SYSTÈME DE JEU

MS se veut évolutif, vous pouvez donc découvrir dans ce sujet toutes les modalités de ce système, allant des complots entre joueurs, aux fausses fiches qui renversent tout le jeu.

SUJETS A VISITER

NOS SCÉNARIOS

l'héritier du trône
esclave personnel - amitié
esclave personnel - amour ?
partenaire commercial - plus ?
pleins d'autres ici


famille Meyer
famille Llewellyn
pleins d'autres ici




 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Petite soirée bourgeoise ◊ Sebastian et Margeory



l'impureté sera traitée et éradiquée
MUGGLE SUPREMACY ☾ ::  :: Harborne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dim 18 Fév - 17:02

avatar



MESSAGES : 99 LOCALISATION : Quelque part dans Birmingham, occupée à se moquer d'un Impur. EMPLOI : Porte parole du Gouvernement.

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:


Soirée bourgeoise


« muggles, wizards, halfblood, mudblood,
uncomfortable truths »

Sortir faisait partie de la vie de toute jeune femme. Enfin, dans la tête d’Erin en tout cas. Evidemment, du fait de son statut et de sa notoriété, toute sortie était un véritable événement. Elle se devait de se préparer, de faire attention à ce qu’elle mettait, à ce qu’elle décidait de porter et surtout ; le choix de son esclave était très important. N’importe qui ne pouvait pas l’accompagner au-devant du reste du monde. Sa réputation était en jeu à chaque fois après tout. Ce soir, elle avait décidé d’aller dans un bar branché de la ville. Un bar où certainement d’autres nobles seraient – et que des riches ou des petits riches, étant donné le prix de l’entrée et des consommations. Elle comptait bien chiner un ou deux petits nobles et profiter de sa soirée pour en apprendre le plus possible sur la jeunesse actuelle. Tant qu’elle pouvait éviter les fiançailles, elle en profitait au possible.
Vêtue d’une robe en cuir, noire, échancrée dans le dos et avec un décolleté suffisant pour être aguicheur – tout en restant élégant, elle avait enfilé des talons blancs et avait laissé ses cheveux naturels. Ses tatouages étaient visibles, chose qu’elle appréciait et un rouge à lèvre sanguin habillait sa bouche. Ses yeux avaient été maquillés de fard à paupière doré et d’un trait de liner, des faux-cils venant remonter le tout. Autant dire qu’elle se trouvait très séduisante et ne doutait pas de faire quelques conquêtes.

Sans gêne, elle ne prit que son téléphone et une laisse pour l’esclave qui la suivra pendant toute sa soirée. Elle choisit 344, un petit esclave qui avait eu le malheur de trop l’ouvrir et qu’elle avait décidé de renommer via un chiffre. Aléatoire, mais tellement intéressant. C’était très drôle de le prendre pour ce qu’il était : de ma marchandise. Il se mit à quatre pattes, enfila son collier et elle accrocha sa laisse à ce dernier, évidemment, il ne devait surtout pas lui faire honte, sinon il serait publiquement humilié. Tous savaient le caractère particulier de la princesse Erin. Qui n’avait rien de royal, si ce n’est le caractère colérique.

Arrivée sur le lieu, elle se dirigea vers l’espace VIP et y croisa Miss Ayling, aux côtés du Prince en personne. Evidemment, ils avaient dû se retrouver là, en tout cas, c’était une opportunité à ne pas manquer. Tirant violemment sur la laisse de son esclave pour qu’il avance, elle se précipita – modérément, évidemment, toute d’élégance – vers le table. « Puis-je vous tenir compagnie ? » Demanda-t-elle, très intéressée.



IL N'Y A POINT D'ENDROIT
POUR LES GENS COMME TOI.
dans son ombre rampent les impurs

Dialogues : #660033
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mar 20 Fév - 19:33

avatar



MESSAGES : 302 EMPLOI : Etudiant en journalisme

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:


Ce soir-là il avait envie de sortir un peu du palais, changer un peu des faits quotidiens si bien qu'il s'était décidé à sortir dans un endroit où il pourrait se divertir tout en côtoyant que des personnes qui en vaillent la peine c’est à dire principalement des personnes de son rang. Il n'y avait pas 36 000 endroits où il y avait des coins VIP et le plus intéressant pour lui et son envie d’étude sociologique des bas peuples c’était de trouver un lieu vip mais d’où il pourrait observer les non nobles en toute tranquillité et sécurité. Il avait proposé à son frère ainé de l’accompagner ais ce dernier avait trop à faire. Le jeune prince n’avait pas spécialement envie d’y aller avec des jeunes de son âge alors il proposa toit naturellement a la belle et sublime et parfaite margeory ayling de l’accompagner... cela lui permettrait peut-être également de se changer mes idées... Sébastian n’était cependant pas certain qu’il ait eut une excellente idée... aller dans ce genre de lieu avec la femme de votre frère décédé, femme qui était l’objet de tous vos fantasmes était quelque chose qui était probablement mal venu. En théorie du moins car monsieur le prince savait se tenir il en était certain...
Et c’est ainsi qu’il se retrouva la bas en charmante compagnie. Cela devait faire moins d’une dizaine de minutes qu’ils s’étaient posés lorsque débarqua Erin avec son esclave tenu en laisse… probablement qu’il aurait pu le qualifier tout simplement d’esclave-chien, mais il n’était pas certain que cela existe. Est-ce qu’il avait pitié pour le pauvre bougre ? Pas vraiment. C’était ainsi, et puis il y avait plus malheureux, c’était probablement plus humiliant qu’autre chose, même s’il fallait l’avouer bien volontiers le jeune Prince n’aurait voulu pour rien au monde être à cette place ! Il l’écouta attentivement avant de se tourner vers Miss Ayling pour savoir ce qu’elle pensait de tout cela. De toute manière ce n’était pas comme s’ils avaient réellement prévu des choses, si ce n’est bavasser un peu. Sebastian acquiesça donc et chercha les mots les plus adéquats à employer, essayant surtout de laisser une porte de sortir à la Dame si jamais elle n’avait pas envie de voir Erin. Il hésita encore quelques instants avant de lui sourire Comment vas-tu ? Personnellement je ne vois pas d’inconvénient à ce que tu restes…. Il regarda la rouquine attendant également qu’elle donne son avis. Son phrasé avait été moins éloquent qu’il l’aurait voulu, à présent Ayling aurait probablement du mal à refuser que mal jeune femme reste.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 8 Mar - 20:02

avatar



MESSAGES : 242

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:


Soirée bourgeoise


D’une main légère, tu appliques la touche finale de ton maquillage avant de faire claquer tes lèvres avec sensualité. Rouge passion. Toujours. Tu ne t’imagines pas porter autre chose que ce rouge sur tes lèvres. Puis de faire onduler gracieusement ta longue chevelure de feu le long de tes épaules, la mine enchantée à l’idée de sortir du Palais en la compagnie du jeune Prince. Avec la naissance d’Eliza et Beth, tu n’as plus eu une seule seconde à consacrer à ta personne, aussi as-tu sauté sur l’occasion offerte par Sebastian avec joie. Contrôlée. Tu n’aurais jamais été suffisamment expressive pour lui montrer combien son attention t’a touchée, toi, la trop fière, la trop orgueilleuse pour cela. Néanmoins, un petit quelque chose te murmure que son Altesse Royale te connaît bien mieux qu’il ne le laisse paraître… Alors, les yeux rivés sur la tenue choisie pour votre sortie, tu es bien décidée à lui faire prendre conscience de ton plaisir autrement que par des mots. D’une main délicate, tu attrapes un collant à petits pois noirs que tu enfiles précautionneusement, sans rougir des formes que cela fait sur toi. Jambes parfaitement galbées, nul doute que tu auras ton petit effet ce soir-là, d’autant plus que la jupe rouge que tu as choisie est assez courte pour qu’on remarque tes somptueuses jambes. Tes fesses se balançant de façon élégante alors que tu tâches d’enfiler la dite jupe, tu rêvasses à la soirée qui vous attend, dans la foule de Birmingham. Il faut qu’on vous remarque… aussi n’as-tu pas lésiné sur les moyens mis en œuvre pour attirer absolument tous les regards, choisissant d’accompagner ta jupe d’un haut blanc cassé à motifs noirs, celui-ci orné d’un très léger décolleté en V et d’une charmante ceinture noire ornementée de cercles argentés, çà et là. Tu as surmonté l’ensemble d’un gilet sans manche en fourrure et d’un sac à main rouge pétant, parfait pour rappeler la couleur de ta magnifique jupe. Enfin, les pieds chaussés d’une paire de talons aiguille d’argent, tu te juges parfaite.

Tu es toujours parfaite.




Assise aux côtés du Prince, en prenant bien soin de garder l’une de tes jambes collée contre la sienne en toute discrétion, tu affiches un sourire radieux en apercevant la jeune Bartholomew. Il y a fort longtemps que tu n’avais pas revu la délicieuse jeune fille et ses esclaves malmenés. Bien que ton regard – gêné – se pose une fraction de seconde sur celui qui l’accompagne, tu t’efforces de l’ignorer et de désigner la chaise qui vous fait face à la jeune femme.

— Je t’en prie, Erin, installe-toi ! Il y a bien longtemps que nous ne nous étions plus rencontrées dans un lieu pareil. Comment te portes-tu ?

D’un regard appuyé, tu incites un des serveurs à revenir à votre table afin de prendre la commande de la nouvelle venue. Quant à toi, c’est avec délectation que tu savoures un mojito, une paille glissée entre tes lèvres et une lueur pétillante de malice dansant au fond de tes yeux.


[HRP : Tenue de Margeory ici What a Face ]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 19 Mai - 20:31

avatar



MESSAGES : 99 LOCALISATION : Quelque part dans Birmingham, occupée à se moquer d'un Impur. EMPLOI : Porte parole du Gouvernement.

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:


Soirée strasbourgeoise


« muggles, wizards, halfblood, mudblood,
uncomfortable truths »

Le Prince et Margeory Ayling. Etait-ce surprenant que le second fils du Roi et de la Reine de Birmingham sortait avec la veuve du défunt fils de la même famille Royale ? Elle n'en savait rien. Peut-être était-ce là de la simple sympathie, ne faisait-elle pas, après tout, partie de leur famille ? Qu'importe, là n'était pas son intérêt. Ou peut-être que si, Erin aimant bien trop les affaires de la Haute pour les ignorer. A l'inverse, elle était bien trop intelligente pour le montrer. Ses yeux ne s'arrêtèrent donc même pas l'espace d'une seconde, bien décidée à ne pas laisser la moindre impression à ces interlocuteurs. Elle n'avait pas du tout envie de croire qu'elle s'intéressait à leur relation. Oh que non. Si c'était pour avoir des ennuis, par la suite, avec la famille royale voire pire, la famille Ayling, ce n'était pas envisageable.

Evidemment, Erin était - comme toujours - sur son trente et un. Elle ne pouvait pas sortir de chez elle, sans être à la pointe de la mode et parfaitement maître de son style. Les paparazzis et tous les abruits se presseraient de parler sur elle et ça, ce n'était pas envisageable. Son chien de la soirée - comprendre par là, son esclave - était évidemment présentable. Son uniforme était sur son dos, propre (pas encore tâché de sang ou déchiré) et faisait bonne mine. Si ce n'est la muselière et le colier qu'il avait autour du cou. Mais bon, Erin n'appréciait pas d'être dérangée. S'installant aux côtés de ses invités de la soirée (enfin, c'était plutôt elle qui s'invitait à vrai dire), elle commanda un mojito et leur offrit son plus beau sourire. "Il est vrai que ça commençait à faire long ma chère." Elle haussa les épaules, son visage (parfaitement habitué à la manipulation) prit un air triste. "Avec tout ce que tu as traversé… Je ne savais pas trop comment ne pas me montrer indiscrète." Après tout, ne risquait-elle pas de l'être actuellement ? "Encore désolée pour votre perte…" Elle soupira, se passa une main sur un visage fatigué. "A vous deux." Après tout, elle n'oubliait pas qu'elle avait perdue un fiancée, Miss Ayling, mais que Sir Archdeacon avait perdu un frère. Qui des deux souffrait le plus ? Aucune idée. Elle n'imaginait même pas subir cette douleur. Après tout, elle avait la chance d'avoir toute sa famille intacte, elle ne pouvait ni comprendre, ni partager leur souffrance. Ainsi donc, elle se passait de ce genre de réflexions.

Après un court temps de politesse, elle reprit la parole, le serveur lui ayant - d'ailleurs - apporté sa commande. "Alors, quoi de nouveau depuis tout ce temps ?" Son ton était légèrement enjoué, mais pas trop. Erin venait de parler d'un sujet assez difficile, ne serait-ce pas inconvenant de paraître littéralement enjouée deux secondes plus tard ? Son sens de la diplomatie et de la bonne conduite lui soufflait que si, ainsi donc  elle évitait.


IL N'Y A POINT D'ENDROIT
POUR LES GENS COMME TOI.
dans son ombre rampent les impurs

Dialogues : #660033
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
 

Petite soirée bourgeoise ◊ Sebastian et Margeory

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MUGGLE SUPREMACY ☾ ::  :: Harborne-
Sauter vers: