FACTS

La ville de Birmingham compte actuellement 12 Purs, 4 Purifiés et 13 Impurs, la Résistance semble recruter plus de membres que l'Ordre du Phénix, il serait peut être bon de se méfier de ce regroupement.
Les les femmes deviennent importantes et prédominantes, au détriment du sexe masculin, pourtant si charmant.




 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Le retour des ancêtres Yaxley [LIBRE]



l'impureté sera traitée et éradiquée
MUGGLE SUPREMACY ☾ :: Birthday party :: Retour de la magie 1
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar



MESSAGES : 233

carnet personnel
DANS TA POCHE: Une vieille photo de sa fille Iseult dans ses bras et un calpin aux armoirires des Yaxley où il note diverses idées pour des médicaments à venir.
TON PATRONUS: Le sien était un chat. Symbole de moquerie pour certains, mais qui correspondait parfaitement à Archibald.
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Le retour des ancêtres Yaxley [LIBRE]   Sam 15 Avr - 23:11




Le retour des ancêtres Yaxley
Archibald • Libre
HRP : Je lance ce rp à la suite d'une idée que j'ai pu avoir pour Archibald. Dans son château, il a un certain nombre de portrait de famille sorcier. Avec le retour de la magie, certains tableaux sont de nouveaux actifs. Autant dire que les ancêtres de la famille Yaxley ont des choses à dire. Hormis ça, tout est libre que ce soit pourquoi vous venez voir Archi' ou l'ancêtre en question. N'hésitez pas à me mper si vous êtes intéressés !




Avec le retour de la magie de manière si impromptue, je suis particulièrement occupé. Contraint de rester à mon domicile, la plupart de mes rendez-vous, qu'ils soient professionnels ou personnels, ont été annulé ou reporté. Comme si j'avais le choix de toutes manières ! Et puis, tout le monde en ville a d'autres chats à fouetter que de tenir à jour son emploi du temps.

Par chance, avec mon interlocuteur, j'ai réussi à convenir qu'on déplace le rendez-vous au château Yaxley. J'ai réussi à convaincre que cela ne me dérangeait pas outre mesure de l'accueillir. Et puis, qui refuserait l'hospitalité si généreusement offerte ?

Je suis à mon bureau lorsque la sonnette retentit. Rangeant les feuilles que j'étais en train de lire, je me dirige vers la porte d'entrée avec plus ou moins de vitesse. Avec la magie de retour, il se passe des choses étranges dans le château. Étrange est un faible mot pour décrire ce qui s'y passe et j'espère que cela ne sera pas le cas le temps de l'entrevue...
Fiche codée par NyxBanana


ARCHIBALD YAXLEY ✽
Membre de la fière famille des Yaxley, cousin des Black et Purifié à la solde du gouvernement ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 323 LOCALISATION : Près de Tristan Archdeacon, au Palais Birmingham. EMPLOI : Esclave du Prince Tristan.

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Le retour des ancêtres Yaxley [LIBRE]   Lun 8 Mai - 20:11


Le retour des ancêtres Yaxley
La magie est de retour. Le manifestement de son potentiel magique s’est opéré hier soir, alors qu’elle s’est effondrée dans les jardins royaux. Désireuse d’une balade méditative avant d’aller se coucher, la jolie brune a eu une énième crise de toux accompagnée d’une hémorragie. Fiévreuse, malgré ses précautions de sortir couverte, cette escapade nocturne lui a été néfaste. Si dans un premier temps elle a prié pour être trouvé par quelqu’un, n’importe qui, elle n’a pas su quoi dire lorsque son Prince s’est précipité jusqu’à elle. Comment lui expliquer qu’elle est souffrante, pour ne pas penser au pire, et dire mourante ? Comment peut-elle s’imaginer dire à celui qu’elle aime qu’elle ignore comment guérir, si elle va survivre ? Le tourment de ses sentiments pour Tristan vacille et oscille, si bien qu’Iseult s’accroche férocement à cette idylle qui la consume. Il lui atrocement manqué, mortellement, et la nostalgie des moments à ses côtés la dévore, les souvenirs l'entraînent et la font pleurer avant qu'elle ne se réveille aux côtés de son ami Finn, et de Tristan qui semble l’examiner dans son sommeil. L’esprit embrouillé, Iseult cligne des yeux en gémissant avant de comprendre que la voiture dans laquelle elle s’est endormie, allongée sur la banquette arrière, est immobile devant un château qui se découpe dans la noirceur du ciel sans nuages. Nuit noir il est tard, sûrement vingt trois heure, et les voilà devant cet imposant château. Le château des Yaxley.

Son mal de tête lui cisaille le crâne lorsqu'elle tente de prononcer quelques mots, mais seul le silence s’échappe de ses lèvres violacées. Sa santé est bien trop instable, car si hier elle a eu un regain de vitalité, aujourd’hui elle replonge dans sa pathologie. Mais elle sourit lorsqu'elle entend la voix de Tristan, elle se détend, lorsqu'elle croise le regard de Finn. L’esclave malade, dévorée par la maladie ne tarde pas à se redresser sur ses coudes, encouragée par le temps qui presse. Et c’est fébrilement qu’elle descend de la voiture, en chancelant. Elle s’accroche au bras de Finn, ses jambes tremblent sous son regard inquiet, elle resserre plus fort son emprise sur son ami alors qu’une grimace étire son visage. Pardon … Elle entame un premier pas, puis un second. Elle hésite, elle tente mais elle se lance dans une marche lente avec la plus grande précaution du monde. Elle sonne au portail, et le grillage s’ouvre pour les laisser rentrer. Elle lance un regard angoissé à Tristan alors qu’elle cherche à saisir sa main, pour se donner du courage. Affronter son père, à l’improviste lui noue l’estomac.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 199 LOCALISATION : au palais certainement EMPLOI : Prince et assistant du secrétaire d'état à la jeunesse

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Le retour des ancêtres Yaxley [LIBRE]   Mar 9 Mai - 21:11


Le retour des ancêtres Yaxley
Tu n’as presque pas dormi de la nuit. La peur te saisissait le cœur alors que tu te faisais du souci pour elle. Tu tournais en rond dans ton lit cherchant à comprendre, cherchant à te rassurer. Mais tu n’y parvenais pas. Elle était malade. Ton Iseult était malade. Tu n’avais aucune idée de la gravité mais il y avait une évidence, ce n’était pas bénin. Tu avais lu la souffrance sur son visage, la peur aussi. La peur qu’elle t’avait transmise. Parce que tu ne supporterais pas de la perdre. Tu ne supporterais pas qu’elle disparaisse de ta vie alors qu’elle était tout pour toi. Ce matin, tu as été au travail mais ton chef a rapidement réalisé que tu n’étais pas en forme. Il n’a pas posé de question, il n’en pose jamais. Tu étais jeune lorsque tu es devenu son secrétaire, puis au fur et à mesure des années et de ton évolution son assistant. Toi, le jeune prince qui faisait des études en parallèle, tu t’étais peu à peu rendu indispensable à celui qui voyait le gouvernement comme tu pouvais le voir. Une organisation visant à apporter du bonheur aux citoyens et non à gérer le problème des impurs. Alors vous travaillez de concert à l’amélioration de la vie des jeunes. Il avait l’expérience, la rigueur, le visage de son secrétariat d’état et tu proposais des idées en même temps que tu gérais les petites tâches qu’il pouvait te confier ou que ta mère te donnait.

Toute la journée, tu penses à elle. Elle qui semblait tout de même aller mieux et à cette magie revenue qui te terrifie tout de même. Parce que tu avais peur des conséquences que celle-ci pouvait avoir. C’est l’effervescence au gouvernement alors que tous savent ce qu’il est en train de se produire. Il faut faire quelque chose pour la contrer. Mais rien ne sera simple. Parce qu’il n’y a pas grand-chose à faire à vrai dire. Mis à part capturer et enfermer tous ceux se servant de la magie et tenter de comprendre. Mais est-ce vraiment si simple à faire ? Tu ne doutes pas un seul instant que ton père est déjà sur le coup avec une armada de patrouilleurs et de chercheurs.

Tu ne traines un peu le soir. Parce que si tu ne le fais pas, tu vas te précipiter voir comment elle va et il ne le faut pas. Il faut que tu restes invisible. C’est Finn qui se trouve à ses côtés. C’est lui qui doit jouer son rôle. Tu dois l’aimer suffisamment fort pour la laisser avec lui. Parce que c’est uniquement ainsi qu’elle pourra survivre. Lorsque tu retournes à tes appartements, tu ouvres immédiatement un bouquin. Elle n’est pas là. Pas étonnant. Elle est censée avoir finie et tu lui avais dit de ne pas trop en faire, pas dans son état. Tu t’occupes l’esprit, unique moyen de ne pas penser à elle. Tu es posé dans ton lit, le discours de paix de Martin Luther King entre les mains lorsque tu entends quelques coups frappés à ta porte. C’est léger, presque indescriptible. Les battements de cœur accélèrent alors que tu trouves Finn devant la porte. Il semble paniqué. Tu ne lui dis même pas de rentrer, tu le suis silencieusement dans le couloir en direction de l’aile où logent l’ensemble des esclaves du palais. Tu n’as même pas besoin qu’il te dise quelque chose pour que tu comprennes qu’elle ne va pas bien, que la situation s’est aggravée. Vous traversez les jardins à la hâte, lui portant Iseult dans ses bras et toi ouvrant le chemin. Cela fait des mois que tu connais cette sortie à travers les jardins alors que tu cherches à échapper au contrôle de tes gardes du corps. Il vous faut moins d’un quart d’heure pour être dans une voiture en direction de M. Yaxley. Vous n’avez plus le temps de réfléchir. Si elle pensait que c’était l’unique solution alors c’était le cas. Les lumières de Birmingham défilent devant vos yeux et font bientôt place au noir complet de la route menant à sa demeure. Heureusement que tu t’y es déjà rendu une fois. Une fois arrivé, vous vous retournez pour faire face à une Iseult endormie à l’arrière. Vous la réveillez doucement. Il vous faut vous hâter. Tu espères réellement que cet homme pourra quelque chose pour elle car tu es à bout de ressources. Tu as passé presque toute la nuit précédente dans la bibliothèque après avoir tourné plus d’une heure dans ton lit sans pouvoir fermer l’œil. Et rien. Rien sur cette maladie qui semble la ronger.

Tu la laisses s’appuyer sur Finn alors que vous avancez en direction de la grille d’entrée qui s’ouvre sur votre passage. Vous voilà à présent devant la porte. Tu n’aimes pas cet homme, tu as bien trop de mal à le cerner et surtout tu ne supportes pas qu’il te l’ait prise une semaine entière. Tu avais cru que c’était bien pire au départ avant de comprendre la réalité. Tu vois Iseult qui tangue et qui est rattrapée par son meilleur-ami. Tu as peur de la suite. Ton regard glisse une nouvelle fois sur sa frêle silhouette et s’arrête sur sa main dans laquelle tu glisses la sienne. Pour lui donner du courage, pour lui dire que tout allait bien se passer. Il ne reste plus qu’à attendre que le purifié daigne ouvrir sa porte aux invités inopinés que vous êtes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité


MessageSujet: Re: Le retour des ancêtres Yaxley [LIBRE]   Jeu 11 Mai - 12:39

Une nouvelle journée s’était écoulée au palais. Une nouvelle journée incertaine. Le jeune homme était toujours préoccupé par l’état de santé de son amie. Personne ne savait ce qui rongeait la jeune femme, et son étrange regain de vitalité rendait le tout encore plus inexplicable. Seule une personne ayant des connaissances en médecine et en magie pouvait les aider. Ils savaient tous que le vieux Yaxley était leur unique espoir. Personne ne semblait apprécier cet homme, et pourtant ils étaient prêts à lui confier la survie de leur Iseult. Le jeune homme aurait souhaité que ce moment arrive le plus tard possible. Il ne faisait pas confiance à cet individu. La jeune femme lui en avait tant parlé, de ce qu’il avait osé lui faire. Pourquoi ne la blesserait-il pas à nouveau ? Les questions se bousculaient dans la tête de Finn. Il n’avait qu’une hâte, retrouver la jeune femme. L’avoir auprès de lui le rassurait en ces moments de trouble.

Il s’attendait à la retrouver dans sa chambre, mais ce ne fut pas le cas. Elle ne supportait plus d’être enfermée dans ce palais et profitait de son précieux temps de repos pour se rendre dans les jardins. Ces jardins où lui et le prince l’avaient trouvé l’autre nuit, si faible. Au fond de lui, il espérait la retrouver en forme. Comme elle était à son habitude, comme il l'avait toujours connue. Les toussotements qu’il entendait au loin présagèrent cependant tout le contraire. À mesure qu’il se rapprochait, il pouvait entendre que la jeune fille faisait une nouvelle crise. Il commença à courir dans les jardins, à la recherche de son amie. Et il la trouva, à nouveau sur ce banc, le corps secoué de tremblements et les lèvres bleutées. Sans réfléchir il la prit dans ses bras et la ramena sans tarder dans sa chambre. Sa fièvre avait largement augmentée. Elle semblait presque mourante. Il fallait définitivement l’emmener chez ce Yaxley. Sans tarder, il partit chercher le prince dans ses appartements. Tentant de garder son calme, il frappa à sa porte. Il ne devait pas attirer les curieux. Il ne fallut aux jeunes hommes qu’un regard. Un regard empli de panique. Il ne leur fallut que quelques minutes pour chercher la jeune fille et l’installer dans une voiture. C’était décidé, ils se rendaient à Londres. Le voyage lui sembla durer une éternité. Un silence de plomb régnait dans le véhicule alors qu’Iseult avait enfin trouvé le sommeil.

Ils arrivèrent enfin devant une imposante demeure. Avec précaution, ils réveillèrent la jeune femme. Elle trouvait encore la force de leur sourire. Il la laissa s’appuyer contre lui et l’aida à marcher en direction de l’imposant portail. Elle tremblait toujours autant. Arriverait-elle à affronter son père dans cet état ? Non sans mal, ils atteignirent la porte d'entrée. Ils devaient maintenant attendre que le propriétaire se donne la peine de leur ouvrir. Ils n’avaient pas fait tout ce voyage pour rien. Le jeune homme soutenait de plus en plus son amie. Elle lui faisait penser à ces poupées de porcelaine qui pouvaient se briser à tout instant. Il croisa rapidement le regard de Tristan. Tout deux attendaient avec impatience (et méfiance) l’arrivée du maître des lieux. S’il ne daignait pas ouvrir, c’est lui qui irait le chercher.
Revenir en haut Aller en bas

avatar



MESSAGES : 233

carnet personnel
DANS TA POCHE: Une vieille photo de sa fille Iseult dans ses bras et un calpin aux armoirires des Yaxley où il note diverses idées pour des médicaments à venir.
TON PATRONUS: Le sien était un chat. Symbole de moquerie pour certains, mais qui correspondait parfaitement à Archibald.
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Le retour des ancêtres Yaxley [LIBRE]   Dim 21 Mai - 21:18




Le retour des ancêtres Yaxley
Archibald • Libre
Mes pas résonnent à travers le château. Malgré l'heure tardive, je n'ai pas encore revêtu ma tenue pour la nuit. Il ne m'est donc pas nécessaire de revêtir un peignoir pour accueillir mon invité tardif. En revanche, ce n'est pas pour autant que je suis vêtu de mon dernier smoking. Un simple jeans et un tee-shirt font aisément l'affaire pour lire un livre devant une télé diffusant un film de mauvaise qualité.

Alors que je me dirige vers l'entrée, une voix grave s'exclame :

-Quel manque de savoir-vivre ! De mon temps, il n'aura jamais été envisageable de rendre visite à une heure si tardive !

J'ai manqué de sursauter face à cette intonation que je n'avais entendu depuis des années et qui se fait entendre à nouveau depuis quelques jours. Il s'agit de mon arrière-arrière-grand-père, feu Albert-George Yaxley. Même quand j'étais enfant, le tableau avait la réputation d'être particulièrement ronchon. Il a été l'un des premiers tableaux à sortir de sa léthargie avec le retour de la magie. Avec une certaine chance, la magie n'est pas tout le temps active et il connaît une période de silence fort appréciable. Parce que oui, en plus d'être particulièrement grognon, il est extrêmement bavard pour ne rien arranger les choses...

-Si vous pouviez ne pas faire de commentaires quant en leur présence, cela serait fort appréciable si vous ne souhaitez pas vous retrouvez dans une pièce sombre.

L'avertissement que j'ai lancé en passant aux côtés du tableau est suivi d'un glapissement. Un sourire étire mes lèvres. Le message a été compris pour celui-ci, reste à voir si les autres sauront tenir leurs langues...

Avec une certaine théâtralité, j'ouvre la porte de mon château. Sans que j'y fasse attention, mon avant-bras vierge est mis en avant sur la porte. Mon regard est attiré par non pas mon mais mes visiteurs nocturnes.



-Et bien, si je ne m'attendais à ça, Votre Altesse !

Je ne m'adresse qu'au prince Archdeacon car c'est le seul que j'ai reconnu.

-Il est un peu tard pour envisager discuter affaire, vous ne croyez pas ?

Mon ton est légèrement narquois au souvenir de notre dernière rencontre. Sa proportion à nier qu'il cherchait à faire affaire avec moi était assez intéressante pour ne pas l'oublier.

-Enfin, que puis-je pour vous ?

Je n'écoute qu'à peine les explications qu'il me donne. La raison de mon inattention est due à la présence de ma fille. Je n'ai suivi aucune formation de médicomage mais même sans cela, je n'ai guère de difficulté à reconnaître les signes d'une maladie de mon enfant.

Pesant rapidement le pour et le contre, je décide de couper brutalement la parole :

-Rentrez. Tous.

Les quelques mots et mon écart pour libérer le chemin signifient clairement que j'accepterai pas d'être désobéi en cet instant. Si ma fille est malade, je n'ai nullement d'accepter que des idiots comme le rejeton Archdeacon fasse l'abruti.

Rapidement, je les guide vers le même petit salon dans lequel j'ai accueilli la dernière fois le prince. Je fais un signe pour dire où Iseult peut s'assoir.

-Bien reprenons. Soyez clair et concis afin que je puisse vous être utile le plus rapidement possible.

Mon attitude légèrement empressé détonne avec ce que je peux laisser paraître dans les mondanités. La différence entre celles-ci et maintenant, c'est ma fille. C'est aussi simple que cela.
Fiche codée par NyxBanana


ARCHIBALD YAXLEY ✽
Membre de la fière famille des Yaxley, cousin des Black et Purifié à la solde du gouvernement ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 323 LOCALISATION : Près de Tristan Archdeacon, au Palais Birmingham. EMPLOI : Esclave du Prince Tristan.

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Le retour des ancêtres Yaxley [LIBRE]   Mer 24 Mai - 19:45


Le retour des ancêtres Yaxley
Ses membres palpitent à mesure que son rythme cardiaque accélère. Iseult renforce sa concentration afin de se maintenir debout sans trop s’appuyer sur son ami. Dans sa lutte, elle peine à préserver une lucidité optimale, si bien que lorsque la porte s’ouvre, elle ne parvient pas à décrypter correctement le sens profond des propos énoncés par le vieux Yaxley. Son regard chocolaté est vitreux, ses pupilles se dilatent alors qu’elle tente de croiser le regard de Tristan comme pour s’accrocher à un point de repère, pour ne pas sombrer, pour ne pas s’écraser au sol. Un sourire éphémère se dessine sur ses lèvres alors qu’elle referme doucement ses doigts entre les siens, qu’elle entrelace délicatement. Préoccupée par son état de confusion contre laquelle elle se débat, la jolie brune racle sa gorge qui la démange et se met à tousser bruyamment. Un épisode rapide, moins irritant et dérangeant que les précédents. Elle écoute d’une oreille distraite le petit dialogue qui s’engage entre l’homme qu’elle aime et son père, car elle sent ses jambes qui commencent à se dérober sous son poids. Elle ne tient plus, elle n’en peut plus. Et fort heureusement, son père les autorise enfin à rentrer dans la demeure.

Traverser le couloir de ce château qui l’a vu naître et dans lequel elle a gambadé étant enfant lui procure une drôle de sensation. Tout sauf nostalgique, Iseult ressent comme une oppression, une sueur froide trouble son échine. Ce n’est pourtant pas la première fois qu’elle revient entre ces murs de pierre froids et stoïques à travers les âges, oh non. Mais d’une manière inexplicable, et pourtant si palpable, elle se sent comme observée, voir même épiée. Elle déglutit doucement afin de dissoudre son angoisse qui l’étrangle, et pour se rassurer elle caresse avec son pouce la paume de la main de Tristan. Un geste discret, qui lui procure une dose de courage qui la pousse à ne pas trop chanceler. Le salon les accueille, alors la petite esclave s’assoit doucement entre Finn et son Prince alors qu’elle pose son regard sur le vieux Yaxley. Il demande des explications claires,  et alors qu’elle s’apprête à lui répondre, une violente quinte de toux la saisit. Un hoquet bruyant s’échappe de ses lèvres, elle tousse, elle tousse encore et encore. Si fort, qu’elle en vomit de la bile légèrement pourpre, une bile mélangée avec un filet de sang qui s’échappe entre ses lèvres et qu’elle a recueillie dans ses mains. Ses yeux se remplissent de larmes alors qu’elle déclare d’une voix tremblante :  Malade … -elle lutte pour parler, sa gorge est si sèche qu’elle peine à faire des phrases complètes – depuis peu de temps. Du sang partout, la magie est là et c’est pire. J’ai mal … Et je … Sa voix s’étrangle, et elle secoue la tête alors qu’elle plaque les paumes de ses mains contre ses yeux et  voile sa vision, pour se cacher, honteuse. Je ne veux pas mourir, j’ai peur de mourir … aidez-moi Maître Yaxley  –elle éclate en sanglots et pleure bruyamment, comme un enfant – Maman, Maman, Mamaaaaaaan. Cette peur qui la gouverne, cette incompréhension de l’inconnu annihile tout discernement, toute réflexion adulte. Elle est infantilisée par cette terreur qui lui noue le cœur, petite Iseult qui appelle cette figure si rassurante qu'elle n'a pourtant pas connue : sa mère.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 199 LOCALISATION : au palais certainement EMPLOI : Prince et assistant du secrétaire d'état à la jeunesse

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Le retour des ancêtres Yaxley [LIBRE]   Ven 9 Juin - 22:36


Le retour des ancêtres Yaxley
Devant vous se dresse la demeure Yaxley. Cette demeure dans laquelle tu t’es déjà rendu à deux reprises même si personne ne sait que tu t’y es rendu une première fois en novembre. Tu sens la main d’Iseult qui se glisse dans la tienne et tu la serres doucement pour lui donner un peu de courage. Elle est si faible, si malade. Tu es retourné mais tu n’en montres rien. Car il te faut être fort. Pour elle. Tu ne peux te permettre de paniquer. Pourtant, il y aurait de quoi. Elle allait tellement mal. Tu avais tellement peur de la perdre. Tu vois les lumières s’allumant au fur et à mesure de l’avancée du patriarche dans sa maison. Tu détaches ta main de la sienne tout en continuant de la maintenir. Hors de question que cet homme découvre le lien vous unissant. « Et bien, si je ne m'attendais à ça, Votre Altesse ! » Tu lèves ton regard vers le vieux Yaxley avant de le saluer à ton tour. « Monsieur Yaxley ! » Inutile d’approfondir. Tu ne l’apprécies guère et tu ne doutes pas un seul instant que l’inverse est également vrai. Lui et ses sous-entendus, lui et ses menaces sur la famille royale. Lui et son égo aussi gros qu’une pastèque. Lui qui te juge sur une apparence sans te comprendre le moins du monde. « Il est un peu tard pour envisager discuter affaire, vous ne croyez pas ? » Tu serres les dents. Cela va être bien plus compliqué que prévu. Il n’avait toujours pas compris que tu n’avais jamais cherché à faire affaire avec lui la fois précédente mais voulais juste récupérer Iseult. Ton Iseult. Iseult qui t’appartenait au final même si tu ne la considérais pas réellement ainsi. Tu restes silencieux. Tu as autre chose à foutre que de rentrer dans son petit jeu d’égo idiot. Parce que s’il est persuadé que ça t’importe, il est tellement loin du compte. Toi qui donnerais tout pour ne pas appartenir à la famille royale, tu n’en n’as que faire qu’il soit d’une illustre famille ou pas. Ou même de lui cherchant à se faire – trop – bien voir. Tu n’es là que parce qu’elle te l’a demandé. Sinon, inutile de dire que tu n’aurais pas pris la route ce soir-là. « Enfin, que puis-je pour vous ? » Ton regard se tourne vers la droite pour se poser sur celle que tu aimes et qui semble prête à tomber d’un instant à l’autre. « Il semblerait que j’ai besoin de vos compétences en pharmaceutique. » Tu allais continuer mais tu es coupé par Iseult qui se met une fois de plus à tousser violemment. Tu notes qu’il n’est plus attentif. Son regard s’est enfin posé sur Iseult. « Rentrez. Tous. » Même pas au top de ta forme, tu ne peux t’empêcher de voir à quel point il a pu changer de ton lorsqu’il a reconnu Iseult. Quel est donc ce lien pouvant les lier l’un à l’autre. Mais vous ne vous faites pas priez. Ordre ou pas, tu obtempères, malgré le fait que tu n’aies aucune envie de te retrouver une nouvelle fois dans cette maison avec lui.

Vous vous dirigez vers le salon et tu restes aux cotés de la brune alors qu’elle s’assoie. Il valait mieux vu son état. « Bien reprenons. Soyez clair et concis afin que je puisse vous être utile le plus rapidement possible. » Etait-ce toi qu’il visait ainsi ? Comme si tu allais t’étaler alors que la femme que tu aimais était peut-être en train de vivre ses derniers instants. Sa main qui avait quitté la tienne retrouve presque naturellement sa place au creux de celle-ci. Tu restes silencieux. Parce que tu n’es pas le mieux placé pour parler. Tu n’es au courant de tout ceci que depuis la veille. Alors tu ne sais pratiquement rien. Si ce n’est qu’elle va mal. Très mal. Trop mal. Nouvelle quinte de toux, bien plus forte que la précédente. Ton cœur se brise alors que tu lis la peur, la douleur dans son regard. « Malade … » Tu fermes les yeux quelques instants. Mais tu la laisses continuer. « depuis peu de temps. Du sang partout, la magie est là et c’est pire. J’ai mal … Et je … Je ne veux pas mourir, j’ai peur de mourir … aidez-moi Maître Yaxley » Et là voilà se mettant à pleurer, achevant de pouser ton mal-être à son maximum. Tu ne relèves même pas le Maître Yaxley qu’elle a dit. « Maman, Maman, Mamaaaaaaan. » Tu ne sais plus quoi faire. Tu n’as pas envie de paraitre trop proche alors que tu meurs d’envie de la serrer contre toi pour l’apaiser. Mais pas devant lui. Pas ici. « Elle pense que vous êtes le seul à pouvoir faire quelque chose pour elle. » Sinon, inutile de dire que jamais tu n’aurais été lui rendre visite. Pouvait-il vraiment l’aider ? « Finn, donne tous les détails de cette maladie. » Parce qu’il était le seul qui était autant au courant qu’Iseult ou presque et il était évident qu’elle n’aurait pas des pensées constructives. Elle était trop souffrante pour cela.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Le retour des ancêtres Yaxley [LIBRE]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le retour des ancêtres Yaxley [LIBRE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» De retour d'Algerie . [LiBRE]
» Grand retour de Djamila( libre)
» Retour d' Egypte. [ libre ]
» Retour d'Adriana ( libre )
» Retour Mael et libre

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MUGGLE SUPREMACY ☾ :: Birthday party :: Retour de la magie 1-