SYSTÈME DE JEU

MS se veut évolutif, vous pouvez donc découvrir dans ce sujet toutes les modalités de ce système, allant des complots entre joueurs, aux fausses fiches qui renversent tout le jeu.

SUJETS A VISITER

NOS SCÉNARIOS

l'héritier du trône
esclave personnel - amitié
esclave personnel - amour ?
partenaire commercial - plus ?
pleins d'autres ici


famille Meyer
famille Llewellyn
pleins d'autres ici




 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Qui est la plus sorcière de nous deux ? - Uly



l'impureté sera traitée et éradiquée
MUGGLE SUPREMACY ☾ ::  :: Broad Street
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dim 21 Jan - 10:37

avatar



MESSAGES : 53

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:


Mi octobre 2017 :

Elle revenait de l’hôpital d’une humeur exécrable : sa garde ne s’était pas très bien passée. Tout le monde semblait s’être donné le mot pour être chiants parmi les patients, et encore, c’était un peu gentil. Elle était fatiguée, exténuée, agacée … et en plus tout le monde semblait avoir vu Wil auprès de l’ODP lors de l’enterrement du Prince, alors elle en entendait parler toute la journée. Déjà sur les nerfs à cause de toute cette histoire, elle se sentait au bord de l’implosion. Comme une cocotte-minute, donc il ne faudrait pas beaucoup plus de pression… Elle marchait à pif dans le parc, peut-être qu’après être rentrée chez elle, elle devrait revenir ici faire un peu de jogging, mais elle se connaissait, évacuer comme ça n’aiderait pas beaucoup et en plus elle devait absolument se reposer. Faire un burn out, ou quelque chose de ce genre-là ne serait pas non plus la situation. Mieux valait qu’elle se pose, qu’elle réfléchisse au meilleur moyen de se rapprocher de nouveau de Wil, ça serait beaucoup plus utile que le reste, mais il était devenu un tel étranger que ça ne serait probablement pas simple. La patience n’était pas fort en plus en ce moment-là, elle devrait y arriver. Elle y arriverait.

Elle n’était plus qu’à quelques rues de chez elle, lorsqu’elle aperçut une dame qui s’en prenait à sa pauvre esclave qui semblait bien jeune. Peut-être une qui n’était pas sorti de l’Orphelinat depuis très longtemps… mais ce fut la goutte d’eau qui fit déborder le vase ! Elle avait besoin d’expulser son stress, sa haine, sa frustration contre quelque chose et cela tombait à pic. Elle essaya de continuer sa route, de ne pas s’arrêter, cela n’arrangerait pas les affaires de la gamine, cela ne l’aiderait pas non plus à elle.. et puis en soit, elle était plus ou moins dans ses droits l’autre stupide de Pure. Neolina inspira un bon grand coup, se passa une main dans les cheveux. Ne pas hurler. Ne pas devenir hystérique. Ne pas passer par la case prison, ça ferait un petit peu trop pour sa famille. Ne pas hurler. Ne pas hurler. Voilà ce qu’elle répétait dans la tête, mais malheureusement, elle eut du mal à s’écouter, alors, même si elle ne braillait, disons qu’elle se mit à parler à voix haute, très haute, sans pour autant totalement hurler comme avait su si bien le faire Wil’ à une époque.

Savez qu’en lui parlant mieux, Madame, et sans la houspiller, la frapper, sans lui faire peur… elle ne serait que plus efficace ! C’est un être humain comme vous et moi … enfin, vous c’est encore à prouver, d’oser vous en prendre à quelqu’un de plus faible de cette façon ! Et n’allez me dire que vous êtes dans votre bon droit, n’allez pas vous donner bonne conscience de cette manière.

Et elle continua pendant plusieurs minutes, jusqu’au moment où elle s’aperçut, de façon assez tardive, qu’en plus de la dame et de son esclave, il y avait un ou deux badauds qui s’étaient arrêtés pour observer la scène, mais surtout miss Grognasse-patrouilleuse, aka Tywayn. Bien sûr, il fallait que cette sal*pe soit pile là à ce moment-là. Elle ne pouvait pas aller voir ailleurs si elle y était, elle ne pouvait pas lui faire des vacances, elle n’avait pas envie de voir sa sale tronche de conn**sse, de puriste, de menteuse, de voleuse de frère. Rien que voir sa tronche rendait la jeune femme plus nerveuse, et si elle avait été un désagréable, un peu véhémente jusque-là, elle se sentait basculer dans un mode où elle risquait plus de frôler l’hystérie, le non sens, de dire des choses qu’elle regretterait vraiment voir agir de manière qu’elle regretterait une fois plus calme. Elle inspira un bon coup, et se tourna vers la Patrouilleuse.

Un souci, Madame ?
Déjà elle avait réussi à sortir un Madame et pas une quelconque insulte, ce n’était pas si mal, n’est-ce pas ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 1 Fév - 17:25

avatar



MESSAGES : 1275 LOCALISATION : Dans les rues de Birmingham, protégeant le peuple Anglais. EMPLOI : Patrouilleuse et chef des Patrouilleurs au sein de l'Ordre du Phénix.

carnet personnel
DANS TA POCHE: Un rouge à lèvre bordeaux, pour contraster avec son uniforme rouge sang. Une petite fiole de poison, c'est toujours utile, et une lame, effilée et tranchante, comme son caractère.
TON PATRONUS: Il s'agirait sans doute d'une panthère, rusée et discrète mais terriblement dangereuse.
COMPÉTENCES:


Journée normale, patrouille habituelle. Elle savait que Wilheilm avait repris le travail et qu’elle le retrouverait par la suite. Mais c’était étrange. Elle savait également qu’ils n’avaient pas encore tout vu pour la suite, pour ce qui venait, elle savait aussi que Kieran n’était pas très fan de sa décision – il n’avait encore rien dit depuis le début de la patrouille, autant dire que ce n’était pas habituel, mais elle s’en fichait. Etrangement, elle était heureuse. Contente. C’était bon de se sentir entourée, bon de savoir que quelqu’un l’attendait à la maison, bon de savoir qu’elle ne risquait pas de le perdre, bon simplement de se sentir heureuse. L’avait-elle déjà ressenti ? L’avait-elle déjà vécu ? C’était difficile à dire, difficile à comprendre, à vivre. Elle savait juste qu’elle appréciait la situation, plus que jamais. Elle n’avait pas peur de l’avenir – si tant est qu’elle en avait déjà eu peur un jour – elle savait qu’elle pouvait avancer sereinement. Elle savait qu’elle pouvait lui faire confiance et faire preuve de sincérité à son égard. Elle se sentait entière, vivante aux côtés de Wilheilm.
Malgré ses rêveries et ses pensées sur sa vie – chamboulée et bien différente – elle entendit des cris. Pas encore des hurlements, mais il semblait bien que quelqu’un soit en colère. Alors qu’on venait l’apostropher pour lui demander d’intervenir, elle hocha la tête et se dirigea vers la scène en question. Une pure. Une esclave. Une Fawkes. N’avait-elle pas déjà vu une situation similaire ? Petit coup d’œil à Kieran et un battement de cils, ils s’étaient compris. Ce dernier sortit de son mutisme afin de faire son travail – une vocation qui avait toujours été présente et depuis des années – et, se calant sur ses pas, elle se dirigea vers le lieu de la possible altercation. « Bonjour. » Commença-t-elle, avant de poursuivre. « Je ne sais pas, Miss Fawkes, en avez-vous un ? » Rétorqua la patrouilleuse, calme, sereine, un bras sur le Famas rouge qui entravait sa poitrine, l’autre sur sa hanche. Ses cheveux, noir de jais, comme à son habitude, avaient été remontés dans une tresse partant du haut de son crâne. Son uniforme rouge était clair sur sa fonction et le badge présent sur sa poitrine, ainsi que les écussons sur ses épaules prouvaient son rôle de Patrouilleuse en Chef. Autant dire qu’elle était sereine, confiante, dans son élément. Rien ne pouvait partir en vrille n’est-ce pas ? Jusqu’à ce que la Pure s’en mêle et déblatère tout un tas d’informations à la va-vite. Ce qu’elle comprit, qu’apparemment elle disputait son esclave et que Miss Fawkes s’était montrée virulente, intempestive et déplacée. « J’aimerai entre vos deux versions Mesdames, mais dans un calme et un respect certain. » Commença-t-elle, alors que la Pure semblait profiter de la situation et du nom de famille de Miss Fawkes pour l’enfoncer. Puis, elle se tourna vers Neolina. « Qu’en est-il de vous ? » Se permit-elle de demander, polie, professionnelle. Même si elle n’oubliait pas qu’il s’agissait de la jeune sœur de Wilheilm et que, par conséquent, elle pouvait ne pas la porter dans son cœur.


qu'importe la souillure de ton sang, si tu me barres la route, je t'écraserai, si tu oses cracher sur le gouvernement qui ta garde en vie, je t'exécuterai — .
le devoir
avant
tout.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 4 Fév - 18:26

avatar



MESSAGES : 53

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:


Elle devait se calmer. Elle devait absolument se calmer. Inspirer. Expirer. De façon pas trop bruyante, voyante ; mais la pression montait en elle et elle craignait de ne pas pouvoir la faire redescendre de manière convenable, surtout avec Tywain -et son toutou- qui étaient venus voir ce qui se passait ! Ce n’était pas possible cela, c’était à croire qu’on ne pouvait pas donner son avis dans cette ville tranquillement. Elle n’était pas violente ni réellement agressive… Du moins de son point de vue ! Peut-être que la pauvre petit pure n’avait pas l’habitude qu’on lui parle comme ça ! Pauvre petite chose fragile est méprisable ! Elle devait se contenir se concentrer sur…. Sur le sol, ça semblait bien, non ?! Elle ne voyait pas la sale tronche de la Pure ni celle de la patrouilleuse la voix de l’une et de l’autre suffisant de base à l’agacer très largement ! Elle arriva néanmoins à faire un sourire poli à la patrouilleuse et à ajouta Il n’y a aucun souci, Miss Tywain. Je discutais juste avec Madame, de choses et d’autres… Enfin si, il y avait un petit souci pour elle, la façon dont la dame traitait cette esclave, mais elle était dans son « bon droit » ; alors elle ne pouvait pas crier trop ça haut et fort. Ce n’était franchement pas le moment de faire de vagues auprès de l’Ordre ! Et forcément, il avait fallu que la greluche de Pure en rajoute une couche ce qui s’était passé. Virulente… Déplacée… Ouais, non. Ils ne vivaient juste pas dans le même monde, c’était tout. Elle n’avait pas été agréable, certes, mais elle n’avait pas été vulgaire non plus ! C’était vraiment une pauvre petite chose qui n’avait visiblement pas l’habitude de dire les choses telles qu’elles sont et qui préférait l’hypocrisie. Tiens donc, comme ça changeait. Neolina se retint tout juste de lever les yeux au ciel. Ulyana reprit la parole en demandant leur version, elle allait ouvrir la bouche mais la Pure commença de nouveau à l’enfoncer… jusqu’au moment où la Patrouilleuse demanda à Neo de commencer à parler. C’est ça, ferme ta bouche, la morue, qu’elle pensa. Pas très élégant, mais en même temps on s’en fichait, personne n’était là pour voir ses pensées les plus intimes, n’est-ce pas ? Lorsque je suis arrivée, cette Dame s’en prenait à son esclave, j’ai juste voulu lui expliquer mon point de vue, à savoir que même si c’était son droit, frapper ne servait pas à grand-chose, la douceur marche tout aussi bien, sinon mieux. Par ailleurs, utiliser la violence en pleine rue, là où des enfants peuvent voir et prendre exemple, et sans surveillance de l’Ordre, n’est pas quelque chose de judicieux de mon point de vue. Il y a déjà assez de violence dans la vie de tous les jours, sans qu’on la pollue un peu plus en voulant simplement se promener. Des enfants pourraient reproduire ces faits et qui sait ce qui se passerait ? Elle se tut quelques instants. J’ai peut-être été un peu dure dans mes propos, mais je n’ai au aucune insulte à son égard, Miss Tywain… mais chacun à sa propre sensibilité, pour moi c’était un simple échange de point de vue, une prise de conscience, si vous voulez. Je ne pouvais pas devinez que même sans utiliser de mots grossiers ou autres, cela soit vu comme quelque chose d’à la limite infamant. Voilà, ma version. Elle n’avait pas menti, à quoi bon ?! Elle avait juste essayer de montrer qu’elle savait que la pure était en son bon droit mais qu’elle voulait lui faire prendre conscience de choses… Non, elle n’avait pas menti, elle avait juste utilisé des phrases beaucoup plus avantageuses pour elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 18 Fév - 16:51

avatar



MESSAGES : 1275 LOCALISATION : Dans les rues de Birmingham, protégeant le peuple Anglais. EMPLOI : Patrouilleuse et chef des Patrouilleurs au sein de l'Ordre du Phénix.

carnet personnel
DANS TA POCHE: Un rouge à lèvre bordeaux, pour contraster avec son uniforme rouge sang. Une petite fiole de poison, c'est toujours utile, et une lame, effilée et tranchante, comme son caractère.
TON PATRONUS: Il s'agirait sans doute d'une panthère, rusée et discrète mais terriblement dangereuse.
COMPÉTENCES:


Le sourire poli de la jeune femme semblait dire qu’il n’y avait aucun souci, que la discussion qu’elles entretenaient n’était pas en train de s’échauffer. Peut-être, peut-être pas, ils étaient là pour en juger. En tout cas, elle ne semblait pas avoir envie d’étrangler qui que ce soit, c’était déjà bien. Suffisant pour une Fawkes à vrai dire. Elle ne répliqua pas sur l’utilisation du terme de discussion, étant donné qu’elle était là à la demande d’un civil. Autant dire qu’elle se fichait bien qu’il s’agisse d’une discussion ou pas, dès qu’elle dérangeait, elle devenait le problème de l’Ordre. Discussion, ou non.
Ulyana connaissait suffisamment les Fawkes pour savoir que face à un conflit, ils ne se dérobaient pas. Ils n’allaient pas dire qu’ils n’avaient pas haussé la voix s’ils l’avaient fait, comme ils assumaient parfaitement de faire des scandales en pleine nature. Elle s’était suffisamment chargée d’arrestations, dont de nombreuses concernant cette famille, pour le savoir. Ainsi donc, tout au long de la conversation, elle écouta la jeune Fawkes, nota son comportement verbal et non verbal, ainsi que l’honnêteté qui tranchait dans ses propos. Elle ne doutait pas qu’elle ait menti, mais elle savait qu’elle n’était pas forcément Wilheilm et que si ce dernier avait fait des études d’avocat, parlait très bien, alors sa sœur devait en faire autant. Si ce n’est toute la famille. Comme pour beaucoup d’autres arrestations, elle avait conscience que les personnes en face d’elle fassent attention à leur propos et à leur façon de parler. Après tout, tout pouvait être usé contre eux. « Vous avez tout à fait le droit de donner votre avis, à partir du moment qu’il n’entraîne pas une agression, verbale ou physique, avec la personne concernée. » Et encore heureux, sinon ils n’allaient pas aller très loin. Elle revient donc vers la Pure. « Comme vous le notez, elle accepte que vous ayez pu avoir une conception différente des choses, avez-vous donc des preuves incriminant cette Dame, d’avoir en effet fait outrage à votre personne ? » Après tout, si elle pouvait soutenir cette théorie, c’est sans doute qu’elle avait des preuves pour l’égayer. Sinon, à quoi bon ?


qu'importe la souillure de ton sang, si tu me barres la route, je t'écraserai, si tu oses cracher sur le gouvernement qui ta garde en vie, je t'exécuterai — .
le devoir
avant
tout.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 1 Mar - 20:25

avatar



MESSAGES : 53

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:


Oh non, parfois Neolina savait bien se tenir et ne pas insulter une personne et lui hurler dessus de prime abord. Elle n’était pas franchement plus « gentille » que les membres de sa famille, mais elle essayait de se montrer un peu plus diplomate, cela ne pouvait que leur être bénéfique. Se faire arrêter encore et encore n’arrangerait pas la situation de sa famille, bien au contraire, alors être un peu plus sage et disciplinée, peut-être mieux choisir ses propos était quelque chose d’essentiel pour elle. Ce n’était pas toujours simple, pour ne pas dire difficile, souvent elle échouait et sa nature première reprenait le dessus, mais aujourd’hui, du moins pour l’instant. Elle avait quand même encore largement le temps de perdre son sang-froid ! Il n’en fallait probablement pas beaucoup pour qu’elle déborde de « l’autre côté ». Elle acquiesça à ce que dit Tywain, tout en se retenant de justesse de faire une énorme grimace à la pure, ou un doigt, histoire de lui faire comprendre qu’elle ne gagnerait pas cette fois-ci, qu’elle n’avait rien contre elle… vu que Neo n’avait rien fait. Mais sa tête ne revenait pas à la Sorcière, elle était certaine que cette vieille peau, allait bien trouver un truc pour l’emmerder… il ne restait plus qu’à voir –ou entendre- quoi. La pure fit une petite grimace Nous n’allez pas soutenir cette Impure quand même ?! Vous devez représenter la loi, et elle ne me respecte pas, moi qui suis supérieure à elle ! Mais peut-être que vous n’êtes plus très perspicace et impartiale depuis sur son frère est réapparu à vos côtés ! Un Fawkes ! On aura tout vu. Elle avait envie de hurler à la dame, bien des choses, mais la frapper, ou l’insulter ne lui ferait que lui donner raison. Neolina se contenta donc d’avoir un petit sourire victorieux sur les lèvres… Vous n’avez pas répondu à sa question, Madame, ai-je dis quelque chose d’insultant ? Je suppose que votre digression, donne la réponse. La jeune femme se tourna donc vers Ulyana Est-ce que l’on peut considérer le sujet comme clos ?! Je ne tiens pas me faire insulter toute la journée. Et elle espérait qu’Uly serait bien mordante avec la vieille pie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 8 Avr - 12:09

avatar



MESSAGES : 1275 LOCALISATION : Dans les rues de Birmingham, protégeant le peuple Anglais. EMPLOI : Patrouilleuse et chef des Patrouilleurs au sein de l'Ordre du Phénix.

carnet personnel
DANS TA POCHE: Un rouge à lèvre bordeaux, pour contraster avec son uniforme rouge sang. Une petite fiole de poison, c'est toujours utile, et une lame, effilée et tranchante, comme son caractère.
TON PATRONUS: Il s'agirait sans doute d'une panthère, rusée et discrète mais terriblement dangereuse.
COMPÉTENCES:


S'il y avait bien une chose qu'Ulyana n'appréciait pas, c'était de se faire insulter. Pire encore, elle n'appréciait pas qu'on insulte l'homme de sa vie, sous prétexte d'erreurs passées et de rumeurs. Elle laissa Neolina parler. Ne répliqua pas. Ne se tourna même pas vers elle. Ce sont les pas de Kieran, écartant la jeune Fawkes qui indiquèrent que la Pure avait outrepassé ses droits. " Qu'on soit bien clairs, la Loi vous donne l'autorisation de faire ce que vous voulez de votre propriété. Miss Fawkes ici présente n'est ni à vos ordres, ni à vos services, ni même l'un de vos biens. " Souffla-t-elle, excédée. Un pas en avant la ramena plus près encore de la femme. " Deuxièmement, l'homme de ma vie n'a rien dit, rien fait qui mérite que vous le mélangiez à vos affaires. " Nouveau pas. " Troisième chose Madame, j'ai fait don de ma loyauté à ce Pays alors que vous n'aviez pas engrossé votre premier gosse. Je donne toute ma vie à ce pays et à la défense de ses lois, ne venez pas me dire ce qui est bon ou pas, ce qui est partial ou non, ce que je représente ou pas. " Elle se baissa, mettant ses yeux à la hauteur de ceux de son interlocutrice. Son timbre de voix se modifia, devenant plus froid encore. " Je connais chaque ligne écrite par notre gouvernement, chaque décret, chaque loi, chaque arrêté et la prochaine fois que vous remettez en cause mes compétences, je vous arrête pour outrage à agent en pleine réalisation de ses fonctions. Ai-je été assez claire Madame ? " Répondit-elle, glaçante, effrayante.

Sans lui laisser la peine de répondre, elle se tourna vers Miss Fawkes. " Vous êtes libre de partir Madame et je suis désolée du dérangement occasionné. " Elle lui esquissa un petit sourire, poli, malgré l'énervement latent de son corps et de son faciès. " Souhaitez-vous que nous vous raccompagnions ? " Proposa-t-elle à la jeune femme, qui dans toute cette histoire, n'avait rien.


qu'importe la souillure de ton sang, si tu me barres la route, je t'écraserai, si tu oses cracher sur le gouvernement qui ta garde en vie, je t'exécuterai — .
le devoir
avant
tout.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 14 Avr - 19:00

avatar



MESSAGES : 53

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:


Est-ce qu’elle fut surprise que Tywain lui donne raison ? A moitié. Elle s’était attendue à un discours plus ou moins similaire mais en lui disant en plus quelle devait arrêter de hercher la merde… mais non, probablement que le discours assez outrageant de l Pure l’avait beaucoup aidé sur ce point-là. Elle était un peu conne sur les bords la femme, d’y aller aussi fort avec quelqu’un comme Tywain. La vérité, c’est que Neolina prit un malin plaisir à entendre la façon dont elle la remit en place ! Enfin, c’était toujours plus agréable que cela arrive à quelqu’un d’autre qu’à elle ou ses proches. Malgré tout la sorcière, non, pardon l’Impure tenta de ne pas afficher une mine trop radieuse ou victorieuse, trop amusée, elle tenta donc de garder un visage assez impassible, mais elle ne put s’empêcher d’avoir une petit sourire en coin,  sourire qu’elle effaça rapidement quand Uly’ se tourna vers elle pour lui adresser la parole.  Prise au dépourvue, elle ne savait pas quoi répondre tout de suite, alors elle se passa une main dans les cheveux se demandant pourquoi est-ce qu’elle aurait besoin de quelqu’un pour rentrer ?! Ce n’était qu’une petite altercation pour la jeune femme, elle en avait vu d’autres, elle n’allait pas se laisser abattre pour si peu. En même temps, accepter, ça serait passer un petit de temps en compagnie de Tywain. Même si elle ne l’aimait pas, elle devait faire un effort, de gros gros efforts. Elle secoua un peu la tête avant de lui faire un vague sourire. Si vous n’avez rien d’autres à faire, ça sera avec plaisir, sinon, ne vous inquiétez pas pour moi, je pourrais me débrouiller toute seule. Je vais bien, si ce n’est un peu d’énervement, mais ça ‘est pas la première fois et ça ne sera pas non plus la dernière, alors on s’y fait à force. Et il faudrait qu’elle s’y fasse aussi la Tywain à entendre parler en mal de son homme –et de sa famille-. Elle attendit dès lors la réponse de la patrouilleuse pour savoir si elle s’éclipsait rapidement ou pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
 

Qui est la plus sorcière de nous deux ? - Uly

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» SUJET TERMINE - La suite de la soirée~Juste nous deux! [Alec]
» [Mission D] - Nous deux, c'est pour la vie !
» Cette ville est trop petite pour nous deux [Riful]
» Le premier de nous deux qui l'aura aura une tapette (Grifter)
» → A nous Deux ma Mignonne ♦ pv jolie Alice ←

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MUGGLE SUPREMACY ☾ ::  :: Broad Street-
Sauter vers: