miroslav ϟ we live in a toxic jungle
FACTS

La ville de Birmingham compte actuellement 22 Purs, 6 Purifiés et 25 Impurs, la Résistance semble recruter plus de membres que l'Ordre du Phénix, il serait peut être bon de se méfier de ce regroupement.
Les les femmes deviennent importantes et prédominantes, au détriment du sexe masculin, pourtant si charmant.




 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 miroslav ϟ we live in a toxic jungle



l'impureté sera traitée et éradiquée
MUGGLE SUPREMACY ☾ ::  :: Se présenter :: validés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage




MESSAGES : 46 EMPLOI : Esclave au service de Ana Blackwood depuis cinq ans

carnet personnel
DANS TA POCHE: Des cailloux, un morceau de papier déchiré, un briquet volé.
TON PATRONUS: Myosotis ne serait pas capable de lancer un patronus s'il le pouvait.
COMPÉTENCES:

MessageSujet: miroslav ϟ we live in a toxic jungle   Mar 21 Juin - 21:12



Miroslav Krüger aka Myosotis

can you hear a distant thunder, taste earth's blood and hunger



Nom et prénom Miroslav Bastian Vodianova-Krüger.
Souvent surnommé Miro par sa famille quand il était petit, il déteste que quiconque l'appelle ainsi depuis qu'on l'a séparé de sa sœur jumelle Oksana. Krüger, un nom respecté à travers le pays il y a encore quelques années, le grand-père Lukas Krüger ayant repris la direction de Nimbus et étant officieusement un mangemort fidèle au Seigneur des Ténèbres. Bastian, le nom de son père passé comme un héritage, un hommage à cet homme honorable qu'il était. Aujourd'hui pourtant, ce nom ne signifie plus rien, pas plus pour Myosotis que pour les autres. Miroslav ne connaît rien d'autre que Miroslav, et Myosotis. C'est son nom désormais, celui que sa maîtresse lui a choisi. Un nom lui rappelant ce qu'il est : rien de plus qu'un objet. + âge et date de naissance Miroslav est né le 7 mars 1998, il a dix-sept ans. + statut de sang Il descend d'une famille sorcière qui vantait la pureté de son sang, ce qui fait de lui un Impur de la pire espèce aux yeux de la société actuelle. + précision sur le statut Ses parents étaient tous les deux des sorciers, c'est donc tout naturellement que Miroslav et sa sœur ont montré des aptitudes pour la magie. + caractère Miroslav est un jeune homme instable. Il a soif de vengeance et ne connaît que douleur et provocation, les deux allant souvent de paire. Têtu et désespéré, il n'a cure de ce qu'il peut lui arriver, puisant ses joies passagères des réactions colériques de ses geôliers. Son obsession il y a quelques années était de retrouver sa sœur, mais aujourd'hui il n'a que de vagues réminiscences de cet objectif. Il a toujours eu un esprit rebelle, espérait pouvoir embarquer les autres dans son soulèvement. Mais la folie gangrène son esprit un peu plus chaque jour et son univers se rétrécit. Il vit dans sa tête, perdu entre Miroslav et Myosotis. Myosotis est docile, Myosotis est à genoux. Myosotis rampe et obéit, Myosotis baisse les oreilles. Myosotis encaisse les douleurs et s'oublie, Myosotis n'est rien. Miroslav hurle et se débat, Myosotis tend l'autre joue. + nationalité Il est né en Russie de parents anglais, il est donc à la fois russe et anglais. + situation familiale Miroslav avait une sœur jumelle, Oksana. Il est né avant elle, mais elle a toujours été la plus forte, la plus intelligente. Il l'aimait tendrement, jusqu'à ce qu'on les sépare à l'Orphelinat. + situation financière Pauvre, un esclave pourrait-il prétendre à autre chose ? + situation matrimoniale/orientation sexuelle Miroslav est célibataire. Il ne s'est jamais posé trop de questions sur son orientation sexuelle ou sur ses sentiments car il a bien d'autres soucis. + métier/études Esclave. + groupe désiré Dust +

Si vous aviez un patronus, quel serait-il ? Si Miroslav pouvait avoir un patronus, ce serait certainement une méduse. Flasque, gélatineux, et une vraie petite saloperie quand elle vous pique. + Si vous aviez accès à la magie, comment l'utiliseriez-vous ? Miroslav ne contrôlerait pas sa magie s'il y avait accès. Nul doute qu'il ferait quelques catastrophes et dégâts humains sur son passage.

Dust

toi et le gouvernement


Que penses-tu du gouvernement actuel ? As-tu des liens avec lui ? Miroslav dirait certainement une phrase fleurie dans le genre de "Je lui pisse à la raie", ce qui résume assez bien son opinion sur le gouvernement. Mais Myosotis a appris à lui faire fermer son clapet. Myosotis ne pense rien du gouvernement, rien du tout. Il ne s'en préoccupe pas, pourquoi le ferait-il ? Myosotis ne pense qu'à sa Maîtresse et à son bonheur.

Es-tu au courant du mouvement de rébellion ? Si oui, es-tu en sa faveur ? Si Myosotis en a entendu parler, il ne s'en souvient pas. Miroslav, peut-être, mais Miroslav n'a pas d'espoir. Miroslav sait qu'ils sont tous perdus.

Que penses-tu de l'Ordre du Phénix ? As-tu des liens avec lui ? Myosotis entend souvent parler de l'Ordre chez les Blackwood. Il ne sait pas ce qu'ils font, mais les maîtres en parlent en bien. L'Ordre du Phénix doit être une bonne chose.

Explique nous ton point de vue sur le statut de sang Les Impurs sont soumis car ils ne valent rien. Nous ne valons rien, et devrions nous réjouir que les maîtres nous adressent la parole de temps en temps. Chacun de leurs ordres est une chance de pouvoir leur montrer notre reconnaissance.

Es-tu pour ou contre le retour de la magie ? Myosotis ne sait pas. Myosotis sent quelque chose le chatouiller parfois, mais il sait que c'est le Mal. Myosotis ne dit rien, ne pense rien. Le monde est bien tel qu'il est.


derrière l'écran

pseudo/prénom Puff + âge 22 + région Occitanie, paraît-il + comment nous as-tu trouvé ? Sur Boobook    + un autre petit mot ? Ce smiley gagne tout je crois =>  +


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




MESSAGES : 46 EMPLOI : Esclave au service de Ana Blackwood depuis cinq ans

carnet personnel
DANS TA POCHE: Des cailloux, un morceau de papier déchiré, un briquet volé.
TON PATRONUS: Myosotis ne serait pas capable de lancer un patronus s'il le pouvait.
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: miroslav ϟ we live in a toxic jungle   Mar 21 Juin - 21:12



Wake me out of that deep sleep

living in slow motion, breathless corrosion





contes nous ton histoire

MAI 2006


- Donc, si je comprends bien, vous n'avez jamais travaillé dans une agence immobilière par le passé ?

Nikkylia leva les yeux de sa fiche d'évaluation pour observer l'expression du candidat. C'était déjà le quatrième qu'ils voyaient cet après-midi, et très franchement elle n'était pas sûre que l'un d'entre eux puisse vraiment faire l'affaire. Ce n'était pas à elle seule d'en juger cependant, après tout elle n'assistait aux entretiens d'embauche que depuis très récemment. Depuis sa promotion, en fait. Rien que de penser à la joie qu'elle avait ressenti lorsque son chef le lui avait annoncé la faisait sourire. Sans parler des rires qu'elle avait partagé ce soir là avec ses enfants, ainsi que cette coupe de champagne qu'elle avait savouré avec son mari.

- Non, mais j'ai déjà fait un stage dans une compagnie d'assurance. C'est... presque pareil, non ?

Nikky échangea un regard quelque peu dubitatif avec Alexei avant de noter un petit 1 dans la case appropriée. C'est alors qu'elle sentit son téléphone portable vibrer dans sa poche. Un appel. Si Alexei l'avait entendu, il ne le montra pas et continua l'entretien comme si de rien n'était. Elle comprit qu'il convenait de faire de même et laissa le téléphone vibrer sans bouger. Lorsqu'il vibra de nouveau quelques minutes plus tard cependant, elle sentit une certaine appréhension lui enserrer l'estomac. Cette fois, elle lança un regard désolé à son supérieur et s'excusa avant de sortir de la salle.

- Chérie, tu as reçu un appel de l'école ? Tu es en route ?
- Quoi, non ? Que se passe-t-il ?
- Il y a eu un problème avec Nana. C'est assez grave. J'y vais. Rejoins-moi là-bas.

Nikky devint blême alors que Bastian lui raccrochait au nez. Son cœur manqua un battement et son esprit se mit à imaginer des dizaines de scénarios catastrophes tandis qu'elle sortait de l'agence en courant sous le regard interdit de ses collègues. Elle sprinta jusqu'à sa voiture avant de se souvenir, essoufflée, qu'elle n'avait qu'à transplaner. C'est assez grave, avait-il dit. Grave au point de prendre un tel risque ? Cela valait-il vraiment le coup ? Est-ce qu'un bras ou une jambe cassée valaient le coup de remettre huit ans de paix en danger ? Elle se mordit la lèvre, son cœur battant la chamade, indécise, paniquée. Bastian avait eu l'air vraiment bouleversé. Pire encore, déterminé. Le genre de détermination qui l'avait autrefois poussée à foncer tête baissée dans une bataille fourmillant de mangemorts. Elle soupira, sanglotant presque tant la nervosité la gagnait. Tant pis. Tant pis, elle suivrait son instinct. Elle transplana.

Quand elle arriva dans la rue qui longeait la cour de l'école, elle sentit tout de suite que son instinct avait vu juste. Deux voitures de police étaient garées près de l'entrée, et elle courut aussi vite qu'elle le put à l'intérieur.
Ils étaient là. Ses bébés étaient là, assis sur des chaises en plastique dans l'entrée qui grouillait de policiers en uniforme. Que s'était-il passé ? Elle voulut se précipiter vers ses enfants mais deux hommes l'arrêtèrent.

- Vous ne pouvez pas passer, madame.
- Ce sont mes enfants !
- Nous devons faire tester vos enfants madame. Votre fille a fait état d'une manifestation magique d'ordre 1. Deux enfants ont été blessés.

Nikky sentit son univers chavirer. Ses yeux s'arrondirent sur le choc, elle eut l'impression que l'homme venait de lui asséner un coup de poing dans le ventre. Comment n'avaient-ils pas vu cela arriver ? Comment ? Elle posa son regard sur Oksana qui regardait les plaques du faux-plafond, Miroslav assis à côté d'elle qui lui tenait la main. Il levait aussi les yeux, semblant compter à voix haute.

- Ce n'est pas possible, vous devez faire erreur...

Comment avaient-ils pu être si naïfs ?

- Apparemment ses camarades se moquaient des lunettes de son frère. Elle s'est énervée et une table s'est envolée sur eux. Ils sont salement amochés.

Ils étaient partis vivre dans une petite ville du fin fond de la Russie, presque un village. Un coin tranquille où Nikky pensait avoir quitté la magie pour de bon. Bastian n'avait plus utilisé sa baguette depuis huit ans, elle avait détruit la sienne. Ils n'avaient jamais parlé de la magie, de Poudlard, de quoi que ce soit à leurs enfants. Ils avaient pensé que s'ils oubliaient leur monde... peut-être que leur monde les oublierait. Mais ils avaient eu tort, oh comme ils avaient eu tort.
Bastian était là, elle entendait sa voix. Il discutait avec un des hommes en blouse blanche un peu plus loin qui inquiétaient terriblement Nikky.

- Laissez-moi les voir, je vous en prie, implora-t-elle, mais l'homme ne céda pas.

Bastian s'énervait, le ton montait. Nana et Miro l'avaient vue à présent, et elle leur envoya un baiser de loin, tandis que des sanglots désespérés l'agitaient. Tout s'effondrait, tout était fini. Ils étaient finis. Ils seraient renvoyés en Angleterre où ils seraient traités comme des moins que rien. Nana et Miro seraient vendus au plus offrant et charcutés par ces infâmes moldus qu'elle avait tant défendu dans sa jeunesse. Les blouses s'avançaient et la petite main de Miro était tendue vers elle dans une invitation. Oh comme ils devaient être effrayés, comme ils avaient dû les malmener.

- Laissez-les tranquilles !

Son cri perçant n'atteint même pas ses oreilles, et elle fonça tête baissée, se débattant furieusement contre les bras sans merci des agents de police. Une femme en blouse blanche elle aussi se planta devant elle avec une machine à la main, scannant elle ne savait quoi tandis que Nikky criait et tendait le cou pour ne pas les perdre des yeux. Bastian grondait à côté, perdant ses moyens. Tout autour d'elle s'agitait, tout sombrait dans la démence mais elle ne voyait qu'eux. Ses deux trésors, ses deux bouilles blondes qui comprenaient trop bien ce qu'il se passait. Il y eut un éclair de lumière, un bruit sourd que Nikky entendit comme dans un rêve. Bastian avait sorti sa baguette en dernier recours, l'homme avec qui il se disputait gisait au sol. Nikky profita de la confusion pour se dégager de l'étreinte des agents avant de se précipiter vers ses enfants, bousculant les gens sur son passage. Derrière des coups de feu retentirent, et une lumière blanche, puis verte illumina la pièce. Nikky ne réfléchit pas, elle attrapa les mains de ses enfants et se prépara à transplaner. Elle eut un regard en arrière vers le père de ses enfants, qui se battait avec une férocité terrifiante, et elle sentit son âme se déchirer. Il y eut un coup de feu. Quand elle ferma les yeux, la magie l'avait quittée.

La magie ne fonctionnait plus, et elle sentait un vide en elle. Quelle farce, elle qui avait tant voulu vivre sans elle, voilà qu'ils lui en privaient au moment où elle en avait le plus besoin.
Il y eut un cri de rage, celui de Bastian, puis un nouveau coup de feu. Un deuxième, un troisième. Nana hurla, un cri déchirant qui fit saigner le cœur de Nikky. Quoiqu'il saignait déjà, remarqua-t-elle en baissant les yeux sur sa poitrine, où son chemisier bleu ciel se teintait d'une couleur bien trop sombre. Ses genoux défaillirent et elle tomba, tenant toujours les mains de ses enfants dans les siennes.

Nana hurlait encore, tremblait, les yeux révulsés. Elle se coucha sur leur mère, la secouant, embrassant ses joues, touchant ses cheveux, puis la secouant encore et encore, la suppliant de se lever. Miroslav tomba à genoux à côté du corps de sa mère, ses yeux fixés sur son père gisant au milieu du hall de l'école, à l'endroit même où il avait joué au cerceau quelques heures plus tôt avec sa sœur. Ils étaient partis, morts. Ils avaient tiré, quatre fois. Une rage sans nom bouillait dans son petit corps frêle alors que ces perfides requins s'agitaient, osaient poser la main sur le corps de son père, ils osaient souiller cette merveille qu'ils venaient de tuer. Un cri de rage resta coincé dans sa gorge, et son cœur trembla alors que devant lui, l'un des policiers brûlait d'un feu bien trop réel sous l'effet vengeur de son regard d'acier.

Puis il sentit une vive douleur à l'arrière de son crâne et ce fut le noir complet.


JUILLET 2010

Miroslav a tout fait. Frapper, cracher, insulter, crier sans jamais s'arrêter. Mordre, aboyer, rire à pleins poumons comme un demeuré. A chaque fois la punition avait été plus terrible que la précédente, la douleur augmentait à chaque nouvelle torture que la Mère Supérieure lui recommandait. Il n'était pas le seul, beaucoup d'autres tentaient de résister un temps. Mais lui ne s'arrêtait pas. Avec chaque nouvelle punition, il sentait sa rage, sa haine gonfler, lui donnant plus de force encore. Les autres baissaient la queue quand ils étaient matés, mais Miroslav n'arrêtait pas. Oksana n'était pas là. Elle n'était pas avec lui, ils l'avaient enlevée. Jamais ils n'avaient répondu à ses questions, jamais ils n'avaient soulagé ce trou béant qu'ils avaient creusé dans son cœur. Où était-elle, qu'avaient-ils fait d'elle ? Lui avaient-ils posé ce bracelet à elle aussi, l'avaient-elle lobotomisée pour en faire devenir une esclave à leur botte ? Avait-elle résisté, tenté de le retrouver elle aussi ? En était-elle morte ? Parfois il pensait que ça serait mieux, mais il ne savait pas, il ne savait pas.

- OKSANA ! OKSANAAA ! OKSANAAA !

Il criait comme un fou, la bouche saignant déjà des gifles qu'il avait prise. Il avait été sage pendant deux mois, s'appliquant aux cours de cuisine, écoutant avec attention les conseils des jardiniers. Il avait dressé des tables comme il se devait, repassé des linges à la pelle, prouvé qu'il pourrait être un esclave correct. Puis il avait jeté un fer à repasser en marche sur une des surveillantes et il était de retour à la case prison. Non pas qu'il l'ait jamais quittée...
Les autres Orphelins l'évitaient, craignant ses sautes d'humeur, effrayés d'être un jour mêlés à ses histoires. Certains avaient essayé de le raisonner, lui expliquant que s'il filait droit il pourrait un jour espérer sortir d'ici et peut-être trouver une famille bienveillante. Ils avaient raison, ils étaient logiques ces petits. Ils avaient de l'espoir, encore plein d'espoir pour leur vie, mais lui avait perdu sa lueur d'espoir. Oksana, Oksana, où es-tu ?

- Dites-moi où elle est, fumiers de moldus !

Un nouveau coup, plus fort cette fois, destiné à le faire taire. Leurs visages étaient inexpressifs, rien de ce qu'il ne dirai, rien de ce qu'il ne ferai ne les atteindrait plus. Il sentit quelque chose craquer dans sa bouche, peut-être une dent. Du sang coula dans son gosier alors que sa tête dodelinait en arrière, propulsée par le coup qu'on lui avait asséné. Le désespoir l'inondait, emplissant son cœur et son esprit. Tout était noir, tout n'était plus qu'obscurité, souffrance et rage. Sa lumière était partie.

Quand on le ramena parmi les autres quelques jours plus tard, il avait une nouvelle dent à la place de celle cassée. Son visage était couvert de marques et les autres évitaient de passer trop près de lui. Certains lui jetaient des regards hautains, moqueurs presque. Ils étaient tout acquis à leur cause, ils étaient perdus. On le mit au fond de la salle pour le cours de broderie, car ce jour là des visites étaient organisées. Ils l'avaient raccommodé pour qu'il soit présentable, mais ils ne voulaient pas le mettre au premier plan. Les potentiels acquéreurs ne voudraient pas voir un visage aussi haineux et marqué que le sien, cela ne pousse pas à la vente.
Miroslav se concentra sur son aiguille, imaginant ce qu'il se passerait s'il la plantait dans l’œil de la Mère Supérieure. Quand la porte s'ouvrit, tous ses camarades se tendirent visiblement, mais aucun ne bougea. Quand un « Pur » venait visiter l'Orphelinat, tous espéraient être choisis, rêvant d'être acheté par un maître qui serait plus magnanime que les moldus d'ici. Personne ne leva les yeux, même si tous crevaient d'envie de regarder si l'acheteur leur portait une quelconque attention. Miroslav posa son canevas et leva la tête, observant la femme qui venait d'entrer avec une curiosité morbide. Elle était grande, portait de grosses lunettes de soleil ridicules et sa chevelure presque blanche lui rappelait celle de sa mère. La Mère Supérieure était avec elle, lui expliquant il ne savait quoi, et la femme observa les futurs esclaves broder une nappe. Miroslav ne bougea pas, stupéfait de voir cette chevelure blonde, blonde comme celle de Oksana. La femme sembla le remarquer, puis retira ses lunettes dans un geste gracieux, un geste que seuls les gens de la haute société maîtrisent. Son regard se plongea dans le sien, et ils s'observèrent en silence pendant quelques secondes. Miroslav sentit son cœur se glacer d'effroi, sans qu'il puisse ne l'expliquer, et durcit son regard, y injectant toute la haine qu'il pouvait. La femme haussa les sourcils et eut un petit sourire malsain avant que la Mère Supérieure ne lui réclame son attention. Elles discutèrent quelques instants, et Miroslav les observa, pétrifié par une terreur soudaine qu'il ne comprenait pas. Quand elle sortit de la pièce, la femme lui jeta un dernier regard amusé avant de remettre ses lunettes noires.


FEVRIER 2012

Six mois, il avait tenu six mois chez les Blackwood avant de péter un plomb. Cette famille était aussi folle que possible, et Ana une tortionnaire qui semblait n'avoir que deux passions dans la vie : la popularité, et faire hurler de douleur ses pauvres esclaves. Elle était belle, grande et savait mentir mieux que personne. Ses yeux pourtant la trahissaient pour ceux connaissaient la folie de l'esprit. Ses yeux criaient horreur et souffrance, ses yeux instillaient la peur et le dégoût dans le cœur des hommes sensés. Miroslav la haïssait du plus profond de son être, mais avait fait de son mieux pour être un bon petit servant jusque là. Il avait obéit au doigt et à l’œil, encaissant les douleurs à chaque erreur qu'il faisait, grinçant des dents quand il entendait les cris de ses collègues suivis des rires cinglés de leur maîtresse. Les autres ne bronchaient pas, ne disaient rien. L'Orphelinat ressemblait à un centre de vacances à côté de la vie de servitude qu'ils menaient pour cette famille de barges. Oksana, Oksana. Au moins elle n'était pas là. Qu'elle soit morte ou qu'elle soit sauve, elle n'assistait pas à ça. Elle ne connaissait pas la douleur du fer chaud sur sa main, celle des cheveux qu'on arrache. Faites qu'elle soit sauve.
Il n'avait rien dit, gardant le silence comme il devait le faire. Les autres tremblaient de peur, leurs nuits étaient faites de cauchemars et de sanglots étouffés. Certains des plus anciens avaient compris qu'il fallait encaisser sans broncher et se contenter de suivre les ordres. Mais la flamme bouillait à l'intérieur du jeune garçon, une flamme vengeresse et enivrante qui brouillait son esprit.
Parfois la nuit il se mordait le poignet, haïssant se bracelet, sentant une force destructrice s'emparer de son être. Ana voyait les marques sur sa peau et le frappait plus encore, le mordait jusqu'au sang pour lui apprendre à faire une chose pareille. Cette vie le rendait fou, ses cauchemars le hantaient et les cris des autres assaillaient ses tympans même dans le silence le plus total.

- Rebellez-vous ! Ne vous laissez plus faire ! Ensemble on peut les terrasser, avait-il dit, presque supplié un soir alors qu'ils étaient réunis autour d'une jeune fille qui avait tant saigné qu'elle était tombé inconsciente.

Tulipe, c'était son nom. Celui que Ana lui avait donné. Jonquille craignait qu'elle ne succombe à la perte de sang. Ils paraissaient tous atterrés, fatigués, las. Pas de flamme qui brûle, pas de rage à attiser. Ils l'avaient regardé comme s'il venait de leur proposer une petite virée à la campagne, puis l'avaient ignoré pour le reste de la soirée.
Le lendemain matin, alors qu'il replantait de la menthe dans le jardin, la furie s'était jetée sur lui, son expression démente ressemblant presque à de la joie. Comme si elle avait attendu ce moment depuis des années.

Elle l'avait enfermé dans une cage trop basse pour qu'il ne puisse se mettre debout, et trop étroite pour qu'il ne puisse s'allonger. Chaque jour elle lui faisait subir une nouvelle leçon, des corrections qui faisaient passer les Mères de l'Orphelinat pour des enfants de cœur. Miroslav perdait toute notion du temps et de la réalité, vivant dans le noir et la souffrance, voyant des choses qui n'étaient pas et hurlant parfois sans même le ressentir. Il luttait, luttait corps et âme contre cette créature monstrueuse qui se plaisait à le torturer et à lui rappeler ce qu'il était.

- Myosotis, mon petit Myosotis. Te rappelles-tu de tes cours à l'Orphelinat ? Le petit Myosotis n'oublie pas sa maîtresse. Pense à moi, voilà ce que veut dire un petit Myosotis. Pense à moi, Myosotis. Tu sais que tu m'appartient, hm ? Tu ne voudrais pas me fendre le cœur...


SEPTEMBRE 2013

Le monde tanguait tout autour de lui, les arbres semblaient bouger de leur propre chef, et quand il levait les yeux au ciel il avait l'impression que la lune allait tomber sur lui. Méchante lune, à le suivre, à la poursuivre. Myosotis courait tant bien que mal, tombant parfois au sol pour se relever de longues minutes plus tard en riant doucement. Myosotis a fait une bêtise ce soir ! Il avait ri, la chaleur de l'alcool qui coulait dans ses veines apportant de la lumière à son obscurité moite et puante. Il trébucha dans le gazon des Blackwood et roula sur le sol, déchet de la vie, déchet de ce qu'il avait été. Myosotis est rentré à la maison, Myosotis a fait un tour.

Il était rentré dans le dortoir et s'était allongé sur sa couche sans qu'il ne s'en souvienne. Un hoquet l'agita jusqu'à ce qu'il s'endorme, sans qu'aucun rêve ne vienne le troubler ce soir là.

La Maîtresse aimait Myosotis, Myosotis en était sûr. La Maîtresse était belle et bonne, chaque peine de sa main était un cadeau. Elle l'avait fait venir dans le bureau, et Myosotis était giflé, encore et encore. La Maîtresse aimait ça, hein Myosotis ?

Qu'as-tu fait, Myosotis ? J'ai volé, Maîtresse.

Qu'as-tu volé, Myosotis ? De l'alcool, Maîtresse. Et des pièces en or.

Le talon aiguille s'enfonça dans son œil gauche et il fut terrassé au sol par la force destructrice de cette vieille femme. Un autre esclave vint lui enserrer la gorge de ses mains musclées tandis que la mégère se tenait au-dessus de lui, le foudroyant du regard.
Elle déchira sa chemise de servant, découvrant le tatouage qui ornait sa clavicule. Oksana, écrit en lettres enjolivées, une relique du passé, une provocation au présent. Une tempête passa dans le regard de Ana, la colère la fit trembler et Miroslav éclata d'un rire métallique.

- Miroslav aime Oksana. Un, deux, trois, tu n'es rien pour moi, chanta-t-il, l'esprit comme possédé, perdu dans le brouillard qui était son existence.

Puis il cracha.

Etait-ce réel, pas réel ? Un deux trois, tes poumons se vident et ne se remplissent pas.

La lame était chaude et impitoyable, la démence personnifiée se régalait de son agonie. La chair était découpée, la peau retirée avec une lenteur presque douce, presque attendrie. Il n'entendait que la voix mielleuse de sa Maîtresse qui lui contait souffrance et punition, ses cris inhumains s'échappant de sa bouche sans qu'il ne les reconnaisse. Lorsque le travail fut fini, Myosotis n'était plus qu'une pauvre fleur desséchée, sans esprit et sans conscience.

Lorsqu'il se réveilla, des milliers d'années plus tard, Blackwood était gravé dans sa chair, jusqu'au sang, là où sa peau avait un jour été. Là où il avait un jour été.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité


MessageSujet: Re: miroslav ϟ we live in a toxic jungle   Mar 21 Juin - 21:18

Super choix d'avatar !
Bienvenue par ici et bon courage pour la suite de ta fiche. I love you
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité


MessageSujet: Re: miroslav ϟ we live in a toxic jungle   Mar 21 Juin - 21:21

bienvenuuuueeeee
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité


MessageSujet: Re: miroslav ϟ we live in a toxic jungle   Mar 21 Juin - 21:42

Bienvenue petit chou !
Je connaissais pas ton vava mais j'adore.

Bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité


MessageSujet: Re: miroslav ϟ we live in a toxic jungle   Mar 21 Juin - 21:48

DANE super choix d'avatar, original avec ce petit côté Russe.

Bienvenue à toi et bon courage pour ta fiche !
Revenir en haut Aller en bas




MESSAGES : 292 LOCALISATION : Dans la maison de ses parents EMPLOI : directrice d’une agence d’un grand groupe bancaire

carnet personnel
DANS TA POCHE: un baume à lèvres et un mouchoir usagé. Par contre, son sac contient beaucoup plus de choses : un porte-monnaie, des clés, le dernier livre de poche qu'elle est en train de lire.
TON PATRONUS: une louve mais prendrait-il encore cette forme ? Cela est moins sûr.
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: miroslav ϟ we live in a toxic jungle   Mar 21 Juin - 21:49

Bienvenue sur le forum et bon courage pour la fiche ! I love you


SING ME A SONG ✽
Le temps file et emporte les hommes... Ainsi coule le fleuve et jamais ne s'arrête...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




MESSAGES : 469 EMPLOI : Avocat

carnet personnel
DANS TA POCHE: Des tas de gadgets sorciers
TON PATRONUS: Un lion
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: miroslav ϟ we live in a toxic jungle   Mar 21 Juin - 21:51

Rhooooooooo je t'aiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiime I love you


Bon courage pour ta fiche mon p'tit Myosotis chéri Je te le promets, Ana te traitera particulièrement mal


A sin for him, desire within, desire within! A burning veil for the bride too dear for him. A sin for him, desire within, desire within! Fall in love with you deep dark sin... I am the Fallen, you are what my sins enclose. Lust is not as creative as its discovery. To Paradise, with pleasure haunted by fear...
from She is my sin - Nightwish
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




MESSAGES : 168 LOCALISATION : Sur scène, dans son manoir, dans un bar EMPLOI : Acteur de théâtre

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: miroslav ϟ we live in a toxic jungle   Mar 21 Juin - 21:55

Bienvenue
Super choix de vava
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




MESSAGES : 469 EMPLOI : Avocat

carnet personnel
DANS TA POCHE: Des tas de gadgets sorciers
TON PATRONUS: Un lion
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: miroslav ϟ we live in a toxic jungle   Mar 21 Juin - 21:58

PS : Si j'ai oublié de préciser que ta plume est divine, c'est fait What a Face


A sin for him, desire within, desire within! A burning veil for the bride too dear for him. A sin for him, desire within, desire within! Fall in love with you deep dark sin... I am the Fallen, you are what my sins enclose. Lust is not as creative as its discovery. To Paradise, with pleasure haunted by fear...
from She is my sin - Nightwish
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




MESSAGES : 46 EMPLOI : Esclave au service de Ana Blackwood depuis cinq ans

carnet personnel
DANS TA POCHE: Des cailloux, un morceau de papier déchiré, un briquet volé.
TON PATRONUS: Myosotis ne serait pas capable de lancer un patronus s'il le pouvait.
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: miroslav ϟ we live in a toxic jungle   Mar 21 Juin - 22:11

Merci à tous pour votre accueil, merci merci merciiii

Vous êtes si chaleureux, j'espère être à la hauteur

Merci Wilheilm, et j'ai hâte de voir Ana à l'oeuvre
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité


MessageSujet: Re: miroslav ϟ we live in a toxic jungle   Mar 21 Juin - 23:36

bienvenuuuuue 8D tu as deux semaines pour terminer ta fiche et ton avatar est réservé pour une semaine.
Revenir en haut Aller en bas




MESSAGES : 1236 LOCALISATION : Quelque part dans la demeure de ses Maîtres. Comme si elle avait quelque part où aller de toute façon. EMPLOI : Esclave à plein temps. C'est pas comme si elle pouvait faire quoique ce soit d'autre de sa vie.

carnet personnel
DANS TA POCHE: un mouchoir en tissu, brodé de ses initiales. Un rouge à lèvres qu'elle n'a jamais utilisé et un miroir de poche, bien qu'elle ne puisse jamais y décerner son reflet.
TON PATRONUS: un chat, doux et tendre aux premières impressions, mais pouvant être féroce et intrépide.
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: miroslav ϟ we live in a toxic jungle   Mer 22 Juin - 5:57

Bienvenue parmi nous I love you
Je te souhaite bien du courage chez les Bartholomew

Si jamais tu as la moindre question, surtout n'hésites pas à nous harceler, on aime ça


You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.
survivre
avant
tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




MESSAGES : 46 EMPLOI : Esclave au service de Ana Blackwood depuis cinq ans

carnet personnel
DANS TA POCHE: Des cailloux, un morceau de papier déchiré, un briquet volé.
TON PATRONUS: Myosotis ne serait pas capable de lancer un patronus s'il le pouvait.
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: miroslav ϟ we live in a toxic jungle   Mer 22 Juin - 15:15

Merci Ivy ! Et oui, il nous faudra un lien, "Ivy Aconite" et "Myosotis", ça va parler jardin tout ça

Merci Richard, je sens que ça va être la fête !

Merci Doraleen, je n'hésiterai pas à vous harceler alors
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




MESSAGES : 177 LOCALISATION : DANS LE JARDIN DU PALAIS. EMPLOI : CHEF JARDINIER DU PALAIS ROYAL.

carnet personnel
DANS TA POCHE: Une vieille photo de famille, quelques pétales et graines mystérieuses bien enfermées dans un sac en carton.
TON PATRONUS: S'il était sorcier, son patronus serait certainement celui d'une belette qui vit confortablement dans son terrier.
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: miroslav ϟ we live in a toxic jungle   Jeu 23 Juin - 16:23

bienvenue à Birmingham



j'aime beaucoup ta plume, et comme tu le sais déjà, ton nom et ton personnage   tu vas faire le bonheur d'Ana (mais pas trop quand même )


Bienvenue, bienvenue   Te voilà donc fraîchement validé jeune padawan !   Puisses le sort t'être désormais favorable et ce, avant que l'hiver arrive  
Hm, hm. Plus sérieusement  Tu peux désormais aller recenser ton personnage juste là (histoire d'être parfaitement à jour), ensuite tu pourras créer ton petit carnet personnel par ici, où tu pourras absolument tout mettre (n'oublies pas de lire les règles de la section pour mieux comprendre le fonctionnement)  
Tu peux également te mettre au service des Purs (sauf si tu es Pur  )
Si tu ne veux pas te retrouver à la rue, tu peux demander un logement, ou préciser que tu es encore un habitant de l'Orphelinat et demander ta chambre.
Par la suite tu pourras rp à ta guise sur le forum !  
On t'invite néanmoins à aller jeter un coup d'oeil aux animations, ça se trouve tu pourrais en louper une ! En espérant que tu te plairas sur MS et que tu vivras de belles et longues aventures  

Gloire aux Moldus, gloire à la pureté du sang et puisses-tu vivre longtemps !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




MESSAGES : 46 EMPLOI : Esclave au service de Ana Blackwood depuis cinq ans

carnet personnel
DANS TA POCHE: Des cailloux, un morceau de papier déchiré, un briquet volé.
TON PATRONUS: Myosotis ne serait pas capable de lancer un patronus s'il le pouvait.
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: miroslav ϟ we live in a toxic jungle   Jeu 23 Juin - 18:23

Merciiiiiiiiiiiiii
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




MESSAGES : 177 LOCALISATION : DANS LE JARDIN DU PALAIS. EMPLOI : CHEF JARDINIER DU PALAIS ROYAL.

carnet personnel
DANS TA POCHE: Une vieille photo de famille, quelques pétales et graines mystérieuses bien enfermées dans un sac en carton.
TON PATRONUS: S'il était sorcier, son patronus serait certainement celui d'une belette qui vit confortablement dans son terrier.
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: miroslav ϟ we live in a toxic jungle   Jeu 23 Juin - 18:29

de rien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: miroslav ϟ we live in a toxic jungle   Aujourd'hui à 17:48

Revenir en haut Aller en bas
 

miroslav ϟ we live in a toxic jungle

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Dans la jungle, terrible jungle [pv Elkim]
» Live Fast, Die Young and Make a Beautiful Corpse - Anastasia Vanderbilt ❀
» Voyage dans la jungle [CLos]
» Live your life to death (Featuring Nayki)
» Cachés dans la jungle [PV Tore Ae]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MUGGLE SUPREMACY ☾ ::  :: Se présenter :: validés-