FACTS

La ville de Birmingham compte actuellement 12 Purs, 4 Purifiés et 13 Impurs, la Résistance semble recruter plus de membres que l'Ordre du Phénix, il serait peut être bon de se méfier de ce regroupement.
Les les femmes deviennent importantes et prédominantes, au détriment du sexe masculin, pourtant si charmant.




 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Believe in magic ☆ Nathan



l'impureté sera traitée et éradiquée
MUGGLE SUPREMACY ☾ ::  :: Harborne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar



MESSAGES : 10 EMPLOI : Professeur de mathématiques à l'université

MessageSujet: Believe in magic ☆ Nathan   Jeu 11 Mai - 22:18

Le théâtre. Voilà des années que Karl n’avait pas assisté à une pièce. Le jeune homme ne s’accordait que peu de temps en dehors de son bureau. Il préférait ses études à la foule de spectateurs. Mais ce soir, notre ami avait décidé d’affronter son inconfort, car il devait le rencontrer. Ce Rosenbach dont on lui avait vanté les mérites, cet acteur si talentueux. Tellement talentueux que les gens en oubliaient ses origines sorcières. Étrangement, c’était le seul détail qui avait interpellé le chercheur. Il n’était jamais indifférent quand il s’agissait de magie. Il était un de ces rares humains qui s’intéressaient à cet art pour sa beauté. Pour ce qu’elle pouvait apporter à la communauté scientifique. Il savait que l’acteur venait d’une famille plutôt austère au régime politique actuel, il pouvait peut-être se permettre de lui poser quelques questions. Pour le jeune homme, le plan semblait parfait : aborder l’acteur après sa représentation et l’interroger. Il oubliait cependant que ses relations (forcées) avec l’ordre, le rendaient plus qu’effrayant.

C’est donc déterminé que notre ami se rendit au théâtre. Le bâtiment était impressionnant et son intérieur l’était également. Ce dernier l’aurait été davantage s’il n’était pas rempli à craquer de spectateurs. Il aurait vraiment dû choisir un autre soir pour venir. Mais qu’importe, dans quelques heures il pourrait avoir une conversation avec ce Nathan, et c’était le plus important. Il assista donc, non sans impatience, à la représentation. La qualité du jeu d’acteur ne parvint pas à le distraire de son objectif. Une fois le rideau fermé, notre ami se dirigea en direction des coulisses. Il se fraya non sans mal un passage vers la loge de son futur interlocuteur. À ce moment précis, il ressemblait plus à une groupie qu’à un professeur venu quérir des informations. Mais comment pouvait-il cacher sa joie d’enfin pouvoir adresser la parole à un sorcier ? Il frappa rapidement à la porte de la loge et pénétra dans la pièce sans attendre de réponse. Il n’avait pas vraiment le temps pour de telles politesses. « Monsieur Rosenbach ! Ravi de vous rencontrer. » Le pauvre jeune homme devait se demander à qui il avait bien affaire. Le mieux aurait été de prendre un rendez-vous en bonne et due forme, mais le professeur n’avait pas jugé cela utile. Il pensait que son interlocuteur serait trop heureux d’échanger avec lui pour se soucier des politesses. « J’ai tellement entendu parler de vous, de votre famille. Il fallait que je vous rencontre. » On aurait dit qu’une tornade venait de s’abattre dans la pièce. Ne tenant pas en place, Karl faisait les cent pas. Difficile à croire que quelqu’un d’aussi réservé puisse bouger autant. Remarquant que l’acteur ne prononçait pas un mot, il en vint à la rapide conclusion que ce dernier devait totalement ignorer son identité. « Docteur Sargträger. Vous avez peut-être déjà entendu parler de moi. » Soit en bien, soit en mal. Disons que la plupart des gens le prenaient pour un fou. Il ne laissa pas le temps à Nathan de répondre. Peu lui importait l’avis des autres à vrai dire. « Pardonnez mon intrusion soudaine, mais je devais vous rencontrer. » L’excitation passée, le jeune homme retrouva quelque peu son calme. Il devait maintenant trouver un moyen d’aborder le sujet de la magie sans faire fuir son contact. Il se devait de retrouver son sérieux, sinon jamais il n’obtiendrait ses réponses. Le purifié pouvait tout simplement décider de le mettre à la porte, ou refuser de lui répondre par crainte de l’ordre. « J’ai besoin de vous… Pour mes études. » En vérité, il était un de ces uniques espoirs. Grâce à lui, il pourrait enfin déceler (en partie) les secrets du monde magique. Il sentait qu’avec le jeune homme, il aurait des réponses honnêtes. Qu’il pourrait enfin s’éloigner de tous ces discours propagandistes qu’on trouvait dans les livres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 244 LOCALISATION : Sur scène, dans son manoir, dans un bar EMPLOI : Acteur de théâtre

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Believe in magic ☆ Nathan   Mer 24 Mai - 23:21


Believe in magic
« DID YOU NEVER HEAR IT SAID : TWO CAN KEEP A SECRET IF ONE DOESN'T KNOW IT ? »

Tu venais de terminer une énième représentation et te voilà te reposant tranquillement dans ta loge. Tu aimais particulièrement la quiétude de celle-ci une fois la représentation terminée. Loin du bruit de la foule alors que tu te démaquillais tranquillement. Alors que tu te retrouvais toi, Nathan Rosenbach. Alors que tu quittais doucement ton rôle que tu laissais là. Pourtant, c’était toujours là que tu te souvenais qu’elle n’était plus là. Que tu te souvenais de qui tu étais, de ce que tu avais fait, de ce que tu avais vécu. Une vie peut-être moins tragique que celle du héros que tu jouais mais tout aussi triste par moment. Tu vivais mal de la savoir loin de toi à cause de ton père. Mais tu savais qu’il avait raison. Tu te devais de faire une alliance avec une autre famille pour le bien des Rosenbach. Une alliance qui te détruisait alors qu’elle signifiait la fin de cette relation avec celle qui faisait battre ton cœur depuis que tu avais quatorze ans. Tu fermes les yeux quelques secondes chassant tes pensées sombres, ou tentant. Pourtant son visage te revient. Ce sourire qu’elle t’adresse. Le destin vous avait joué un drôle de tour en vous réunissant pour mieux vous séparer.

Un coup porté à ta porte te sort de tes pensées ainsi que le bruit de ta porte s’ouvrant avant même que tu n’aies dit d’entrer. Tu vois un homme un peu plus vieux que toi pénétrer dans ta loge. Un inconnu. « Monsieur Rosenbach ! Ravi de vous rencontrer. » Tu te crispes à ces mots. Qui est-il ? Que fait-il ici ? Tu ne réponds que par un regard noir, détestant qu’on interrompe ton retour à la réalité. Comment avait-il réussi à s’introduire dans les coulisses ce plouc. « J’ai tellement entendu parler de vous, de votre famille. Il fallait que je vous rencontre. » Tu restes silencieux alors que tu l’observes. Il te donne le tournis. Ne pouvait-il pas arrêter de tourner en rond devant toi. Toi qui voulait uniquement être tranquille, au calme. Et te voilà face à un énergumène incapable de se contrôler. « Docteur Sargträger. Vous avez peut-être déjà entendu parler de moi. » Tu arques un sourcil. Ce nom ne te dit rien, il devrait ? Peut-être avait-il fait des chose lorsque tu étais à l’étranger mais tout de même… « Pardonnez mon intrusion soudaine, mais je devais vous rencontrer. » Ah, enfin les excuses. Il était quand même temps. Pourtant tu restes silencieux. Car sa présence te gêne. Tu préférerais être tranquille et te voilà avec ce type face à toi. « J’ai besoin de vous… Pour mes études. » C’était quoi cette grosse blague ? Le type venait te déranger pour une étude des plus étranges. Quoi comme étude d’ailleurs ? De toute façon, tu t’en moquais pour l’heure. Docteur ou non tu n’en avais rien à faire. Tu voulais être tranquille. D’ailleurs, comment avait-il réussi à se rendre jusqu’ici ? « Et moi j’ai besoin que vous quittiez ma loge et me laissiez à mon repos suite à ma représentation. » Ton regard se braque dans le sien. Tu ne rigoles pas. Tu as horreur d’être dérangé et tous le savent. Avant, il n’y avait qu’elle qui venait te rejoindre dans ta loge. Mais jamais les autres. Même les maquilleuses te laissaient te démaquiller seule. Qui était l’idiot qui l’avait laissé passer ? Tu aimerais bien le savoir. « Et rapidement avant que j’appelle la sécurité qui risque d’être un peu plus physique. » Qu’il revienne plus tard s’il voulait te parler. Qu’il t’appelle comme n’importe qui s’il voulait prendre rendez-vous avec toi pour discuter de ces études non expliquées plus tôt dans son monologue. Les journalistes y arrivaient bien, pourquoi pas lui ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Believe in magic ☆ Nathan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» EDH for magic
» Les gros bras(Sybille et Nathan)
» Nathan et Sybille (Pv : Syb' <3)
» Sybille a besoin de se défouler {Nathan
» Présentation Virginie/Nathan.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MUGGLE SUPREMACY ☾ ::  :: Harborne-