SYSTÈME DE JEU

MS se veut évolutif, vous pouvez donc découvrir dans ce sujet toutes les modalités de ce système, allant des complots entre joueurs, aux fausses fiches qui renversent tout le jeu.

SUJETS A VISITER

NOS SCÉNARIOS

la reine
cousin - relation ambiguë
collègue, partenaire - amour ?
esclave personnel - royal
pleins d'autres ici




 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 You're the master, I'm the fool — Iwan & Cait



l'impureté sera traitée et éradiquée
MUGGLE SUPREMACY ☾ ::  :: Le reste du monde
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ven 14 Avr - 13:58


Invité

Invité




You're the master, I'm the fool
Mywan ! Mywan ! La petite voix de Myrtille résonne alors qu’elle apprend à son petit chien – un magnifique husky sibérien – à se reconnaître lorsqu’on l’interpelle. La jolie esclave prend très au sérieux l’éducation de la boule de poil, car Iwan a été clair là-dessus : il faut lui inculquer les bonnes habitudes, et cela dès le début. Le chiot étant encore un bébé, Myrtille décide donc de prendre les choses en main, et lui apprend diverses choses au fil des jours. Ahaaaa adorable créature ! Littéralement amoureuse, elle prend l’animal dans ses bras alors qu’il frotte doucement son museau rose contre sa joue. Elle craque, en mille morceaux, définitivement. Elle s’offre une petite pause afin de jouer un peu avec le chiot qui apprend à ramener la balle. Pour le récompenser, elle lui caresse doucement le ventre, si bien qu’il s’allonge sur le dos les pattes en l’air et en redemande. Un éclat de rire secoue Myrtille qui s’amuse à noter les préférences du petit chien qui a son caractère bien singulier. Il adore les papouilles et les câlins, et cela tombe bien car Myrtille adore lui en donner. Pendant que le chien apprend à jouer seul, de manière indépendante, l’esclave retourne à ses tâches ménagères qui doivent être impérativement terminées avant la fin de la matinée. Oui, car elle a demandé à Iwan s’ils pouvaient aller faire un tour sur un site touristique avec le chien, ce qui sera sa première promenade en laisse.

Une fois prêts, ils quittèrent la demeure des Fletcher afin de prendre le bus et se rendre tranquillement sur le lieu. Bien que le bus soit peu encombré, Myrtille hausse légèrement le ton afin d’inciter un homme à libérer la place réservé aux personnes à mobilité réduite. Malgré le regard noir de l’homme, pour le bien être de son ami, elle ne baisse pas le regard et garde la tête haute. Dans un soupire lasse, elle coince le fauteuil et s’assoit à côté avec un grand sourire, alors que le chiot dort sur les genoux d’Iwan. Le trajet ne dure pas bien longtemps, et c’est avec soulagement que Myrtille descend avec son jeune maître et le chiot qui frémit du museau. L’air semble plus pure ici, puisqu’ils sont sorti de la périphérie de Birmingham afin de visiter ce magnifique lieu touristique.

HRP : Je n'ai pas précisé le lieu, car je ne sais pas ce que tu avais en tête.
 

Revenir en haut Aller en bas
Dim 16 Avr - 15:57

avatar



MESSAGES : 173

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:


Comme il avait promis à Myrtille d’aller faire un tour avec elle et Mywan en début d’après-midi  (ou fin de matinée), il s’était enfermé dans sa chambre pour travailler tranquillement sur un nouveau projet que son chef lui avait demandé.  A l’heure promise ils se préparèrent avant de sortir vers le lieu du rendez-vous. Le plus compliqué  fut d’arriver à monter dans le bus avec son fauteuil vu le monde qu’il y avait. Il avait gardé le chiot sur ses genoux pour être certain à la fin qu’il n’ennuie pas les gens mais aussi pour qu’il ne se fasse pas piétiner. Il gratouiller doucement le haut de l’animal tandis que ce dernier somnolait. Myrtille, pour une fois, se débrouilla comme une chef et réussit à lui dégotter une place. C’était étonnant de la voir tenir tête à quelqu’un mais franchement bienvenue.  Cela voulait dire que, comme prévu, elle progressait et devenait un peu plus sûre d’elle. Un tout petit pas, mais il était content d’elle, il lui adressa d’ailleurs un petit sourire radieux !

Bientôt, heureusement, ils purent descendre de ce foutu bus et retrouver les grands espaces, ne plus sentir la transpiration des uns et des autres ! Quel délice !  Il fit descendre le chiot de ses genoux et donna la laissa à Myrtille tandis qu’il faisait avancer son fauteuil.  Dommage qu’il ne puisse pas tenir assez de temps sur ses béquilles pour faire une promenade, mais pour l’instant c’était totalement impossible pour lui. Rester quelques instants, faire quelques pas commençaient à être possibles même s’il restait encore assez instable, alors il préférait y aller doucement. Il s’étira un petit peu avant de regarder la jeune femme Pourquoi est-ce que tu voulais venir ici précisément ? demanda-t-il curieux. Jusque-là, il ne s’était pas vraiment intéressé à leur destination faisant confiance à la jolie demoiselle. Si elle avait envie de se promener-là, il la suivait, c’était aussi simple que ça, c’était déjà assez rare quand elle lui faisait comprendre qu’elle « avait envie » de quelque chose pour qu’il fasse en plus la fine bouche. Bon c’est cool, il y a quand même une petite route, je ne vais pas me défoncer les bras comme si c’était de l’herbe et il fait beau ! Sortir quand il pleuvait était franchement un calvaire et c’était en plus un risque d’attraper la crève !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 6 Mai - 20:18

avatar



MESSAGES : 430 LOCALISATION : Dans la maison de ses parents EMPLOI : directrice d’une agence d’un grand groupe bancaire

carnet personnel
DANS TA POCHE: un baume à lèvres et un mouchoir usagé. Par contre, son sac contient beaucoup plus de choses : un porte-monnaie, des clés, le dernier livre de poche qu'elle est en train de lire.
TON PATRONUS: une louve mais prendrait-il encore cette forme ? Cela est moins sûr.
COMPÉTENCES:



   

   
You're the master, I'm the fool
Caitlyn • Iwan • Myrtille
Je ne pensais pas que reprendre le travail après tant de mois passés à la maison serait aussi difficile ! Contrairement à ce que j'aurais pu pensé avant que Wilheilm me force à m'arrêter, je cherche désormais la moindre occasion pour fuir le boulot. Aurais-je fini à être écoeurer de ce job qui me passionnait tant ? A moins que je fasse une crise précoce de la quarantaine selon mon petit ami ? Difficile à dire.

Dans cet état d'esprit, j'avais proposé à Iwan de partir dans notre beau pays. La destination n'était pas vraiment fixe mais cela n'en ajouter que du piment. Après tout, on était tous les deux de grands enfants capables de prendre soin de nous. Surtout que Myrtille, la charmante fille qui prend soin de mon Iwan, allait nous chaperonner.

Le lieu c'était cependant précisé dans mon esprit ce matin avant de rejoindre Iwan. Ayant fait sonner mon réveil de bonne heure, on ne pouvait dire que j'étais parfaitement réveillée. Aussi, mon cerveau embrumé s'est cru à l'été 1998, quand j'ai obtenu mon permis de transplanage. A cette époque, il est vrai que j'avais peut-être un poil tendance à narguer mes cadets en leur montrant que moi, je savais transplaner en le faisant de manière intempestive.

Autant dire que j'ai failli provoquer une succession assez soudaine chez les Fawkes quand j'ai transplané dans la cuisine. Le réveil instantané a été le bonus.

Après que tout le monde se soit remis de ces émotions autour d'un bon verre d'alcool très fort (pas qu'on soit des ivrognes complets mais là, c'était un cas de force majeur), il a bien fallu se rendre à l'évidence que le bruit qui courrait en ville était vraie. La magie avait fait son retour. Comment, pourquoi ? Mystère.

Passer ce constat, je me suis dépêchée de finir de me préparer. Avec cet imprévu notable, l'avance que j'avais prise avec mon réveil c'était considérablement réduite. Par chance, je suis arrivée à temps à l'heure convenue.

Pourtant, sur un coup de tête, j'ai indiqué une direction différente à celle que j'avais pensé la veille. Ce changement d'avis est motivée par le retour de la magie. Cela tient du miracle, je me dois d'en profiter pour faire quelque chose. Quelque chose que je n'ai pas pu le faire depuis tant d'années.

Je suis sortie dans mes pensées par les remarques d'Iwan. On est arrivé à destination. Restez plus qu'à lui dire ce que j'envisageais de faire et à avoir s'il l'accepterait.

-Voyons, tu en as déjà marre d'être en ma compagnie ? Je savais que ma famille avait mauvaise réputation mais à ce point !

Ma blague est nulle mais elle est à la hauteur du malaise que je ressens en cet instant. Bien que nous soyons désormais seuls autour de la route, je prends soin de rapprocher Iwan et Myrtille de moi pour qu'ils écoutent ce que j'ai à dire.

-Je sais que cela va vous paraître dingue mais...

Je prends une profonde inspiration. Même si j'ai parfaitement confiance en Iwan (et par extension Myrtille au nom de la confiance que le Fletcher lui porte), cela n'est pas facile à dire ce que je souhaite faire.

-J'ai réussi à transplaner ce matin. C'était notre mode de transport avant.

Avant tout ce gâchis créé par Archdeacon et cie. Je ne parviens pourtant pas à le dire même si on devine aisément ce que je veux dire.

-Je sais pas combien de temps ça va durer mais... Je voulais savoir si vous accepteriez de m'accompagner à Poudlard... Tout du moins ce qu'il en reste.

Voir le château qui a accueilli les plus belles années de mon insouciance est quelque chose que je souhaite faire. Si la magie est de retour, peut-être que je pourrais m'aventurer sans encombre dans les ruines pour me souvenir de ceux qui sont tombés le jour-là ?

-C'est pas grave si vous le vouliez pas ! J'irais à un autre moment.

J'ai ajouté précipitamment ces mots pour leur faire comprendre que je ne les oblige nullement à le faire, surtout qu'on ne sait pas ce qu'on va trouver là-bas. Mais je dois bien admettre que je ne sais pas si j'aurais la force de m'y rendre seule alors que j'y ai perdu tellement d'ami...
Fiche codée par NyxBanana


----------

1. Iwan et Caitlyn arrivent sans encombre non loin de Poudlard.
2. Cambrousse à gauche, Cambrousse à droite... Iwan et Caitlyn ont atterri au beau milieu de la cambrousse écossaise et pas l'ombre d'une civilisation à l'horizon. Le portable passe-t-il d'ailleurs ?
3. Comment ? Vous avez froid ? C'est normal. Vous êtes arrivés sans encombre à destination. Mais tout nu.
4. L'air marin ravive brusquement vos poumons. Félicitations ! Vous êtes tombés sur la case Prison ! Mais pas n'importe laquelle : l'ancienne prison d'Azkaban, la prison des sorciers.
5. Félicitations ! Vous êtes arrivés à destination. Par contre, ils sembleraient que vos cheveux se soient trompés de chemin : les cheveux de Caitlyn sont sur la tête d'Iwan et inversement.
6. Bienvenue dans la toute nouvelle parfumerie de Birmingham ! Vous pourrez y découvrir le tout nouveau parfum "égoutdeville", le tout nouveau parfum que tout le monde veut ! Par contre, le fauteuil d'Iwan semble ne plus être utilisable...
7. Navré, vous avez fait du surplace. Try again si le coeur vous en dit...
8. Mauvaise visée ! Iwan et Caitlyn ont atterri dans un arbre... Qui cède rapidement sous le poids des deux "oiseaux". Remis de leurs émotions, ils peuvent constater qu'il n'y a que des arbres à perte de vue. Enfin, ils ne sont pas si loin de leur but puisqu'ils ont atterri dans les profondeurs de la forêt interdite.
9. Retour à la case départ ! Les deux comparses ont atterri à la Demeure Fawkes... Sur le vase adoré de Maman Fawkes... Oups ?
10. Caitlyn et Iwan se retrouvent dans une zone industrielle de Birmingham particulièrement malfamée. Peut-être sont-ils arrivés au mauvais moment ?


SING ME A SONG ✽
Le temps file et emporte les hommes... Ainsi coule le fleuve et jamais ne s'arrête...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 24 Mai - 17:31

avatar



MESSAGES : 173

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:


En avoir marre de sa compagnie ? Non, pas du tout ! Bien au contraire, mais il préférait la charrier sur le sujet histoire qu’elle ne se sente pas trop aimée. Il lui fit un grand sourire avant de secouer la tête avec un air qui se voulait outragé :

Ta famille, mauvaise réputation ? Mais non c’est juste Wil et toi qui avaient mauvaise réputation, bon ok, un peu tous mais on entend surtout parler de ton frère alors le reste… et bah ça reste quand même relativement soft. Tu vois, aut voir le bon côté des choses !

Il eut le petit sourire un peu canaille sur les bords en lui répondant cela. Cait le connaissait assez pour savoir pertinemment qu’il plaisantait –à moitié- en disant cela, mais qu’il les adorait quand même. Il haussa les sourcils à sa prochaine phrase : dingue ? Qu’est-ce qui pouvait être dingue ? cait prit une inspiration jusqu’à ce qu’elle parle de transplaner. Il allait ouvrir la bouche en lui demandant la définition exacte lorsqu’elle lui dit que c’était un mode de transport. Oui, mais encore ? Des modes de transports, il y en avait des tas, Iwan avait en plus une imagination débordante… et déjà qu’il avait du mal à se faire à cette idée de transplanage ou un truc dans ce genre-là, la voilà, qu’elle continua dans son « délire » sous le regard un peu ébahi-abruti de Fletch. Qu’est-ce qu’elle venait de dire là ? Il haussa un sourcil et tenta de comprendre un peu mieux tout cela mais il fallait bien que cela lui semblait juste…. Fou. Il hésita quelques instants sur la réponse à fournir avant de se passer une main dans les cheveux.

Transplanage ça consiste en quoi exactement ? Question une. Ma question deux : tu veux que moi machin sans magie j’aille dans ton ancien château ou j’suis pas censé pouvoir entrer par ce que je n’ai pas de magie en moi ? Attention, attention Cait, tiens-toi bien. Donc, par ce que tu as pu faire un truc ressemblant à la magie, tu veux qu’on aille au château qui sera peut-être de nouveau magique, enfin je ne sais pas comment ça marche… alors qu’il doit il y avoir plein de mauvaise herbes, plein de marche et que je suis en fauteuil ?

Le site n’avait probablement été désherbé, même s’il n’en était pas franchement certain. Il fit donc ensuite une petite moue dubitative avant de secouer doucement la tête. Il se racla un peu la gorge avant de continuer, trouvant que le court temps de silence avait largement suffit

Okay, ça me dit ! C’est où déjà ? par ce que je n’ai pas d’affaires de rechanges et que tu as itérêt à pouvoir porter ma tronche et mon fauteuil s’il y a des obstacles. Ca te muscleras un peu Fawkes, ça ne pourra pas te faire de mal… moi par contre, je ne sais pas pourquoi, je sens que je vais finir dans des orties, ça ne présage rien de bon !

Il la regarda en mode « bon maintenant, on y va quand ? » On ne va pas se lambiner quand même, n’est-ce pas ? Allez c’est l’heure !!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 5 Juin - 19:44

avatar



MESSAGES : 430 LOCALISATION : Dans la maison de ses parents EMPLOI : directrice d’une agence d’un grand groupe bancaire

carnet personnel
DANS TA POCHE: un baume à lèvres et un mouchoir usagé. Par contre, son sac contient beaucoup plus de choses : un porte-monnaie, des clés, le dernier livre de poche qu'elle est en train de lire.
TON PATRONUS: une louve mais prendrait-il encore cette forme ? Cela est moins sûr.
COMPÉTENCES:



   

   
You're the master, I'm the fool
Caitlyn • Iwan •
A sa réponse sur ma famille, mon attitude oscille entre un air outré et de rire à son propos. Il est vrai que mon frère est sans l'ombre d'un doute quelqu'un de peu discret. Un gryffondor en somme. Je finis cependant par trouver un compromis qui me semble acceptable à lui répondre.

-Qu'est-ce que vous en savez réellement, monsieur Fletcher, de mes agissements ? Je suis quelqu'un de très discrète.

Mon air est très pincé lorsque je lui déclare ces mots. Après tout, ce n'est pas parce que je ne vais pas aussi souvent au poste que mon frère que je ne fais pas la même chose en douce.

Néanmoins, je finis par lui dire l'idée que j'ai en tête. Aller à Poudlard. Cette idée est tellement dingue quand je la dis à voix haute. Je sais bien que son silence n'est qu'un moyen pour réfléchir mais... En effet, cela me renvoie en pleine face la folie de mon idée. Mais est-ce vraiment si fou que ça ? Iwan a l'air très partant en fait.

-Tu es vraiment partant ? Merci Iwan !

Je le serre entre mes bras quelques instants afin de le remercier. Je ne pensais pas qu'il accepterait de me suivre dans cette folie. Aussi, j'essaye de répondre le plus précisément possible à ses questions. Après tout, quitte à partir à l'aventure, autant qu'il sache les risques encourus.

-Le transplanage c'est comme... Se téléporter si tu veux. J'ai eu mon permis en même temps que Wil' quand on avait dix-sept ans. Je ne me suis jamais loupée à l'arrivée mais on sait jamais. Ca fait un moment que je ne l'ai pas fait...

Je frissonne en pensant aux risques si je n'arrive pas à destination comme il faut. En fait, vaut mieux pas y penser, surtout que je n'ai pas de baguette pour réparer si cela arrive.

-Quant au château, tu ne crains rien. Si je me souviens bien, c'est un sortilège qui faisait que les moldus comme toi ne pouvait pas voir le château. Les mangemorts avaient déjà bien amochés le château le jour-là, alors...

Je ne termine pas ma phrase. Je n'arrive pas à prononcer à haute voix que le lieu de mes plus belles années d'enfance a été réduit à néant par les hommes de main d'Archdeacon. Un regret de plus face à mon monde disparu. J'inspire profondément. Allons Cait', tu pleureras plus tard, quand tu seras au château.

-Malgré tout ça, tu es toujours partant ?

Je préfère redemander histoire d'être sûr qu'Iwan n'ait pas de regret. La réponse obtenue, je le jauge en penchant la tête avant de lui demander le plus sérieusement du monde :

-Tu pèses combien avec ton fauteuil ?

Fiche codée par NyxBanana


SING ME A SONG ✽
Le temps file et emporte les hommes... Ainsi coule le fleuve et jamais ne s'arrête...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 10 Juin - 22:14

avatar



MESSAGES : 173

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:


Il haussa les épaules en ricanant un peu à sa première réplique.

Je te dirai bien que tu es ma voisine, donc que je sais tout, mais tu pourrais croire que je suis un voyeur donc je vais éviter cette option !dit-il en plaisantant , avant d’essayer de reprendre un peu plus sérieusement non, en fait je suis devin…. Et j’ai de bonnes sources d’informations aussi, ça aide ! Il lui fit un clin d’œil avant d’ajouter D’accord, d’accord c’était surtout de simples spéculations ! Ne t’inquiètes pas… et puis à vrai dire ça ne me regarde absolument pas de toute manière !

Elle ne tarda pas à lui parler d’aller visiter Poudlard, ou plutôt, probablement les ruines du château… ce qui devait quand même, en toute logique poser quelques soucis : il n’était pas sûr qu’il pourrait y entrer… les barrières étaient tombées mais quand même, il lui subsistait un doute ! Et puis surtout, un truc abandonné – en théorie- avec plein d’obstacles, de marche et compagnie, ce n’était franchement pas pratique pour un fauteuil ! Il fallait quand même qu’elle s’en rende compte ! La réponse du « Pur » néanmoins positive sembla contenter plus que fortement Caitlyn, et il fallait bien avouer qu’il aimait bien la voir joyeuse !

ouais, ouais, j’ai un humour pourri, mais je ne te ferai quand même pas ce genre de blague en te disant ouais, j’suis partant puis après me rétracter ! Ce n’est pas forcément cool les faux espoirs !

Elle lui expliqua ensuite le transplanage et il acquiesça. Ouais se téléporter, normal quoi ! Qui n’aimerait pas faire ça ?

ouais, enfin si tu l’as fait une fois, j’espère que ça ne te réarrivera pas…enfin du moins pas tat que je serai à côté dun tas de ruines d’où je ne pourrais pas me sortir tout seul ! Je ne tiens pas spécialement à mourir déshydrater, ça doit être assez douloureux comme mort !

Oui, il était parti dans son propre délire et essayer de l’arrêter ne rimerait et ne servirait à rien. Elle le rassura vaguement pour le château du moins pour les barrières magiques, mais cela ne l’aidait pas beaucoup à savoir si oui ou non il pourrait vadrouiller comme il le voudrait. Sa question sur son poids avec le fauteuil lui fi hausser un sourcil, il se demandait vraiment ce qu’elle avait derrière la tête et il n’était pas certain d’apprécier réellement cette idée –même s’il ne la connaissait pas-.

Plus de cinquante kilos tout mouillé en tout cas, rien que le fauteuil est super lourd et moi… je ne sais pas trop, probablement dans les 70-75kilos, à quelque chose près. Je ne suis plus bien épais depuis que je suis là-dessus et la plupart des muscles ont un peu fondus, bref. Il se tut quelques instants avant de continuer Autant dire que tu ne pourras me porter avec tes petits bras… et je ne suis pas certain que si tu penses à utiliser la magie cela soit une bonne idée… tu n’as pas l’air de bien contrôler ce qui se passe aujourd’hui….

Et il tenait pas à crever, ou se faire transformer en crapeau… ou n’importe quoi d’autres d’ailleurs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 22 Juin - 21:33

avatar



MESSAGES : 430 LOCALISATION : Dans la maison de ses parents EMPLOI : directrice d’une agence d’un grand groupe bancaire

carnet personnel
DANS TA POCHE: un baume à lèvres et un mouchoir usagé. Par contre, son sac contient beaucoup plus de choses : un porte-monnaie, des clés, le dernier livre de poche qu'elle est en train de lire.
TON PATRONUS: une louve mais prendrait-il encore cette forme ? Cela est moins sûr.
COMPÉTENCES:



   

   
You're the master, I'm the fool
Caitlyn • Iwan • Myrtille
Je frissonne lorsqu'Iwan se déclare devin. Avec notre randonnée prochaine à mon ancienne école, les habitudes de jeunesse reviennent avec force. Frissonnez en pensant à feu Trelawney en fait partie.

-Contentes-toi d'avoir tes sources et ne t'abaisses pas à être l'un de ces charlatant. Je te raconterai un autre jour.

Oui, définitivement, il vaut mieux l'évoquer un autre jour sinon on est pas près d'arriver à destination. Parce que oui, Iwan est partant pour se rendre dans mon ancienne école. Bien sûr, cela n'aura jamais le charme du Poudlard Express mais... Merlin ! Je suis aussi excitée que quand j'ai reçu ma lettre !

Néanmoins, j'essaye de contenir l'excitation pour donner un maximum d'informations aux questions que mon ami peut avoir. Mais aussi de le tranquilliser par rapport aux risques qu'on peut avoir.

-Mais non, ne t'inquiètes pas ! Tu as déjà rencontré Papa, non ? Tu crois vraiment qu'il aurait laissé ses enfants avoir leur permis s'ils n'étaient pas capable de le faire ? Avant que l'Archdeacon pose ses fesses sur le trône de Saint-Edward, Papa travaillait au ministère de la justice. Cela aurait fait mauvais genre si ces enfants se retrouvaient au tribunal pour un mauvais transplanage.

Si je suis assurée quand je parle à Iwan, il est heureux pour moi qu'il ne sache pas la legimencie. J'ai tout de même quelques souvenirs de beaux foirages avant d'avoir le permis. Par chance, c'est juste des erreurs de destinations et non de désartibulations...

Avant de partir, je demande les mensurations de mon futur compagnon de route. J'enregistre soigneusement l'information afin de commencer à me concentrer. Cependant, je me feins d'une explication un peu laborieuse pour ne pas le faire paniquer concernant les risques de désartibulations :

-Si je te demande ça, c'est pas pour te porter. Transplaner nécessite de visualiser... tout ce qui va transplaner. Sans offense Iwan, j'ai beau t'apprécier beaucoup, je ne connais pas ce genre de choses sur toi.

M'assurant qu'aucun cheveux ne puisse venir dans mes yeux pour me distraire, je lui dis tout de même :

-On n'apparaîtra pas sur le périmètre même de l'école mais un peu plus loin. On évitera ainsi d'éventuels sortilèges toujours actifs de je ne sais pas quelle manière.

Manquerait plus qu'on soit réduits à l'état de mouche à cause d'eux tiens !

Soufflant un grand coup, je mets une main sur le fauteuil et une main sur le bras d'Iwan. Ma prise est forte, bien plus que ce qui serait nécessaire. Cependant, cela fait longtemps que je n'ai pas fait de transplanage d'escorte. Quelque part, cela me rassure de le faire.

-Bon, t'es prêt ? Je vais faire un décompte à partir de trois A un, assure-toi d'avoir pris une grande inspiration car tu vas l'impression d'être en apnée. Dernière chance pour renoncer. Toujours partant ?

Ma concentration est au maximum. L'heure n'est plus à rigolade. Je demande une dernière fois car, une fois le décompte commencé, plus moyen de faire marche arrière. La confirmation obtenue, je commence le fameux décompte.

-Trois.

Les alentours de Poudlard apparaissent de manière si nette dans mon esprit. Enfin, il serait plus juste de qualifier à proximité de Pré-au-lard. Mais le village sorcier a toujours fait partie de Poudlard pour moi.

-Deux.

Les images de mon corps et de celui d'Iwan se superposent à celle de Pré-au-lard. Une détermination farouche apparaît brusquement. Bien sûr que j'arriverai à montrer Poudlard à mon ami ! Et pourquoi pas aller montrer la tombe du véritable chef de l'ordre du phénix, le très immense et regretté Dumbledore ? Cela ferait un joli pied de nez aux Archdeacon !

-Un.

Le souvenir des trois T sont fermement ancrés dans mon esprit. Puis, j'impulse le mouvement pour démarrer le transplanage.

-Allons-y !

En route pour Poudlard... Ou pas ?
Fiche codée par NyxBanana


----------

Le dé (je tire et je te laisse l'honneur de la situation ! )

1. Iwan et Caitlyn arrivent sans encombre non loin de Poudlard.
2. Cambrousse à gauche, Cambrousse à droite... Iwan et Caitlyn ont atterri au beau milieu de la cambrousse écossaise et pas l'ombre d'une civilisation à l'horizon. Le portable passe-t-il d'ailleurs ?
3. Comment ? Vous avez froid ? C'est normal. Vous êtes arrivés sans encombre à destination. Mais tout nu.
4. L'air marin ravive brusquement vos poumons. Félicitations ! Vous êtes tombés sur la case Prison ! Mais pas n'importe laquelle : l'ancienne prison d'Azkaban, la prison des sorciers.
5. Félicitations ! Vous êtes arrivés à destination. Par contre, ils sembleraient que vos cheveux se soient trompés de chemin : les cheveux de Caitlyn sont sur la tête d'Iwan et inversement.
6. Bienvenue dans la toute nouvelle parfumerie de Birmingham ! Vous pourrez y découvrir le tout nouveau parfum "égoutdeville", le tout nouveau parfum que tout le monde veut ! Par contre, le fauteuil d'Iwan semble ne plus être utilisable...
7. Navré, vous avez fait du surplace. Try again si le coeur vous en dit...
8. Mauvaise visée ! Iwan et Caitlyn ont atterri dans un arbre... Qui cède rapidement sous le poids des deux "oiseaux". Remis de leurs émotions, ils peuvent constater qu'il n'y a que des arbres à perte de vue. Enfin, ils ne sont pas si loin de leur but puisqu'ils ont atterri dans les profondeurs de la forêt interdite.
9. Retour à la case départ ! Les deux comparses ont atterri à la Demeure Fawkes... Sur le vase adoré de Maman Fawkes... Oups ?
10. Caitlyn et Iwan se retrouvent dans une zone industrielle de Birmingham particulièrement malfamée. Peut-être sont-ils arrivés au mauvais moment ?


SING ME A SONG ✽
Le temps file et emporte les hommes... Ainsi coule le fleuve et jamais ne s'arrête...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 22 Juin - 21:33

avatar



MESSAGES : 155 EMPLOI : Occupé à changer vos habitudes, à ruiner vos vies, à distribuer espoir et mélancolie.


Le membre 'Caitlyn Fawkes' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Loterie' : 7
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 25 Juin - 10:50

avatar



MESSAGES : 173

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:


Il haussa un sourcil lorsque sa blague, pourtant plutôt « basique » pour un Pur sembla totalement tomber à l’eau, pire encore, elle sembla la mettre mal à l’aise. Bon, il est vrai qu’avec la magie, il y a des choses qu’il ne saisissait pas du tout. Il se contenta donc d’acquiescer bien sagement, il préféra ne pas essayer de lui dire que ce n’était qu’une plaisanterie. Il haussa ensuite un sourcil, son explication un peu vaseuse sur ses machins de sorciers ne réussirent qu’à le convaincre qu’à moitié, mais il aimait cette bien cette famille et leur faisait relativement assez confiance.

Tu sais… que des fois justement ceux qui sont haut placé profitent pour cacher leurs conneries de leurs gosses, du coup, je ne sais pas trop si je dois être flippé ou rassuré !

Sur ce point-là, le monde semblait bien différent à l’époque entre les deux « mondes », quoi que Cait n’aurait pas dit que le ministère de la magie contenait des ripoux, comme ça au premier abord. Et puis au pire ils ne transplanaient pas au bon endroit, il y avait pire dans la vie, n’est-ce pas ? Il était toujours très loin de s’imaginer qu’il pouvait perdre un doigt ou un membre en se plantant, sinon, il aurait forcément était beaucoup moins chaud, surtout avec cette magie instable. Les questions qu’elle posa ne lui mirent même pas la puce à l’oreille en même temps dans son esprit…. Un membre ne pouvait pas « disparaître », être disloqué comme ça. Il écouta donc attentivement ce qu’elle lui disait, pour lui, ça avait juste l’air d’une expérience cool qui ne pouvait pas mal se passer… bon sauf s’ils atterrissaient dans une mer ou un océan mais c’était presque impossible,  ça n’est-ce pas ? Ou alors arriver en pleine savane à côté de lions affamés. Hum. Mieux ne valait pas poser de questions.

Ouais, je suis prêt, enfin, je crois être prêt… Même si tu fouts un peu les pétoches quand même quand tu dis des choses comme ça !

Il prit une grande inspiration et ferma même les yeux et lorsqu’il les rouvrit maaagiiiiiiee….. ah non magie plutôt, ils n’avaient pas bougé d’un poil. Iwan haussa un sourcil ne sachant pas si c’était la magie qui était merdique ou bien alors si elle avait tenté de lui faire une sale blague. Il ne savait pas trop quoi dire, alors il s’étira un petit coup, tenta de ne pas trop plaisanter en voyant la tronche déconfite de son amie. Il se passa une main dans les cheveux, retint de justesse une énième plaisanterie et réussit enfin à dire quelque chose de « sérieux ».

Bon bah, on ne peut pas toujours réussir au premier coup, ni même au deuxième, tu sais ce qu’on dit, jamais deux sans trois… Du coup, je pense que tu peux encore faire un essai ou deux, histoire de t’être bien échauffée ! Allez, je vais reprendre une inspiration tout ça tout ça…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 25 Juin - 10:50

avatar



MESSAGES : 155 EMPLOI : Occupé à changer vos habitudes, à ruiner vos vies, à distribuer espoir et mélancolie.


Le membre 'Iwan Fletcher' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Loterie' : 4
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 2 Juil - 13:58

avatar



MESSAGES : 430 LOCALISATION : Dans la maison de ses parents EMPLOI : directrice d’une agence d’un grand groupe bancaire

carnet personnel
DANS TA POCHE: un baume à lèvres et un mouchoir usagé. Par contre, son sac contient beaucoup plus de choses : un porte-monnaie, des clés, le dernier livre de poche qu'elle est en train de lire.
TON PATRONUS: une louve mais prendrait-il encore cette forme ? Cela est moins sûr.
COMPÉTENCES:



   

   
You're the master, I'm the fool
Caitlyn • Iwan • Myrtille
Je prends mon plus beau l'air outré lorsqu'Iwan sous-entend que mon père aurait pu me couvrir devant mon incompétence à transplaner.

-Iwan ! Je t'en prie ! Tu as déjà rencontré mon père ! Tu crois vraiment qu'il nous aurait couvert Wil' ou moi si on était pas capable de le faire ?

Papa Fawkes nous couvrant pour ça ? Autant demander à Erwin Archdeacon de danser en tutu, ce serait plus crédible ! Jamais je n'aurais eu l'idée d'aller lui demander une telle chose ! Et puis, il y a une question de fierté aussi.

-J'ai réussi parfaitement à transplaner au moment de l'examen, j'ai donc eu mon permis.

Parce que oui, contrairement à ce qu'affirme le gouvernement, les sorciers étaient capables de faire des règles et de les respecter.

Après avoir assurer que je savais ce que je faisais, je redemande une dernière fois à Iwan s'il est toujours partant en sachant les risques. Je lâche un hurlement de frustration en voyant que je nous ai pas fait transplaner. Une motte de terre vole quelques mètres plus loin lorsque celle-ci rencontre mon pied. Un certain nombre de jurons m'échappe en même temps que je me rends compte de ça. Malgré le ton apaisant d'Iwan pour dire que ce n'est pas grave, je me mets à déclarer férocement :

-Bien sûr qu'on ira à Poudlard ! S'il faut, je m'y prends 50 fois mais on ira, au nom de Merlin Tout Puissant !

Pas de décompte apocalyptique lorsque je fais ma deuxième tentative. Je me saisis fermement du bras et du fauteuil d'Iwan avant d'entamer ma manoeuvre.

Est-ce sous l'effet de la rage ou quoi mais, toujours est-il qu'on bouge. La sensation si familière d'être dans le tuyau confirme qu'on transplane bien.

-Oh, on est arrivé !

Moi-même, je n'en reviens pas que cela ait fonctionné après avoir fait du surplace.

-Tu vas bien, Iwan ? Tu n'as pas perdu de bouts en route ?

La première fois est toujours particulière. Mais même si mon ton est anodin, mon inquiétude sur les bouts perdus en cours de route est légitime au vu des risques fréquents du transplanage. Alors avec une magie défaillante...

Les premiers constats faits, je regarde les alentours. De l'eau ? A perte de vue ? Je veux bien que le lac soit grand mais tout de même !

-Euh...

Le bruit que je fais révèle assez qu'il me faut plusieurs minutes avant de comprendre. Comprendre que l'eau est en fait la mer. Lorsque j'aperçois la forme triangulaire du bâtiment qui nous surplombe, mon cerveau le reconnaît assurément.

-Iwan ? J'ai une bonne et une mauvaise nouvelle.

Je laisse passer quelques secondes, le temps de m'attacher les cheveux pour éviter qu'ils me gênent.

-La bonne nouvelle, c'est que nous nous trouvons effectivement devant un célèbre lieu magique.

Je prends une grande inspiration pour lui annoncer la suite.

-La mauvaise, c'est que nous sommes pas à Poudlard. Je nous ai transplané quelque part en mer du Nord.

Le regard sombre, je lui désigne le bâtiment que j'ai reconnu sans hésitation pour l'avoir vu sur de nombreuses photos.

-Il s'agit d'Azkaban, la prison des sorciers.
Fiche codée par NyxBanana


SING ME A SONG ✽
Le temps file et emporte les hommes... Ainsi coule le fleuve et jamais ne s'arrête...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 2 Juil - 17:57

avatar



MESSAGES : 173

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:


Elle  pouvait prendre cette air de mégère autant qu’elle voulait, il ne retirerait pas ce qu’il avait dit… même s’il fallait bien l’avouer, la jeune femme avait raison ! Le père Fawkes n’aurait probablement jamais laissé ses rejetons faire ce qu’ils voulaient et les couvrir après grâce à son travail. Il se contenta donc d’hausser les épaules avant de souffler doucement :

Je parlais en généralité ! dit-il d’une voix un peu chantante et amusée.

Il acquiesça lorsqu’elle lui affirma avoir son permis, il n’y connaissait rien là-dedans, elle aurait pu lui raconter n’importe quoi qu’il aurait été forcé de la croire ! Par ce que c’est bien connu, en magie même les choses les plus grosses pouvaient passer ! Caitlyn avait ensuite essayé de les faire transplaner mais visiblement cela ne marcha pas.  Elle poussa alors un cri digne d’un Hulk mécontent, s bien qu’il vérifia qu’elle n’avait pas pris une teinte verdâtre ! Ouf ! Elle semblait toujours aussi humaine que lui ! Il tenta donc de lui remonter le moral comme il le pouvait, mais on ne pouvait pas dire que c’était quelque chose de très probant !
Elle essaya de nouveau.
La sensation qu’il approuva alors était assez inexplicable. Une fois « arrivé », il se demanda comment est-ce qu’il faisait pour ne pas déverser tout son repas prit plus tôt sur le sol. Bon dieu, que c’était désagréable. Les secondes passaient et ses tripes semblaient toujours aussi mécontentes et protester contre ce voyage ! Il lui lança un petit regard interrogateur lorsqu’elle parla de  perdre des bouts en route. Il se demanda s’il n’avait pas une teinte verdâtre –et pas le vert d’Huk, mais le vert du j’me sens pas bien j’vis tout te régurgiter à la tronche-.

Humpft ?! grogna-t-il quand même avec une éloquence sans borne. De quoi tu parles ? Tu veux que je perde des bouts de quoi ? Non au final, je crois que je ne veux pas trop avoir. Laisse-moi ignorant sur ce point tant qu’on est pas rentré chez nous.

La sensation de vertige et de tripes à l’envers bien que toujours présente commençait doucement à s’atténuer ! Et elle prononça un mot monosyllabique qui sonna franchement pas bien. Un heu, dans de telles circonstances sonnait toujours comme « on est dans la merde » ou encore comme un « je crois que j’ai un peu merdé ». Bon, voyons le point positif, il avait encore tous ces bouts collés à lui, ça ne pouvait donc pas être dramatique n’est-ce pas ? Et cette chère demoiselle ne tarda pas à ajouter, une phrase qui sonnait toujours comme « je te jure que c’est pas si grave que, mais c’est rave quand même mais ne t’inquiètes pas ». Le genre de phrase que l’on entend dans les films d’horreurs, ou thriller, ou tout autre truc et juste après, la merde vient bien entendu. On ne pouvait donc pas dire que cette bonne et mauvaise nouvelle le réjouissait.

Je t’écoute. Mais à ta place je prendrai un peu d’avance ou je monterai en haut d’un escalier pour être sûre que je ne peux pas t’atteindre avec mon fauteuil.

Il plaisantait. Un peu. Mais il voulait lui faire comprendre qu’elle ferait mieux d’accoucher du souci en question. Milieu eau. Prison ?! Trois secondes passèrent pendant il la regarda le regard totalement vide. Il prit ensuite très calmement son téléphone portable qui –miracle- avait tous ses bouts aussi…. Mais qui ne captait rien. que dalle. Au milieu de l’eau qu’elle surprise ! Même pas un peu de 4G pour envoyer un message. Il rangea son téléphone toujours avec ce calme olympien dans sa poche avant de poser ses mains sur ses genoux et de regarder Caitlyn.

J’ai aussi une bonne et une mauvaise nouvelle. La bonne on est vivant. La mauvaise, c’est que l’on a mourir de faim ou de soif vu que ce lieu est désert et qu’il ne doit pas il avoir la moindre nourriture à avaler, quant à l’eau, elle n’est pas potable…. Même si on est entourée par elle. Etmon portable ne capte rien. Il se tut quelques instants avant de reprendre Du coup. Je te propose de courir avant que je transforme en monstre cannibale.

Il eut un petit rire… plus angoissé qu’autre chose. La dernière phrase était une blague pour tenter de détendre l’atmosphère mais c’était angoissant. La magie état vraiment très aléatoire… qui sait où ils atterriraient la prochaine fois ? Si c’était dans la flotte ils allaient crever…

Ta maison, tu m’as dis que c’était genre sagesse et compagnie un jour non ? Bon, alors ta sagesse te dit de faire quoi. Et parmi les options, il n’y a pas « perdre un bout de moi en route ». merci.
[/color][/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 25 Aoû - 21:07

avatar



MESSAGES : 430 LOCALISATION : Dans la maison de ses parents EMPLOI : directrice d’une agence d’un grand groupe bancaire

carnet personnel
DANS TA POCHE: un baume à lèvres et un mouchoir usagé. Par contre, son sac contient beaucoup plus de choses : un porte-monnaie, des clés, le dernier livre de poche qu'elle est en train de lire.
TON PATRONUS: une louve mais prendrait-il encore cette forme ? Cela est moins sûr.
COMPÉTENCES:



   

   
You're the master, I'm the fool
Caitlyn • Iwan • Myrtille
Je crois que si les Archdeacon me voyaient, ils rigoleraient comme des hyènes de la situation cocasse. Je suis une Fawkes et le premier endroit où me mène la magie, c'est en prison. Il est plus que facile de faire le rapprochement tordu que j'ai des choses à me reprocher. C'est vrai que j'aurais une ou deux blagues ou bêtises d'enfance à confesser. Mais de là à gagner un aller simple pour Azkaban ? Oui, mais non tout de même !

Dans ma joie à me rendre compte que j'ai transplané sans encombre, je lâche malencontreusement à Iwan la question fatidique. Celle que tout bon sorcier demande s'il a transplané avec quelqu'un. Malheureusement pour moi, Iwan a remarqué ma question. Je suis sur le point de me confondre en excuses quand il me dit de ne pas détailler. Oui. Définitivement, c'est le mieux à faire. Ce qu'on ne sait pas ne pas faire de mal comme on dit. Mon coeur se serre à cette pensée puisqu'elle fait me rappelle un douloureux souvenir.

Néanmoins, l'urgence de la situation me fait oublier cette pensée. Le regard vide d'Iwan lorsque je lui annonce notre véritable destination me fait soudain peur. L'aurais-je assommer avec cette nouvelle ?

-Iwan ?

Ma demande est craintive. Si mon ami se lève pour me lancer son fauteuil sur la tête, je serais pas surprise en fait. La colère fait faire des choses extraordinaires. Et quelque chose me dit qu'Iwan est du genre dragon lorsqu'il est dans cet état.

Néanmoins, le voir légèrement rieur a le don de me rendre suspecte. Après tout, on est à Azkaban, la prison des sorciers jadis gardés par des détraqueurs. Prudemment, je ne vais pas lui dire davantage sur le lieu où on est. Parce que je suis quasiment certaine qu'il ne sait pas ce que je sais sur cet endroit. Je vais attendre qu'on soit loin d'ici pour apporter les réponses.

-On quitte l'endroit.

Oui, définitivement, quitter l'endroit est la meilleure solution. Manquerait plus que des détraqueurs soient également de retour dans le coin. Sans baguette pour nous protéger, adieu nos âmes. Oui, mon instant de Serdaigle me hurle de ne pas jouer les Gryffondors. On verra plus tard pour les potentielles implications scientifiques que cela implique.

-Iwan, si jamais tu commences à avoir froid ou à être malheureux, tu me le dis.

Ma voix est ferme et n'appelle aucune demande d'explication. Il n'a que besoin d'avoir les infos sommaires concernant les détraqueurs. Avec ma concentration que je veux maximale pour le transplanage, je compte sur lui pour faire attention à notre environnement pendant que je sauve nos fesses... Merlin ! Faites que je parvienne à transplaner du premier coup !
Fiche codée par NyxBanana


----------

Le dé (identique au précédent, seule la possibilité 4 a été changé)

1. Iwan et Caitlyn arrivent sans encombre non loin de Poudlard.
2. Cambrousse à gauche, Cambrousse à droite... Iwan et Caitlyn ont atterri au beau milieu de la cambrousse écossaise et pas l'ombre d'une civilisation à l'horizon. Le portable passe-t-il d'ailleurs ?
3. Comment ? Vous avez froid ? C'est normal. Vous êtes arrivés sans encombre à destination. Mais tout nu.
4. Iwan et Caitlyn se retrouve à leur point de départ avant le premier transplanage. Pas de modification physique à signaler. Le voyage s'est bien passé.
5. Félicitations ! Vous êtes arrivés à destination. Par contre, ils sembleraient que vos cheveux se soient trompés de chemin : les cheveux de Caitlyn sont sur la tête d'Iwan et inversement.
6. Bienvenue dans la toute nouvelle parfumerie de Birmingham ! Vous pourrez y découvrir le tout nouveau parfum "égoutdeville", le tout nouveau parfum que tout le monde veut ! Par contre, le fauteuil d'Iwan semble ne plus être utilisable...
7. Navré, vous avez fait du surplace. Try again si le coeur vous en dit...
8. Mauvaise visée ! Iwan et Caitlyn ont atterri dans un arbre... Qui cède rapidement sous le poids des deux "oiseaux". Remis de leurs émotions, ils peuvent constater qu'il n'y a que des arbres à perte de vue. Enfin, ils ne sont pas si loin de leur but puisqu'ils ont atterri dans les profondeurs de la forêt interdite.
9. Retour à la case départ ! Les deux comparses ont atterri à la Demeure Fawkes... Sur le vase adoré de Maman Fawkes... Oups ?
10. Caitlyn et Iwan se retrouvent dans une zone industrielle de Birmingham particulièrement malfamée. Peut-être sont-ils arrivés au mauvais moment ?


SING ME A SONG ✽
Le temps file et emporte les hommes... Ainsi coule le fleuve et jamais ne s'arrête...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 25 Aoû - 21:07

avatar



MESSAGES : 155 EMPLOI : Occupé à changer vos habitudes, à ruiner vos vies, à distribuer espoir et mélancolie.


Le membre 'Caitlyn Fawkes' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Expériences' : 2
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 27 Aoû - 14:10

avatar



MESSAGES : 173

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:


Hum ? Pourquoi est-ce qu’elle l’appelait comme ça craintivement ? Est-ce qu’il y avait un souci ? Il la regarda d’un regard interrogateur se demandant bien ce qu’elle voulait dire, ou faire, ou… vu. Ce n’était pas en disant juste son prénom que les choses allaient marcher. Lorsqu’elle dit qu’ils allaient quitter l’endroit, il acquiesça doucement

Enfin, si on y arrive ! J’espère que ta magie va marcher, sinon on est coincés ici…

Il n’était pas en train de râler, il disait juste cela comme un fait qu’il avait totalement accepté. Après tout quand on joue avec la magie il faut bien réussir à accepter les conséquences n’est-ce pas ? Ils avaient joué, ils avaient perdu.

T’es franchement bizarre pourquoi je me sentirai malheureux ? Il se passe quoi exactement ? Froid je suis veux bien, c’est humide comme tout ici… mais malheureux c’est quoi le rapport. Enfin ceci dit si on reste coincé ici et que je meurs de faim et de soif non seulement je serai malheureux mais en plus irascible.

Oui sa voix ferme il s’en contre carrait le coquillard, il avait juste envie de parler et de raconter de la merde histoire de détendre un peu l’atmosphère un peu trop pensante à son goût Il secoua un peu la tête tandis qu’elle avait recommencé ce truc. Sensation bizarre, nausées et compagnie et choc brutal lorsqu’il atterrit sur le sol en un seul morceau et miraculeusement dans son fauteuil.

Arrête ça, je crois que je commence à avoir le mal des transports ! Te plains pas si j’te dégueule sur les chaussures.

Il secoua la tête avant de se passer une main sur son pauvre bidon. Malgré les nausées il se mit à regarder autour de lui ce qu’il y avait ; Bien, maintenant il n’y avait plus d’eau à l’horizon, mais de l’herbe, de l’herbe et encore de l’herbe à faire pâlir d’envie un troupeau de vache. Le souci c’est qu’il n’y avait QUE de l’herbe à l’horizon.

Je crois que tu t’es encore gourée de destination. Moi j’suis pas une vache aimant les grandes étendues d’herbe comme ça.

Il prit son portable et tenta de trouver une connexion... ou au moins un peu de 4G histoire de pouvoir savoir où ils étaient ou d’appeler un peu à l’aide.

Je te préviens, si tu veux marcher, tu pousses le fauteuil.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 17 Sep - 14:55

avatar



MESSAGES : 430 LOCALISATION : Dans la maison de ses parents EMPLOI : directrice d’une agence d’un grand groupe bancaire

carnet personnel
DANS TA POCHE: un baume à lèvres et un mouchoir usagé. Par contre, son sac contient beaucoup plus de choses : un porte-monnaie, des clés, le dernier livre de poche qu'elle est en train de lire.
TON PATRONUS: une louve mais prendrait-il encore cette forme ? Cela est moins sûr.
COMPÉTENCES:


[quote="Caitlyn Fawkes"]
   

   
You're the master, I'm the fool
Caitlyn • Iwan • Myrtille
Sans vouloir être trop alarmiste, j’ai demandé sur un ton léger de savoir à Iwan de m’avertir s’il se met à ressentir le froid ou une dépression soudaine. Je ne réponds pas à ses interrogations afin de me concentrer au maximum sur mon futur transplanage. Ma principale crainte est d’échouer alors que les détraqueurs se trouvent à proximité. N’ayant pas la moindre baguette sous la main, je serais bien incapable de nous protéger. Autant dire simplement adieu à nos âmes, cela ira plus vite !

Alors, quand j'ai la joie de voir que je transplane, je me fiche totalement de savoir où on se trouve. Je pousse un très grand cri pour exprimer ma joie :

-OUI, ça a marché !

Je ne retiens pas un sourire éclatant lorsque j'entends Iwan se plaindre du mal de transplanage. Guillerette, je lui dis d'une voix un peu pompeuse :

-Allez, un peu de courage Monsieur Fletcher ! Je suis sûre que vous parviendrez à contrôler votre estomac !

Quelque part, je souhaite vraiment qu'il le contrôle. J'aimerais beaucoup ne pas nettoyer mes chaussures. Je l'aime beaucoup mon ami mais... Non. Merci beaucoup.

Puis, Iwan me fait justement remarquer que je me suis encore plantée dans ma destination. Néanmoins, toujours heureuse d'être partie pour de bon d'Azkaban, je parviens à relativiser :

-Allez, dis-toi que même si tu n'es pas à Poudlard, on a pu faire de la magie ! Et on a perdu aucun bout de nos corps en route ou même perdu notre âme à cause d'un détraqueur à Azkaban !

Regardant d'un air interrogateur son téléphone, je lui demande :

-Tu dois bien avoir du réseau téléphonique afin de passer un appel à mes parents pendant que je te pousse, non ?

Parce que, dans mon esprit, mes parents sont les seuls qui pourront nous sortir de ce mauvais pied sans (trop) nous engueuler. Enfin, je crois...


...

Peut-être que cela vaudra le cout que je tente un dernier transplanage pour éviter la fureur de Papa et Maman ?
Fiche codée par NyxBanana


----------

Pour le dé :

Chiffre pair : Pour être dans la cambrousse, vous y êtes ! Pas de réseau téléphonique et encore moins d'internet sur le téléphone.
Chiffre impair : Remercier Merlin et toute la cohorte des saints du paradis ! Vous avez une petite barre de réseau téléphonique. Pas d'internet mais vous êtes déjà sauvé si besoin !


SING ME A SONG ✽
Le temps file et emporte les hommes... Ainsi coule le fleuve et jamais ne s'arrête...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 17 Sep - 14:55

avatar



MESSAGES : 155 EMPLOI : Occupé à changer vos habitudes, à ruiner vos vies, à distribuer espoir et mélancolie.


Le membre 'Caitlyn Fawkes' a effectué l'action suivante : Lancer de dés


'Loterie' : 3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 19 Sep - 21:34

avatar



MESSAGES : 173

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:


Ca a marché, oui. Ca il pouvait bien le voir vu la verdure environnante qui était peut-être un peu TROP présente. Sérieusement, ou est-ce qu’ils étaient encore tombés ? Elle était en train de se réjouir alors qu’il n’était même pas certain d’être encore dans leur pays natal. Si ça se trouve, avec cette magie bizarroïde, ils avaient remonté le temps et ils allaient se retrouver nez à nez avec des Vikings ou autres joyeusetés ! Et puis en plein, ce mode de transport ne lui sied pas vraiment !

Du courage, du courage, j’avais jamais fait ça moi avant. ronchonna-t-il, se demandant encore, pourquoi est-ce qu’il avait accepté une telle chose.

Sa façon de voir les choses, même si elles étaient vraies étaient peut-être encore un peu trop optimiste et que…

QUOA ? Tu parles de quoi là, perde des bouts de corps en route ou ce truc sur l’âme ? CAIT qu’est-ce que tu ne m’as pas dit, exactement ! J’attends !

A vrai dire, il n’était pas réellement certain de vouloir connaître la réponse. En attendant, si elle aimait la verdure et qu’elle voulait se prendre pour un mouton et se mettre à brouter lui se rêvait de retrouver son petit confort quotidien et il avait donc pris son téléphone pour essayer de capter un truc. N’importe quoi, une petite barre pourrait probablement suffire… enfin encore aurait-il fallu savoir où ils étaient pour appeler de l’aide.

STOP je capte. On ne bouge plus ! on ne respire plus … enfin si respire, sinon on risque d’y passer. Tes parents, ‘est-ce que tu en es bien certaine ? Ils pourront nous localiser ? Bon ceci dit, j’me vois mal appeler les flics… mais je peux aussi appeler un ami qu’il me localise avec le téléphone… et qu’il ramène les secours.

Mais cela risquait de prendre du temps et d’être assez compliqué. Il lui donna donc son appareil pour qu’elle compose le numéro et se débrouille seule comme une grande avec ses géniteurs et le fait qu’elle ait fait de la magie… tout en ratant en grande partie son sort. Prions pour qu’ils répondent, prions les amis, sinon ils étaient vraiment dans la merde, son portable ne tiendrait probablement pas pendant quelques heures de plus sans être rechargé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
 

You're the master, I'm the fool — Iwan & Cait

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Chris Master & Eve Torres ! What ?!
» Guitare Snaker THE Guitare Master !
» Quel sont les moyens de gagner des Master Stones ?
» CONFESSION DE BEAUVOIR JEAN EX-CHEF GANG DE MASTER B A MONTRÉAL-NORD
» Alex Shelley Vs Chris Master

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MUGGLE SUPREMACY ☾ ::  :: Le reste du monde-
Sauter vers: