SYSTÈME DE JEU

MS se veut évolutif, vous pouvez donc découvrir dans ce sujet toutes les modalités de ce système, allant des complots entre joueurs, aux fausses fiches qui renversent tout le jeu.

SUJETS A VISITER

NOS SCÉNARIOS

la reine
cousin - relation ambiguë
collègue, partenaire - amour ?
esclave personnel - royal
pleins d'autres ici




 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Purification un jour.... •• Valyra



l'impureté sera traitée et éradiquée
MUGGLE SUPREMACY ☾ ::  :: Edgebaston
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dim 13 Aoû - 20:05

avatar



MESSAGES : 88 EMPLOI : Porte-parole de l'ODP

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: Un Fléreur
COMPÉTENCES:


La purification de masse avait commencé et pour l’instant la magie ne semblait pas avoir refait surface. Peut-être que c’était une coïncidence, peut-être que c’était par ce qu’ils avaient fait ce qu’il fallait, quoiqu’il en soit Mathew était en grande joie que son idée pour laquelle il se battait depuis des années soit enfin réalisée. On ne pouvait pas vraiment dire que c’était grâce à lui, mais il s’en fichait, c’était le résultat final qui comptait. Sa femme –paix à son âme-, si elle était toujours de ce monde-, serait probablement également satisfaite ! Il était un peu plus de vingt et une heure, Adam venait d’être couché, totalement crevé par sa journée pendant laquelle il avait couru partout. Mathew en profita pour passer à la douche histoire de se rafraichir un peu et il comptait ensuite se faire un petit plateau repas devant la télé, devant une émission probablement débile vu qu’il n’y avait rien de mieux à regarder, comme d’habitude.

Il était en train de faire des pâtes avec une sauce tomate maison, habillé juste d’un vieux jean, torse nu les cheveux toujours humides. Il avait beau ne pas faire très chaud ces jours, lui était assez réchauffé, et soudain il entendit quelqu’un frapper à la porte. Il était près de 21h30 si bien qu’il fronça les sourcils, qui pouvait bien venir à cette heure-ci. Il éteignit le feu histoire que rien ne crame et se dirigea vers la porte sans franchement prendre le temps de s’habiller un peu plus décemment. Il fut surprit de voir une autre Purifiée sur son palier, il la connaissait bien et la trouvait très sympathique et ce n’était absolument pas du tout son genre de se pointer à l’improviste. Il n’y avait donc que deux solutions : soit, débordé, il avait oublié qu’il lui avait demandé de venir, soit, elle avait besoin de parler à quelqu’un en urgence. Pour l’instant, il préféra ne pas poser la question, se contenta de la saluer chaleureusement tout en l’invitant à rentrer. Tu vas comment aujourd’hui ? demanda-t-il simplement, espérant qu’avec cette question, il aurait déjà un embryon de réponse en attendant que sa mémoire daigne bien lui revenir ! Le point positif c’est qu’il avait beaucoup de pâtes…. Si elle était censée manger ici ou si elle avait faim il avait largement de quoi la nourrir, c’était toujours mieux que rien, n’est-ce pas ? Installe-toi, fais comme chez toi, je peux te servir quelque chose ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 15 Aoû - 14:43

avatar



MESSAGES : 164 LOCALISATION : Quelque part dans Birmingham, occupée. EMPLOI : Purificatrice au service du Gouvernement Anglais.

carnet personnel
DANS TA POCHE: Un miroir de poche, un rouge à lèvres sanguin, et quelques chewing-gums.
TON PATRONUS: Sans aucun doute une oie.
COMPÉTENCES:


Mars. Voilà depuis mars que la purification de masse prenait sa place dans la Capitale. Au début, les autorités leur avaient fait comprendre qu’ils devaient être discrets. Que chaque action réalisée ne serait pas forcément enregistrée et notifiée, par sécurité pour la procédure. C’était une situation que la jeune femme avait parfaitement acceptée, ne voulant pas du tout faire de vagues. D’autant plus qu’elle comprenait les motivations du Gouvernement et était plus que ravie de participer à l’épurement d’une sous-race. Voilà donc quelques mois qu’elle procédait à des purifications, dans tous les domaines, aidant parfois des domaines qui ne la concernaient pas, comme celui des futures recrues de l’Ordre. C’était des journées bien remplies, mais qui faisaient de son quotidien un véritable petit plaisir. Elle voyait de plus en plus la place des purificateurs grandir dans la société et ne pouvait qu’en être ravie. C’était une situation qui lui plaisait énormément et qui la faisait grandir. Valyra n’avait aucune difficulté à imaginer l’avenir, surtout s’il se faisait autant plaisant qu’il l’était actuellement et s’il lui offrait des possibilités d’avenir qu’elle n’avait pas encore pu imaginer.

Ce soir-là, elle rentrait d’une purification au sein de l’Orphelinat. Ça avait duré toute la journée et ça concernait les dernières recrues arrivées. C’était une situation particulière que de s’occuper de jeunes enfants et, parfois légèrement complexe, mais elle avait trouvé la situation enrichissante. Pourtant, des questions la taraudaient, surtout concernant les futures recrues de l’Ordre qu’elle avait croisé dans certains couloirs de l’Institut. Décidant de ne pas y aller par quatre chemins, elle se dirigea chez l’un des porte-parole des uniformes rouges, Mr Huxley. Sa BMW se gara devant la demeure de ce dernier et la jeune femme en sorti. Vêtue d’un uniforme blanc crème (pantalon carotte ainsi que veste de costume cintrée), sur une chemise rouge sang, elle avança dans la cour et se dirigea vers le logement du jeune homme. Ses cheveux étaient soigneusement coiffés, son visage parfaitement maquillé. Ses yeux étaient relevés d’un trait d’eye-liner sur une fard doré, ses lèvres d’un rouge mat renvoyant la couleur de sa chemise. Un sourire poli sur le visage, elle entra dans l’appartement du jeune homme. « Je vais très bien merci, et toi ? » Lui demanda-t-elle. « Navrée de te déranger à cette heure-ci, je sors à peine du travail et j’avais quelques questions à te poser. » Avançant dans l’appartement, elle ôta sa veste. Sa chemise était ouverte en un décolleté plongeant, où un pendentif en or blanc pendait. La purificatrice avait bien noté que l’hôte du moment était torse nu, appréciant ce léger détail, sans pour autant le faire paraître. Elle s’installa sur une chaise, le dos droit, croisant les jambes. « J’apprécierai un jus d’orange, si tu en as un. » Se permit de demander Miss Chatterton, se doutant bien qu’il n’aurait sans doute pas de Champagne ou de Crémant dans ses pauvres placards. Enfin, elle n’était pas là pour se remplir la panse, mais bien pour lui poser quelques questions. « Comme dit, je viens suite à quelques interrogations. Ça concerne les recrues pour l’Ordre, au sein de l’Orphelinat et la purification en règle générale. J’espérais que tu pourrais m’éclairer à ce sujet. » Elle n’était pas du genre à perdre son temps en palabres inutiles, alors autant lui dire clairement pourquoi elle était là ce soir-là.


Un jour je t'expliquerai pourquoi le sang qui coule dans tes veines se diffère tellement du mien. Un jour tu comprendras qu'il n'y a parfois que quelques gouttes qui font toutes une vie de pureté. — .
il n'existera ni limite
ni frontière
à la purification.
de tes maux
tu seras soulagé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mer 16 Aoû - 21:54

avatar



MESSAGES : 88 EMPLOI : Porte-parole de l'ODP

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: Un Fléreur
COMPÉTENCES:


Est-ce qu’il fut surpris de l’entendre poser cette question ? Effectivement, il ne s’y attendait pas, surtout à une heure. Il enfila un vieux tee-shirt qui tenait par-là histoire d’être quand même un peu plus présentable vu qu’il s’agissait visiblement d’une discussion plutôt sérieuse. Il balaya d’un revers de main ce qu’elle disait avant de reprendre la parole Tu ne me déranges absolument, je viens de coucher Adam et j’allais manger, tu vois j’étais loin d’être sur le point de dormir. Il se tut quelques instants Et je vais plutôt bien, je t’écoute quelle est ta question ? qui de pouvait pas attendre le lendemain. Quant au fait d’aller bien, tout était relatif, il allait aussi qu’on pouvait l’être même s’il était toujours en deuil, même si la présence de sa femme lui manquait toujours énormément. Se plaindre, rabâcher les choses négatives ne serviraient à rien, alors il préféra juste confirmer que tout aller bien. Ce n’était pas réellement un mensonge, juste que la vie continuait malgré les malheurs qui pouvaient se produire. Et sa Tâche, ce pour quoi il s’était battu était en train d’arriver, il ne devait pas lâcher prise maintenant ! Il alla lui donner un verre de jus d’orange avant de lui demander Tu veux des pâtes, elles étaient en train de cuire quand tu arrivais, si tu as faim comme tu sors du boulot… Il avait bien compris le but de sa venue, mais pour Mathew l’un n’empêche pas l’autre. Il écouta sa phrase en acquiesça doucement, se demandant ce qu’elle pouvait bien vouloir savoir sur ces sujets. Et bien, je peux toujours essayer de t’aider, pose moi tes questions et je verrai si je peux faire quelque chose pour toi, ou me renseigner pour te rapporter une réponse un peu plus tardive. Après tout, il était loin, très loin de tout connaître. Il saurait répondre aux questions les plus courantes, à tout ce qui touchait son travail en particulier, mais suivant ce qu’elle voulait il aurait peut-être besoin de faire quelques recherches supplémentaires de peur d’avoir raté un décret ou un autre texte nouveau-ancien-. Il se passa une main dans les cheveux  avant de s’installer dans son canapé, espérant qu’elle ferait comme chez elle et se mettrait dans une position des plus confortables. Il fallait bien avouer qu’elle avait touché sa curiosité, il se demandait pourquoi est-ce qu’elle lui demandait ça ? Qu’est-ce qui se passait là-bas, pour qu’elle s’en inquiète à une heure aussi tardive ? la magie n’était probablement de retour il en tout aurait déjà entendu parler, c’était donc quelque chose de totalement différent à laquelle il serait probablement confronté.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 22 Aoû - 18:11

avatar



MESSAGES : 164 LOCALISATION : Quelque part dans Birmingham, occupée. EMPLOI : Purificatrice au service du Gouvernement Anglais.

carnet personnel
DANS TA POCHE: Un miroir de poche, un rouge à lèvres sanguin, et quelques chewing-gums.
TON PATRONUS: Sans aucun doute une oie.
COMPÉTENCES:


Esquissant un sourire poli, elle est ravie de savoir qu’elle ne le dérange pas, bien qu’il ne s’agît en réalité qu’une simple formule de politesse. La Chatterton, habituée à fréquenter tous les milieux sociaux, avait développer une politesse impeccable, perfectionnant sa façon de parler et de s’exprimer avec le temps. Hypocrite et manipulatrice au possible, elle ne laissait filtrer aucune émotion réelle et ne faisait que jouer avec les apparences. Tout n’était fait que par intérêt, mais elle était la seule à le savoir. En tant que Chatterton, elle ne pouvait pas se permettre la moindre erreur. « J’en ai plusieurs en réalité. » Elle réfléchit un instant, pas sûre de savoir réellement comment commencer. « Oh… Je ne veux pas te déranger. » Mais elle avait quand même faim et puis, ça éviterait à Oliver de cramer à nouveau la cuisine. C’était une alternative qu’elle appréciait. « Ecoute, si ça ne te dérange pas, pourquoi pas. » Elle n’allait pas cracher sur un repas qu’elle ne payerait pas n’est-ce pas ? Et puis, ce petit Mathew ne semblait pas être d’une compagnie déplaisante, alors elle n’allait pas se plaindre. « En premier lieu, j’aurai aimé savoir comment se déroulait la purification à l’ODP. » Elle réfléchit. « Je sais qu’il s’agit de purificateurs spécialisés et j’aurai aimé savoir pourquoi. » Est-ce qu’il existait un statut particulier au sein de l’Ordre pour les purifiés ? Est-ce que seuls certains membres de l’ODP pouvaient se faire purifier ? Les rumeurs sur l’identité officieuses des membres de l’ODP existaient-elles réellement ? Est-ce que la purification y était liée ?
Au final, elle ne savait pas réellement ce qu’il se passait à l’ODP. Elle avait fait le choix de s’orienter sur la purification générale, mais elle n’était pas sûre de ne pas se spécialiser. Plus le temps passait et plus elle voyait les possibilités offertes par le système. La purification lui permettait de voir plusieurs milieux et d’en apprendre plus sur le milieu qu’elle fréquentait, sur le monde qui l’entourait. C’était une envie qui ne la quittait pas : celle d’en apprendre toujours plus et de contrôler ce qui l’entourait. Alors, quand l’opportunité se présentait à elle, elle ne voyait pas pourquoi elle s’y dérogerait. Et puis, l’ODP avait recruté des membres de sa famille, peut être qu’elle avait ainsi une chance de les rejoindre. Peut être. Elle n’en savait rien, en tout cas elle essayait.


Un jour je t'expliquerai pourquoi le sang qui coule dans tes veines se diffère tellement du mien. Un jour tu comprendras qu'il n'y a parfois que quelques gouttes qui font toutes une vie de pureté. — .
il n'existera ni limite
ni frontière
à la purification.
de tes maux
tu seras soulagé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 2 Sep - 18:14

avatar



MESSAGES : 88 EMPLOI : Porte-parole de l'ODP

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: Un Fléreur
COMPÉTENCES:


Il haussa un peu les épaules avant de lui dédier un léger sourire C’est prêt ; pourquoi est-ce que cela me dérangerait ? J’en ai encore fait beaucoup trop ! Non, ça n’allait pas jusqu’à lui rendre service, mais presque. Il lui servit donc une bonne assiette avant d’aller lui porter et s’en servit une à son tour. Heureusement qu’il était plutôt bon cuisinier, cela éviterait probablement qu’elle s’étouffe avec un truc qui avait goût de chaussette. Par contre, c’est peut-être un peu épicé si tu n’as pas l’habitude. Il y a un peu de piment. ajouta-t-il avant qu’elle enfourne sa première bouchée. Lui avait l’habitude de manger un peu pimenté et compagnie, mais pour un novice, il ne savait pas trop si ça ne serait pas trop fort… il mangea une bouchée, avant de secouer un peu la tête et de lui sourire. Il laissa passer quelques instants avant de commencer …. Pourquoi est-ce que cela t’intéresse ? demanda-t-il un peu surpris, mais il se reprit bien vite Sinon, pour répondre à ta question, elle est faite par des purificateurs spécialisés dans la filière justice ; la plupart du temps ils appartiennent à l’ODP lui-même, tu comprends ça doit être pour une question de sécurité. Ca ne peut pas être fait par « n’importe qui ». Il préférait canaliser certaines de ces informations, c’était probablement mieux dans un premier temps. En dire assez pour qu’elle ne pose plus trop de questions, mais pas forcément tout ce qu’il savait ; même s’il fallait bien l’avouer la différence était dérisoire. Il se méfiait quand même un peu d’elle. Le pourquoi exact je ne saurai exactement t’y répondre, malheureusement. Je ne suis qu’un porte-parole, sans importance, comme plein d’autres. Le pourquoi est probablement connu que par certaines personnes, moi, ma version des choses c’est la sécurité de l’Ordre, ça me parait logique sans que je ne suis exactement l’expliquer. Il haussa un peu les épaules en poussant un vague petit soupir Je suis désolé, je ne dois pas spécialement t’aider avec ce genre de paroles. Et je l’avoue tu me prends non seulement un peu au dépourvu, mais en plus je ne suis jamais réellement posé la question. C’est juste « comme ça » que ça se passe, et l’ODP a toujours une bonne raison d’agir comme tel, je lui fais confiance. Sombre abruti qui avait subi comme un lavage de cerveau et qui était devenu leur petit toutou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 5 Sep - 18:14

avatar



MESSAGES : 164 LOCALISATION : Quelque part dans Birmingham, occupée. EMPLOI : Purificatrice au service du Gouvernement Anglais.

carnet personnel
DANS TA POCHE: Un miroir de poche, un rouge à lèvres sanguin, et quelques chewing-gums.
TON PATRONUS: Sans aucun doute une oie.
COMPÉTENCES:


Esquissant un léger sourire, elle laissa le purifié la servir. Apparemment, il savait cuisiner des pâtes, c’était déjà ça. Ils ne mourraient sans doute pas de faim avant un moment, vu la quantité astronomique de pâtes qu’il avait fait. Alors qu’il la servait, elle lui indiqua qu’elle en avait assez. « D’accord. Merci de m’avoir prévenu, mais ça devrait aller. » Léger sourire sur le coin des lèvres, Valyra prit une bouchée du plat sans aucune gêne. Epicé, ça l’était, mais elle adorait. C’était un petit goût qu’elle avait pris plaisir à découvrir, adorant mettre le feu à son palais. Profitant de son plat, elle écouta Mathew répondre à ses questions. « Hm je comprends, des questions de sécurité. » en fait, elle ne comprenait pas vraiment. Qu’est-ce qui nécessitait une telle sécurité ? Bien sûr, c’était plus simple d’avoir une filière spécialisée pour la Justice, mais d’un autre côté, elle doutait réellement qu’il y ait des informations très très confidentielles qui viennent à l’oreille des purificateurs. Ou peut être était-ce pour ça que tout ceci était mis en place ? Elle n’en savait trop rien. « En cas de grande pénurie, ou en cas de grande nécessité, est-ce qu’ils ont une réserve de purificateurs destinés à l’Ordre ou ils piochent dans les généraux ? » Continua la jeune femme, très curieuse sur le sujet. « Ne t’en fais pas, tu réponds à mes questions, c’est très gentil de ta part ! » Après, elle ne s’attendait pas non plus à ce qu’il lui révèle absolument tout sur l’institution la plus sécuritaire du pays. Ça lui semblait même assez évident qu’il n’en ferait rien. D’un côté c’était rassurant : ils auraient beau fouiller, le pays était en sécurité et avec lui les informations confidentielles qui devaient être protégées, mais d’un autre côté, elle avait désespérément besoin de ces informations. « Si je ne m’abuse, contrairement à ce que la rumeur le laisse entendre, l’Ordre défend autant les Impurs que les Purs n’est-ce pas ? » Bien qu’ironiquement il n’existe aucune loi en défaveur des Purs, aucune loi ne protégeant réellement les Impurs. Pas que ça lui déplaise, Valyra n’étant pas du tout en faveur de ces horreurs, mais elle préférait ne pas faire croire qu’elle était plus dans un camp que dans l’autre.
Continuant à picorer son plat de pâtes – qu’elle complimenta au cuisiner, une nouvelle question vient chatouiller son esprit. « Est-ce qu’il existe une filière de spécialisation ? Ou quelque chose qui permettrait à une personne intéressée par le métier de s’y diriger, même si à la base il ne s’y était pas destiné ? » Quelque chose comme une reconversion quoi. « Est-ce que tu sais si tu peux travailler en partenariat avec l’Ordre, sans pour autant en faire partie ? » Une sorte de collègue externe, quelqu’un qui n’avait ni l’entraînement, ni la formation d’un patrouilleur, d’un membre de l’Ordre, mais qui pourrait être mobilisé par ce dernier en cas de besoin.


Un jour je t'expliquerai pourquoi le sang qui coule dans tes veines se diffère tellement du mien. Un jour tu comprendras qu'il n'y a parfois que quelques gouttes qui font toutes une vie de pureté. — .
il n'existera ni limite
ni frontière
à la purification.
de tes maux
tu seras soulagé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 10 Sep - 20:26

avatar



MESSAGES : 88 EMPLOI : Porte-parole de l'ODP

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: Un Fléreur
COMPÉTENCES:


Il espérait qu’elle n’allait pas trouver ça Trop épicé, mais lorsqu’elle goûta, elle ne sembla absolument pas gênée par le goût ! Tant mieux, même si au final il n’avait pas cuisiné pour elle mais bien pour lui, il aurait été dommage qu’elle n’apprécie pas. Il ne tarda pas à essayer de répondre à ses questions de la meilleure façon possible, sans entrer trop non plus dans les détails qui étaient plus « secrets » si on peut dire ça comme ça. Ce n’était pas forcément de sa part, mais il n’avait guère le choix, ça se passait ainsi et il n’avait pas assez confiance en elle, pour trop en dire. Après tout, il ne la connaissait pas tant que ça ! Et bientôt de nouvelles questions ne tardèrent pas à tomber, et il fallait bien avouer qu’elles étaient un peu trop précises pour sa connaissance du sujet. Il ne s’occupait pas de ces « purifications spécifiques », lui pouvait mieux répondre sur celles des esclaves en général. J’avoue que pour cette question, je ne me la suis jamais posée et je ne suis pas certain de ce que je vais avancer, je ne vois pas pourquoi est-ce qu’on serait en pénurie, mais je suppose qu’il doit bien il y a voir d’autres personnes à l’Ordre qui doivent s’y connaitre, mais sans certitude. Puisqu’il y avait des choses à ne pas savoir, forcément, cela ne pouvait pas trop être dans les généraux, cela pouvait créer trop de conflits selon lui. Il mangea plusieurs bouchée de ses pâtes –délicieuses- tandis qu’elle continuait de parler et là encore, pour poser quelque chose qui lui semblait juste logique. Il finit ce qu’il avait dans la bouche avant de reprendre la parole L’Ordre ne fait que respecter les lois qui ont en vigueur… que ce soit pour les Purs ou pour les Impurs. Et vu qu’aucune loi ne protégeait vraiment les Impurs, ces derniers en pâtissaient… mais dans les faits, sur le papier les deux étaient protégés. La question suivante lui sembla encore plus hardue. Là, je t’avoue que je ne sais pas trop quoi te répondre, il faudrait que je me renseigne…. Mais pourquoi travailler en partenariat avec l’Ordre sans en faire partie ? Tu sais, ce n’est pas une honte d’en être. Comme partout, il y a des bons et des moins bons. Des sauvages et des plus doux, le but est de maintenir l’ordre en ville, principalement. Il lui désigna sa maison personnellement, je n’ai pas d’esclave, je n’en vois pas l’utilité et pourtant je fais partie de l’ordre et je pense être plutôt intégré. Après, il est vrai que je ne suis pas patrouilleur, juste porte-parole je n’ai donc pas les mêmes « fonctions » si on peut dire ça comme ça… Mais je suppose que toutes ces questions ne sont ^pas de la pure curiosité, si tu m’en disais un peu ? Elle était déjà purifiée, alors bon, peut-être qu’elle cherchait à se reconvertir, peut-être que c’était quelque chose de totalement différent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 12 Sep - 19:40

avatar



MESSAGES : 164 LOCALISATION : Quelque part dans Birmingham, occupée. EMPLOI : Purificatrice au service du Gouvernement Anglais.

carnet personnel
DANS TA POCHE: Un miroir de poche, un rouge à lèvres sanguin, et quelques chewing-gums.
TON PATRONUS: Sans aucun doute une oie.
COMPÉTENCES:


Comme elle s’en doutait, sa curiosité attisait celle du porte-parole. Il avait au moins la politesse de répondre à ses questions et de le dire haut et fort. En soit, c’était bien normal, étant donné qu’elle venait de débarquer un beau jour chez lui, sans aucun préavis. Mais d’un autre côté, ça l’embêtait quand même pas mal. « En fait je ne pense pas être capable de supporter l’entraînement physique. » Elle soupira. « Je ne pense même pas vouloir le faire, mais la purification de l’Ordre m’intéresse. Je ne cesse de me demander s’il n’existe pas des procédés différents, des dosages différents, si l’on ne le fait pas à un autre endroit pour certains cas. Bref, ce sont des cas que je ne connais pas. Mais s’il faut subir un entraînement et être soldat pour travailler avec l’Ordre, alors je n’ai aucune chance. » Elle haussa les épaules. La jeune femme connaissait pleinement ses limites, elle n’en avait aucune honte. « Je suis plus intellectuelle pour ma part, le sport, le combat, les armes, je le laisse à d’autres. » Prenant une bouchée de pattes, elle se laissa le temps de continuer. « Au-delà de ça, je ne pense pas être compétente dans ce domaine, je n’ai pas du tout la mentalité d’un soldat. Alors je me disais que peut –être, l’Ordre aurait besoin de personne comme moi. » Elle prit une gorgée d’eau. « Qui sait, peut-être qu’une candidature volontaire pourrait leur plaire. » haussant les épaules, elle ne savait pas vraiment si elle pouvait leur plaire. Elle l’espérait, le redoutait en même temps. Ses capacités n’étaient pas moindres et elle pouvait être un réel atout pour l’Ordre, mais d’un autre côté, qui était-elle pour en juger ? Cette instance, cette Justice, avait-elle réellement besoin d’une Chatterton dans leur rang ? Elle n’en savait rien. La curiosité la dévorait à ce sujet et elle n’avait que trop de difficulté à se retenir de creuser pour en savoir plus. Elle avait bien d’autres choses à faire et beaucoup trop de sujets à s’occuper. Enfin, peut être que le porte-parole pourrait également lui en dire plus sur la formation des membres de l’Ordre et, qui sait, la rassurer à ce sujet.


Un jour je t'expliquerai pourquoi le sang qui coule dans tes veines se diffère tellement du mien. Un jour tu comprendras qu'il n'y a parfois que quelques gouttes qui font toutes une vie de pureté. — .
il n'existera ni limite
ni frontière
à la purification.
de tes maux
tu seras soulagé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 17 Sep - 19:05

avatar



MESSAGES : 88 EMPLOI : Porte-parole de l'ODP

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: Un Fléreur
COMPÉTENCES:


Il acquiesça doucement, lorsqu’elle lui expliqua ne pas être certaine de pouvoir supporter l’entrainement physique. Il comprenait bien, ce n’était franchement pas des plus simples, mais comme tout on s’y faisait au bout d’un moment… peut-être parce qu’il était sportif et baraqué à la base. Probablement que cela jouait en sa faveur, mais l’entrainement physique n’était rien comparé à celui psychologique, mais il garda bien de le dire à voix haute ! Il ne savait franchement pas quoi lui répondre, déjà par ce qu’il ne connaissait pas forcément tous les dosages par cœur, lui était plus sur le terrain que dans la composition des bracelets, recherches et compagnie. Il se mordilla la lèvre pour chercher quelque chose de pas trop stupide à répliquer à la demoiselle, après tout, elle avait fait le déplacement jusqu’ici... il ne fallait pas que ce soit pour rien ! Oh, tu sais à la base j’étais également plus intellectuel. Serdaigle oblige, il l’était toujours, mais d’une autre manière. Et puis à présent entre son boulot et son fils, les deux étant très prenant, il n’avait plus trop de temps pour le reste, pour ne pas dire pas du tout. Apprendre de nouvelles choses lui manquaient, mais c’était un choix de vie qu’il avait au final fait… enfin choix, c’est vite dit ; mais là encore c’était une toute autre histoire. Je ne sais pas trop s’ils appréciaient une candidature volontaire, mais je suppose que tu n’as rien à perdre si tu la fais. Peut-être qu’ils pensent justement à créer de nouveau poste, je n’en sais rien … mais de toute manière, essaye. Le pire qui puisse t’arriver c’est d’avoir un non, n’est-ce pas ? Il se tut quelques instants avant de reprendre Et puis, tu sais, je ne suis pas forcément le mieux placer pour parler de l’entrainement, mais si t’es en bonne forme psychologique, tout devrait bien se passer ; le physique c’est juste compliqué les premiers temps, et si tu te portes volontaires, tu peux déjà t’entrainer un peu avant, à l’endurance notamment. il lui fit un petit sourire. Il secoua un peu la tête avant de continuer Après, chaque personne est différente, si tu demandes à quelqu’un d’autre il pourra te raconter quelque chose de totalement et bah, différent, ou justement des choses similaires. Comme pour tout. Il ne voulait pas non plus la décourager Mais il faut que tu sois bien sûre de ton choix quand tu t’engages. Elle avait le choix, un chance que beaucoup –dont lui- n’ avaient pas eu. Et comme dans beaucoup de métier ce n’est pas rose tous les jours, mais c’est bon de se coucher le soir en sachant que l’on est utiles à la société !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 21 Sep - 20:39

avatar



MESSAGES : 164 LOCALISATION : Quelque part dans Birmingham, occupée. EMPLOI : Purificatrice au service du Gouvernement Anglais.

carnet personnel
DANS TA POCHE: Un miroir de poche, un rouge à lèvres sanguin, et quelques chewing-gums.
TON PATRONUS: Sans aucun doute une oie.
COMPÉTENCES:


Elle hausse un sourcil intrigué. « Plus intellectuel ? » Laisse-t-elle entendre, alors qu’elle vient de terminer sa bouchée. Mangeant le plat qu’il avait concocté, elle l’écouta continuer, tout en se questionnant sur les points qu’il faisait remonter. « Peut être, après ça se trouve, le poste existe déjà, mais peut être réservé à une élite. » Elle haussa les épaules. Ca ne l’étonnerait pas en réalité, mais elle préférait ne pas se prendre un vent si elle venait – réellement – à candidater. « Oui, ça c’est sûr. Mais bon. J’apprécierai tout de même moyennement de me faire refuser. » Laissa tomber la jeune femme, un petit sourire sur les lèvres. Après tout, elle avait toujours particulièrement apprécié exceller – ou du moins réussir, dans les domaines auxquels elle s’intéressait. « Le souci, c’est que je ne vois pas pourquoi nous devrions être entrainés physiquement. Encore, mentalement… » Elle haussa les épaules, ça lui semblait évident. « Mais je ne vois pas en quoi des purificateurs des membres de l’Ordre pourraient être envoyés sur le terrain. A la limite, j’ai plus de chance en tant que purificatrice généralisée. » Réfléchissant à voix haute, elle décroisa et croisa à nouveau ses jambes, posant délicatement ses couverts. « Si on admet qu’il reste certains pays où les sorciers sont libres de vivre leur vie et que notre pays apporte la purification, il me semblerait logique que nous soyons mobilisés pour aller prêter main forte et apprendre nos techniques, sauf que ce n’est pas le cas. » Ce qui était totalement vrai et, d’une certaine façon, assez perturbant. « De ce fait, je ne vois pas pourquoi je devrais m’entraîner, nous ne sommes pas mobilisables. Forcément. » C’était évident pour elle, mais après tout, elle n’était pas membre de l’Ordre, elle n’en savait rien. « Enfin je ne sais pas. » Elle l’espérait juste au final. « Oui, je me doute bien que vous n’avez pas tous le même ressenti et la même expérience au sein de l’Ordre, mais c’est tout de même très gentil de ta part. » A vrai dire, elle appréciait énormément le geste qu’il avait fait pour elle. « Tu n’étais pas obligé et c’est très gentil. » Vraiment très gentil. « Tu as raison… J’y réfléchis depuis longtemps, mais j’avoue que je ne sais toujours pas. Et tant que je ne suis pas sûre de moi, je ne candidaterai pas. » Après tout, elle ne voudrait pas faire de bêtises et, surtout pas de bêtises qui pourraient lui coûter sa liberté d’action et de penser. Surtout en ces temps. Elle tenait trop à sa vie actuelle pour cracher dessus. Hochant la tête à sa remarque, elle n’en doutait pas non plus. Dans sa branche également tout n’était pas toujours rose, même assez rarement. Il y avait des difficultés partout et tout le temps. C’était ainsi que la vie était faite.


Un jour je t'expliquerai pourquoi le sang qui coule dans tes veines se diffère tellement du mien. Un jour tu comprendras qu'il n'y a parfois que quelques gouttes qui font toutes une vie de pureté. — .
il n'existera ni limite
ni frontière
à la purification.
de tes maux
tu seras soulagé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
 

Purification un jour.... •• Valyra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» A TOUS CEUX QUI PENSE CHAQUE JOUR EN BIEN POUR CE PAYS
» HOROSCOPES DU JOUR
» Infos françaises du jour (prédictions) :
» mise a jour de la beta test
» Discours du premier ministre Alexis(jour des aïeux)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MUGGLE SUPREMACY ☾ ::  :: Edgebaston-
Sauter vers: