SYSTÈME DE JEU

MS se veut évolutif, vous pouvez donc découvrir dans ce sujet toutes les modalités de ce système, allant des complots entre joueurs, aux fausses fiches qui renversent tout le jeu.

SUJETS A VISITER

NOS SCÉNARIOS

la reine
cousin - relation ambiguë
collègue, partenaire - amour ?
esclave personnel - royal
pleins d'autres ici




 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Un petit sorcier m'a dit - Erwin



l'impureté sera traitée et éradiquée
MUGGLE SUPREMACY ☾ ::  :: Palais de Birmingham
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dim 14 Mai - 15:26

avatar



MESSAGES : 218 EMPLOI : Etudiant en journalisme

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:


Les choses avaient tourné, retourné dans son esprit depuis l’apparition pendant quelques jours de la magie. Ce qu’avait dit ce Rosenbach faisait son petit bonhomme de chemin, et il avait besoin de réponse afin d’avoir un avis « final ». Bien entendu, il ne croyait pas vraiment ce que disait ce Nathan, il y avait probablement une part de vérité et il voulait juste savoir laquelle c’était. Sebastian n’avait jamais connu la magie, il était trop jeune pour cela, et il ne savait pas trop à qui en parler : poser des questions à Marius était trop étrange ; ses frères et sœurs n’auraient peut-être non plus la bonne vision des choses même s’ils étaient probablement plus à même de se faire une idée que lui : ils avaient reçu la même éducation, cela suffisait à pas mal de choses. Sa mère ? Il ne voulait pas l’inquiéter avec cela, alors c’était son père, qui semblait le plus à même à répondre à ses questions et à entendre ce qu’il avait à dire. Il avait peut-être un petit peur de ce qui allait découler de cette conversation, de la réaction de son géniteur mais c’était probablement un mal pour un bien. Et puis, il ne dirait rien de mal, pour le jeune Prince, la magie était toujours quelque chose de néfaste, sa curiosité sur certains points avait juste été un peu plus piquée à vif !

Il avait choisi un moment de la journée où il espérait ne pas trop déranger son père. Avoir une conversation qui démarrait dans de bonnes conditions était quelque chose d’important. S’il arrivait comme ça et l’interrompait dans quelque chose d’important, forcément cela pourrait jouer à son désavantage. Sebastian lui-même n’aimait pas être dérangé lorsqu’il travaillait, il ne pouvait donc que comprendre totalement son père. Il s’arrêta devant la porte du bureau d'Erwin, inspira un bon coup pour se donner du courage. Il adorait son père, c’était sans conteste qu’il lui était totalement dévoué, mais il savait le craindre aussi. Il incarnait tant pour lui qu’il ne voulait pas le décevoir, sous aucun prétexte. Ce n’était pas, parce qu’il était le plus jeune qu’il pouvait se permettre plus de chose par ce qu’il n’avait « que » 18 ans.
Il frappa à la porte avant d’ouvrir lorsqu’il entendit quelque chose qui ressemblait à un « entrer ». Il referma doucement, et avec précaution la porte. Il fit un bref sourire à son père avant de prendre la parole J’espère que je ne te dérange Papa, sinon je peux repasser plus tard… mais j’avais des questions concernant la Magie, ou plutôt ce qui s’est passé durant le mois dernier. J’ai croisé Nathan Rosenbach et… disons qu’il a voulu me prouver par A + B que la magie n’était pas que néfaste. Il se tut quelques instants avant de rajouter Bien que je ne crois pas ses propos et qu’elle est indéniablement néfaste, je voulais savoir s’il y avait aussi des aspects plus « positifs » que j’ignorais. Je lui ai fait comprendre qu’il ne voyait probablement que les bons côtés et que je n’y croyais pas. Et il a été tout à fait poli et décent d'un bout à l'autre de la conversation; il n'a fait que m'exposer un point de vue. Il n'a pas été l'ombre d'un instant menaçant. Mais il voulait quand même quelques éclaircissements. Il gardait par ailleurs un argument dans sa botte, si Nathan lui avait dit ça à lui fils Archadeacon, qu’est-ce qu’il pouvait dire au reste de la population ? Des gens qui seraient certainement plus crédules. Il ne voulait pas qu’il arrive quelque chose de mal à Nathan, le sorcier ne lui avait fait aucun mal. Mais sa famille lui importait plus que tout le reste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 25 Mai - 19:10

avatar



MESSAGES : 285 LOCALISATION : Quelque part dans le Château de Birmingham. EMPLOI : Je Gouverne l'Angleterre, d'une main de fer. Je réprime l'oppression et fait régner la justice.

carnet personnel
DANS TA POCHE: Un petit canif qui ne le quitte jamais, un bracelet, qu'il aime tourner entre ses doigts quand il réfléchit.
TON PATRONUS: Jamais de la vie, il préfère mourir plutôt que d'en avoir un.
COMPÉTENCES:


La magie était revenue. Un court instant, mais elle était revenue. Erwin en avait été presque anéanti. Terrorisé. Presque. La rage était venue avant. Il avait alors convoqué le gouvernement et l’ODP, il fallait faire quelque chose. L’état d’urgence avait été décrété, surtout depuis l’attentat du Plough. Tous étaient dans les rues. La magie ne pouvait pas revenir. Pas après tout ce qu’ils avaient fait, pas après tous les sacrifices faits pour se maintenir ainsi en vie. Ce n’était pas possible, pas envisageable. Et sa famille, que deviendrait-elle avec le retour de la magie ? Il ne songeait d’y penser. Les choses s’étaient finalement calmées, quelques rares apparitions se faisaient entendre, mais rien que l’ODP n’arrivait pas à endiguer. Le calme était revenu et le Roi avait lancé à la poursuite de vieilles rumeurs des hommes et des femmes compétents. Il fallait anéantir, une bonne fois pour toute, la magie. C’était primordial, sans quoi jamais ils ne retrouveraient leur tranquillité. Ils se devaient de faire croitre la paix en Birmingham et en Angleterre. C’était nécessaire. Pour leur survie.

Il était dans son bureau, à la fenêtre de ce dernier, un verre de whisky sec dans sa main gauche, observant la vue de Birmingham. Plongé dans ses pensées, il n’avait pas encore touché aux paperasses du jour, perdu encore dans le retour de la magie et dans les conséquences qu’elle avait eu. Il avait réfléchi pendant des jours, des nuits à ce qu’il pouvait ou non faire, à ce uqe c’était dû. Il avait voulu agir, mais avait préféré la prudence. Il ne pouvait faire de faux mouvements ou pire ça sera. Un coup à la porte se fit entendre, Erwin accepta que la personne responsable de ce son entre et son fils, Sebastian, apparut sur le seuil de son bureau. « Ne t’en fais pas, installe toi ! » S’exclama le père, sortant la limonade – réservée à ses enfants. « Nathan, Rosenbach. » Une famille dont il n’aimait pas vraiment entendre le nom. « Il a voulu te parler de la magie ? » Il était assez surpris de cette décision et, a vrai dire, n’appréciait pas réellement. Pourquoi donc voulait-il parler de la magie ? et pourquoi son fils s’y intéressait ? Subitement méfiant, Erwin devint très intéressé par leur conversation, plus qu’il ne l’était déjà. La suite, déjà le rassura. Il ne le croit pas, très bon point. Heureusement qu’il avait été poli et décent en parlant à l’un des fils du Roi, il n’aurait jamais accepté un comportement outrager. Jamais. « Que t’a-t-il dit précisément ? » Demanda Erwin, ne voulant pas se lancer dans des explications qui pourraient être hors sujet, ou qui, pire, pouvaient lui donner raison. Il allait devoir choisir soigneusement ses mots. Ce sujet était intéressant, mais aussi terriblement dangereux. Erwin s’était toujours intéressé à la magie et c’était cet intérêt qui leur avait fait gagner la guerre, ce même intérêt qui évitait que les sorciers ne prennent le contrôle, grâce à la science qu’ils avaient créées. Mais il savait aussi que cet intérêt pouvait nuire à sa réputation et à l’image de sa famille, chose qu’il ne permettrait jamais. Alors il se faisait discret et ne parlait qu’en cas d’extrême nécessité de la magie. Evidemment, ses enfants avaient été éduqués aux risques et aux dangers de la magie, mais cela ne lui suffisait pas forcément et parfois, il devait en dévoiler plus. Peut être que ça serait le cas aujourd’hui.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 27 Mai - 16:51

avatar



MESSAGES : 218 EMPLOI : Etudiant en journalisme

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:


Son père avait plutôt l’air de bonne composition aujourd’hui, c’était parfait ! Ils allaient sûrement pouvoir mieux discuter vu qu’ils étaient l’un et l’autre dans de bonnes conditions, néanmoins Sebastian préféra annoncer rapidement ce qui l’emmenait ici, histoire de ne pas trop faire attendre le Roi, pour vérifier également qu’il était bien d’accord pour parler du retour de la magie. La question un peu redoutée ne tarda pas à arriver, il allait à présent devoir tout expliquer le plus fidèlement possible à son père sans incriminer trop le pauvre Nathan qui au final n’avait rien fait de mal si ce n’est lui dire sa vision des choses. Sebastian s’installa donc en face de lui et s’installa confortablement sur la chaise dédiée aux « visiteurs ». Il avait bien conscience que cette discussion était risquée, pour tout le monde, mais il avait besoin de savoir dans quelle mesure Rosenbach avait dit la vérité et menti. Il se racla un peu la gorge avant de se concentrer pour tenter de ne rien oublier C’était un jour où la magie était présente… il l’a utilisée, mais je ne suis pas certain qu’il la contrôlait et ce qu’il faisait en tout cas devant n’était en rien dangereux… c’était juste.. bizarre, des pétales qui tournoyaient ce genre de chose. il se tut quelques instants avant de reprendre Je lui ai conseillé de rentrer, de ne plus utiliser la magie autant qu’il le pouvait, tout en essayant de lui faire comprendre que ce qu’il faisait là n’était certes pas dangereux à priori mais qu’on ne pouvait pas savoir combien de temps cela allait durer –ce côté inoffensif-. le but était également de montrer que lui, en tant que Prince, il avait essayé de gérer la situation au mieux avec les moyens du bord.Et après il m’a expliqué son point de vue sur tout ce qui s’est passé depuis des années, comme le fait qu’il a été à Poudlard, lors de leur guerre, qu’un de ses amis a été torturé comme beaucoup d’autres qu’ils aient 11 ou 17 ans… Bref que la magie n’était pas une arme sauf si elle était utilisée à mauvais escient… et après il a parlé de la beauté de certains trucs, je ne me souviens plus trop des noms mas ça avait l’air des bonbons ou de choses dans ce genre-là, les créatures magiques, enfin voilà le genre de choses positives. Il se tut quelques instants avant de continuer Et après, que tous les sorciers ne sont pas méchant que la magie n’est pas forcément dangereuse, qu’on agit mal blablabla…un peu le même genre de discours habituel. Il a aussi cité plein de noms et le fait qu’ils étaient morts, comme si cela pouvait me faire quelque chose… Et il a fini par dire quelque chose qui revenait en gros à ne pas forcément écouter les gens donc les Purs qui n’avaient pas participé à cette Guerre, par ce qu’ils n’ont rien fait à cette époque ; que si je voulais un vrai avis il fallait que je parle aux esclaves et compagnie. Il haussa les épaules, comme devait pouvoir le sentir son père, il ne croyait pas vraiment le beau discours de Rosenbach, il se posait juste quelques questions légitimes, pour sa culture personnelle dira-t-on. J’espère que j’ai bien tout retranscrit, il ne me semble pas avoir oublié quelque chose. il regarda son père attendant une quelconque réaction.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 29 Mai - 19:09

avatar



MESSAGES : 285 LOCALISATION : Quelque part dans le Château de Birmingham. EMPLOI : Je Gouverne l'Angleterre, d'une main de fer. Je réprime l'oppression et fait régner la justice.

carnet personnel
DANS TA POCHE: Un petit canif qui ne le quitte jamais, un bracelet, qu'il aime tourner entre ses doigts quand il réfléchit.
TON PATRONUS: Jamais de la vie, il préfère mourir plutôt que d'en avoir un.
COMPÉTENCES:


Son fils était venu le trouver pour parler de magie. C’était un sujet délicat, un sujet qu’il n’aimait pas aborder. Déjà parce que malgré le temps et les expérimentations, ils n’arrivaient toujours pas à trouver ce que c’était, comment ça fonctionnait. Bien sûr, ils avaient des armes et des outils pour se défendre, suffisant même pour éviter une nouvelle rébellion, mais il aurait aimé plus. Beaucoup plus. Il voulait assurer la protection et la liberté du peuple moldu et cela n’était possible qu’avec la connaissance. La maîtrise de la magie était la variable qu’il avait besoin de contrôler, il le savait parfaitement. Pourtant, avec le temps, il comprenait que ça serait plus long et délicat que ce qu’ils avaient présumés. Il craignait de laisser ce fardeau comme héritage à ses enfants, chose qui ne lui plaisait pas. Pas parce qu’il doutait de leurs capacités, mais parce qu’il savait parfaitement qu’ils n’étaient pas encore prêts pour réaliser les sacrifices nécessaires à ce genre de cause. « Rosenbach. » Il soupire. « Il faut toujours qu’ils se mêlent de tout et de n’importe quoi. » C’était comme toujours un fait propre aux grandes familles qui souhaitaient attirer l’attention. « Je me doute qu’il s’est comporté en parfait gentleman, il n’a aucun intérêt à se faire de toi un ennemi, bien au contraire. » Parce qu’il voyait clair dans le jeu de ce petit Nathan, il comprenait parfaitement que ce dernier cherchait à rallier à sa cause son petit dernier. Et ça, il n’appréciait pas. En écoutant son fiston, il comprit néanmoins que la graine qu’il avait tenté de planter n’avait pas prise et même, qu’au-delà de ça, le mépris et le sarcasme vis à vis des idées du Rosenbach étaient omniprésentes chez son petit dernier. En fait, il comprit rapidement qu’il avait une certaine curiosité et une certaine envie de comprendre. Il ne savait juste pas s’il pouvait prendre le risque de confier certaines choses à son fil, si ce dernier était véritablement prêt à réaliser tout ça. Voire s’il était prêt à en accepter les risques, les conséquences. Le savoir était une arme, mais il emmenait avec lui son lot de déplaisirs. Le premier consistait à comprendre que toute chose était bonne et mauvaise, y compris la magie. La médecine pouvait s’avérer primordiale et géniale, mais elle pouvait aussi blesser et, parfois, tuer. Il avait donc vite compris qu’ils auraient pu faire des sorciers des alliés, mais que les peuples ayant trop soufferts, cette situation n’était plus envisageable, pire même, c’était la guerre civile qui aurait suivie à une possible alliance avec un tel peuple. Chose qui, désormais, semblait dérisoire face à la situation du peuple sorcier. Pourtant, il y a de cela des années, le peuple moldu, confiné dans l’insécurité et la peur aurait fait n’importe quoi pour se débarrasser d’une menace inconnue, jusqu’à jeter ses enfants dans les rangs des soldats pour endiguer la menace. Comment un gamin qui n’avait pas connu cette époque pouvait le comprendre ? malheureusement, Erwin savait qu’il ne pouvait pas et savait également qu’il devait se faire son propre raisonnement, sa propre idée de la situation. S’il lui cachait des choses et qu’il venait à les apprendre, quelles seraient les conséquences ? Elles seraient sûrement désastreuses, il le savait pertinemment, mais il pouvait aussi les avoir à son avantage. « Je vois. » Il réfléchit un court instant, incapable de prendre une décision.

Finalement, il préfère choisir pour l’entre-deux. Vaut mieux en dire peu que trop en dire, mais il était désormais préférable d’ouvrir la discussion. Il ne perdrait pas son fils, pas Sebastian. « Disons que le point de vue du fils Rosenbach s’entend. » Il pencha la tête sur le côté, perdu dans des réflexions que son fils ne pouvait comprendre, ni même appréhender. « Il a vu le bon et le mauvais côté de la chose et a choisi de ne garder que la bonne. Ironique quand on voit la situation actuelle de sa famille et les privilèges dont elle jouit. » D’ailleurs, il était assez surpris que ce dernier parle ouvertement de magie à un fils de la famille Royale, il enverrait peut-être des hommes pour parler à la famille et enquêter à leur sujet, peut-être qu’ils cachaient un attrait pour cette dernière, ou peut-être que c’était anodin, mais il fallait s’en assurer. « Aujourd’hui il reste très peu de textes et de grimoires sur la magie, le peuple sorcier ayant décidé de tout détruire et de ne laisser aucune trace de leur société quand l’équilibre des forces s’est inversé. » Il passa sous silence les réserves que la famille royale, le gouvernement et l’ODP possédaient, ce n’était pas de l’ordre du jour. « Donc oui, il y a un bon côté à la magie. » Plantant son regard dans celui de son fils, on n’y lisait aucun mépris, aucune colère, aucune faiblesse, juste un homme connaisseur et avide de partager avec son enfant. « Mais il y a un bon et un mauvais côté dans toutes choses. C’est un équilibre qui tend en permanence à être maintenu, malheureusement ils n’ont pas réussi à le faire tendre vers le bien. Ils n’ont même pas réussi à protéger une société à qui il refusait la connaissance et le savoir. » Il fit rouler sa chevalière dans sa main, réfléchissant à ses mots. « Si elle n’était pas si dangereuse, pourquoi se cacher des humains ? Pourquoi refuser des les aider ? Pire encore, pourquoi utiliser des sortilèges à leur insu sur les populations pour leur effacer la mémoire en cas d’attaques, d’erreurs, ou de crises quelconques ? » Parce que ces actions avaient été mises en avant et avaient, utilement, servies la propagande anti-sorciers. « Je pense que dire qu’il y a un bon côté à la magie et qu’il ne faut pas s’en méfier est une façon, hypocrite et méprisante, de passer sous silence tous les morts qu’il y a eu à cause de cette même « magie » ». Il tourne la tête vers la fenêtre de son bureau, donnant sur une splendide vue de la ville. « C’est intéressant que tu te questionnes et que tu tâches d’en apprendre plus, mais fait attention à toi. Tu es le petit dernier, ils te croient plus facilement manipulable et ils feront tout pour te séparer de ta famille, pour te rallier à leur cause. Même si, publiquement, ça n’aura l’air que d’une simple conversation amicale. » Les ennemis se cachent partout et, parfois, sont sous leurs yeux.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 5 Juin - 10:28

avatar



MESSAGES : 218 EMPLOI : Etudiant en journalisme

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:


Il savait pertinemment que son père avait raison, Nathan n’avait aucune raison de se montrer désagréable avec lui, bien au contraire, s’il voulait lui faire « croire » ou comprendre des choses. Sebastian ne savait bien ce qui était vrai ou faux dans le discours du sorcier mais en tout cas, il en était ressort, pour lui, plein de choses négatives : la guerre, le sang, les tortures. Joie et bonheur et après la magie est soi-disant positive sur plein de points. Cela devait dépendre des points de vue mais pour l’instant il ne voyait pas bien en quoi cela pouvait être positif : whoaw faire voler des fleurs, quel tour génial et inutile. Ironie, quand tu nous tiens ! Le fils avait donc tenter d’expliquer au mieux au père tout ce que ce Nathan lui avait dit peut-être qu’il oubliait des choses, ou le racontait mal, mais il en était certain, le principal se trouvait-là ! Lui, voulait juste quelques réponses, de la simple curiosité tout à fait saine et normale vu son âge et le métier qu’il allait faire. Il acquiesça doucement lorsque son père lui dit que ce point de vue se comprenait vu sa nature et vu qu’il avait connu les deux aspects de la chose. Et effectivement la réflexion sur le rang qu’il occupait aujourd’hui était tout à fait justifiée, pour Nathan c’était simple de dire cela alors qu’il était libre, contrairement à beaucoup des sorciers. Il fronça un peu les sourcils, il savait qu’il n’y avait plus de grimoires depuis très longtemps probablement l’époque de sa naissance. Il ne tarda pas à froncer de nouveau les sourcils ne voyant pas franchement où était le bon côté de la magie dans les paroles qu’il venait de prononcer, mais il ne lui couperait pas la parole, la réponse viendrait probablement juste un peu plus tard, il fallait qu’il soit plus patient ; la suite déjà était beaucoup plus compréhensible, ne pas partager des choses qui auraient pu soigner a population actuellement dite pure –ne serait-ce que ça-, était effectivement des actes égoïstes… tout simplement pour se cacher, rester vivre entre eux et visiblement ave certains sorciers qui les méprisaient par ce qu’ils n’avaient pas de pouvoirs. L’harmonie des choses n’avait pas été la bonne et ils avaient fini par le payer, voilà comme il comprenait les dires de son père et il ne pouvait que les approuver. La magie était dangereuse pour les personnes qui… Leur effacer la mémoire ? oui, c’est vrai. ne put-il s’empêcher de reprendre, se coupant lui-même dans sa réflexion. Il le savait bien entendu, même s’il n’était qu’un gosse à l’époque, il en entendait largement assez parler pour avoir entendu parler de ça.

Il ne s’était cependant absolument pas attendu à ce qu’on revienne à lui si vite, il fronça un peu les sourcils quand son père lui dit de faire attention par ce qu’on le croyait plus manipulable par ce que plus jeune ? Est-ce que ces gens, au-dehors étaient assez stupide pour croire qu’on pourrait lui retourner la cervelle comme ça ? Qu’il était assez stupide pour ça ? Non, il était dévoué totalement à sa famille et surtout à ses parents, s’ils voulaient l’avoir dans leur camp, il faudrait agir franchement autrement et c’était loin, très très loin d’être gagné à l’avance. Et tu sais très bien qu’ils se trompe, que je ne les croirais, n’est-ce pas ? Est-ce que son père doutait de lui à ce point, si c’était vrai, cela pourrait en être presque blessant Je ne vois pas pourquoi je les croirai et je vous tournerai le dos… sauf sils utilisent e truc pour m’enlever la mémoire, mais comme il n’y a plus de magie ce n’est pas un souci. il voulait lui rappeler, ainsi qu’il leur était fidèle, jusqu’au bout. Il se tut quelques instants avant de reprendre sur ce que le plus âgé lui avait dit un peu plus tôt D’accord, je crois avoir tout saisi… sauf que je ne vois pas pourquoi exactement, ils ne voulaient pas partager leur savoir sur les soins… si la magie et si fantastique que cela. C’est égoïste, un peu non ? Pas qu’un peu même, mais passons ! Enfin, je ne sais pas, avec tout ce qui se passait pour eux à l’époque, je trouve ça étrange, surtout en sachant que certains des leurs nous tuait… et tout ce qu’ils trouvaient à faire c’était de se protéger, c’est bien, en nous faisant perdre la mémoire… e faisant donc perdre du temps pour nos blessés ? Alors qu’il leur aurait suffi de dire la vérité de soigner les blessés causés par leur magie… pour que tout se passe autrement ? Ils avaient semé… et avaient récolté la tempête des Purs, c’était presque un juste retour de bâton, ni plus, ni moins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 7 Juin - 11:28

avatar



MESSAGES : 285 LOCALISATION : Quelque part dans le Château de Birmingham. EMPLOI : Je Gouverne l'Angleterre, d'une main de fer. Je réprime l'oppression et fait régner la justice.

carnet personnel
DANS TA POCHE: Un petit canif qui ne le quitte jamais, un bracelet, qu'il aime tourner entre ses doigts quand il réfléchit.
TON PATRONUS: Jamais de la vie, il préfère mourir plutôt que d'en avoir un.
COMPÉTENCES:


La magie était une question très controversée. Toute invention avait sa part de bons points et ses mauvais points, il fallait juste s’accorder sur l’équilibre entre les deux. Le souci étant qu’il était difficile de croire des sorciers qui préféraient faire oublier leurs voisins plutôt qu’ouvrir des discussions. Erwin avait conscience que pendant de longs siècles les Pus n’avaient pas non plus été lavés de tout soupçon. Il connaissait suffisamment son Histoire pour connaître la Chasse aux Sorcières, mais aucun témoignage de l’époque ne confirmait qu’il s’agissait réellement de sorciers comme les Purs l’avaient découvert des générations plus tard. Et si, réellement, c’étaient des sorciers, pourquoi ne pas s’être défendus ? Pourquoi ne pas avoir ouvert un dialogue ? Et si le dialogue avait été ouvert, pourquoi ne pas en laisser de traces ? Ne pas en parler ? Il aurait fallu discuter de tout ça pour éviter une chute, une crise, une guerre, des inquiétudes. Mais, évidemment, il ne restait rien de tout ça, si ce n’est des témoignages scellés de l’utilisation d’un sortilège nommé « oubliettes ». C’est ainsi que les Purs avaient compris ce qu’il se tramait, c’est comme ça qu’ils avaient compris qu’on les forçait à tout oublier. Et c’est ainsi que la méfiance était née : pourquoi forcer un peuple a oublié si ce n’est pour couvrir ses traces ? Ou des méfaits bien plus graves ? « Je sais qu’ils se trompent. » Rebondis Erwin sur les paroles de son fils, sortant un instant de ses pensées. « Mais ce n’est pas pour autant qu’ils n’essayeront pas. » Il eut un sourire fier de son dernier. « La famille sait pertinemment ce qu’il en est, mais laisse-les croire que tu es manipulable. Plus ils te sous-estimeront et plus facilement tu leur seras supérieur. » Ainsi, plus aisément il obtiendra ce qu’il voudra, devançant naturellement les autres. Erwin ne doutait pas de son dernier, il prenait en compte toutes les variables et, même quand il s’intéressait à la magie, aux Impurs, il acceptait d’entendre les deux côtés, sans pour autant prendre le risque de laisser penser qu’il pourrait se retourner contre sa famille. « En effet, il ne pourrait pas t’effacer la mémoire, et je ne pense pas qu’ils essayeraient. » Il réfléchit un court instant. « Je pense au contraire qu’ils essayeront de te retourner contre le système en te faisant croire aux bienfaits de la magie. Qui doivent exister, évidemment, mais leur comportement laisse à croire qu’ils ne sont pas près de le partager avec nous, ou alors que ça cache bien plus qu’on ne pourrait le penser. » Il haussa les épaules, encore indécis à ce sujet. « Je pense qu’on voudra toujours te faire croire qu’il y a plus de bien que de mal, ce qui est, évidemment faux. » Pas qu’il y avait plus de mal que de bien, car comme il l’avait expliqué à son fils, il fallait des deux pour avoir un certain équilibre. « C’est très égoïste en effet. » Il hoche la tête. « Et ce qui est inquiétant, c’est de ne pas savoir les raisons à cet acte égoïste. Parce qu’en soit, si elle est si fantastique que ça, et qu’il n’y a aucun risque, si tout est parfaitement maîtrisé, pourquoi ne pas en avoir parlé ? Pourquoi ne pas avoir essayé d’établir un lien avec la société non magique ? Et s’ils l’ont fait, pourquoi tout effacer ? » Il croise ses jambes. « c’est ça qui a fait douter notre société et qui a conduit à penser qu’il y avait sans doute beaucoup plus de choses dangereuses que bienfaisantes. Ce qui, peut-être en réalité, faux, mais dont on a aucune preuve inverse. On sait juste qu’on nous a menti, qu’on nous a menacé et que sous le coup de la magie, beaucoup de Purs ont péri. » Il hausse les épaules, fataliste. « Un choix a alors été fait. Est-ce qu’il aurait pu être évité ? Peut-être, peut-être pas. J’ai tendance à croire que chaque chose vient pour une bonne raison et qu’au final, ce n’est que le résultat d’une longue successions d’actions. »
Il hoche à nouveau la tête. « Je suis malheureusement d’accord avec toi. Cette situation n’est pas des plus, comment dire, appréciable. Elle bride les Impurs et je me doute qu’elle puisse être difficile à vivre pour la plupart d’entre eux. » Il n’avait pour autant pas pitié de leur situation, chose que sa famille savait parfaitement. « Pour autant, je pense comme toi, qu’il aurait fallu qu’un dialogue soit ouvert pour éviter beaucoup de choses et, je pense également, qu’avec du temps et du travail des deux côtés, jamais les Impurs n’auraient subi ce revers. Ils n’ont justes pas eu conscience des problèmes que leur comportement causait. Enfin, pour certains. » Parce qu’ils savaient également ce que les mangemorts avaient faits et connaissaient le mal qui grandissait au sein même de leur société sorcière.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 11 Juin - 10:37

avatar



MESSAGES : 218 EMPLOI : Etudiant en journalisme

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:


Parfait ! Si son père savait qu’il ne les trahirait pas, c’était déjà un très bon point, quant à la suite, il avait également plutôt raison. Si on le sous-estimait, il pourrait en tirer parti, d’une manière ou d’une autre mais il n’était pas non plus certain d’être très bon à ce petit jeu-là. Après tout… il n’avait que 18 ans, il avait beau être mûr pour son âge sur certains points, il avait également conscience, qu’il ne connaissait pas la « vie » comme les plus âgés et donc il se laisserait probablement plus facile berner par ces derniers qu’avec quelqu’un qui n’avait que quelques années de plus que lui. C’était logique, et il essayait de ne pas l’oublier pour justement ne jamais « perdre la main ». La discussion prenait un tournant intéressant et Sebastian essayait de bien tout mémoriser de façon à savoir comment agir si telle ou telle chose arrivait… au moins avoir une vague idée de ce que lui aurait conseillé/dit son géniteur. J’espère pour eux que la prochaine fois ils auront de biens meilleurs arguments dans ce cas-là, par ce que pour l’instant, et surtout vu tout ce que j’ai appris ; il faudra se lever tôt pour arriver à me convaincre des bienfaits de la magie et que la façon dont ils ont agi était pour la bonne cause pour le monde. Je ne vois pas comment est-ce que cela serait possible qu’il y ait de « vrais » arguments sur ce deuxième point. par ce que c’était bien beau de dire que c’était pour se protéger ou autre, mais en attendant cette magie-là avait détruit tellement de choses. Le comportement égoïste des Sorciers les avaient amenés à leur perte, voilà tout ce qu’il voyait ou comprenait. Le monde, pour se rendre meilleur aurait pu avoir besoin de la mage ne serait-ce que dans le domaine des soins. Son père continua avec des arguments on ne peut plus réaliste. Sebastian ne pouvait qu’approuver sans se poser beaucoup plus de questions vu qu’ils étaient sur la même longueur d’onde. Ils diront qu’il y a toujours une bonne raison, pour se protéger ou ne pas devenir des rats de laboratoire par exemple ? Mais en attendant, leur magie aurait pu aider les plus démunis non ? Ou aider des malades à aller mieux… Et effectivement, effacer la mémoire, montre bien qu’ils ont toujours eu quelque chose à cacher pour une raison qui nous ait toujours inconnu, n’est-ce pas ?! Ils avaient semé la peur, et surtout le doute. Effacer des mémoires pouvait dire tellement de choses, qu’est-ce que les sorciers avaient bien pu faire aux non magiciens pendant ce laps de temps ? Violence, attouchement, expérience, rien de tout cela ? Cela impliquait beaucoup trop de chose qui pouvaient être néfastes. Faire « disparaitre » la magie semblait donc la meilleure des choses à faire. Vu les circonstances, je suis certain que c’est le bon choix qui a été fait. S’ils ne nous avait rien caché, la donne aurait pu être différente, j’en suis certain là aussi. Mais après tout il n’était qu’un gamin, ces certitudes sur un monde qui lui échappait quand même beaucoup n’étaient rien.

Je suis malheureusement d’accord avec toi. Cette situation n’est pas des plus, comment dire, appréciable. Elle bride les Impurs et je me doute qu’elle puisse être difficile à vivre pour la plupart d’entre eux. Il acquiesça doucement, ne sachant pas franchement quoi dire d’autre, la discussion risquait de prendre un tournant beaucoup plus politique, et même s’il y baignait dedans depuis qu’il était tout petit, on ne pouvait pas dire qu’il maitrisait non plus très bien le sujet. Il hésita quelques instants avant de finalement reprendre la parole : Mais pour l’instant on a guère le choix ?! se risqua-t-il doucement, avec cette question qui n’en était pas vraiment une Et être bridé peut apporter avantage comme inconvénient… si un ou des leaders naissent parmi le Peuple, quel que soit leur rang, Pur ou Impur, cela pourrait amener à une Révolution, comme il y en a déjà eu dans l’Histoire ? Là encore, c’était une question, même s’il connaissait déjà la réponse… la Résistance ou peu importe son vrai nom pouvait tout faire retourner. Mais pour l’instant ces soi-disant leaders n’ont fait que retourner les choses contre eux, avec l’attentat qu’il y a eu en février… Les gens les craignent plus qu’ils ne les suivent, ils ont mal calculé leur coup… Est-ce que j’ai tort ? par ce que si cela lui semblait logique, bien des choses pouvaient encore lui échapper et du coup il voulait savoir s’il visualisait bien la situation ou s’il se trompait sur les points.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 26 Juin - 15:43

avatar



MESSAGES : 285 LOCALISATION : Quelque part dans le Château de Birmingham. EMPLOI : Je Gouverne l'Angleterre, d'une main de fer. Je réprime l'oppression et fait régner la justice.

carnet personnel
DANS TA POCHE: Un petit canif qui ne le quitte jamais, un bracelet, qu'il aime tourner entre ses doigts quand il réfléchit.
TON PATRONUS: Jamais de la vie, il préfère mourir plutôt que d'en avoir un.
COMPÉTENCES:


Il esquisse un sourire. « Des arguments, il leur en faudrait déjà pour pouvoir convaincre qui que ce soit. » il hausse les épaules. « Tout est une question de conviction, à partir du moment où tu y crois, il ne faut pas grand chose pour te persuader du bien fondé de ta croyance, mais dès que tu n’y crois pas, c’est de suite plus compliqué. » Et puis, ils savaient l’un comme l’autre que les sorciers avaient tord. Ils se trompaient sur toute la ligne, simplement. « Je suis totalement d’accord avec toi. » Il soupire. « Quand il s’agit de protéger les autres, ils ont toujours des arguments. Quand il s’agit par contre de mettre leur savoir au service du plus grand bien, il n’y a plus personne. L’Histoire le prouve ! Il y a bien eu des chasses aux sorcières et des innocentes sont mortes, pas une seule fois les sorciers sont venus les défendre et dire qui étaient les véritables coupables. Peut être, peut être même que certains sorciers sont réellement décédés lors des tristes événements de notre Histoire, mais ils auraient pu essayer d’ouvrir un dialogue. » Un nouveau soupire s’échappe de ses lèvres. « La vérité, c’est que s’ils ont essayé d’ouvrir un dialogue, ils n’en n’ont laissé aucune trace, pourquoi ? Etait-ce si difficile, si horrible, de révéler leur nature et de lutter pour une paix entre nos deux peuples ? » Il hausse les épaules, dépassé par la véracité des faits. « Je ne comprends pas leur réaction, s’il n’y avait rien de dangereux comme certains se plaisent à le faire entendre, nous n’en serions pas là aujourd’hui. J’en suis intimement persuadé. »

Un sourire tendre apparaît fugacement sur les lèvres du père. Fier de son fils, ils partagent la même vision du monde, aussi triste qu’elle puisse être. « Je pense que tout ceci reste flou pour toi pour le moment, avec le temps tout finira par s’éclairer et tu te trouveras des réponses qui te satisferont plus. En tout cas, plus que celles que ta famille t’as toujours donné. » Ce qu’il cherchait à lui faire comprendre, c’est que son âge aujourd’hui ne lui permettait pas de tout comprendre, parce que d’une certaine manière, l’éducation de ses parents restait majoritaire dans sa vie, après il savait que ça ne durerait qu’un temps. « Non en effet, pour le moment nous n’avons pas d’autres choix. » Il passe une main sur son cuir chevelu, poursuivant. « La science apporte des réponses à quelques questions, mais elles sont encore trop incertaines et trop peu nombreuses par rapport à toutes les interrogations que nous avons. Il nous faudra du temps, peut être même beaucoup trop, pour avoir ce que nous cherchons. Si tant est, évidemment, que nous le trouvions un jour. » Parce qu’il ne doutait pas des chercheurs, il doutait juste de la viabilité de leurs projets et de l’existence de réponse. Qui pouvait vraiment leur expliquer ce qu’était la magie ? En quoi elle consistait ? Et si un jour ils arriveraient à la comprendre ? Personne à ce jour n’avait pu lui donner ces certitudes et il le savait parfaitement. « Je ne sais pas. » Il hausse les épaules. « L’idée de la Révolte est une idée, plus métaphorique que réellement envisageable. Ce révolter oui, mais pour quoi ? Pour qui ? Dans quel but ? Est-ce vraiment sécuritaire de se rebeller contre un système certes, qui bride, mais qui offre un toit, un repas ? » Il penche sa tête sur le côté. « Beaucoup d’impurs sont résignés, mais beaucoup ont également peur qu’avec le révolte ils perdent le peu qu’ils aient déjà, ce qui serait logique. S’ils outrepassent les règles, ils seront punis en conséquence et pourraient voir leur mode de vie changer du tout au tout. Tous n’y sont pas préparés, ce que là encore, je peux totalement comprendre. » Et de toute façon, il ne leur laisserait pas vraiment le choix. « C’est pour ça qu’il est important de faire taire ces idées de révolution, d’assurer sa prise sur les Impurs et c’est pourquoi la Purification nous y aidera. En purifiant les esclaves, nous mettrons en place des statuts différents et diminueront les risques liés à une éventuelle révolte. C’est nécessaire pour stabiliser la société et assurer la paix. » La conversation se poursuit, dévoilant un peu plus la réflexion de son fils. « Non tu n’as pas tord. La question qui se pose désormais, c’est de savoir si les résistants, les rebelles seront prêts à suivre des chefs capables de tuer pour réussir, d’endiguer une société sous les flots du sang et de la revanche. La question qui se pose désormais, c’est de savoir ce que nous ferons. Nous positionnerons-nous en tant que victime ou en tant que leaders ? Chercheront-nous à nous venger ou à protéger les Impurs ? » C’était une question qui pouvait se poser, mais dont la réponse dépendait du point de vue de chacun. Car comme tous le savent, en politique, un moindre mouvement, une parole et rien n’est interprété de la même façon. Jamais.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 2 Juil - 11:17

avatar



MESSAGES : 218 EMPLOI : Etudiant en journalisme

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:


Ils peuvent également en inventer, je crois qu’ils sont plutôt doués là-dedans non ? C’est plus facile de trouver e « faux » défauts en faisant croire aux autres Impurs, voire même à certains Purs que tous les soucis viennent du Gouvernement. Il se passa une main dans les cheveux avant de continuer C’est facile de faire douter es gens, en sortant des évènements des soi-disant preuves hors contexte, et tout ce qui est fait en bien ou moins bien sera grâce/ ou à cause du gouvernement, non ? Du coup, les convaincre du bienfondé de leur cause pourra leur être facile. Manipuler, en trouver des défauts est toujours plus simple que de montrer la Vérité avec un grand V non ? Il se tut quelques instants avant de répondre Ils ont toujours mal agi, comme tu le dis si bien l’Histoire le prouve, mais ils arrivent encore à dore que c’était pour notre bien, pour nous protéger, et certains les croient, je ne sais pas comment, ils font pour arriver à avaler de telles balivernes, pour ne pas voir à quel point la Magie est mauvaise. Il se tut quelques instants avant de continuer Il n’y a pas un moyen de les contrer justement en « jouant le même jeu » qu’eux ? Je suppose que tu y as déjà pensé, ou essayé, et que c’était soit une mauvaise idée soit que cela n’a pas eu l’effet escompté. Mais faire voir, ce qu’ils font, ces Sorciers, ou ce qu’ils ont fait, le rappeler serait une bonne chose. Certains ont tendance à vite oublier ce genre de détails, les piqures de rappel, ça ne peut pas faire de mal, n’est-ce pas ? ceci dit, il n’en savait trop rien. Cela était juste logique dans son esprit d’adolescent de 18 ans. Et puis avec les séries, films, bouquins et ses études, la manipulation était presque devenue quelque chose de banal, qu’il voyait dans la vie de tous les jours. Et il voulait aider son père et sa famille. Il se tut quelques instants avant de reprendre Pour le dialogue, je ne sais pas, mais ils trouveraient encore une « bonne raison », comme pour tout le reste de toute manière. Tu as raison, s’il n’avaient rien à cacher ou à se rapprocher, ils n’auraient jamais agi de la sorte, j’en suis convaincu également. En même temps à son âge, il était probablement normal de répéter ce qu’il avait appris tout au cours de sa jeune existence !

Il acquiesça doucement lorsque son père lui dit qu’un jour –bientôt-, il trouverait d’autres réponses par lui-même ! Ce qui semblait logique, il était majeur à présent, il allait se faire d’autres opinions surtout grâce à son futur métier. Il écouta donc la fin de son discours sur la science incertaine, la purification et compagnie sans dire un mot de plus. De toute manière à ce niveau-là, c’était des choses politiques dont il ne saisissait pas forcément totalement l’importance, l’étendu de ce que ça allait faire. Alors, bien entendu, il avait des idées –peut-être préconçues-, bien sûr, il aurait pu en parler mais il savait que sa parole ne vaudrait pas beaucoup là-dedans ! Pourtant, il avait bien envie de répondre un peu là-dessus ! Je ne sais pas pour la Révolte, mais si Résistant il y a, comme à l’époque de certaines Guerres, cela veut dire que plusieurs partagent le même avis non ? Alors, bien sûr pour les Purs, la question ne se pose pas vraiment… à part peut-être certains, malgré les arguments que tu as avancé, pour les Impurs, purifiés, libres ou esclaves, les choses sont peut-être différentes non ? C’est eux qui n’ont plus de… pouvoirs enfin de magie. Ils veulent probablement la voir revenir en disant que c’est pour de bonnes raisons, mais rien ne nous le prouve. Si la magie réapparait, ils nous le feront probablement payer. L’attentat le prouve bien de toute manière, il n’y a qu’à voir qui était visé… Les grandes familles principalement. Ce n’était pas non plus un hasard. Et tu sais ce qu’on dit, pour certains tous les moyens sont bons pour leur cause, même faire couler du sang… ils pourraient recommencer, j’en suis certain !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 3 Juil - 11:30

avatar



MESSAGES : 285 LOCALISATION : Quelque part dans le Château de Birmingham. EMPLOI : Je Gouverne l'Angleterre, d'une main de fer. Je réprime l'oppression et fait régner la justice.

carnet personnel
DANS TA POCHE: Un petit canif qui ne le quitte jamais, un bracelet, qu'il aime tourner entre ses doigts quand il réfléchit.
TON PATRONUS: Jamais de la vie, il préfère mourir plutôt que d'en avoir un.
COMPÉTENCES:


Rp en hide -


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 9 Juil - 19:38

avatar



MESSAGES : 218 EMPLOI : Etudiant en journalisme

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 12 Juil - 15:24

avatar



MESSAGES : 285 LOCALISATION : Quelque part dans le Château de Birmingham. EMPLOI : Je Gouverne l'Angleterre, d'une main de fer. Je réprime l'oppression et fait régner la justice.

carnet personnel
DANS TA POCHE: Un petit canif qui ne le quitte jamais, un bracelet, qu'il aime tourner entre ses doigts quand il réfléchit.
TON PATRONUS: Jamais de la vie, il préfère mourir plutôt que d'en avoir un.
COMPÉTENCES:





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 16 Juil - 10:23

avatar



MESSAGES : 218 EMPLOI : Etudiant en journalisme

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 17 Juil - 15:05

avatar



MESSAGES : 285 LOCALISATION : Quelque part dans le Château de Birmingham. EMPLOI : Je Gouverne l'Angleterre, d'une main de fer. Je réprime l'oppression et fait régner la justice.

carnet personnel
DANS TA POCHE: Un petit canif qui ne le quitte jamais, un bracelet, qu'il aime tourner entre ses doigts quand il réfléchit.
TON PATRONUS: Jamais de la vie, il préfère mourir plutôt que d'en avoir un.
COMPÉTENCES:




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 22 Juil - 21:47

avatar



MESSAGES : 218 EMPLOI : Etudiant en journalisme

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 5 Aoû - 14:07

avatar



MESSAGES : 285 LOCALISATION : Quelque part dans le Château de Birmingham. EMPLOI : Je Gouverne l'Angleterre, d'une main de fer. Je réprime l'oppression et fait régner la justice.

carnet personnel
DANS TA POCHE: Un petit canif qui ne le quitte jamais, un bracelet, qu'il aime tourner entre ses doigts quand il réfléchit.
TON PATRONUS: Jamais de la vie, il préfère mourir plutôt que d'en avoir un.
COMPÉTENCES:




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 6 Aoû - 11:40

avatar



MESSAGES : 218 EMPLOI : Etudiant en journalisme

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:




rp terminé
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
 

Un petit sorcier m'a dit - Erwin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» JOEL POURQUOI VOTRE PETIT INOSANG A SI PEUR DE LA PRISON ET DE L'EXIL ???
» Petit besoin (d'un Courant) d'air
» Un petit caniche ou bichon ? 3 ans maltraité (60) ADOPTE
» MILOU petit croisé bichon gris 7 ans au Beaussart ADOPTE
» recherche chien/chienne de petit poids (environ 2-3 kg)REGLE

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
MUGGLE SUPREMACY ☾ ::  :: Palais de Birmingham-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: