FACTS

La ville de Birmingham compte actuellement 12 Purs, 4 Purifiés et 13 Impurs, la Résistance semble recruter plus de membres que l'Ordre du Phénix, il serait peut être bon de se méfier de ce regroupement.
Les les femmes deviennent importantes et prédominantes, au détriment du sexe masculin, pourtant si charmant.




 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Pain is real, time cannot erase — Maze & Blue



l'impureté sera traitée et éradiquée
MUGGLE SUPREMACY ☾ :: Birthday party :: Retour de la magie 1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar



MESSAGES : 37 LOCALISATION : Partout et nul part à la fois. EMPLOI : Etudiante en soins infirmiers

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Pain is real, time cannot erase — Maze & Blue   Ven 14 Avr - 13:13


PAIN IS REAL, TIME CANNOT ERASE
Le discours du Roi. Erwin Archdeacon a parlé, il s’est pavané devant les caméras en promettant mont et merveille au peuple de Birmingham. Des promesses non réalisées jusqu’à maintenant. Il n’est pourtant pas si différent des autres, vous savez ? Les politiciens. Ces êtres immondes qui manient la langue de bois avec une affolante maîtrise, ces Grands qui promettent mais n’exaucent jamais les souhaits. Diana, comme tu es insensible aux charmes de ces vils serpents à la queue frémissante et bruyante. Ta rage se balançant à l’extrémité de tes doigts, tu balances ton verre en cristal à travers la cheminée, les flammes s’embrasent soudainement avant de reprendre leur doux crépitement.  Désintégré, ton verre éclate et pète par petite combustion. La respiration saccadée, tu trembles de rage alors que tu te resserres un verre sans plus attendre. La liqueur dorée s’écoule doucement, et c’est goulument que tu avales ton vice afin de noyer ta colère. Boire pour oublier. L’immersion étant totale, tu as soif de défoulement, de divertissement et d’oubli de soi. La vipère à la langue frétillante que tu es ne désire que venins et crachats mortels pour évacuer ton lourd fardeau. Fulminer dans ton manoir était ton objectif premier, mais pourquoi pas ne pas embarquer une volontaire pour débattre sur l’implication du Gouvernement ?  

Alors que tu poses ton talon hors de la berline qui vient de te déposer devant la demeure des Wellington, tu laisses échapper un éclat de rire. Tu ris comme quelqu’un qui avait sérieusement réfléchi à la vie et qui comprenait enfin la blague de celle-ci. Mazikeen ne pouvait plus détourner le regard avec les derniers évènements qui se sont produits, elle ne pouvait plus nier le danger de ses ordures, de ces infâmes sorciers. Il est dix heures du matin, c’est une journée de repos pour les travailleurs, alors tu as décidé de rendre une visite surprise à ton amie. Tu resserres doucement ton manteau alors que tu te diriges à grandes enjambées à l’intérieur de la demeure. Du bout des doigts, tu sonnes à la porte, une voix se fait entendre alors tu déclines ton identité. Diana Ayling, je viens rendre visite à la maîtresse de maison. Silence. Tu patientes calmement qu’un esclave de pacotille vienne t’ouvrir la porte et se mette à ton service. Tu es une lady, et pas n’importe laquelle : tu es Lady Di.

HRP : Je me suis dit qu'il serait intéressant de jouer notre rp en rapport à l'évent anniversaire, soit le retour de la magie. Blue étant un esclave, il n'est pas impossible qu'il soit sujet à des "explosions" de magie qui brisent des objets ou d'autres trucs plutôt marrant. N'hésitez pas à relire le sujet explicatif (ici). Pour que vous puissiez en profiter, alors amusez vous en vous faisant plaisir @Blue & @Mazikeen Wellington
 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 29 LOCALISATION : au domicile des Wellington très surement. EMPLOI : esclave

carnet personnel
DANS TA POCHE: des pastilles à la menthe
TON PATRONUS: un hibou
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Pain is real, time cannot erase — Maze & Blue   Lun 17 Avr - 10:47


PAIN IS REAL, TIME CANNOT ERASE
« Blue ? » La voix de son maître résonna dans le couloir. Paniqué, il était paniqué. Ce verre, il n'avait pas voulu le faire voler en éclat. Tout comme le vase hier. Mais c'était quelque chose en lui. Quelque chose qu'il ne contrôlait pas. Quelque chose qu'il n'avait pas ressentit depuis trop longtemps. Avait-il le droit de rêver ainsi ? « Je vais nettoyer maître, je vais nettoyer... » « C'est la deuxième fois. Fait attention Blue. Il serait dommage que je doive te punir. » Il ne le ferait pas. Mais c'était pour les convenances. Pour faire comme si devant son invité du jour. Il baissa la tête, soumis et nettoya le plus rapidement possible ses erreurs. Son maître perdait vite patience et s'il n'avait pas encore explosé face à ces bêtises c'était parce qu'il appréciait ses services et qu'il avait toujours (ou presque) été respectueux envers lui. Le voilà qui partait, le laissant seul dans la grande demeure avec Maze.

Il passait son temps à essayer de la fuir comme la peste celle là. Sa présence le mettait mal à l'aise, sans doute parce qu'elle ne se souvenait même pas de l'avoir croisé, quelques longues années avant tout ça, l'esclavage et tout le reste. Et soudain, le bruit de la sonnette. Blue se précipita dans le long couloirs de l'entrée en lissa son costume et passa une main dans ses cheveux pour avoir l'air présentable. Il se redressa, fièrement, mais tout en gardant son air désolé et soumis qu'Ezechiel voulait qu'il ait en présence d'invité. Il ouvrit la porte doucement, laissant apparaître une petite femme, belle comme le jour qui se présenta aussi sec. « Madame Ayling, je vous en prie. Si je peux vous débarrasser... » Il lui fit signe d'entrée d'un air calme et posé. Ce qu'il savait le mieux faire. Après il jouerait sans doute le rôle clef du porte manteau mais ça, il avait l'habitude. Il préférait prendre les devants et demander les vestes plutôt que de les voir atterrir sur sa tête sans rien qu'il ne demande. « Vous venez rendre visite à Madame Wellington ? Elle est dans le grand salon. Je vous y conduis ? » C'était plus une proposition qu'un question, il avait pour ordre de guider les gens à l’intérieur de la demeure. Cela évitait tout un tas de soucis, comme les invités qui se « perdaient » et se retrouvaient toujours au mauvais endroit.

 

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Pain is real, time cannot erase — Maze & Blue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» real nan cho
» THE REAL PROBLEM WITH HAITI
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» une recette bonne et pas chere...le pain de viande
» LOU PAN GROUMAND (pain gourmand)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MUGGLE SUPREMACY ☾ :: Birthday party :: Retour de la magie 1-