SYSTÈME DE JEU

MS se veut évolutif, vous pouvez donc découvrir dans ce sujet toutes les modalités de ce système, allant des complots entre joueurs, aux fausses fiches qui renversent tout le jeu.

SUJETS A VISITER

NOS SCÉNARIOS

l'héritier du trône
esclave personnel - amitié
esclave personnel - amour ?
partenaire commercial - plus ?
pleins d'autres ici


famille Meyer
famille Llewellyn
pleins d'autres ici




 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Girls out



l'impureté sera traitée et éradiquée
MUGGLE SUPREMACY ☾ ::  :: Broad Street
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dim 15 Avr - 18:44

avatar



MESSAGES : 36 EMPLOI : sénatrice

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:


Some saw the sun, some saw the smoke, some heard the guns, some bent the bow.  Sometimes the wire must tense for the note. Caught in the fire, say oh, we’re about to explode. Carry your world, I’ll carry your world. Some far away, some search for gold, some dragon to slay. Heaven we hope is just up the road. Show me the way, Lord because I'm about to explode. Carry your world and all your hurt.
Girls Out

Tant de questionnements, tant de discours et rien de pertinent ne ressortait ce jour là.  Peut être que de nouvelles mesures allaient être prises en extension de la purification de masse afin de la rendre plus efficace et aussi annihiler les rébellions mais comme toujours les projets s'empilaient et seulement quelques uns voyaient le jour. Les temps étaient trop sensibles disaient certains, alors l'avis était partagé et il n'en ressortait absolument rien. Bien des journées étaient comme celles-ci et si au départ Lyzzie avait vu cela comme un échec, elle avait fini par s'habituer aux journée où il n'en ressortait rien d'autre qu'un vague bavardage et qu'ils tournaient en rond. Parfois certaines choses demandaient plus de temps qu'il n'y paraissait et elle n'aurait pas soupiré si seulement cela n'était pas urgent à ses yeux. Pourvu que les choses changent à l'avenir, que la mort du Prince serve de moyen de pression à ces hommes qui avaient encore du mal à passer dans les extrêmes pour la survie de tout un peuple et pour le maintient de la paix.

L'audience levée bien sûr puisque ça ne servait plus à rien de continuer pour la journée, Lyzzie récupéra ses notes et ses dossiers, échangea quelques mots avec ses voisins concernant la conclusion de ce jour là et entreprit de suivre le mouvement vers la sortie. Elle ignorait quelle heure il était mais pensait à son mari qui devait être chez eux. Qu'aurait il dit de tout ceci hein ? Pour sa part elle espérait que le gouvernement allait prendre des mesures exemplaires pour que ce qu'il s'était produit ne recommence pas et en particulier s'il y avait menace d'une quelconque magie noire. Elle s'inquiétait pour l'avenir et les prochaines générations, c'était leur devoir de leur offrir un monde sécurisé et sans tentations de guerres, la magie était un fléau pour cela. La jeune femme soupira une nouvelle fois en extériorisant ses craintes et une fois dans le hall, elle se disait qu'elle n'avait plus tellement envie d'y penser pour le reste de la soirée et faire quelque chose d'un peu plus divertissant. Qu'allait elle donc bien pouvoir faire ? Retravailler tous les morceaux de piano qu'elle avait dans sa bibliothèque ? Peindre ? Coudre une énième paire de chaussettes pour le gamin qu'elle attendait encore d'avoir dans le ventre ? Ces jours-ci c'était toujours le même refrain, elle avait besoin de briser le cycle. Et c'est une tête blonde au loin qui attira son attention, qu'elle avait immédiatement associée à Erin.

« Erin ! » Fit elle assez fort pour interpeller son amie un peu plus loin. Elle attendit qu'elle se retourne pour lui faire signe de l'attendre, puis lyzzie joua des coudes pour se faufiler entre les politiciens jusqu'à se retrouver près de la jeune femme. Un large sourire sur les lèvres adressé à cette dernière pour la saluer, elle était contente de voir un visage qui ne lui donnait pas des envies de meurtre après une longue journée de travail.

« Tu es occupée là ? Je voulais te proposer d'aller boire un café »

Erin c'était quelque chose de spécial, disons que son avis sur elle changeait en fonction des humeurs de Madame Powell et qu'elle trouvait toujours de bonnes excuses pour se dire qu'elle avait raison d'être aussi lunatique là-dessus et que malgré elle, elle se sentait menacée par manque de confiance sans doute. Néanmoins, face à elle, Lyzzie restait agréable et quand elle n'était pas d'humeur, elle lui disait simplement qu'elle avait bien des choses à faire sans pour autant l'envoyer paître pour qu'elle ne se doute de rien. Faire semblant après tout c'était devenu sa spécialité mais Lyzzie ne pouvait nier qu'Erin était de bonne compagnie, à la conversation agréable et qu'à chaque fois cela lui permettait de se changer les idées. Alors c'était avec un honnête engouement qu'elle lui proposait de sortir, histoire de papoter un peu sur autre chose que tout ce qu'il s'était passé ce jour là entre les murs du gouvernement

« Notre endroit habituel ça te dit ? »

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 19 Mai - 20:20

avatar



MESSAGES : 141 LOCALISATION : Quelque part dans Birmingham, occupée à se moquer d'un Impur. EMPLOI : Porte parole du Gouvernement.

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:


Girls out


« muggles, wizards, halfblood, mudblood,
uncomfortable truths »

Erin était porte parole du gouvernement. Une fonction qui, à de nombreuses reprises, avait fait froncer beaucoup de sourcils. Comment une Bartholomew, avec des idées aussi noires, aussi extrémistes, pouvait parler au nom du gouvernement, prôner les idées de ce dernier ? Si, au début, sa candidature, ses speechs et ses interventions en publics furent huées, voire couverts de honte, le temps lui laissa ses chances. Aujourd'hui, son visage de porcelaine ne surprend plus personne sur les écrans des téléviseurs et bien qu'il y ait toujours des mécontents, elle a sut prouver la différence entre ses idées personnelles et son travail. Toujours neutre, elle véhicule les messages qu'on lui donne, sans jamais y mêler ses intentions personnelles. Après tout, là n'est pas son travail. Ainsi, elle a sut faire sa place dans le monde de la politique, bien qu'elle ait encore un long chemin à parcourir et de nombreuses preuves à faire. Erin n'en démord pas et sait qu'elle devra travailler encore énormément, mais elle n'a peur de rien et, surtout pas, de l'adversité.

Marchant dans les couloirs du Gouvernement, elle était en direction d'une réunion. Rien de bien extraordinaire et elle avait quelques minutes devant elle avant que cela ne commence. Il s'agissait de parler du dernier événement en date, l'agression de ce jeune Avery et les avancées de l'enquête. Avancées qui, d'ailleurs, avaient permis l'identification d'une suspecte. Bref, ils devaient faire un point sur tout ça, aux côtés de porte-paroles de l'ODP et elle avait donc un message à préparer. C'était sans compter sur la voix qui l'interpella. Ravie, reconnaissant cette dernière, elle se retourna en direction d'Elizabeth. "Eli !" S'exclama-t-elle, un petit sourire sur les lèvres. "Comment vas-tu ?" Regardant sa montre, elle n'hésita qu'une fraction de seconde. "J'ai une réunion dans une quarantaine de minutes, mais on peut boire un café en attendant !" Après tout, elle ne refusait jamais une bonne boisson chaude, d'autant plus aux côtés d'une bonne amie. Se déplaçant vers cette dernière, elle lui claqua une bise polie, passa son bras sous le sien. "Comment vont mes amoureux préférés ?" Lui demanda-t-elle, toujours aussi ravie de prendre des nouvelles de son époux (et ami), quand elle pouvait. "Avec grand plaisir !" Un sourire sur les lèvres, elle suivit Eli dans les dédales de l'établissement.  


HJ : vraiment, VRAIMENT, désolée pour le temps de réponse J'ai super honte, j'espère que ça te plaira
Si besoin, n'hésite pas, je modifierai sans souci I love you


IL N'Y A POINT D'ENDROIT
POUR LES GENS COMME TOI.
dans son ombre rampent les impurs

Dialogues : #660033
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 28 Mai - 11:49

avatar



MESSAGES : 36 EMPLOI : sénatrice

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:


Some saw the sun, some saw the smoke, some heard the guns, some bent the bow.  Sometimes the wire must tense for the note. Caught in the fire, say oh, we’re about to explode. Carry your world, I’ll carry your world. Some far away, some search for gold, some dragon to slay. Heaven we hope is just up the road. Show me the way, Lord because I'm about to explode. Carry your world and all your hurt.
Girls Out

Elizabeth avait une vision particulière d'Erin, mais elle estimait déjà beaucoup la jeune femme. Les choses avaient commencé à changer quand elle avait rencontré Blue, rongée ensuite par une frustration maladive, elle avait éviter de retenter l'expérience en l'invitant chez elle. Alors elle essayait de retrouver cette première amitié qu'elle avait noué avec la jeune femme, en lui proposant parfois de sortir, d'aller manger ensemble ou boire un café. La proposition semblait ravir sa collègue qui accepta en ayant une restriction de temps malheureusement. Elizabeth laissa Erin prendre son bras, après tout elles étaient de bonnes amies, il était normal qu'elles puissent se tenir le bras. Malgré cela, Lyzzie n'était pas à l'aise, à cause de ce qu'elle avait dit. « ses amoureux préférés » Est ce qu'elle était en train de se moquer d'elle ? Parfois Lyzzie se demandait si Erin n'avait pas compris qu'ils jouaient la comédie devant les autres concernant leur couple. Cela confrontait Elizabeth dans son malheur, car elle était amoureuse de Blue, mais en face, lui était un véritable mur. Il n'était certes pas au courant de ses sentiments mais c'était comme si Erin venait d'enfoncer le couteau dans la plaie. «  Bien, tout va bien » Fit-elle avec un sourire sans plus épiloguer sur le sujet.

Lyzzie entraîna donc son amie sur l'extérieur, sur le trottoir d'en face se dressait l'établissement où elles avaient l'habitude de se retrouver pour discuter. Elles furent bien reçues par les employés qui à force reconnaissaient leurs deux minois et savaient où les installer. Dans le meilleur coin du café, il y avait des sofa, des fauteuils, c'était cosy, agréable, l'endroit parfait pour discuter tranquillement et prendre des nouvelles de l'une et l'autre. Car voilà un moment qu'elles n'avaient pas eu l'occasion de se retrouver, avec leurs emploi du temps respectifs, il n'était pas chose facile de trouver un créneau commun. Lyzzie retira ce manteau aux couleurs sombres qui soulignait sa chevelure flamboyante, elle s'était confortablement installé et avait donc commandé deux cafés pour elles. « Ça fait longtemps que nous ne sommes pas venues ici ! » Fit d'abord remarquer Lyzzie, un peu triste par cette constatation parce qu'elle appréciait quand même beaucoup la jeune femme.

« Quelle journée ! Je suis contente de pouvoir me reposer un peu ! Comment vas tu depuis le temps ? »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 3 Juin - 10:33

avatar



MESSAGES : 141 LOCALISATION : Quelque part dans Birmingham, occupée à se moquer d'un Impur. EMPLOI : Porte parole du Gouvernement.

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:


Girls out


« muggles, wizards, halfblood, mudblood,
uncomfortable truths »

Erin connaissait Lizzie depuis des années, elle l'avait d'ailleurs présenté à Blue, sans se soucier que derrière ils deviendraient de très bons amis. Elle n'y voyait aucun inconvénient, après tout, ce n'était qu'une relation platonique, des plus amicale, alors pourquoi s'en inquiéter ? Elle vivait sa vie, profitait de chaque instant, profitait de ses amis, elle n'y voyait aucun souci. Erin n'était pour autant pas stupide, elle avait bien senti que, parfois, Lizzie semblait être plus froide avec elle. Sans savoir si c'était du fait de soucis personnels qu'elle préférait garder pour elle, ou de raison les concernant. D'une manière peut être naïve, elle se disait que si Elizabeth avait un souci avec elle, elle viendrait lui en parler. Non ? Après tout, il n'y avait rien de compliqué à dire à une amie les soucis qui parcouraient son esprit ? Pour autant, elle ne savait pas que Lizzie ne lui dirait sans doute jamais tous les doutes qu'elle construisait autour de sa personne. Si tant est qu'un jour cette discussion est lieu, il était fort à parier qu'Erin n'y croirait pas un mot. Comment elle, jeune petite bourgeoise, même pas née dans la branche principale de sa famille, pouvait avoir la moindre relation avec l'un des fils Powell ? Évidemment que non. Elle n'y croyait pas une seule seconde. Oh que non. Il est assuré d'avance qu'elle en rirait de bon cœur, souhaitant à Lizzie de conserver un tel humour. Ainsi, elle ne se souciait pas des possibles jalousies qui pourraient naître dans le cœur de son amie, puisque de son point de vue, ça ne pouvait pas exister. Étrange comme les points de vue peuvent différer d'un être à l'autre. "J'en suis ravie !" S'exprima-t-elle. Après tout, elle ne mentait pas, Lizzie et Blue étaient très bien ensemble et elle espérait que ça continuerait des années encore. Après tout, elle avait été la raison de leur union, pourquoi cela devrait-il se casser ? D'une certaine façon, Erin culpabiliserait si leur union ne tenait pas. Ce qu'elle gardait pour elle, de manière assez évidente. "J'espère très vite être marraine." Excitée à cette idée, il est vrai qu'elle avait tendance à trop en parler. Se reprenant très vite, elle s'excusa. "Pardon, tu m'as déjà dit d'arrêter avec ça." Petit sourire enfantin sur le visage et paillettes dans les yeux, Erin avait bien du mal à contenir sa joie quand il s'agissait d'imaginer un petit bambin dans ce couple. Chose qu'elle attendait, se demandant si un jour, les deux-là feraient un bébé. Mais ça, ça ne la regardait pas - bien qu'elle eût tendance à l'oublier.

Finalement, elle préféra se focaliser sur les paroles de son amie, qu'elle ne laissait pas assez parler. "Oui tu as raison, nous devrions faire ça plus souvent !" la commande arrivant à leur table, elle prit une gorgée de sa boisson. "Je suis désolée, je suis assez chargée, c'est vrai qu'avec le climat actuel c'est plutôt compliqué." en tant que porte-parole du gouvernement, elle se devait pourtant de faire les choses correctement et de diffuser la parole de ce dernier, difficile dans un climat aussi tendu. "Écoute, ça va très bien pour ma part ! J'ai du travail, beaucoup, mais au moins j'ai de quoi m'occuper." Elle ricana, amusée. "J'ai entendu des petits potins intéressants d'ailleurs !" elle ricana à ce sujet. "Tu as entendu que Kol VA SE MARIER ??" Se laissa-t-elle emportée, toujours aussi surprise à ce sujet. Kol était un bon ami, elle n'en revenait toujours pas, d'ailleurs. Elle avait hâte de rencontrer sa fiancée. "Et toi dis-moi, que racontes-tu de beau ?"


IL N'Y A POINT D'ENDROIT
POUR LES GENS COMME TOI.
dans son ombre rampent les impurs

Dialogues : #660033
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jeu 21 Juin - 15:01

avatar



MESSAGES : 36 EMPLOI : sénatrice

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:


Some saw the sun, some saw the smoke, some heard the guns, some bent the bow.  Sometimes the wire must tense for the note. Caught in the fire, say oh, we’re about to explode. Carry your world, I’ll carry your world. Some far away, some search for gold, some dragon to slay. Heaven we hope is just up the road. Show me the way, Lord because I'm about to explode. Carry your world and all your hurt.
Girls Out


Le sujet des enfants était délicat chez Lyzzie qui espérait et priait chaque jour pour tomber enceinte, cela pourrait lui rendre son quotidien un peu plus joyeux. Et peut être que Blue aussi serait plus souriant si elle parvenait à lui donner un enfant, ils pourraient être de bons alliés, après tout ils étaient mariés et ce jusqu'à ce que la mort les sépare, autant que tout se passe bien pour les deux. Un enfant pour Lyzzie c'était la solution, ce qui solidifierait leur entente fragile et qui les mettrait tous les deux d'accord. Erin était pressée de la savoir porter un enfant, elle était bien évidemment la future marraine, Lyzzie le lui avait annoncé il y a de cela bien longtemps car elle n'aurait pu rêver personne plus sympathique pour son enfant. En attendant qu'il vienne, elle ne portait que des espoirs et des frustrations. Alors oui elle avait demandé à son amie d'éviter d'en parler parce qu'elle n'était toujours pas tombée enceinte après deux ans de mariage et que parfois cela était difficile pour elle de se prendre les remarques de Blue dans la figure comme quoi c'était de sa faute. Mais Erin ne savait pas tout ce qu'elle vivait en son foyer, alors elle se contenta d'afficher un petit sourire gêné et

« Ne t'inquiète pas, ça finira par arriver, j'ai été chez le médecin pour avoir des méthodes pour...être plus fertile, en espérant que cela porte ses fruits mais bien entendu tu seras très vite au courant si c'est le cas! Que dis-je ? Tu m'entendras le crier par la fenêtre! »Termina t-elle dans un petit rire, histoire de dédramatiser tout ceci

La terre entière serait vite au courant tellement cela l'emplirait de joie, n'avait elle pas tricoté assez de chaussettes et de bonnets ? Il fallait bien les utiliser. Lyzzie continuait d'y croire, elle faisait tout pour. En attendant, la jeune femme écouta son amie lui donner les dernière nouvelles la concernant, le sourire de la jeune femme s'était fait plus grand, toujours admirative de voir qu'elle s'en sortait toujours bien malgré le temps que cela lui prenait. Une étoile brillait au dessus d'Erin, cette jeune femme irait loin sans aucun doute et Lyzzie était contente de pouvoir suivre sa progression. Et puis il fut ensuite questions de potins, dont cette nouvelle de l'année qui eu vite fait d'écarquiller les yeux de Lyzzie.

« Kol va se marier ? Vraiment ? Dis m'en plus je suis curieuse de savoir ! Est ce que nous la connaissons ? »

S'agissait il d'un mariage d'amour ou arrangé comme le sien ? Dans tous les cas Kol était un homme  sympathique et respectable, l'élue vivrait assurément bien à ses côtés. Elle se demandait si Blue était au courant, car ils n'en avaient pas discutés ; Elizabeth envisageait déjà un dîner pour les futurs mariés, qu'elle puisse être présentée à l'entourage et qu'elle se sente la bienvenue. Lyzzie adorait les mariages, ce côté festif et l'occasion de voir des personnes que l'on ne croisait pas tout le temps. Elle était contente pour Kol malgré tout, il méritait d'avoir une personne qui puisse être avec lui dans son quotidien et elle lui souhaitait tout naturellement un mariage heureux quel qu'il soit.

« On en parlera après de mes nouvelles, dis moi tout ce que tu sais d'abord sur ce fameux mariage ! »


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 7 Juil - 16:17

avatar



MESSAGES : 141 LOCALISATION : Quelque part dans Birmingham, occupée à se moquer d'un Impur. EMPLOI : Porte parole du Gouvernement.

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:


Girls out


« muggles, wizards, halfblood, mudblood,
uncomfortable truths »

Erin et Elizabeth. Deux mondes, deux univers, une société qui leur dictait leur conduite et les relations qu’elles se devaient d’entretenir. Évidemment, d’une certaine façon, elles pouvaient être amies et s’apprécier réellement, mais la réalité était tout autre. Même si Erin considérait la jeune femme comme une amie, elle savait pertinemment que tout pouvait basculer du jour au lendemain. Chaque geste, chaque parole avaient été encodés des années plus tôt par une richesse qu’elles n’avaient pas choisies. Erin était une Bartholomew. Tout le monde se méfiait d’elle. Et elle se méfiait de tout le monde. Alors même si elle était la plus sympathique possible avec Elizabeth, par réelle affection pour elle, la jeune femme savait très bien que quelque part, son amie se méfiait d’elle. Sans même s’en rendre compte… Mais qui n’avait déjà pas entendu que sa famille était folle ? Etrange ? Pas réellement fréquentable… qui n’avait pas entendu tout ce qui courrait au sujet de tout le monde dans la noblesse ? Enfin. Parfois, Erin fermait les yeux sur la noblesse et la dure réalité, afin de profiter de petits moments parfaits, de moments de bonheur et de joyeuseté. Ces moments-là, rares, précieux, étaient à conserver quelque part dans son cœur, loin des regards curieux de la société bien trop voyeuse.

Au fur et à mesure du temps, tout noble savait manier mots et comportements comme personne. Tout se savait de toute façon, alors le mensonge était la première façon de se protéger. Est-ce qu’Elizabeth et Erin étaient totalement honnêtes l’une envers l’autre ? Aucune des deux ne pouvaient réellement le savoir, d’où le fait que la Bartholomew ne se prenait pas trop la tête. A quoi bon ? De toute façon, si un jour elle devait être déçue, elle le serait. Qu’elle cherche à s’en protéger ou non. Alors bon, elle profitait de sa vie, des petits moments de joie. Un éclat de rire sortit d’entre ses lèvres. « Je n’en doute pas une seule seconde ! » Applaudissant, elle laissa un sourire se dessiner sur ses lèvres. « J’ai tellement hâte de le gâter ! » Elle savait déjà qu’elle couvrirait leur enfant de cadeaux. De trop nombreux cadeaux. C’était sans doute parce qu’elle appréciait énormément Blue, peut être un peu trop pour être raisonnable quand il s’agira du fruit de ses entrailles. En tout cas, ils le verraient bien à ce moment là. « Mais oui ! Je te promets, c’est absooooooooolument crazy ! » Répliqua la jeune femme, excitée comme une gamine. « Il paraît que c’est une Chatterton ! » Elle était surprise d’un tel choix, tout en étant extrêmement respectueuse des parents pour une telle alliance. Les Chatterton étaient bien mieux réputés que sa famille et possédaient une place de choix auprès du peuple anglais. Pour autant Chatterton et Bartholomew n’hésitaient pas à discuter ensemble, à s’apprécier. Bien que très peu de mariage entre leurs deux familles aient eu lieu, sans doute du fait que les Chatterton étaient moins haïs par le peuple que les Bartholomew. Autant dire que c’était sans doute la raison majeure de ce peu d’alliances. « Tu y crois toi ! Il est fiancé ! » Erin, encore célibataire et volage, avait du mal à accepter cette situation. « Bientôt, tous mes amis seront mariés ! » Autant dire que ça allait vite devenir très différent et les soirées allaient être bien plus calmes. Elle soupira, dramatique. « Quel cauchemar ! » Avant d’éclater d’un rire léger, bien plus ravie qu’elle n’y paraissait d’une telle situation.


IL N'Y A POINT D'ENDROIT
POUR LES GENS COMME TOI.
dans son ombre rampent les impurs

Dialogues : #660033
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
 

Girls out

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Une baignade entre 'girls'. - SAMIA
» 07. Girls running wild
» Who run the World (girls)
» 01. Girls just wanna have fun !
» [UPTOBOX] Fire Girls [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MUGGLE SUPREMACY ☾ ::  :: Broad Street-
Sauter vers: