SYSTÈME DE JEU

MS se veut évolutif, vous pouvez donc découvrir dans ce sujet toutes les modalités de ce système, allant des complots entre joueurs, aux fausses fiches qui renversent tout le jeu.

SUJETS A VISITER

NOS SCÉNARIOS

l'héritier du trône
esclave personnel - amitié
esclave personnel - amour ?
partenaire commercial - plus ?
pleins d'autres ici


famille Meyer
famille Llewellyn
pleins d'autres ici




 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 parlons peu, parlons bien ♪ Archibald



l'impureté sera traitée et éradiquée
MUGGLE SUPREMACY ☾ ::  :: Centre ville :: Château Yaxley
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Mar 26 Sep - 1:40

avatar



MESSAGES : 203 LOCALISATION : Dans son bureau, à composer ou jouer du violon EMPLOI : Violoniste professionnel

carnet personnel
DANS TA POCHE: un paquet de clopes, mon téléphone portable et un diapason.
TON PATRONUS: serait un pinson, bien évidemment.
COMPÉTENCES:




Bon. Tu y es. C’est vraiment exceptionnel que tu viennes jusqu’ici, quittant Birmingham sur ta moto. Cette manie qu’ont les vieilles familles de s’isoler de la civilisation pour vivre en reclus. Tu aurais voulu emporter tes chiens avec toi, mais sur ta moto c’était assez peu conseillé. Et ta voiture est en réparation, depuis que tu as cogné un lampadaire en rentrant d’un concert particulièrement éprouvant. Heureusement, il n’y a eu que du dégât matériel, tu as eu de la chance. Pour une fois. Tu te trouves donc là, devant la porte d’entrée du château Yaxley. C’est grand, très grand et bien décoré. Mais tu préfères le manoir dans lequel tu es né et tu as grandi. Ta famille a toujours mis un point d’honneur à prendre soin des multiples espèces d’arbres plantées dans le parc. Et ce cerisier dans lequel tu adorais grimper… Tu ne peux retenir un triste soupir. Dire que votre jardin était réputé pour posséder une importante collection de plantes magiques dont vous preniez grand soin. Aujourd’hui, il n’en reste plus rien…

Finalement, ton doigt appuie sur la sonnette. Et y reste. Tu entends le bruit résonner dans le château, tu pourrais retirer ton doigt. Mais tu n’en fais rien, pénible comme tu es. Ce pauvre Archibald va te détester, Saiph. Et ce n’est pas pour cela que tu es présent aujourd’hui, sans même avoir prévenu le concerné que tu souhaitais lui parler. C’est pour cette raison que tu finis par lâcher la sonnette et gentiment patienter le temps que quelqu’un daigne t’ouvrir. Tu observes tout ce qui se situe à ta portée, occupant ton esprit au maximum. Mais depuis quelques mois, et ce même si tu fais des efforts pour le masquer, ton regard est moins vif. Des valises se font petit à petit une place sous tes yeux, ton attention diminue, tu passes un peu trop facilement du coq à l’âne sans raison, même si en soit tu en fais habituellement exprès.

La porte s’ouvre derrière toi et tu te retournes aussitôt, faisant face à… Archibald Yaxley en personne. Tu arques un sourcil, un peu surpris. Il est trois heures de l’après-midi, tu l’imaginais plus en train de faire une bonne sieste réparatrice plutôt qu’autre chose. Même si tu peux très bien l’avoir réveillé, à sonner comme un bourrin. C’est même fort probable. Mais plutôt que t’excuser, tu lui offres un grand sourire.

-Saluuut ! Pardon, je n’ai pas eu le temps de prévenir que j’arrivais, j’ai décidé ça à la dernière seconde et je crois que… Tu vérifies dans tes poches. Oui, j’ai oublié d’emporter mon téléphone portable en partant. Donc je ne pouvais pas prévenir non plus.

Tu es désespérant, Saiph. Heureusement que ce n’est que ton téléphone que tu aies oublié, cela aurait été gênant de partir de chez toi nu. Et cela t’est déjà arrivé. Bref. Il faudrait vraiment que tu te reprennes. Il le faut, c’est même impératif. Alors tu fais un effort, pour la première fois depuis un moment. Tu te forces à ravaler la majeure partie de ton insolence, de ta folie. Une de tes mains vient frotter ta nuque de gêne.

-Pardon… Je sais que je m’impose mais auriez-vous quelques instants à m’accorder s’il vous plaît ?

Ce n’est pas parce que tu t’es imposé d’une manière aussi cavalière que ce dont tu souhaites parler n’est pas sérieux. Tu es très sérieux même. Regard fatigué, gêné mais résolu. Tu sais ce que tu veux et si tu respectes suffisamment le patriarche des Yaxley pour partir s’il te le demande, tu reviendras un autre jour. Parce que tu finis toujours par obtenir ce que tu veux, peu importe les obstacles et le temps que cela peut prendre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 7 Oct - 11:49

avatar



MESSAGES : 296

carnet personnel
DANS TA POCHE: Une vieille photo de sa fille Iseult dans ses bras et un calpin aux armoirires des Yaxley où il note diverses idées pour des médicaments à venir.
TON PATRONUS: Le sien était un chat. Symbole de moquerie pour certains, mais qui correspondait parfaitement à Archibald.
COMPÉTENCES:





Parlons peu, Parlons bien
Archibald • Saiph
Avec précision, j'enchaîne la lecture de différents formulaires que je signe ou annote de remarques. Assis dans mon bureau, je prépare un important dossier à transmettre au conseil d'administration de l'entreprise. Il s'agit de l'amélioration d'une molécule d'un médicament très utilisé. Si le conseil d'administration accepte le changement, le processus de fabrication nous reviendrait moins cher et on pourrait baisser les prix de ce médicament. Nous n'aurions pas de perte puisque nous deviendrions plus compétitifs face à nos concurrents. Allier à la fois rentabilité économique et geste bienfaiteur est quelque chose de particulièrement appréciable. Toutefois, je me dois de présenter les choses de manière parfaite pour qu'aucune contre-argumentation puisse voir le jour.

Alors que je signe un nouveau document, la sonnette retentit longuement dans le château. Je ne cache pas un soupir d'exaspération lorsque la sonnette ne semble pas s'arrêter. Par Salazar, ils sont obligés de martyriser ma sonnette ? Je suis peut-être vieux mais pas encore sourd ! Déposant mes lunettes de vue sur le bureau, je me dirige d'un pas alerte vers l'entrée de ma demeure. Si c'est un démarcheur quelconque, je porte plainte sans l'ombre d'un remord ! Non mais.

Sans ménagement, j'ouvre la porte d'entrée de ma demeure. J'écarquille les yeux en reconnaissant la silhouette de Saiph Avery. Dans une époque qui me semble si lointaine, il a failli être mon gendre. Les négociations n'ont jamais abouti et je doute, hormis moi, que les projets matrimoniaux qui ont failli unir les familles Avery et Yaxley soient connus.

-Mr Avery, il y avait longtemps.

Ma salutation intervient avant que le jeune homme se lance dans une série d'excuse concernant son manque de prévention. Je balaie les excuses décousues d'un revers de main.

-Allons, cela n'a pas d'importance. Rentrez, je doute que vous vouliez une discussion sur le palier.

Je m'écarte afin de le laisser passer. Ayant refermer la porte, je le dirige vers le salon de réception. J'utilise celui-ci lorsque je ne suis pas capable d'utiliser la serre comme actuellement. Celle-ci se trouve être particulièrement humide suite à un problème de canalisation pour l'arrosage des plantes.

-Vous prendrez quelque chose ? Du thé ou quelque chose de plus fort ?

Je ne m'embarrasse pas de considération sur son âge lorsque je lui propose de l'alcool. Il est un homme et c'est normal que de proposer de l'alcool.

-Je reconnais être particulièrement curieux de savoir la raison de votre visite.

Curieux est un doux euphémisme comparé à mon ressenti actuel. Je suis particulièrement intéressé de savoir la raison de sa présence. Le jeune Avery n'est pas quelqu'un à venir courir en permanence me voir pour une raison futile. Reste à voir comment je peux aider l'un des derneirs représentants de famille sang-pur.
Fiche codée par NyxBanana


ARCHIBALD YAXLEY ✽
Membre de la fière famille des Yaxley, cousin des Black et Purifié à la solde du gouvernement ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 30 Oct - 21:18

avatar



MESSAGES : 203 LOCALISATION : Dans son bureau, à composer ou jouer du violon EMPLOI : Violoniste professionnel

carnet personnel
DANS TA POCHE: un paquet de clopes, mon téléphone portable et un diapason.
TON PATRONUS: serait un pinson, bien évidemment.
COMPÉTENCES:




La porte qui s’ouvre brusquement sur le patriarche Yaxley. Tu aurais pu sursauter. Tu aurais pu oui. Mais ce n’est pas le cas, puisque tu es tout occupé à regarder ailleurs, et c’est l’évidence même vu comme tu as été insupportable en sonnant chez lui. Et s’il te salue, toi tu enchaînes avec tes excuses. Tu t’y perds d’ailleurs. Tu parles trop, comme toujours. Tu as toujours trop parlé. Et cela se voit encore une fois. C’est précipité, décousu, c’est… En bref, une catastrophe. Comme toujours. Il faut que tu te reprennes, Saiph. Heureusement, il se montre indulgent avec toi, balayant tes excuses d’un simple geste et quelques mots. Cela te calme et, pour une fois, tu te contentes d’un simple hochement de tête.

-Merci…

Même si tu as déjà longuement discuté sur un palier. Dans une cave. Dans une cabine téléphonique aussi, sans utiliser le téléphone. Enfin bref, tu es un habitué des lieux inhabituels. Mais tu gardes cette information pour toi, te contenant d’entrer dans la demeure tout en le laissant refermer la porte derrière toi. Sans un mot, tu lui emboîtes le pas jusqu’au salon de réception, retenant un léger bâillement dû à ta fatigue. Tu ne peux t’empêcher de laisser ton regard traîner sur tout ce qui est à portée de vue. L’ambiance n’est pas la même qu’au Manoir Avery, que ta soeur et toi avez pris soin de conserver dans un état très proche de l’ancienne époque. Il redevient le centre de ton attention lorsqu’il te demande si tu souhaites à boire. Hé bien…

-Si vous avez un peu de cognac sous la main, ce serait avec plaisir. Sinon, une simple tasse de thé ne me déplairait pas.

Voilà qui change de la vodka à laquelle tu es habitué. Mais les circonstances sont inhabituelles. Il est exceptionnel que tu t’invites chez une connaissance de ton père, que tu renoues les liens avec ton passé et celui de ta famille. Alors tu essayes de marquer le coup, te faisant plus sage qu’à l’accoutumée. Et puis, il est hors de question que cet homme te prenne pour un gamin intenable et irresponsable. Ce n’est pas l’image que tu souhaites donner de toi, pas aujourd’hui, pas lorsque tu souhaites être sérieux. En parlant d’être sérieux, le voilà qui en vient à évoquer la raison de ta visite. Voilà que cela commence.

-Oh, hé bien, je…

Tu marques un léger temps d’hésitation. Outre ta fatigue, la raison de ta présence est assez particulier, tu en as bien conscience. Certains sujets ne sont pas à évoquer en public par les temps qui courent, et c’est pour cette raison que tu te dois de surveiller tes propos. Et lorsqu’un sujet devenu tabou ou interdit doit être abordé, il faut le faire avec des personnes de confiance. Archibald Yaxley fait-il donc partie de cette catégorie ? Pas particulièrement. Tu ne l’as jamais fréquenté plus que cela mais tu supposes que s’il y a bien quelqu’un qui ne s’empressera pas de répéter à tous que tu te poses des questions sur la magie, c’est lui. Et puis, il est plus calé que certains, étant donné son ancien métier. Même s’il n’a pas toutes les réponses non plus. Tu te frottes un peu la nuque, avant de finalement te lancer. Hésiter ne sera d’aucune utilité à l’un comme à l’autre.

-J’ai des questions à propos de la magie. Mes connaissances sont limitées à mes souvenirs d’avant que les moldus entreprennent de tout détruire de notre monde, il y a donc un grand nombre de sujets qui me sont inconnus. Certes, la pratique me restera inaccessible mais peut-être que la théorie pourrait m’aider ? Enfin, je l’espère…

Les plantes, tu maîtrises. Tu as été plongé dedans dès ta naissance. Même s’il te manque encore beaucoup de choses, tu connais la base et si jamais cela se révélait nécessaire tu pourrais donner quelques conseils de base. Mais là il ne s’agit pas de ce sujet, et c’est la raison de ta présence.

-Il n’y a pas grand monde avec qui je peux avoir ce genre de discussion. Et je ne vous que vous pour répondre à mes questions, si vous l’acceptez.

C’est un service que tu lui demandes, et il est tout à fait en droit de te le refuser. Mais si c’est ce qui se passe, tu ne sauras pas vers qui te tourner. Tu ne sauras pas qui pourra te renseigner sur la meilleure méthode pour aider Evan. Et lui, tu veux vraiment l’aider, voir ce que tu peux faire pour lui, pour qu’il puisse se défaire de la néfaste influence de l’Ordre… Et si pour l’y aider tu peux faire quelque chose pour ses souvenirs, ce serait un plus absolument non négligeable. Encore faut-il que Monsieur Yaxley puisse et veuille t’aider…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 18 Nov - 9:39

avatar



MESSAGES : 296

carnet personnel
DANS TA POCHE: Une vieille photo de sa fille Iseult dans ses bras et un calpin aux armoirires des Yaxley où il note diverses idées pour des médicaments à venir.
TON PATRONUS: Le sien était un chat. Symbole de moquerie pour certains, mais qui correspondait parfaitement à Archibald.
COMPÉTENCES:



 

 
Parlons peu, Parlons bien
Archibald • Saiph
Rapidement après avoir ouvert la porte, j’invite le jeune Avery à entrer et le mène à un salon plus propice à la discussion. Je ne cache pas un bruit appréciatif face au choix de boisson. Le jeune homme fait preuve d’un bon gout évident. Mais est-ce vraiment si étonnant ? Nullement à vrai dire. La famille Avery a toujours eu bon gout en matière de boisson. Que Saiph Avery ait hérité de cette capacité n’est nullement surprenant, bien au contraire. Ce n’est que la preuve irréfutable qu’il appartient à une noble famille ancienne. Je garde toutefois mes réflexions pour moi afin de pouvoir prendre une bouteille de cognac fort respectable et deux verres avant de nous servir.

Une fois que nous sommes tous deux confortablement installé, je l’interroge sur le motif de sa venue chez moi. Même si nous n’en disons mot, nous avons tous les deux consciences que cette rencontre est des plus incongrus en cette époque. La proximité des anciennes et nobles familles n’est plus pour des raisons évidentes de sécurité. Il ne faut pas oublier également notre écart d’âge. Si j’affiche une santé des plus vigoureuses, je ne peux oublier les décennies que j’ai déjà vécu. Il est plus que normal que nos centres d’intérêts divergent, limitant de fait notre proximité.

Cependant, avec une bienveillance qu’on ne me soupçonnerait que peu, je laisse le temps à mon invité impromptu de dire ses motivations à me voir. Son discours est décousu, même si je parviens à comprendre les raisons premières à sa venue. Poliment, je ne notifie pas l’intéressé que je vois bien son embarras. Mais est-ce vraiment le terme approprié ? Je ne saurais le dire. Je relègue ça dans un coin de mon esprit alors qu’une phrase dite par Saiph Avery m’interpelle. Je ne retiens pas le commentaire qui fuse de mes lèvres :

-Je vous rassure monsieur Avery. Je ne doute pas un seul instant que vos connaissances en matière de magie sont infiniment plus étendues que vous ne le pensiez. Vous n’avez peut-être pas eu la chance d’aller à Poudlard ou dans une autre institution magique à cause des… événements, mais je peux vous certifier que vous en savez certainement plus que certaines personnes de Birmingham.

Un sourire moqueur apparaît sur mon visage à la fin de ma phrase. Je ne prononcerais pas de nom mais il n’est vraiment pas bien difficile de deviner ce que je pense de ces personnes.

-Ne vous inquiétez pas, Monsieur Avery, je suis plus que ravi de vous aider si je le peux. Je sais à quel point cela peut s’avérer compliquer dans nos situations d’avoir de l’aide.

Je bois un peu de ma boisson. Oh oui, cela fait longtemps que nous apprenons cette leçon.
Fiche codée par NyxBanana


ARCHIBALD YAXLEY ✽
Membre de la fière famille des Yaxley, cousin des Black et Purifié à la solde du gouvernement ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ven 5 Jan - 22:31

avatar



MESSAGES : 203 LOCALISATION : Dans son bureau, à composer ou jouer du violon EMPLOI : Violoniste professionnel

carnet personnel
DANS TA POCHE: un paquet de clopes, mon téléphone portable et un diapason.
TON PATRONUS: serait un pinson, bien évidemment.
COMPÉTENCES:



Te voilà installé, un verre de cognac entre les mains. Tu n’es pas un habitué de ce genre de boisson, elle est plus réservée aux grandes occasions et toi, tu es rarement de ceux qui prennent la peine d’être sérieux. Ton style à toi, c’est l’humour, ta maladresse et les bêtises, pas les sujets importants. Et pourtant. Aujourd’hui, la donne a changée. Aujourd’hui, tu te dois d’oublier le violoniste impétueux pour revenir à tes origines, à ce nom que tu continues à porter sans aucune honte. Tu es un Avery, et qu’importe si ce nom rappelle de mauvais souvenirs à certains ou met en évidence ta “tare” aux yeux de ces familles qui mettaient en avant la pureté du sang. En bref, tu es là plus en tant que descendant d’une famille de sang-pur qu’en tant que toi-même. Et étant donné que ce n’est pas un rôle auquel tu es habitué, encore moins pour demander un service, tu te fais hésitant, confus. Il faut te reprendre. Heureusement, il semble plus ou moins comprendre où tu veux en venir.

La remarque qui fuse de ses lèvres t’arrache un sourire gêné. Tout ce que tu connais, c’est la base en culture et utilisation d’une grande variété de plantes. Et les sortilèges que tu as pu voir exécutés ou lire dans les livres de cours que tu volais à ton frère. Il semble aussi oublier que jamais tu n’aurais pu rejoindre une institution magique, étant donné ton statut, mais tu te gardes bien d’en faire la remarque. C’est un sujet délicat sur lequel tu ne souhaites pas t’engager. Toutefois, il a raison sur un point : tu en sais déjà plus que certaines personnes habitant à Birmingham. Malheureusement c’est extrêmement loin d’être suffisant pour le cas qui t’intéresse. D’où ta présence en ces lieux. Tu avales une gorgée de la boisson alcoolisée, restant attentif à ses propos. Propos rassurants d’ailleurs, étant donné qu’il semble d’accord pour t’aider, dans la mesure du possible. Au fond de toi, tu sais que tu lui devras un service à ton tour, mais tu l’as accepté.

-Merci beaucoup Monsieur Yaxley.

Merci d’accepter cette aide que tu lui demandes. À présent, c’est à toi de te montrer clair dans tes propos, d’expliquer la situation que tu souhaites résoudre. Une nouvelle gorgée de cognac disparait au fond de ta gorge. Rassemble des pensées et tes souvenirs. Et surtout, il s’agit d’être convainquant.

-Pour vous expliquer la situation, et mes interrogations… Je sais qu’il existe plusieurs méthodes pour altérer la mémoire. L’incontournable sortilège d’Amnésie, il me semble qu’il y en a aussi pour modifier et non effacer la mémoire… Je connais aussi la potion d’Amnésie et j’imagine sans mal qu’il y a  d’autres méthodes dont j’ignore l’existence… Mon interrogation concerne ce qu’il se passe après avoir appliqué une de ces méthodes. Quand les souvenirs ont été effacés, existe-t-il un moyen de les faire réapparaître ? Est-il possible de contrer ou d’inverser une méthode d’Amnésie ?

La question est posée. Tu n’as plus qu’à attendre la réponse, qu’elle soit positive ou négative. Dans ce dernier cas, tu n’auras plus qu’à repartir, sans aucun espoir de pouvoir agir sur ce point. Si elle est positive, par contre, tu n’as aucun doute quand au fait que ce sera compliqué pour ne pas dire impossible pour toi. Mais au moins il y aurait un soupçon d’espoir, une piste à explorer. N’importe quoi, qui puisse te laisser penser que tu pourras aider, d’une quelconque manière. Alors ton regard reste posé sur lui, sans être trop insistant non plus pour ne pas paraître impoli. Tu es pendu à ses lèvres, en attente du moindre mot de sa part…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
 

parlons peu, parlons bien ♪ Archibald

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Parlons peu (!) mais parlons bien.
» Parlons peu, parlons bien, parlons affaires ₪ PV Julia
» Parlons matos, parlons démultiplication !
» Parlons du bon vieux temps (PV)
» DECLAN&JENNIFER- "Parlons autour d'un verre"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MUGGLE SUPREMACY ☾ ::  :: Centre ville :: Château Yaxley-
Sauter vers: