat lui dirait de ne rien dire. Après tout, c’était légèrement borderline comme question.

Elle sait que l’interrogatoire touche à sa fin, met ses pupilles observatrices ne quittent pas des yeux le jeune homme, à la quête de la moindre information. Elle n’est pas bête, elle sait qu’il n’est pas des plus patients et plutôt même assez sanguin. Enfin, elle ne se voile pas la face pour autant, lui sortira ce soir de la Caserne, libre et sans sa fiancée.


qu'importe la souillure de ton sang, si tu me barres la route, je t'écraserai, si tu oses cracher sur le gouvernement qui ta garde en vie, je t'exécuterai — .
le devoir
avant
tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 580 EMPLOI : Avocat

carnet personnel
DANS TA POCHE: Des tas de gadgets sorciers
TON PATRONUS: Un lion
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Interrogatoire ◊ Wilheim Fawkes   Dim 16 Juil - 17:20



Interrogatoire

Ft. Ulyana Tywain & Evan Monroe





Caserne des Patrouilleurs
- Bien. Merci de votre coopération. – S'ils avaient accepté ton droit à l'avocat plus tôt, tout aurait pu se finir bien plus rapidement... Mais tu te gardes bien de le lui rappeler. – Étant donné que c'est votre future épouse, nous pensons que vous êtes le seul à pleinement la connaître, alors si vous-même ne le savez pas, nous doutons que qui que ce soit d'autre puisse le savoir.

Non mais... c'était quoi ces Patrouilleurs en carton ?! Depuis quand ne se fiait-on qu'à la parole d'un futur mari pour tirer des conclusions aussi bancales ? Quelle est donc cette conception étrange de la Justice qu'ils incarnent tous, là-dedans ? C'est une blague ?! Parce que vous étiez mariés, forcément vous deviez connaître la vie de l'autre par cœur ? Un léger rictus aux lèvres, tu te gardes bien de dire ce que tu en penses, convaincu que ça n'est là qu'une énième tentative de te faire dire des choses qu'elle retournerait ensuite contre toi. Ou ta fiancée. Après tout, admettre que tu ne sais pas tout de la vie d'Emeline, ça serait admettre qu'elle puisse t'avoir caché des choses, dont une double-vie de terroriste.

- […] Je me demande donc si, à votre connaissance, il serait possible que Lykaïa n'est, en réalité, pas été malade et que Miss Fisher était au courant. Comme elle le dit si bien, c'est elle qui lui a demandé de sortir cette journée-là.

Tu laisses un long silence s'abattre, échangeant un regard hésitant avec ton avocat. Après tout, la question paraît tout de même franchement traître, comme toutes les questions qu'elle a posées jusque-là. Néanmoins, tu finis par répondre calmement, avec l'aval de Maître Prentice – assuré qu'on ne retourne pas ses mots contre son client par le biais de son enregistrement personnel :

- Si vous désirez en savoir plus sur sa maladie, je vous conseille de visionner les images de la vente aux enchères. On la voit cracher du sang sur scène. Pourquoi Miss Fisher ne l'a-t-elle pas fait suivre ? Je n'en sais strictement rien. Lykaïa était son esclave, pas la mienne.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 962 LOCALISATION : Dans les rues de Birmingham, protégeant le peuple Anglais. EMPLOI : Patrouilleuse et chef des Patrouilleurs au sein de l'Ordre du Phénix.

carnet personnel
DANS TA POCHE: Un rouge à lèvre bordeaux, pour contraster avec son uniforme rouge sang. Une petite fiole de poison, c'est toujours utile, et une lame, effilée et tranchante, comme son caractère.
TON PATRONUS: Il s'agirait sans doute d'une panthère, rusée et discrète mais terriblement dangereuse.
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Interrogatoire ◊ Wilheim Fawkes   Dim 16 Juil - 17:48

Ulyana le laisse parler, toujours impassible. Il ne fallait surtout pas qu’on lui reproche son comportement, son avocat en profiterai pour sauter sur l’option « vice de procédure » et il en était hors de question. « En effet, nous visionnerons ces images, bien qu’elles puissent être faussées. » Se raclant la gorge, la brune poursuit. «Toute esclave présentant une vice corporel, psychique ou une atteinte serait vendue pour moins cher, si tant est qu’elle puisse être vendue si ça venait à altérer sa capacité de travail. Les contrôles ayant été faits par l’Orphelinat ce jour-là, il est tout à fait envisageable que l’esclave se soit procuré du faux sang qu’elle aurait choisi de cracher le moment venu. Qui aurait voulu d’une esclave sur le point de décéder ? » Réfléchissant à voix haute, n’incriminant pas le Fawkes devant elle, la chef des patrouilleurs continue. « Ça aurait également été un très bon moyen de rediriger les enchères vers quelqu’un qu’elle appréciait ou connaissait qui aurait alors donné tout ce qu’elle (ou il) avait pour l’avoir. » Elle sort un papier du dossier – qu’elle a momentanément emprunté à l’avocat – qui affiche la facture de l’achat de Lykaïa. « Et qu’elle somme ! Miss Fisher a sorti 155 000 £ pour avoir Lykaïa. » Elle hausse un sourcil étonné devant la somme, elle ne l’avait pas encore constaté de ses propres yeux. « J’avoue être assez surprise que vous n’ayez pas pris plus de précautions quant à votre achat, il s’agit d’une somme conséquente. » Reposant la facture, la jeune femme pose ses yeux sur le prévenu. « De ce fait, vous vous dégagez de toute responsabilité quant à l’éducation de Lykaïa ? Je présume qu’elle a été totalement laissée à la bonne volonté de Miss Fisher ? »
Réfléchissant un court instant, elle pose une nouvelle question. « Admettons qu’elle ai été réellement malade, ce qu’aurait couvert votre fiancée pour je ne sais quelle raison. Elle n’aurait plus rien eu à perdre ? » Elle aurait bien ajouté « n’est-ce pas », mais la formulation aurait pu lui coûter sa question, alors elle évita. L’acharnement de Miss Fisher à acheter de la marchandise abîmé était étrange, mais tout s’éclairait si cette dernière n’avait été acheté qu’à des fins terroristes lui permettant de faire avancer son décès et, qui plus est, de le rendre très utile. Pour l’instant, elle émettait les deux hypothèses : soit Lykaïa avait agi seule et manipuler à ses fins une Pure, soit Emeline était de mèche avec l’esclave. Elle s’orienterait vers l’une des deux selon les réponses du fiancé.


qu'importe la souillure de ton sang, si tu me barres la route, je t'écraserai, si tu oses cracher sur le gouvernement qui ta garde en vie, je t'exécuterai — .
le devoir
avant
tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 580 EMPLOI : Avocat

carnet personnel
DANS TA POCHE: Des tas de gadgets sorciers
TON PATRONUS: Un lion
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Interrogatoire ◊ Wilheim Fawkes   Dim 16 Juil - 18:09



Interrogatoire

Ft. Ulyana Tywain & Evan Monroe





Caserne des Patrouilleurs
Pas des plus patients, tu essaies de ne rien laisser paraître de ton envie de partir. Tu n'aimes pas ses questions, tu n'aimes pas cette situation, tu voudrais que rien ne soit arrivé. Doux rêve. Tu ne dis rien, tu te contentes de garder ton regard sur le sien, sans jamais ciller. À aucun moment. Et la voilà qui émet bon nombre de présomptions sans aucun fondement, à tel point que même Maître Prentice rehausse un sourcil en se demandant à quoi elle joue. Mais toi... eh bien tu ne réagis pas. Tu n'as rien à lui dire quant au pourquoi de la somme versée, de même que tu n'as pas à lui révéler que ta fiancée connaissait l'esclave et la désirait plus qu'une autre. Si Emeline veut le préciser, ça ne regarde qu'elle, mais toi tu n'en diras pas plus. Tu n'en diras plus parce que tu comprends parfaitement bien toutes ses petites allusions perverses. Tu sais ce qu'elle voudrait t'entendre dire, et tu ne lui feras pas ce plaisir. Jamais. Plutôt crever la gueule en cœur plutôt que d'admettre qu'elle avait vu juste quant à ta relation interdite avec une esclave. Ça te perdrait. Ça vous perdrait. De toute façon, elle ne te pose pas la moindre question, elle se contente d'énoncer diverses élucubrations sans réel matériel pour toutes les confirmer. Maître Prentice, jusque-là silencieux, finit par le lui rappeler poliment, mais suffisamment fermement pour qu'elle comprenne que rien ne prouve ses « hypothèses ».

- De ce fait, vous vous dégagez de toute responsabilité quant à l'éducation de Lykaïa ? – Tu hoches la tête en guise d'assentiment. – Je présume qu'elle a été totalement laissée à la bonne volonté de Miss Fisher ?

Une fois de plus, tu acquiesces silencieusement.

Et là voilà qui rebondit sur la maladie de Lykaïa. Pour dire de nouvelles aberrations. Même malade, tu sais pertinemment que Lykaïa n'aurait jamais rien fait contre les esclaves, contre qui que ce soit, même persuadée de mourir sous peu. Même si elle l'avait fait, elle t'en aurait parlé.

- Encore une fois, je n'en sais foutrement rien. Elle n'était pas mon esclave. J'imagine que la mieux placée pour vous répondre n'est autre que ma fiancée.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 962 LOCALISATION : Dans les rues de Birmingham, protégeant le peuple Anglais. EMPLOI : Patrouilleuse et chef des Patrouilleurs au sein de l'Ordre du Phénix.

carnet personnel
DANS TA POCHE: Un rouge à lèvre bordeaux, pour contraster avec son uniforme rouge sang. Une petite fiole de poison, c'est toujours utile, et une lame, effilée et tranchante, comme son caractère.
TON PATRONUS: Il s'agirait sans doute d'une panthère, rusée et discrète mais terriblement dangereuse.
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Interrogatoire ◊ Wilheim Fawkes   Dim 16 Juil - 18:50

L’avocat parle et Ulyana l’écoute que d’une oreille, elle n’y prête guère attention de toute façon. Même si les paroles de Wilh ne lui sont pas suffisantes comme preuves, elles ouvrent diverses perspectives d’avenir qui ne lui déplaisent pas. Elle a suffisamment pour réfléchir pendant un moment et elle se fera un plaisir d’en parler à sa supérieure. « Bien, merci pour votre coopération Sir Fawkes. » Elle déteste prononcer le moindre titre en rapport à ce foutu bonhomme, mais elle n’en a pas le choix. Manquerait plus qu’il l’accuse de ne pas avoir fait preuve de politesse, bien qu’elle sût pertinemment qu’il ne s’abaisserait pas à ça. Il avait intérêt en tout cas. Elle se lève, rangeant toutes ses notes, tourne le dos au prévenu et se dirige vers la porte. « Avant de partir, une toute petite – et je vous assure, dernière question – vous ne connaitriez personne pour qui Lykaïa ferait absolument tout, quitte à mentir aux autorités et à prendre de tels risques ? » Elle avale sa salive et poursuit. « S’il s’agissait d’une relation consensuelle (ou non) avec un Pur, sachez que pour la sécurité de ce dernier vous devez nous en informer. » Elle plante son regard dans le sien, un soupçon ou un pressentiment qu’elle touche une corde sensible, une corde qui pourrait lui donner gros. Elle n’a aucune preuve, aucun mot, aucun dire pour le faire, mais elle le sait, ça pourrait tout changer.

Après avoir entendu la réponse de Wilh, elle salue poliment son avocat et lui-même, les reconduisant jusqu’au hall de la Caserne, où le jeune homme signe les papiers pour sortir librement et reprendre les affaires qu’il avait en sa possession lors de son arrestation. L’avocat signe quelques papiers, confirmant ce qu’il a vu et entendu, puis ils disparaissent. Ulyana quant à elle, fait demi-tour, direction son bureau. Elle avait encore beaucoup à faire.


qu'importe la souillure de ton sang, si tu me barres la route, je t'écraserai, si tu oses cracher sur le gouvernement qui ta garde en vie, je t'exécuterai — .
le devoir
avant
tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 580 EMPLOI : Avocat

carnet personnel
DANS TA POCHE: Des tas de gadgets sorciers
TON PATRONUS: Un lion
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Interrogatoire ◊ Wilheim Fawkes   Mar 18 Juil - 12:47



Interrogatoire

Ft. Ulyana Tywain & Evan Monroe





Caserne des Patrouilleurs
Vague sourire aux lèvres, tu te redresses. De toute façon, ils n'ont rien contre toi. Faudrait être fou pour ne pas le comprendre. Tu es bien content que tout soit fini, bien que Tywain n'ait visiblement pas envie de lâcher le morceau, une fois de plus. Tu soupires, passes une main dans ta crinière, sans mot dire. La voir insister à ce point pour te faire dire ce que tu ne lui diras pas t'amuse, et t'exaspère.

- Je crois que mon client vous a déjà dit que Lykaïa n'était rien de plus que l'esclave de Miss Fisher, il n'a donc aucune raison d'en savoir plus à son sujet, conclue fermement l'avocat à ta place.

Quant à toi, tu salues courtoisement Tywain avant de récupérer tes affaires et tu sors du poste en toute sérénité. Las, anxieux, épuisé. Toute cette mascarade n'augure rien de bon à tes yeux, d'autant plus en sachant qu'Emeline est encore entre leurs griffes alors qu'elle s'en serait tirée indemne si elle t'avait écouté.

Mais que lui était-il donc passé par la tête ?!

Ça t'agace d'autant plus que tu n'auras pas les moyens de payer sa caution, ce malgré ton nom.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Interrogatoire ◊ Wilheim Fawkes   

Revenir en haut Aller en bas
 

Interrogatoire ◊ Wilheim Fawkes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Claudy Gassant est expulsé après avoir subi un interrogatoire aux USA
» Interrogatoire musclé
» Traque, sauvetage, interrogatoire. [Mission rang B]
» Interrogatoire ? [Livre 1 - Terminé]
» Interrogatoire de la BI n°1 [PV Page]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MUGGLE SUPREMACY ☾ ::  :: Edgebaston :: Caserne des Patrouilleurs-