SYSTÈME DE JEU

MS se veut évolutif, vous pouvez donc découvrir dans ce sujet toutes les modalités de ce système, allant des complots entre joueurs, aux fausses fiches qui renversent tout le jeu.

SUJETS A VISITER

NOS SCÉNARIOS

la reine
cousin - relation ambiguë
collègue, partenaire - amour ?
esclave personnel - royal
pleins d'autres ici




 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Partagez | 
 

 1 ♤ La vie des Impurs



l'impureté sera traitée et éradiquée
MUGGLE SUPREMACY ☾ ::  :: Les archives de la ville :: Annexes
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Lun 8 Fév - 14:33

avatar



MESSAGES : 285 LOCALISATION : Quelque part dans le Château de Birmingham. EMPLOI : Je Gouverne l'Angleterre, d'une main de fer. Je réprime l'oppression et fait régner la justice.

carnet personnel
DANS TA POCHE: Un petit canif qui ne le quitte jamais, un bracelet, qu'il aime tourner entre ses doigts quand il réfléchit.
TON PATRONUS: Jamais de la vie, il préfère mourir plutôt que d'en avoir un.
COMPÉTENCES:


le petit résumé



« wizards, halfblood, mudblood,
the speaking of
uncomfortable truths »

Lire une annexe longue n'est pas toujours réjouissant, ainsi pour vous faciliter la tâche, vous trouverez à chaque début d'annexe un petit résumé qui vous permettra d'esquiver la lecture complète (bien qu'on la recommande tout de même).


    Choses à savoir :
  • les sorciers sont les esclaves des moldus jusqu'à leur mort
  • arrachés à leurs parents dès que le potentiel magique est déclaré (entre 7 et 10 ans)
  • les sorciers sont élevés dans les Orphelinats (ou Ecoles pour Impurs)
  • puce injectée dans la nuque à partir de là (permet simplement de les enregistrer dans le système)
  • ils seront maltraités physiquement et psychiquement pour comprendre le bien fondé de la société et de leur place dans celle-ci
  • pose d'un implant génétique après la puberté qui contrôlera leur fertilité (activé par le gouvernement lorsqu'ils peuvent avoir des enfants mais en réalité remplacé par un faux grâce au marché noir)
  • ils seront mis sur le marché après l'Orphelinat dans des établissements appelés les Instituts de formation à la Vie supérieure (on les prépare quelques jours avant leur vente)
  • porteront un uniforme toute leur vie (différents selon leur sexe et leur statut de sang)
  • doivent toute obéissance aux Purs qui les possèdent
  • les lois n'imposent aucun traitement envers les Impurs
  • les sorciers doivent faire tout ce que les Purs décident/ordonnent
  • pas de tatouages ou de marques sur le corps avant la vente
  • les familles moldues peuvent toutes demander à avoir un ou plusieurs, Impur(s) à leur service. Seules quatre familles sorcières ont été déclarées comme libres et comme ayant le droit d'avoir des Impurs à leur service (elles sont sous surveillance d'ailleurs)

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lun 8 Fév - 14:33

avatar



MESSAGES : 285 LOCALISATION : Quelque part dans le Château de Birmingham. EMPLOI : Je Gouverne l'Angleterre, d'une main de fer. Je réprime l'oppression et fait régner la justice.

carnet personnel
DANS TA POCHE: Un petit canif qui ne le quitte jamais, un bracelet, qu'il aime tourner entre ses doigts quand il réfléchit.
TON PATRONUS: Jamais de la vie, il préfère mourir plutôt que d'en avoir un.
COMPÉTENCES:


Les sorciers et la vie en société





« wizards, halfblood, mudblood,
the speaking of
uncomfortable truths »

Le monde sorcier a bien changé. Avant, ceux doués de magie étaient libres, indépendants et ne fréquentaient – que pour de rares occasions – ceux dénués de magie. Aujourd’hui, non seulement ils les fréquentent au quotidien, mais pire encore, ils les serviront jusqu’à la fin de leur vie.
Les sorciers, relégués au rang de simples esclaves, du fait que la nature les a rendus différents, n’ont qu’une maxime pour régir leur vie : obéir au sang supérieur, au sang dénué de magie.
Ainsi, toute leur vie tourne autour de ce dogme. Non seulement ils sont ôtés à leur famille dès leur plus jeune âge du fait de leur prédisposition à la magie, mais ils sont également élevés dans des Ecoles pour Impurs – plus communément appelés les Orphelinats – où ils sont élevés à la dur, endoctrinés et rompus à la servitude. On leur apprend à obéir, à se faire discret et à ne pas contester l’autorité en place. Maltraitance physique comme psychique sont de mises pour faire entrer dans ces crânes impurs les règles de la communauté.
Une fois qu’ils sont en âge de procréer (soit après avoir mué et après avoir eu les premières règles), les Impurs se voient poser un implant génétique qui contrôlera leur fertilité (implant qui se voit rapidement arraché aux cours des années suivantes et remplacé par un faux par ceux maîtrisant la technologie et ayant les moyens) jusqu’à ce que le gouvernement (ou la famille qu’ils servent) leur accorde le droit de mettre au monde un nouvel individu.
Après ce rituel, ils sortiront de l’Orphelinat pour la toute première fois. Habillé d’un costume – ou plutôt d’un uniforme – qui clame haut et fort leur rang, ils se rendront à l’Institut de Formation à la Vie Supérieure, plutôt appelé « la Rafle » par les Impurs. Ils y seront préparés en vue de leur prochaine intégration à leur famille. Ils y seront lavés, habillés, et vendus à la famille qui désire les avoir.
Puis ils revêtiront un nouvel uniforme, indiquant qu’ils sont liés à une nouvelle famille et précisant sur celui-ci ladite famille à laquelle ils appartiennent désormais. Ils seront obligés de porter cet uniforme à partir du moment où ils sortiront de la demeure familiale et ne pourront, sous aucun prétexte, déroger à cette règle. Au sein de la famille qu’ils servent, les règles des Purs s’imposent, ainsi ils obéissent au maître de maison et peuvent très bien revêtir une autre tenue si celui-ci l’exige.

En ce qui concerne leur vie au sein des Purs, elle varie d’un domicile à un autre. La loi n’impose rien, mais rappelle fortement aux Purs les sacrifices faits pour avoir retrouvé la Paix et conseille donc de ne « rien laisser passer » pour éviter une nouvelle rébellion. Il n’est donc pas rare que les Impurs, désormais elfes de maisons des moldus, soient extrêmement mal traités, battus, rabaissés, mal nourris et reçoivent également une maltraitance psychologique. Pourtant, certaines familles – par pitié sans doute – traitent mieux leur Impur, tout en lui rappelant tout de même la chance qu’il a d’être en vie et d’avoir un toit (ou plutôt la plus petite chambre de la demeure et insalubre), un salaire (certes misérable) et des vêtements (généralement usés jusqu’à la corde et jamais changés) en échange d’un travail (auquel il ne sera jamais préparé psychologiquement et auquel il ne peut se déroger). Ledit travail est simple : ils sont chargés de faire ce que décide – tout ce que décide – le maître de maison ou le Pur ayant en charge le sorcier. De ce fait, ils peuvent être chargés de s’occuper des enfants, des animaux, de la vaisselle, du ménage, des tâches ingrates et doivent faire tout ce que décide le Pur. Toute désobéissance pourra être sévèrement punie par le Maître qui a – toute – autorité sur son Impur. Si jamais le personnel venait à avoir des comportements déplacés, une plainte pourra être faite au gouvernement qui enverra alors un membre de l’Ordre du Phénix régler le souci : soit par un simple avertissement, soit par un retour en Orphelinat pour rappeler à l'Impur sa place, soit – parfois et très rarement – en faisant de lui un exemple sur la place publique et de traiter, définitivement, le problème.

Ainsi, la rébellion des Impurs est très rare, mais existe bel et bien. Il fut un temps où elle s’exprimait par des relations intimes voir amoureuses entre un Pur et un Impur, évidemment la loi a fait place nette et a interdit tout rapprochement, quel qu’il soit, entre un Pur et un Impur pour éviter la contamination du sang Humain. Les sorciers, s’ils peuvent se reproduire, ne peuvent le faire qu’entre eux afin d’éviter la propagation de leurs gênes.


  • UNIFORME FEMME SORCIERE : tailleur, jupe, collants, chaussures à talons, cape en cas de froid (avec gants et bonnet), de couleur prune. Dans le dos on remarquera la présence d’une baguette argentée, au niveau de l’épaule droite. Les cheveux doivent être toujours portés attachés.

  • UNIFORME HOMME SORCIER : costume deux pièces, violet foncé, chaussures italiennes, cape (gants, bonnet en cas de froid), présence d’une baguette argentée au niveau de l’épaule droite.

  • UNIFORME FEMME MÊLÉE : tailleur, jupe, collants, cape (gants, bonnet), de couleur bleu foncé. Au niveau de l’épaule droite on note la présence d’une baguette dorée. Les cheveux doivent être attachés.

  • UNIFORME HOMME MÊLÉ : costume deux pièces, bleu foncé, cape, (gants, bonnet), au niveau de l’épaule droite se trouve une baguette dorée.

  • UNIFORME EN ORPHELINATS : blanc délavé, composé d'un costume à trois pièces pour ces messieurs et d'un tailleur pour les demoiselles. Ils sont sales, rarement réparés ou changés, souvent rafistolés avec le matériel sous la main. Le blanc signifie la pureté et la saleté l'échec du fait de leur sang.

A savoir également qu'au niveau de la poitrine, en lettres majuscules et en or, figure le nom de la famille possédant l'Impur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sam 13 Fév - 13:21

avatar



MESSAGES : 285 LOCALISATION : Quelque part dans le Château de Birmingham. EMPLOI : Je Gouverne l'Angleterre, d'une main de fer. Je réprime l'oppression et fait régner la justice.

carnet personnel
DANS TA POCHE: Un petit canif qui ne le quitte jamais, un bracelet, qu'il aime tourner entre ses doigts quand il réfléchit.
TON PATRONUS: Jamais de la vie, il préfère mourir plutôt que d'en avoir un.
COMPÉTENCES:


L'éducation sorcière





« wizards, halfblood, mudblood,
the speaking of
uncomfortable truths »

Il fut un temps où la magie éclairait la nuit et la parfumait d’un parfum de liberté. Un temps lointain, voilé par des années de douleurs et d’abus. Des années passées à accepter la soumission, la torture et l’amputation de la ressource la plus exceptionnelle que les sorciers possédaient. L’humiliation des sorciers débute dès la naissance. Arrachés à leurs parents car présentant un potentiel magique dans leur sang, ils sont mis sous la tutelle de l’État et répartis dans des foyers appelés les Ecoles pour Impurs, ou Orphelinats.
Ces foyers auront pour mission de les préparer à leur vie future au service de la communauté. On leur apprendra à se taire, à obéir, à réciter les lois et à ne jamais – jamais – utiliser la magie.

Il n’existe qu’une seule et unique loi qui régit les Orphelinats. La loi instaurée peu après la montée au pouvoir du sénateur en place. Elle dit ceci : « tous les sacrifices et les moyens doivent être mis en œuvre pour rendre les Impurs en parfait état de servitude envers les Purs qui les recueilleront gracieusement. » Ainsi mauvais traitements, conseils, traitements de faveurs, chantages et abus sont autorisés s’ils ont pour but d’inculquer aux sorciers les valeurs de la société.
Il ne faut pour autant pas se voiler la face, les bébés qui rejoignent les Orphelinats sont très rares : généralement livrés par la famille d’un Impur – surpris en procréation ou arraché du ventre de la mère, du fait que les enfants ne présentent – avec certitude – le potentiel magique qu’entre sept et dix ans. Ils sont alors repérés par l’Ordre qui les prendra en charge le temps de les livrer à l’orphelinat le plus loin de leur famille d’origine.
Lors de leur admission, on injecte aux enfants une puce à l’arrière de la nuque qui les enregistre dans le système en tant qu’Impur. Une fois rentré dans le système, il est très difficile d’en sortir (à moins d’arriver à déloger la puce des vertèbres cervicales où elle a été insérée).

Pendant toute la durée de leur séjour, les Mères (ou les femmes – généralement – en charge des enfants) prendront « soin » d’eux et s’assureront de leur bonne intégration au système. Pour ce faire, elles auront carte blanche durant le programme de formation des enfants. En effet, de zéro à sept ans on leur apprend la loi du silence et la propreté (que ce soit la leur ou celle de l’établissement qu’ils auront en charge, ou l’état des vêtements de leurs Purs, bref tout ce qui touche de près, ou de loin, à la propreté des Purs auxquels ils obéissent).  De sept à dix ans, les Mères leur enseigneront le service à la personne. Il consiste à savoir tout faire dans la maison, à savoir décoder les mimiques faciales, à comprendre un ordre muet, etc. De onze à treize ans, on leur apprend les lois, le respect de ces dernières et les conséquences causées par les infractions ainsi que leur gravité. A l’âge de treize ans, ils rejoignent le marché aux esclaves (ou Institut de Formation à la Vie Supérieure) et peuvent alors être embauchés par toute famille de Purs le désirant.

Il est tout à fait possible – à partir du moment où l’on en a les moyens – d’embaucher un esclave plus jeune. Pour autant, les Orphelinats le déconseillent fortement du fait d’un manque de formation qui pourrait conduire les esclaves à mal réagir et à mettre en danger la vie d’autrui (ils risqueraient également de se rebeller).

Une fois sur le marché, les esclaves ne doivent présenter ni marques distinctives, ni tatouages qui sont considérés comme entrave à la vente et diminuent la valeur de la marchandise. Les femmes n’ont pas le droit de se maquiller, l’épilation est réalisée par l’Orphelinat prenant en charge l’esclave et seuls les hommes peuvent prétendre au rôle de garde du corps. Pour ce faire ils devront être âgés d’au moins vingt-cinq ans et ne seront recrutés que si leur état de service est parfait et qu’une famille les recommande. L’un des membres de l’Ordre se chargera alors des les préparer à leur nouveau métier. Ils seront les seuls esclaves à apprendre le maniement d’une arme et les arts martiaux. Sinon, tous les autres esclaves y compris eux, apprendront l’élocution, les femmes la couture, les hommes la peinture et la réparation d’objets. Les femmes et les hommes apprendront à cuisiner, à nettoyer, à ranger, à disparaître sans faire de bruit et à respecter leurs Purs.


    Règles de vie d’un Impur :
  • Tu ne parleras que lorsque ton Pur t’autorisera à parler
  • Tu ne regarderas jamais dans les yeux les Purs sauf si on te l’ordonne
  • Tu n’auras aucun geste agressif, aucune parole déplacée, aucun acte inconvenant
  • Tu vouvoieras le Pur que tu sers
  • Tu porteras l’uniforme de la maison qui te recueille
  • Tu te présenteras toujours comme étant la propriété de ton Maître
  • Les termes de Maître, Maîtresse sont réservés aux propriétaires des Purs
  • Tous les Purs seront appelés par leur titre et respectés dans leurs fonctions
  • Le silence est ton plus parfait allié
  • Tu obéiras sans discuter
  • Ton Pur a toujours raison
  • De tes conditions de vie et de travail, jamais tu ne te plaindras
  • Envers ton Pur, tu seras toujours reconnaissant.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




Revenir en haut Aller en bas
 

1 ♤ La vie des Impurs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le sang des impurs... [Elie]

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
MUGGLE SUPREMACY ☾ ::  :: Les archives de la ville :: Annexes-
Ce forum est verrouillé, vous ne pouvez pas poster, ni répondre, ni éditer les sujets.   Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.Sauter vers: