SYSTÈME DE JEU

MS se veut évolutif, vous pouvez donc découvrir dans ce sujet toutes les modalités de ce système, allant des complots entre joueurs, aux fausses fiches qui renversent tout le jeu.

SUJETS A VISITER

NOS SCÉNARIOS

la reine
cousin - relation ambiguë
collègue, partenaire - amour ?
esclave personnel - royal
pleins d'autres ici




 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Après l'heure c'est plus l'heure... sauf pour les retardataires •• Valyra



l'impureté sera traitée et éradiquée
MUGGLE SUPREMACY ☾ ::  :: Brindleyplace :: Centre de purification
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dim 8 Oct - 19:21

avatar



MESSAGES : 173

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:


C’était le jour J, l’heure de la Purification, non pas pour lui bien sûr, il n’en avait pas besoin mais c’était pour son esclave, Naomi. On ne pouvait pas dire qu’il était spécialement joyeux de procéder à cela, mais il n’avait pas franchement le choix. C’était plus que préconisé, sa famille était neutre et il ne voulait pas se faire mal voir du Gouvernement, ni avoir à s’expliquer sur tel ou tel choix. Rester neutre, faire ce que la loi demandait –ou « demandait fortement » pour ne pas se mettre en porte à faux avec eux. Il n’avait pas envie d’avoir les membres de l’Ordre dans les pattes, et avec sa chance, ça en plus l’autre grognasse de Tywain et sa mauvaise foi hors norme. Quelle poufiasse celle-là. Il était presque énervé rien qu’en y pensant, mais il devait se détendre.

Une fois prêt, ils sortirent et se dirigèrent vers le premier transport en commun de Brindley Place, vers le centre de purification, donc. Pour une fois, il se déplaçait en béquille et il avait demandé à Naomi de prendre le fauteuil juste au cas où. Il n’était pas certain de pouvoir tenir l’aller et le retour sur ses cannes, avec les mois qui passaient et les séances aux kinés ça allait de mieux en mieux, mais il ne pouvait quand même se déplacer qu’en béquille et pendant un certain laps de temps. C’était toujours mieux que rien ceci dit ! Il avançait doucement, mais sûrement, et c’était probablement le principal !

Les transports en commun et l’enfer pour trouver un siège où s’asseoir, les gens avaient beau voir qu’il était en béquille pas un de ses pecnos, ne lui auraient laissé la place et probablement par fierté il ne fit aucun commentaire. Il pouvait tenir,… il pouvait. Un arrêt brutal et il manqua de tomber sur un homme qui comprit enfin qu’il ne faisait pas du cinéma et lui laissa sa place en grommelant des choses inaudibles qui étaient probablement pas très sympathiques. Le Pur rangea rapidement son majeur dans sa poche avant que ce dernier n’ait envie de se lever tout seul –oui, le pauvre, il ne contrôlait pas bien tous ses doigts-. Et enfin, ce fut l’arrêt. Naomi toujours sur ses talons et l’air pas très rassuré, ils arrivèrent devant le centre de Purification. Il lui lança un petit regard désolé, n’aimait pas spécialement ce qui allait se passer. Foutues lois stupides… mais il était un bon citoyen, peut-être pas assez rebelle pour dire « non allez vous faire voir », de toute manière Naomi n’aurait pas voulu qu’il se mette en danger pour elle, il en était certain. Arrivé à l’intérieur, il repéra une des nanas qui était à le jour de la mort du Prince. Parfait, c’était à elle qu’il allait pouvoir demander des renseignements ! Il avança toujours sur ses béquilles, toujours assez lentement histoire de ne pas se faire mal et il arriva enfin à sa hauteur en ayant l’impression d’être une tortue, heureusement qu’il n’y avait pas foule à cette heure. B’jour M’dam ! Je suis désolé de vous déranger, mais je voulais savoir comment ça se passait, tout ça tout ça. Il faut s’inscrire quelque part et aller où ? Il eut un léger sourire désolé je suis certain que si je me trompe de route, vous allez devoir fermer en retard vu la vitesse à laquelle j’avance… Il s’imaginait déjà perdu au fin fond du bâtiment alors que ce n’était pas du tout là que l’action se passait ; et puis un peu d’autodérision n’avait jamais fait de mal ! et, par curiosité, il y a toujours autant de personne, enfin aussi peu, Ou alors peut-être que j’arrive un peu après la guerre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 17 Oct - 16:44

avatar



MESSAGES : 193 LOCALISATION : Quelque part dans Birmingham, occupée. EMPLOI : Purificatrice au service du Gouvernement Anglais.

carnet personnel
DANS TA POCHE: Un miroir de poche, un rouge à lèvres sanguin, et quelques chewing-gums.
TON PATRONUS: Sans aucun doute une oie.
COMPÉTENCES:


La purification de masse avait eu des retombées plutôt négatives le jour de la Cérémonie. Merci aux contestataires qui avaient effrayés une bonne partie de la population. Mais, les jours qui avaient suivis et grâce au calme des forces de l’Ordre, Purs et Impurs étaient venus réclamer une Purification. Valyra et ses collègues avaient donc vu le Centre de Purification être débordé, empli de passants volontaires et motivés. Ils avaient donc ouverts plus de salle qu’à l’accoutumée et certains purificateurs spécialisés avaient – parfois – été contactés pour prendre en charge les purifications généralistes qui s’offraient à eux. C’était comme si, certains jours, la peur prenait le pas sur la raison et forçaient les citadins à agir. Il y avait globalement des maîtres qui venaient purifier leurs esclaves, mais ils croisaient également de nombreux Impurs qui, de leur plein gré, venaient demander une purification. Quelques cas rares étaient mêmes apparus : des esclaves venant lors d’une commission, sans l’autorisation de leur maître – ces derniers étaient alors prévenus lors de la purification. C’était des cas plutôt rares et très plaisants, qui redonnaient à Miss Chatterton confiance en la situation et la société. Peut-être que finalement, les anglais comprenaient la nécessité de cette dernière.
Après, ils avaient eu le droit à quelques menaces de pro-magie et quelques petits taggs sur les murs du bâtiment. Rien de bien dérangeant, mais quelque peu inquiétant. Il y avait également toujours une petite esclave pour crier contre la situation, ou un Purifié pour exprimer son inquiétude concernant les rumeurs que Monroe avait fait circuler. Certains étaient même venus demander un retrait de bracelet, chose qui n’était pas encore arrivée depuis l’instauration de la Purification. Autant dire que lors de sa venue, la surprise avait été de mise face à son comportement.

La journée se poursuivait et, alors qu’elle sortait de plusieurs purifications, Valyra était retournée à l’accueil du bâtiment pour redonner les dossiers des nouveaux Purifiés. Elle les remercia pour le déplacement et tomba sur un visage qu’elle avait croisé le jour de la Cérémonie. « Bonjour Monsieur. » Elle hoche poliment la tête, n’accorde qu’un rapide coup d’œil à l’esclave qu’elle ne salut pas. « Ne vous en faites pas, nous sommes à votre entière disposition. » Sourire poli sur le visage, Valyra est vêtue d’un tailleur blanc, dont la chemise rouge ressort. Plantée sur des escarpins noirs en velours, ses cheveux remontés sur ses épaules, elle était très classe et très chic. Sa chemise s’ouvrait sur un décolleté plongeant, dans lequel un collier pendant en or s’était logé. Ses mains étaient serties de bagues et de bracelets. « Si je puis me permettre, c’est pour vous, ou pour votre esclave ? » Elle attrapa un dossier vierge sur le bureau d’accueil, laissant un sourire poli et amical se dessiner sur votre visage. « Ne vous en faites pas, nous ne sommes pas pressés. » Elle se plaça aux côtés du citadin, à qui elle indiqua un chemin devant lui. « Je vais vous installer à mon bureau, nous y serons plus à l’aise. Après vous. » Polie et distante, elle le laissa faire les premiers pas dans la direction indiquée, calant son rythme sur le sien. « Non c’est très fluctuant. A cette heure, il est assez rare qu’on soit très surchargé. Par contre, en début de journée, en fin de journée, c’est extrêmement fluctuant. » Elle rit un court instant. « Parfois on a personne et à d’autres moments on est tellement surchargés qu’on est obligé de faire appel à des équipes de purificateurs externes » Elle haussa les épaules. « Ce n’est pas bien grave, on s’adapte à nos clients ! »


Un jour je t'expliquerai pourquoi le sang qui coule dans tes veines se diffère tellement du mien. Un jour tu comprendras qu'il n'y a parfois que quelques gouttes qui font toutes une vie de pureté. — .
il n'existera ni limite
ni frontière
à la purification.
de tes maux
tu seras soulagé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Après l'heure c'est plus l'heure... sauf pour les retardataires •• Valyra

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» L'heure d'étude n'est pas pour les bavards!
» Quand c'est pas l'heure, c'est pas l'heure
» apres l' heure, c'est trop tard
» ANGLADE REMET LES PENDULES A L'HEURE
» Heure du début du draft?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MUGGLE SUPREMACY ☾ ::  :: Brindleyplace :: Centre de purification-
Sauter vers: