SYSTÈME DE JEU

MS se veut évolutif, vous pouvez donc découvrir dans ce sujet toutes les modalités de ce système, allant des complots entre joueurs, aux fausses fiches qui renversent tout le jeu.

SUJETS A VISITER

NOS SCÉNARIOS

la reine
cousin - relation ambiguë
collègue, partenaire - amour ?
esclave personnel - royal
pleins d'autres ici




 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Premier contexte



l'impureté sera traitée et éradiquée
MUGGLE SUPREMACY ☾ ::  :: Les archives de la ville :: Intrigues et évents
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ven 25 Aoû - 17:56

avatar



MESSAGES : 286 LOCALISATION : Quelque part dans le Château de Birmingham. EMPLOI : Je Gouverne l'Angleterre, d'une main de fer. Je réprime l'oppression et fait régner la justice.

carnet personnel
DANS TA POCHE: Un petit canif qui ne le quitte jamais, un bracelet, qu'il aime tourner entre ses doigts quand il réfléchit.
TON PATRONUS: Jamais de la vie, il préfère mourir plutôt que d'en avoir un.
COMPÉTENCES:


La suprématie moldue



«  Unlock the magic, fight for freedom
Fight against the muggle supremacy »

Novembre 1998 – Dans le monde entier.
Des guerres éclataient, Voldemort et ses partisans anéantissaient sorciers et moldus, des enfants, des femmes, des hommes, des familles entières se firent massacrer. Dans le monde entier, par delà les frontières d’un monde désormais Chaos et Abnégation.
Les gouvernements appelèrent au calme et pourtant la vérité s’imposa lentement dans les esprits de tous : les moldus étaient au courant de leur existence et en réponse aux actes des Mangemorts, ils semblèrent décidés à éradiquer le peuple magique de la Terre. Panique, peur, haine et envie de justice prirent peu à peu leur place, se disputant le terrain avec la haine des sans pouvoirs.

Avril 1999 – Quelque part en Russie.
Une jeune femme courrait, un bras serré contre sa poitrine, protégeant un vieux grimoire. De l’autre, elle gesticula, les doigts crispés sur un bâton d’érable. Sa bouche cria et derrière elle, l’un de ses poursuivants s’effondra, une mimique de douleur sur le visage. Transpirante, affolée, la jeune sorcière courait pour sauver sa vie et protéger la Magie. Sa famille toute entière s'était sacrifiée pour que le Grimoire absorbe la magie résiduelle contenue dans leurs corps. Le Grimoire, ainsi devenu réceptacle, assurera la conservation d’une partie de la magie, jusqu’au retour des sorciers. Ils ne pouvaient pas la laisser disparaître, mais eux pouvaient mourir, pour qu’un jour, de leurs cendres, renaisse une communauté entière.
Un dernier souffle d’espoir fit mouvoir les lèvres de la jeune sorcière, sa baguette lança un dernier éclair rouge en direction du soleil, avant qu’un sillon d’un rouge carmin ne traverse son crâne de part en part. Sans un bruit, la jeune femme s’étala sur le sol. De son corps, s’échappa une brume dorée qui s’engouffra dans le vieux grimoire.
Ce dernier se volatilisa.

Mars 2000 – Congrès National de la Paix à Paris.
« Nous avons vaincu. » Une ovation se fit entendre, un peuple entier hurlait sa joie et son bonheur. « Les sorciers ne sont plus. Longue vie à la race humaine ! » Et face à cet homme au poing levé, une foule entière reprit sa maxime, plaçant une nouvelle fois une espèce au-dessus des autres après avoir lavé dans le sang son honneur.
Ainsi les moldus auraient définitivement pris le contrôle de la société. Ils ont tenté, par tous les moyens en leur pouvoir, d’éradiquer l’engeance du démon : les sorciers. Ils ont tué, pillé, kidnappé et torturé tous les êtres doués de magie qu’ils ont pu trouver et continueront de le faire. Avec ces agissements, la technologie a avancé, des armes sont désormais capables de transpercer les sorts et d'autres de maîtriser la magie.

Il fut ainsi décidé que toute personne ayant un potentiel magique dans les veines se verra offerte à une famille moldue, qui lui offrira gite et couvert en échange d'une vie de précieux et loyaux services. Ces familles auront pour charge d'éduquer les êtres abjects créés par la nature pour qu'ils abandonnent leurs pratiques ancestrales et se repentent de leurs pêchés.

Pourtant, ils se trompaient, tous n'étaient pas morts et tous n'étaient pas au service du gouvernement. Dans la foule, une femme sourit, un homme se frotta les mains et loin des regards inquisiteurs, des groupuscules se formaient, attendant sagement leur heure de gloire. Une rumeur se fit entendre, une rumeur de gloire, de conquête, d’une communauté secrète qui résisterait à cet esclavagisme, une communauté qui ne tardera pas à faire parler d’elle.


Décembre 2015 – la Gazette du Pur
« En ce sombre mois de décembre, on note une recrudescence des crimes commis envers l’Autorité en place. En effet, il semblerait que de nombreux Purs se soient plaints d’agressions, de vols et de comportements inappropriés venant de leurs Impurs. Le gouvernement en place réfléchit d’ores et déjà à de sévères mesures pour endiguer ce flot de pseudo liberté. Il serait temps que ces hommes et femmes comprennent où se trouve leur place. » Quelque part, dans une contrée oubliée, une femme jubile face aux informations récoltées par ses informateurs, serait-il temps de faire changer les choses ?
Pendant ce temps, au sein d’une organisation extrémiste, un traître prépare ses cartes et avance ses pions. Tous retiennent leur respiration, il se pourrait que le monde qu’ils connaissent disparaisse à nouveau.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Premier contexte

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Récit du premier voyage de Sa Majesté en Araucanie
» Haiti-Premier ministre :Il s'appelle Ericq Pierre !
» Le premier ministre Michèle Pierre-Louis au mini-sommet économique de Punta Cana
» Le discours du premier ministre J E Alexis
» Le Premier ministre en voyage de santé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MUGGLE SUPREMACY ☾ ::  :: Les archives de la ville :: Intrigues et évents-
Sauter vers: