SYSTÈME DE JEU

MS se veut évolutif, vous pouvez donc découvrir dans ce sujet toutes les modalités de ce système, allant des complots entre joueurs, aux fausses fiches qui renversent tout le jeu.

SUJETS A VISITER

NOS SCÉNARIOS

l'héritier du trône
esclave personnel - amitié
esclave personnel - amour ?
partenaire commercial - plus ?
pleins d'autres ici


famille Meyer
famille Llewellyn
pleins d'autres ici




 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Entrevue politique ◊ Blue



l'impureté sera traitée et éradiquée
MUGGLE SUPREMACY ☾ ::  :: Brindleyplace :: Demeure Chatterton
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Dim 3 Juin - 10:56

avatar



MESSAGES : 412 LOCALISATION : Quelque part dans Birmingham, occupée. EMPLOI : Purificatrice au service du Gouvernement Anglais.

carnet personnel
DANS TA POCHE: Un miroir de poche, un rouge à lèvres sanguin, et quelques chewing-gums.
TON PATRONUS: Sans aucun doute une oie.
COMPÉTENCES:


Une grande journée s'annonçait devant elle. Depuis la purification de masse, il fallait l'avouer que de plus en plus de purs venaient faire purifier leurs esclaves. Ce qui était totalement normal, puisqu'ils y étaient désormais obligés par la loi. Le seul souci, c'est qu'elle avait donc beaucoup plus de travail et de nombreux suivis à faire. Cette journée-là, elle avait décidé de la diviser en deux. Elle passerait sa matinée chez elle, à faire du télétravail, s'occupant alors de la gestion des dossiers informatiques de ses clients, passant quelques coups de téléphone pour vérifier quelques bracelets à distance - voire se déplacer en cas de besoin, et son après-midi se ferait au centre de purification, afin de purifier les rendez-vous qu'elle avait. Autant dire qu'elle avait de quoi faire.
En se levant, elle s'était donc de suite préparée. Enfilant une combinaison verte, en soie, elle la noua à la taille, laissant l'élégant décolleté en " V " rendre le tout sexy, en plus d'être chic. Montée sur des escarpins noirs, ouverts, elle était très élégante. Pour plus de praticité, elle avait monté ses cheveux en un élégant chignon, dans lequel on pouvait voir l'insigne de sa famille, sur une broche. Quelques bagues habillaient ses mains, pianotant sur le clavier de son ordinateur, dans le bureau de la maison.

Confortablement installée à son bureau, elle naviguait d'un dossier à l'autre. Elle y vérifiait que toutes les informations étaient bien rentrées, que le suivi pouvait s'effectuer. Elle vérifiait également les coordonnées données par les clients, s'assurant qu'elles étaient encore d'actualité, grâce à quelques relations bien pratiques. Alberthol, passa le pas de la porte et vint lui apporter une tasse de thé. D'un signe de la main, elle le congédia, profitant du silence de la pièce pour travailler. Personne n'oserait la déranger aujourd'hui, elle en était certaine. C'était sans compter sur le majordome qui vient, une heure plus tard, lui annoncer que Blue Powell était arrivé. Elle laissa un sourire mystérieux se dessiner sur ses lèvres, annonça qu'elle arriva. Fermant son ordinateur, s'assurant de ne laisser aucune données confidentielles apparaître à l'écran, elle prit le temps de terminer sa tasse, avant de descendre. Arrivant dans le petit salon, servant à la famille de petite pièce pour recevoir les invités, elle vint saluer - poliment, le nouvel arrivé. "Sir Powell, ravie de vous voir." Le baisemain, approprié, fut réalisé, avant qu'elle ne l'invite à s'installer dans leur salon privé. Les portes se refermèrent derrière eux d'eux. Un silence politique, s'installa alors.

Powell et Chatterton. Une relation qui datait de pas mal d'années. Plus ou moins conflictuelle, à vrai dire. "Un thé ? Un café ?" Lui proposa-t-elle, se dirigeant vers le bar à boisson. Elle attendit sa réponse, fit en fonction, se prit un thé pour elle et s'installa dans un fauteuil. "Je vous en prie, installez-vous." Le laissant s'asseoir en face d'elle, elle laissa quelques silences s'installer. Ravie. "Que me vaut le plaisir de votre visite ?"


Un jour je t'expliquerai pourquoi le sang qui coule dans tes veines se diffère tellement du mien. Un jour tu comprendras qu'il n'y a parfois que quelques gouttes qui font toutes une vie de pureté. — .
il n'existera ni limite
ni frontière
à la purification.
Et de tes maux
tu voilà soulagé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 4 Juin - 21:06

avatar



MESSAGES : 75 LOCALISATION : Birmingham, résidence des Powell. EMPLOI : Médecin.

carnet personnel
DANS TA POCHE: les clefs de son cabinet, un petit miroir et une montre à gousset vintage.
TON PATRONUS: s'il pouvait en avoir un, il serait sans nul doute un reptile.
COMPÉTENCES:


Blue Powell n'aimait pas Valyra Chattertton. Bien sûr, il ne le lui avait jamais clairement dit, mais c'était un fait. Une personne connaissant bien Blue Powell pouvait aisément s'en rendre compte si les deux étaient dans la même pièce. Pourtant, face à la jeune femme, Blue Powell l'une des choses qu'il savait le mieux faire : feindre une bonne et sincère amitié. Les relations avaient toujours été compliqués, ambiguës entre leur deux familles. Et au fil des années, rien ne semblaient évoluer. Rien du tout. Et ce n'était pas Blue Powell qui allait faire bouger les choses. Il était l'aîné, il connaissait le pire secret que les Powell avait, alors que ces frères et sœurs, plus jeunes, n'étaient même pas encore au courant. Ils étaient puissants, mais tiraillés par une peur profondes, celle d'une famille encore plus puissantes. Il pouvait sourire avec son titre, son rang et tout son argent, mais s'il faisait de son mieux pour assurer ses arrières, c'était en partie à cause des Chattertton. Et Valyra était, aux yeux de Blue, la pire du lot.

C'était peut-être parce qu'ils étaient proches en âge, où qu'elle était celle qu'il était le plus souvent amené à voir. C'était une belle femme Valyra, le genre beauté froide et glaçante qui en faisait chavirer plus d'un. Blue lui reconnaissait ce charme, mais sans y succomber. Et c'était là l'un des avantages que j'avais à ne pas être comme beaucoup d'hommes, je ne me laissais pas avoir par trois battements de cils. Ils n'avaient aucun effet sur moi. Aucun.

Pourtant, aujourd'hui, c'était chez elle qu'il se rendait. Nerveux comme toujours, même s'il ne le montrait pas. Il avait décidé de faire le déplacement sans aucun de ses deux esclaves personnel aujourd'hui. C'était étrange, mais il refusait de les emmener devant elle. Je supposais... je ne sais pas que j'avais peur qu'elle ne les pervertisse d'un regard ? qu'elle les retourne contre moi ? C'était absurde. La purificatrice avait l'air en pleine forme. Il la salua poliment en retour. « Un thé ne serait pas refus. » Il s'installa confortablement face à elle, souriant. C'était un véritable jeu de regard et de sourire à chacune de leur rencontre. "Le sourire est essentiel dans notre société" disait sa mère. Il est aussi important qu'il doit être soigné. « Hé bien, prendre quelques nouvelles, cela fait bien longtemps que nous ne nous sommes pas entretenu tous les deux. Permettez que je vous dises : vous faites un travail admirable au gouvernement par les temps qui courent. » C'était peut-être l'un de leur points communs : un avis tranché sur la purification. « Et j'ai appris pour vos fiançailles. Toutes mes félicitations. » Il du lutter pour que ses traits ne ne laissent rien transparaître. Mais c'était si compliqué...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Dim 10 Juin - 15:02

avatar



MESSAGES : 412 LOCALISATION : Quelque part dans Birmingham, occupée. EMPLOI : Purificatrice au service du Gouvernement Anglais.

carnet personnel
DANS TA POCHE: Un miroir de poche, un rouge à lèvres sanguin, et quelques chewing-gums.
TON PATRONUS: Sans aucun doute une oie.
COMPÉTENCES:


Chatterton, Powell. Deux familles, deux cultures, deux façons de voir le monde. Alliés ? Ennemis ? Ni l'un ni l'autre, ils faisaient avec les années, les générations et ce que l'autre avait d'utile. Ou de dangereux. Ils n'étaient pas du genre à se cracher dessus officiellement, ni à minauder devant les caméras. Aucune des deux ne pouvait se le permettre. Par contre, hypocrisie et mots sous-entendus soufflés à chaque sourire donné. C'était les jeux de pouvoir, la politique, ce monde dans lequel ils avaient grandis. L'un comme l'autre y était particulièrement rôdé, ainsi donc, Valyra était surprise - tout en ne l'étant pas trop - de la visite de Blue Powell. Un être qu'elle connaissait, dont elle se méfiait (mais de qui ne se méfiait-elle pas ?) et qu'elle espérait ne pas voir trop souvent. Autant dire que, d'après ce qu'elle savait, vu le mariage qui s'annonçait, c'était plutôt compromis. Enfin, ça serait à Blue de savoir se tenir à l'écart de son couple, Kol pouvait être un bon ami à lui (si tant est que c'en était un), mais il n'aurait aucune possibilité de se mêler des affaires de Kol et de Valyra. La jeune femme s'en assurerait.

Le laissant s'installer, elle lui servit un thé et s'installa face à lui. Les jambes savamment pliées, comme la bourgeoisie le recommandait, elle était fabuleuse. Une hôte qui savait recevoir, à n'en pas manquer. Enfin, ce n'est pas comme si on le lui avait appris depuis son plus jeune âge, mais presque. "Je vous en remercie. Rien comparé à vous." Après tout, il sauvait des vies, elle ne faisait que purifier un sang impur. Qui des deux avait le plus beau métier ? Certainement pas elle, bien qu'elle n'aurait voulu - pour rien au monde - faire quoique ce soit d'autre. "En tout cas, j'espère que ça continuera. La purification de masse est une très bonne chose, je suis ravie de voir que le Gouvernement tend à unifier la population." Moins de différence, moins de conflits, n'est-ce pas ?
Sourire heureux sur le coin des lèvres, mais discret - après tout, une jeune noble ne pouvait avoir une effusion de joie, trop vulgaire - elle remercia Blue d'un signe de tête, avant d'avaler une gorgée. Reposant délicatement sa tasse de thé, elle reprit la parole. "Merci, j'en suis très heureuse." Léger silence, poli, avant de poursuivre. "J'ai cru comprendre que vous connaissiez mon fiancé, Kol, depuis quelques temps déjà." Simple constatation. "Je serais ravie de vous accueillir à notre mariage, vous et votre épouse." Après tout, n'était-ce pas l'occasion de rencontrer la belle petite famille de Blue et d'apprendre à se connaître ? S'il voulait faire partie de la vie de son ami, il allait devoir accepter la présence de Valyra. Chose qu'elle savait, s'annonçait compliqué.


Un jour je t'expliquerai pourquoi le sang qui coule dans tes veines se diffère tellement du mien. Un jour tu comprendras qu'il n'y a parfois que quelques gouttes qui font toutes une vie de pureté. — .
il n'existera ni limite
ni frontière
à la purification.
Et de tes maux
tu voilà soulagé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
 

Entrevue politique ◊ Blue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le boulangisme politique de Préval
» Tragédie-comédie des bouffons de la politique en Haiti
» Victoire Repugnante de la classe politique traditionnelle
» LA METEO POLITIQUE HAITIENNE ET LE JUDEO VODOU !
» Summer Davis - Devil behind blue eyes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MUGGLE SUPREMACY ☾ ::  :: Brindleyplace :: Demeure Chatterton-
Sauter vers: