Iseult ❧ Somehow she died
FACTS

La ville de Birmingham compte actuellement 22 Purs, 6 Purifiés et 25 Impurs, la Résistance semble recruter plus de membres que l'Ordre du Phénix, il serait peut être bon de se méfier de ce regroupement.
Les les femmes deviennent importantes et prédominantes, au détriment du sexe masculin, pourtant si charmant.




 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Iseult ❧ Somehow she died



l'impureté sera traitée et éradiquée
MUGGLE SUPREMACY ☾ ::  :: Se présenter :: validés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar



MESSAGES : 281 LOCALISATION : Près de Tristan Archdeacon, au Palais Birmingham. EMPLOI : Esclave du Prince Tristan.

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Iseult ❧ Somehow she died   Mar 9 Aoû - 1:48



Iseult

From deep inside she hates the every part of them



Une esclave n’a pas de nom. Elle n’a plus le luxe de porter le nom de famille Yaxley, elle a perdu ce droit le jour où la liberté s’échappa de ses doigts. Alors elle s’appelle Iseult, juste Iseult. Un prénom marqué dans l’histoire, icône des épopées de la dramaturgie médiévale. Très peu de personne peuvent l'appeler Isy, un surnom très intime. + Elle a détaché sa vingt-septième pétale de rose, un 13 novembre, en plein milieu de l'automne. + La souillure coule dans ses veines, l’impureté marque la plus infime parcelle de son être. Sorcière depuis des générations, cela est incontestable. + La vie est une chienne. Et malgré tout ce qui peut lui arriver, Iseult reste positive. Il y’a toujours pire, il existe bien plus miséreux que nous, se répète-t-elle chaque jour. Reconnaissante envers son Prince, elle ne souffre pas de mauvais traitements de sa part. Sa loyauté est si forte que le servir ne semble plus être une corvée à ses yeux, mais un réel plaisir qu’elle exécute avec naturel. Discrète, elle sait se fondre dans la masse lorsqu’elle désire disparaître. Elle est loin d’ignorer que son omniprésence importune quelque peu le jeune Prince, alors elle essaye au mieux de se faire oublier en restant à bonne distance de son espace vital. Chaque jour, elle désire s'améliorer pour son bien être. Fidèle, elle est prête à tout pour le rendre heureux, celui qui a assez de cœur pour la considérer comme son égale. Même s'il la rejette violemment, elle reviendra toujours vers lui. Tolérante de nature, elle est incapable d’en vouloir à son Prince et lui pardonne tout sans aucune hésitation. Perdue, suspendue entre une vie qui ne lui convient pas et son incapacité à y renoncer par affection et loyauté avec son maître, Iseult semble incapable de l’abandonner au détriment de sa propre misère. Elle n'hésitera jamais de courir à perte d'haleine pour le secourir, même si selon lui elle tire toujours une drôle de tête lorsqu'elle court en balançant ses petits poings dans tous les sens. Passionnée, ses yeux s’illuminent comme des étoiles lorsqu’elle parle de théâtre ou de cinéma. Bien qu’elle effleure secrètement cette passion du bout des doigts, elle s’extasie devant le métier de comédien qu’elle désirait exercer à une époque où elle n’était pas encore enchaînée. Psalmodier les dialogues de films cultes, ou encore répéter sous la douche son discours de remerciement aux Oscars, avec une bouteille de shampoing à la main en guise de trophée sont choses courantes chez elle. Sensible et expressive, il n’est pas rare de la voir encore pleurer devant le Roi Lion ou Titanic. De s’agacer devant une fiction en se jetant sur le dos, comme un enfant qui pleure à terre. Ou de rire aux larmes devant une comédie. Vous l’aurez compris, peu importe ce qui lui arrive, elle reste une bonne vivante. Elle adore écouter et danser sur des musiques espagnoles/portugaises qui détiennent le Soleil en elles + Elle est anglaise avec des origines égyptienne par sa mère + Enfant chéri, enfant désiré. Elle est fille unique, sa mère est morte en la mettant au monde alors que son père désirait à tout prix un garçon + Sa pauvreté se range dans un sac à dos,  à portée de main. Les maigres économies qu’elle possède n’atteignent même pas un nombre à trois chiffres. Contrairement à son père, elle a refusé la Purification et ne souhaite pas plier le genou devant les geôliers de l'esclavagisme. Elle ne renie pas la fierté de son sang, quitte à être enchaînée pour ses convictions + Célibataire, elle n'a jamais pu s’investir dans une relation avec quiconque, ainsi elle n'a jamais profité du corps d'un homme. Elle accorde tout son temps à son Prince Tristan + Esclave de la famille royale, au service du second Prince, Tristan. + Dagger, bien qu’elle ne montre aucun signe de rébellion, elle n’approuve pas la politique du Gouvernement Archdeacon.

Dagger

toi et le gouvernement


Que penses-tu du gouvernement actuel ? As-tu des liens avec lui ?

Elle ne supporte pas ce Gouvernement. Être esclave lui permet de voir cette institution de près. Sa gestion, les hauts placés et leur langue de plomb la font vomir. Elle ravale ce dégoût en gardant son opinion pour elle, et seulement pour elle. Iseult se refuse à en parler au Prince, craignant de lui attirer des problèmes par la même occasion. Elle baisse la tête et reste silencieuse. Elle ne dit rien, elle ne juge pas, elle obéit.

Es-tu au courant du mouvement de rébellion ? Si oui, es-tu en sa faveur ?

Bien sûr qu’elle en a entendu parler. Entre deux ruelles souterraines, au retour d’une course journalière, Iseult entend les murmures. Elle admire ceux qui sont capable de se dévouer à cette cause, mais par loyauté à son Prince, elle ne désire pas s’y engager afin de ne pas le décevoir.

Que penses-tu de l'Ordre du Phénix ? As-tu des liens avec lui ?

Elle les redoute. Apercevoir leur veste pourpre la plonge dans une terreur extrême. Ce sont les hommes de l'Ordre qui l'ont battue à plusieurs reprise devant son Prince. Cette organisation qui ne profite qu’aux plus forts emploie des comportements pas très orthodoxes à l’encontre des Impurs comme elle. Milice justicière, milice salvatrice, l’Ordre du Phénix est un brasier qui risquera de faire exploser la flamme de la rébellion.

Explique nous ton point de vue sur le statut de sang

Un ramassis de conneries. Aucun sang n’est sale, ou supérieur à un autre. Cette suprématie ne repose que sur des fantasmes masochistes qui n’amusent que les têtes de cons du Gouvernement. Ce besoin d’asservir une catégorie de personnes est injuste à ses yeux. Ainsi elle les hait tous, enfin presque tous. Eux, qu’on appelait avant Impurs. Tout n’est qu’une question de point de vue !

Es-tu pour ou contre le retour de la magie ?

Son avis est mitigé sur la question du retour de la magie. La magie vient avec un prix, et lorsqu’elle est manipulée par de mauvaises mains, elle peut-être destructrice, elle qui est si belle. Une minorité a terrorisé le monde, et a amené une mauvaise réputation à cette discipline.


derrière l'écran

pseudo/prénom franken/Lou + âge 23 y.o + région Ile de France + comment nous as-tu trouvé ? Queen Nenya + un autre petit mot ? All Hail MS. +


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 281 LOCALISATION : Près de Tristan Archdeacon, au Palais Birmingham. EMPLOI : Esclave du Prince Tristan.

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Iseult ❧ Somehow she died   Mar 9 Aoû - 1:50



Failure find me

And in the madness of this love. She won't surrender 'til it's done





contes nous ton histoire
Je crie de tout mon être dans cette bouche scellée, plutôt que dans les oreilles de mon Prince que je souhaite épargner. Dieu m’a donné des mains pour réconforter son cœur.


Nul n’a jamais su déterminer de quelle couleur sont les yeux d’Iseult. Quand leurs regards se sont croisés, ils les ont ensuite détournés. Puis ils se sont regardés à nouveau et le Prince ne manqua pas de s’en interroger auprès de la jeune esclave : « Je n’ai jamais su dire si tes yeux sont verts ou marrons ? » ; Un sourire, une moquerie. S’amuser de son Prince capable de réfléchir longtemps sur une chose aussi enfantine. Tellement adorable, pense-t-elle en laissant flotter un sourire éphémère. Une respiration, une déclaration. « Ils seront de la couleur que vous désirez, Mon Prince ! »

Deux sourires, deux éclats de rire qui se répercutent en écho contre les murs porteurs, atteignent les mauvaises oreilles. Une ombre s’immobilise derrière elle, des doigts se glissent et empoignent sa chevelure en cascade. L’effet est immédiat, son jeune maître s’empresse de la défendre. Elle secoue la tête de droite à gauche, ne parvenant pas à démentir ses propos tant la peur paralyse ses cordes vocales. Elle voudrait hurler que tout est de sa faute, qu’elle refuse qu’il puisse s’abaisser à vouloir aider quelqu’un comme elle. Une pourriture que l’homme vient de l’appeler avant d’abattre brutalement sa main contre sa joue. Elle n’a pas vu le coup venir, la surprise fige les traits de son visage qui s’empourpre et marque sa joue d’une trace rouge qui la brûle de plus en plus à mesure où son corps chétif s’effondre au sol. Des flashs blancs aveuglent la petite esclave, le bourdonnement dans ses oreilles la sonne et lui font perdre toute notion de mouvement. Le second assaut arrive et se loge dans son ventre. Elle peine à reprendre sa respiration et gémit de douleur. Elle roule sur le côté, les bras encerclant son ventre, elle essaye de se protéger mais avec eux, c’est peine perdue. Leur politique malsaine la surplombe. « Regarde, c’est un ordre » ; Elle déglutit avec difficulté, tout sauf ça, a-t-elle envie de crier.

C R A W L I N G    B A C K     T O     Y O U    

Ce jour-là, elle s’en souvient. La terreur d’être dominée par eux. L’humiliation d’être emprisonnée depuis son enfance et battue sous les yeux son Prince. Cette violence fracasse son petit corps qui se déchire, saigne et se contusionne de bleus. Elle croit mourir sous ce déluge de coups, elle se surprend à vouloir lâcher prise. « Voilà où est leur véritable place. Elle le mérite pour tenter de s’attirer tes faveurs. » ; Elle souffle doucement, le calvaire est terminé. Chaque respiration amène une douleur entre ses côtes meurtries, terrorisée, elle n’ose pas lever le regard vers le jeune Prince. « Je suis désolé » ; Une caresse sur une plaie ouverte, elle encaisse le geste bien qu’il lui arrache une grimace. Elle aimerait pouvoir lui dire qu’elle ne mérite pas sa compassion, qu’il ne doit pas s’occuper de son état de santé. Elle est la vermine qu’on extermine, et chaque jour de sa vie on le lui rappellera. Dans un grand effort, elle rassemble ses esprits et formule d’une voix faible : « Ne pleurez pas Prince Tristan, regardez je n’ai pas mal ! ». Un mensonge pour sécher ses larmes, un sourire fendu de sang pour appuyer sa promesse mensongère. Elle se parjure pour lui, pour le consoler. Le seul qui a jamais pleuré pour elle.

Le rendez-vous de l’infortune. La rencontre qui ne doit pas être vue mais qui est vitale. Elle l’est devenue. Ce qui n’était au début qu’une petite curiosité s’est depuis changé en une monstrueuse nécessité. Le besoin de se perdre pour ne pas se retrouver. L’envie même de disparaître a été oubliée. Au milieu de cette rue déserte et nauséeuse où rien ne traîne hormis la crasse. Le sombre pour cacher le méfait. A mesure que les pas se rapprochent, le cœur s’accroche à sa débandade, hurle et les gestes se font plus hâtifs. A mesure que le Prince se rapproche, c’est le besoin qui revient s’accrocher au corps et le malaise qui lui creuse sa propre tombe. Des papillonnements au bord du vide et la douleur dans la poitrine. S’arracher le cœur et les organes défaillants pour ne plus s’affoler. Ils viennent et s’en vont, ces maux étouffants. « J’ai une surprise pour toi, Iseult » ; Il est son réconfort au milieu des ténèbres, sa dose de lumière quotidienne. L’impatience à portée de doigts, après quelques secondes d’hésitation, elle glisse sa main dans celle qu’il tend silencieusement. Un premier pas, son regard alerte s’agite dans tous les sens. Un second pas, son regard s’échoue dans celui du Prince, elle sourit. Ses muscles se détendent progressivement avant qu’elle ne s’enquit de la destination de cette escapade nocturne : « Patience, patience ! » ; Elle fait la moue la petite brune, mais elle patiente.

Les rideaux tombent, les lumières se rallument. Les yeux noyés de larmes, le nez encombré de mucus, la jeune femme ne peut retenir un dernier reniflement tandis qu’elle se tourne vers Tristan. Il ne dit rien, mais son regard en dit long : il s’amuse de sa réaction. « C’ment a’wé su ? », questionne-t-elle entre deux reniflements de bouche. Peut-être était-ce le petit truc de trop, il éclate de rire. « Je sais que tu aimes ça » ; Une moue de la bouche, elle ne peut plus retenir ses pleurs. La perplexité se lisant sur les traits du jeune homme, Iseult explique doucement : « Madame Godwinston était grandiose, Maître ! Si belle ! » ; Sa chevelure ébouriffée, la jeune esclave range cette soirée dans son tiroir à trésor.

W A S   S O R T   O F   H O P I N G   T H A T   Y O U ' D   S T A Y

Les sens en berne, fatigués de faire abattre une main qui gifle une mâchoire carrée, l’attention obnubilée par une seule et unique chose : pourquoi l’oblige-t-on à faire cela ? Malhabile sur ses jambes qui refusent de la porter, les élans de peur dans le ventre et le cœur qui s’affole. Le heurt sur ce visage qu’elle s’efforce tant de rendre heureux lui coupe le souffle, et pour ne pas perdre pied elle se réfugie dans la cécité. S’aveugler pour ne pas sombrer. La voix qui la presse s’engouffre dans son oreille et accentue sa peur. La douleur de lui faire mal s’introduit dans son repère, des idées noires dans la tête. Que cela ne cesse ! rugit-elle intérieurement. Elle préfère mille fois subir la correction à sa place, elle qui se déplait dans le rôle du bourreau. Et la réciproque ne tarde pas à venir, jamais au grand jamais une esclave ne doit lever la main sur un Pur, et encore moins sur un Prince. Ordre ou pas ordre, l’acte amène la punition pour avoir commis ce délit. L’affliction au bord des lèvres, Iseult ressent la souffrance de son Prince lorsqu’il lui assène une gifle. Elle ferme les yeux, elle reprend son souffle : elle lui pardonnera toujours. Toujours.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 821 LOCALISATION : Dans les rues de Birmingham, protégeant le peuple Anglais. EMPLOI : Patrouilleuse et chef des Patrouilleurs au sein de l'Ordre du Phénix.

carnet personnel
DANS TA POCHE: Un rouge à lèvre bordeaux, pour contraster avec son uniforme rouge sang. Une petite fiole de poison, c'est toujours utile, et une lame, effilée et tranchante, comme son caractère.
TON PATRONUS: Il s'agirait sans doute d'une panthère, rusée et discrète mais terriblement dangereuse.
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Iseult ❧ Somehow she died   Mar 9 Aoû - 6:19

Rebienvenue chez toi ma belle
Tu connais la chanson, alors je te l'épargnerai


qu'importe la souillure de ton sang, si tu me barres la route, je t'écraserai, si tu oses cracher sur le gouvernement qui ta garde en vie, je t'exécuterai — .
le devoir
avant
tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar



MESSAGES : 177 LOCALISATION : au palais certainement EMPLOI : Prince et assistant du secrétaire d'état à la jeunesse

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Iseult ❧ Somehow she died   Mar 9 Aoû - 9:47

Rebienvenue  
Je suis trop contente de te voir faire ce perso  
J'ai tellement hâte de voir ce qu'elle va donner quand je reviendrai de mes petites vacances
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité


MessageSujet: Re: Iseult ❧ Somehow she died   Mar 9 Aoû - 10:45

TOI !!!
J'ai déjà hâte de lire
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité


MessageSujet: Re: Iseult ❧ Somehow she died   Mar 9 Aoû - 10:58

rebienvenue
Revenir en haut Aller en bas

avatar



MESSAGES : 342 LOCALISATION : Dans la maison de ses parents EMPLOI : directrice d’une agence d’un grand groupe bancaire

carnet personnel
DANS TA POCHE: un baume à lèvres et un mouchoir usagé. Par contre, son sac contient beaucoup plus de choses : un porte-monnaie, des clés, le dernier livre de poche qu'elle est en train de lire.
TON PATRONUS: une louve mais prendrait-il encore cette forme ? Cela est moins sûr.
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Iseult ❧ Somehow she died   Mar 9 Aoû - 17:23

Rebienvenue sur le forum et bon courage pour terminer la fiche ! I love you Par contre, Iseult il me semble que c'est de la littérature médiévale et non grecque. (Sorry, déformation étudiantine ! Arrow)


SING ME A SONG ✽
Le temps file et emporte les hommes... Ainsi coule le fleuve et jamais ne s'arrête...


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 147 LOCALISATION : derrière un bureau, dans la rue, dans un bar, il n'arrête jamais de bouger. EMPLOI : monstre à temps partiel, patrouilleur pour l'ordre autrement.

carnet personnel
DANS TA POCHE: des clopes, un briquet, des clés, un portable et deux ou trois papiers à balancer
TON PATRONUS: un ours très, très grumpy.
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Iseult ❧ Somehow she died   Mar 9 Aoû - 18:27

Rebienvenue, hâte de voir ce que ce personnage va donner I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 281 LOCALISATION : Près de Tristan Archdeacon, au Palais Birmingham. EMPLOI : Esclave du Prince Tristan.

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Iseult ❧ Somehow she died   Mar 9 Aoû - 20:25

Merci à tous ♥ ;

Oups Cat' merci pour la remarque, je change direeeeect *shame*


COULEUR DIALOGUE : #996666




it's time to end these miseries — fear my blood.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité


MessageSujet: Re: Iseult ❧ Somehow she died   Mer 10 Aoû - 19:22

REBIENVENUE
Tu vas nous faire encore un personnage de folie ! Bon courage pour le reste de ta fiche.
Revenir en haut Aller en bas

avatar



MESSAGES : 821 LOCALISATION : Dans les rues de Birmingham, protégeant le peuple Anglais. EMPLOI : Patrouilleuse et chef des Patrouilleurs au sein de l'Ordre du Phénix.

carnet personnel
DANS TA POCHE: Un rouge à lèvre bordeaux, pour contraster avec son uniforme rouge sang. Une petite fiole de poison, c'est toujours utile, et une lame, effilée et tranchante, comme son caractère.
TON PATRONUS: Il s'agirait sans doute d'une panthère, rusée et discrète mais terriblement dangereuse.
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Iseult ❧ Somehow she died   Dim 14 Aoû - 20:31

bienvenue à Birmingham



ta plume, ta plume, ta plume J'aime tellement te lire, c'est abusé Rebienvenue chez toi ma jolie, amuse toi bien avec ce second personnage très - trop peut être - intéressant


Bienvenue, bienvenue Te voilà donc fraîchement validé jeune padawan ! Puisses le sort t'être désormais favorable et ce, avant que l'hiver arrive
Hm, hm. Plus sérieusement Tu peux désormais aller recenser ton personnage juste là (histoire d'être parfaitement à jour), ensuite tu pourras créer ton petit carnet personnel par ici, où tu pourras absolument tout mettre (n'oublies pas de lire les règles de la section pour mieux comprendre le fonctionnement)
Tu peux également te mettre au service des Purs (sauf si tu es Pur )
Si tu ne veux pas te retrouver à la rue, tu peux demander un logement, ou préciser que tu es encore un habitant de l'Orphelinat et demander ta chambre.
Par la suite tu pourras rp à ta guise sur le forum !
On t'invite néanmoins à aller jeter un coup d'oeil aux animations, ça se trouve tu pourrais en louper une ! En espérant que tu te plairas sur MS et que tu vivras de belles et longues aventures

Gloire aux Moldus, gloire à la pureté du sang et puisses-tu vivre longtemps !


qu'importe la souillure de ton sang, si tu me barres la route, je t'écraserai, si tu oses cracher sur le gouvernement qui ta garde en vie, je t'exécuterai — .
le devoir
avant
tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

avatar



MESSAGES : 281 LOCALISATION : Près de Tristan Archdeacon, au Palais Birmingham. EMPLOI : Esclave du Prince Tristan.

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Iseult ❧ Somehow she died   Dim 14 Aoû - 21:57

Han merci, c'est gentil *toute rouge*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 177 LOCALISATION : au palais certainement EMPLOI : Prince et assistant du secrétaire d'état à la jeunesse

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Iseult ❧ Somehow she died   Sam 20 Aoû - 3:04

Je suis fan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Iseult ❧ Somehow she died   

Revenir en haut Aller en bas
 

Iseult ❧ Somehow she died

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Iseult
» Quand une Ménade s'en revient. | Iseult
» Le devoir d'une prêtresse - Première partie [Iseult]
» Petite chamaillerie entre voisin [Iseult]
» Tristan ϟ Sans Iseult mais avec du charme !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MUGGLE SUPREMACY ☾ ::  :: Se présenter :: validés-