FACTS

La ville de Birmingham compte actuellement 12 Purs, 4 Purifiés et 13 Impurs, la Résistance semble recruter plus de membres que l'Ordre du Phénix, il serait peut être bon de se méfier de ce regroupement.
Les les femmes deviennent importantes et prédominantes, au détriment du sexe masculin, pourtant si charmant.




 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Shopping entre filles ◊ Lyra



l'impureté sera traitée et éradiquée
MUGGLE SUPREMACY ☾ ::  :: Brindleyplace
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar



MESSAGES : 903 LOCALISATION : Dans les rues de Birmingham, protégeant le peuple Anglais. EMPLOI : Patrouilleuse et chef des Patrouilleurs au sein de l'Ordre du Phénix.

carnet personnel
DANS TA POCHE: Un rouge à lèvre bordeaux, pour contraster avec son uniforme rouge sang. Une petite fiole de poison, c'est toujours utile, et une lame, effilée et tranchante, comme son caractère.
TON PATRONUS: Il s'agirait sans doute d'une panthère, rusée et discrète mais terriblement dangereuse.
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Shopping entre filles ◊ Lyra   Mer 7 Juin - 12:59

La magie avait été, pendant un court instant, de retour. Chose qui avait déstabilisé toute la Grande Bretagne et conduit à l’instauration de règles, de procédures, afin de protéger les Purs. Cette vague de magie venait, en plus, après l’attentat du Plough, ce qui avait déjà permis la mise en place d’une loi de Purification obligatoires des Impurs et donc, la purification des Orphelinats. Avec l’arrivée de la magie, tout s’était précipité, l’angoisse avait dû être maîtrisée, tout comme les peurs de la société. Beaucoup d’impurs avaient été arrêtés, pris en flagrant d’élit d’utilisation de la magie et beaucoup d’expériences (secrètes) menées par l’ODP avaient pu être réalisées, afin d’en savoir plus sur ces drôles de phénomènes. Evidemment, ils avaient été surchargés et, depuis, peu, ils pouvaient enfin se reposer. Le rythme commençait à revenir à la normale, les patrouilles s’enchaînaient dans la ville et la bonne vieille paperasse administrative revenait dans le quotidien de la chef des patrouilleurs. Bref, sa routine habituelle reprenait son cours, chose qu’elle appréciait énormément. C’est sans doute pour cette raison, qu’elle s’était donc permise une petite journée de congé, surtout après les derniers événements. Kieran, lui, était sagement resté à son poste, profitant de l’absence de sa chef pour souffler un peu. Un sourire sur le visage, elle quittait donc son appartement de fonction pour se promener en ville.
Ulyana n’avait pas toujours l’occasion de profiter de sa vie civile, n’ayant comme vie que l’Ordre. Ses fréquentations étaient généralement des membres de l’Ordre, sa petite amie était membre de l’Ordre et ses occupations quotidiennes étaient de patrouiller dans la ville, quand elle ne devait pas remplir des formulaires en tout genre. De ce fait, elle n’avait que peu d’occasions de rencontrer d’autres citoyens de la ville, ou alors c’était au cours d’une enquête. Chose qui, évidemment, ne permettait pas vraiment de tisser des liens amicaux, ce qui pouvait se comprendre. Pourtant, Ulyana n’avait aucun problème avec sa solitude, bien au contraire. Elle appréciait d’avoir sa liberté et de pouvoir agir à sa guise, sans avoir à se justifier à qui que ce soit, sans avoir à cacher sa vie à sa moitié ou à ses enfants. Peut-être qu’un jour elle y serait forcée, mais en attendant, elle comptait bien profiter de son quotidien, sans se prendre la tête. Vêtue d’un jean slim bleu marine, d’un perfecto noir sur un débardeur blanc et d’une paire d’escarpins rouges sans, Ulyana profitait du quartier branché de Birmingham pour faire quelques applettes. Rentrant dans un grand magasin, elle remit en place son sac à main sur son épaule, tout en se souvenant qu’elle avait une arme à feu dans ce dernier. Déformation professionnelle. Elle espérait ainsi toujours que les portiques ne sonnent pas, elle n’avait pas envie de devoir sortir son badge et de devoir justifier de la présence d’une arme à feu dans son sac à main. C’était toujours gênant et embêtant, bien que ça restait une énorme fierté.
En rentrant dans la boutique, elle croisa un regard qu’elle connaissait, celui de la jeune et jolie Lyra.
Ulyana esquissa un léger sourire, elle fit quelques pas et s’arrêta vers la jeune femme. « Lyra ! » S’exclama joyeusement la patrouilleuse. « Comment vas-tu ? » Lui demanda la jeune femme, tout en jetant un coup d’œil aux vêtements sur les portants.


qu'importe la souillure de ton sang, si tu me barres la route, je t'écraserai, si tu oses cracher sur le gouvernement qui ta garde en vie, je t'exécuterai — .
le devoir
avant
tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 28 EMPLOI : Mère Suprême à l'École Supérieure pour Impurs de Birmingham.

carnet personnel
DANS TA POCHE:
TON PATRONUS: Une hermine, petite, délicate, qui sait parfaitement s'adapter.
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Shopping entre filles ◊ Lyra   Lun 12 Juin - 17:19

Les vas et viens des médecins. Les passants qui se demandent ce qu’il peut bien se passer à l’intérieur de l’établissement. Les patrouilleurs qui, chaque voir, viennent poser des questions ou s’assurer que tout est sous contrôle. Lyra en avait marre, elle voulait vivre en paix ne serait-ce qu’une journée. C’était peine perdue. Depuis la mort d’Ivy Aconith. Depuis la bombe au Plough. Depuis qu’elle avait remis les pieds dans cette ville maudite. Pourquoi avait-elle décidé de revenir ? Pourquoi est-ce qu’elle n’avait pas pu tout quitter avec lui ? Elle lâche un long soupire, seule dans son bureau, à penser que tout était peut-être mieux avant. « Excusez-moi. » Une petite voix fluette glisse dans la pièce. Lyra tourne la tête pour découvrir l’une des mères sous son autorité. « Qui y a-t-il ? » demande-t-elle, blasée. Encore une nouvelle interrogation certainement. Elle secoue la tête avant même que la réponse ne soit donnée. Elle devait prendre l’air, la journée peut-être. « Un pat… » La pauvre n’aura pas le temps de finir sa phrase. La purifiée se lève d’un bond et sort de la pièce sans un mot. Elle se dirige d’un pas assuré jusqu’au bureau de son mari. Elle ne prend pas la peine de frapper, elle est exténuée. « Je prends ma journée. » lance-t-elle sans prendre la moindre pincette. « Pardon ? » Il se retourne vers sa femme avec surprise. « J’en peux plus de voir tout ce monde fourmiller ici. Ca fait des semaines et des mois que ça dure. J’ai besoin de prendre une journée, une seule. » Son ton est devenu presque implorant. « Bien. Fais ce que tu veux. » Elle sautille jusqu’à lui pour embrasser sa joue en guise de remerciement et s’éclipse de l’école sans plus attendre.

Enfin libre, elle flâne dans les rues de Birmingham, sans vraiment chercher un but à ses déambulations. Elle observe les vitrines, les gens qui passent sans lui poser la moindre question. Elle soupire, cette fois soulagée. Qu’il fait bon d’être un peu seule. Depuis son retour, ces moments là étaient rares. Elle appréciait donc chaque seconde passée avec nulle autre qu’elle-même. Elle pouvait enfin penser sans être interrompue, ou presque. Les traces de magie étaient récentes sur les murs de la ville. Elles filaient la chair de poule à Lyra, comme un air de déjà vu. Renforçant l’étreinte sur l’anse de son sac à main, elle accélère le pas. Les souvenirs d’un monde sombre, elle les a enfouis, elle ne veut pas les retrouver. Elle prend un virage, puis un second et quelques minutes plus tard, elle se retrouve dans le quartier de Brindleyplace.

Les trottoirs et les magasins sont remplis, rien de quoi effrayer la Thompson. Elle s’engouffre dans le premier magasin qu’elle trouve. Un premier contrôle. « Bonne journée. » Pure politesse envers un agent qui assure sa sécurité, celle du peuple. S’il y a un moyen de se sentir un jour réellement protégé. Elle chasse les idées noires de sa tête pour se concentrer sur les premiers vêtements à sa portée. Une robe fleurie, plutôt courte. Elle passe aux articles suivants, prêtant attention aux longueurs, aux formes et couleurs. Certains diront que c’est une science, Lyra pense que c’est inné. Elle sourit. Puis sursaute. On vient de crier son prénom. Elle se retourne pour trouver la source de l’appel quand son regard croise celui de la patrouilleuse. « Ulyana ! » lance-t-elle à son tour avant de la rejoindre pour l’étreindre. « Ca va parfaitement et toi ? » Lyra reprendre sa chasse au produit parfait. « J’ai bien de la chance de tomber sur toi ici. J’ai fuit l’orphelinat tellement il y a de monde ces derniers jours. Je n’en pouvais plus. » Ce n’était peut-être pas la meilleure conversation à avoir avec une patrouilleuse le jour de son repos, encore moins lorsque l’on essaye de fuir ce genre de conversation. « Enfin … T’as prévu des choses à faire pour aujourd’hui en dehors du shopping ? » Une invitation ? Potentiellement.

Depuis qu’elles s’étaient croisées pour la première fois en dehors des conventions, Lyra avait développé une énigmatique envie de connaitre Ulyana. Elle éprouvait une profonde admiration pour cette femme ; et cette classe … Difficile de rivaliser. Elles apprenaient à se découvrir au fil des jours, des rencontres. Elles s’apprivoisent. Après tout, Lyra n’est pas dupe, elle sait qu’une patrouilleuse se méfiera toujours d’une Fawkes, aussi purifiée soit-elle. Surtout avec un retour de la magie, aussi furtif soit-il. « Quelle plaie. » pensa-t-elle.

HRP : tenue de Lyra.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Shopping entre filles ◊ Lyra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Shopping entre amie ! [PV Lydia]
» Katie et Veronica: Shopping entre filles
» Une soirée entre filles {Alexis}
» Après-midi entre filles [PV Lizzy]
» Journée shopping entre filles. [Neïla]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MUGGLE SUPREMACY ☾ ::  :: Brindleyplace-