FACTS

La ville de Birmingham compte actuellement 12 Purs, 4 Purifiés et 13 Impurs, la Résistance semble recruter plus de membres que l'Ordre du Phénix, il serait peut être bon de se méfier de ce regroupement.
Les les femmes deviennent importantes et prédominantes, au détriment du sexe masculin, pourtant si charmant.




 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 PREMIER EVENT - Anniversaire de Mariage



l'impureté sera traitée et éradiquée
MUGGLE SUPREMACY ☾ ::  :: Partie évent
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage

avatar



MESSAGES : 217 LOCALISATION : Quelque part dans le Château de Birmingham. EMPLOI : Je Gouverne l'Angleterre, d'une main de fer. Je réprime l'oppression et fait régner la justice.

carnet personnel
DANS TA POCHE: Un petit canif qui ne le quitte jamais, un bracelet, qu'il aime tourner entre ses doigts quand il réfléchit.
TON PATRONUS: Jamais de la vie, il préfère mourir plutôt que d'en avoir un.
COMPÉTENCES:

MessageSujet: PREMIER EVENT - Anniversaire de Mariage   Sam 27 Aoû - 20:25


A LA VIE, A LA MORT

puisses le sort nous être favorable




27 août 2016 - Beau temps, ciel dégagé, chaleur ambiante agréable.

20 ans. 20 années qu’ils étaient désormais mariés. En serrant le nœud de sa cravate, Erwin songeait à toutes ces années, tous ces moments de bonheur, toutes ces disputes, parfois quelques cris. Un léger sourire vint fleurir, quelques secondes, sur son visage. Oui, il avait une femme magnifique qui le complétait pleinement. C’était sans doute le plus beau cadeau qu’on ait pu lui faire. Alors, avec son accord et avec l’aide (secret) de leurs enfants, ils ont organisé leur vingtième anniversaire de mariage. Une réception grandiose, aux couleurs du rouge qu’elle chérit tant. Lui, habillé d’un costume blanc, avec une simple cravate rouge, sa chevalière au doigt, son alliance à un autre, était bien plus classe qu’il ne l’était habituellement. Pour l’occasion, il avait fait refaire deux robes de mariage, l’une qui reposait sur le lit pour sa femme, l’autre, de sa couleur préférée, bien empaquetée et en évidence sur la table des cadeaux. Deux tables d’ailleurs avaient été mises en place, l’une pour la famille et l’autre pour les cadeaux du petit peuple. Ils ne demandaient rien, jamais, mais si certains voulaient faire un cadeau, ils pouvaient.

Les enfants avaient été conviés à se mettre sur leur trente-et-un et évidemment, chaque habitant de Birmingham également. La fête se déroulerait au Palais, dans ses magnifiques jardins, ensoleillés. La chance sans doute, mais en ce jour il faisait très – trop – beau. Tout l’ODP (ou presque) avait été chargé de protéger l’événement. Une bonne partie du reste de l’effectif était chargé des bâtiments importants. Les gardes du corps étaient plus nombreux que d’habitude et évidemment, les esclaves avaient été briefés. Ils se devaient d’être parfaits toute la journée.

C’est accompagné de son épouse, qu’il entra dans le palais et monta sur l’estrade leur étant réservé. Il y avait là deux trônes imposants, l’un pour la Reine, l’autre pour le Roi. Autour, suffisamment de petits trônes pour toute la branche nucléaire des Archdeacon et au pied de l’estrade, le reste de la famille. Des tables richement décorées avaient été mises en place partout dans le parc et avec pleins de petits stands pour amuser la galerie. Il y avait également, quelques mètres en face de l’estrade royale, une énorme estrade, dont l’accès était réservé. C’est sur cette dernière que la vente aux enchères serait organisée, vente exceptionnelle.
Tout le monde avait été convié, du simple esclave orphelin au plus grand membre des hautes familles. Beaucoup étaient présents, à leur plus grand plaisir. Il prit la main de sa femme et devant l’assemblée fit tinter son verre de cristal. « Bonjour à toutes et à tous. Merci d’être venu fêter avec nous la pérennité de notre union.  » Il embrasse d’un regard charismatique la foule avant de continuer. « En ce jour, nous fêtons à nouveau notre union mais nous renouvelons également notre engagement à vous servir et à vous protéger. Comme notre union, notre règne perdurera et ni la mort, ni la maladie ne pourront nous séparer. » Il eut un léger rire. « Sachez concitoyens de Birmingham, que je suis fier d’être votre Roi et que j’espère que Lloyd, mon successeur, saura vous gouverner avec brio quand je passerai mon tour. » Il fit une petite pause. «  Profitons de cette journée pour célébrer notre mode de vie, fêtons la paix et l’amour.» Il posa ses yeux sur son épouse. « Et que chacun d’entre eux, perdure. » Sous les applaudissements de la foule, il déposa ses lèvres sur celles de sa femme en un baiser chaste.

Il ouvrit les bras, et une nuée de serviteurs apparue, servant aux invités petits fours et champagne, distribuant des tracts sur les animations. Au centre, un esclave avançait avec un tigre blanc tenu en laisse. Deux dresseurs derrière lui s’assuraient de son calme. Le Roi fit descendre son épouse de l’estrade, la bête s’avança jusqu’à cette dernière et il lui remit la laisse, avec en prime, un diamant de trois carats qu’il glissa à l’un de ses doigts.  Renouvelant, rien que pour ses oreilles, ses vœux. La fête démarra quand le couple vint à se déplacer entre les convives. Allant, également, de stand en stand, leurs gardes du corps sur les talons.

les divers stands:
 

(Vous êtes libre de poster à la suite, il n'y a pas d'ordre d'apparition. On laisse s'écouler un peu de tour avant de passer à l'animation principale de cet évent)

Dés pour les jeux :

COURSE A LA POMME

1-l'esclave s'est étouffé avec de l'eau, a été disqualifié sous les hués du public
2-l'esclave a récupéré la pomme, s'est pris les pieds dans le sol et s'est étalé de tout son long, il a été disqualifié
3-sous la pression de son maître, l'esclave s'est donné à fond et a réussi à attraper la pomme, il a remporté la course
4-trop motivé, l'esclave a attrapé, puis mangé la pomme. Il est disqualifié

COULER L'IMPUR

1-la balle a été lancée si forte qu'elle a atterri dans le visage de l'esclave, il n'est pas tombé à l'eau, mais c'est presque plus drôle ainsi
2-la balle a été parfaitement lancée, mais manque de force, elle a juste fait baisser d'un niveau l'esclave, il n'est pas tombé à l'eau
3-lancé parfaitement exécuté, c'est mouillé de la tête au pied que l'esclave fini dans le bassin
4-la balle a parfaitement esquivé l'esclave, pour revenir dans le nez du lanceur

COMBAT D'IMPURS

1-l'esclave s'est donné à fond et met KO son adversaire
2-l'esclave, trop fier, s'est vu renversé et humilié par son adversaire
3-sous la pression, l'esclave est littéralement tombé dans les pommes. KO de stress
4-l'esquive c'est facile et c'est réussi, à ce tour là, aucun esclave n'a été vaincu
5-coup de boule, balayette, l'adversaire a été anéanti

On oublie pas de lancer le dé dans le flood, dans le sujet "flood des évents"

PS : Vous n'êtes pas obligés d'aller à l'un des stands, mais ça pourrait s'avérer drôle et évidemment, privilégiez les réponses courtes !





Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité


MessageSujet: Re: PREMIER EVENT - Anniversaire de Mariage   Sam 27 Aoû - 21:12

Wedding Anniversary


Tenue de Nenya & Coiffure de Nenya


La découverte du lit conjugal vide ne choque pas la Reine lors son réveil. Le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt, et son Roi ne déroge jamais à ce principe. Une nouvelle journée parmi tant d’autre, une journée qui s’illumine sous un soleil d’été. En cette période estivale de forte chaleur, le ciel est dégagé, aucun nuage ne vient perturber sa clarté pacifique. ; Elle déambule dans les couloirs, et l’enthousiasme qui anime le Palais ne désemplit pas. Bonjour, votre Altesse ! s’exclame une jeune esclave. Un demi-tour, un regard sceptique. Les salutations quotidiennes ne lui sont pas inconnues, mais pas avec autant … d’effervescence ?  Elle s’arrête surprise, s’interroge une fraction de seconde et hausse les épaules avant de reprendre son chemin. Et pourtant, rien ne lui met la puce à l’oreille. Pas même la disparition soudaine de ses cinq enfants, ni l’embrasement des esclaves.

The Queen musn’t know.

L’anniversaire de mariage du couple royal est sur toutes les lèvres. Son mari l’avait cueillie en pleine errance dans le Palais. Une surprise, pour ce jour spécial. Ce ne sont pas encore des noces d’argent, mais petit à petit ils s’en rapprochent au fil des années ensemble. Au milieu des discussions de la foule, une douce musique résonne dans le parc, emplit les oreilles et les cœurs.  Venus des quatre coins de la ville de Birmingham, les riches familles comme les esclaves de la basse classe sont conviés à cet évènement. L'entrée est pour tous, mais certains seront traités comme des rois si de nature purs ils sont. Car au milieu de cette joyeuse ménagerie se mêlent les souillures au sang impur qui seront auprès de leurs maitres, discrets comme leur rang social l’exige. Si les cages vous paraissent vides, ce n'est pas qu'une simple impression, les animaux de la représentation d’aujourd’hui, mes amis, c'est vous.

Une journée placée sous la coupole de l’amour et de la fidélité. Drapée dans une magnifique robe rouge et blanche sélectionnée par les soins de son époux, assortie aux couleurs de son costume blanc à cravate rouge, Nenya trempe ses lèvres dans sa coupe de champagne attentive au discours de son Roi. Vingt ans de mariage, pour trente ans de vie commune. Une célébration surprise qui lui décoche un sourire malicieux, stupéfaite par la décoration, les animations de stands et le rassemblement avec le peuple. En effet, cela se fête. Le Roi n'y va pas par des demi-mesures, il fait venir pour sa femme un magnifique tigre blanc pour enflammer la journée. Les yeux écarquillés, la Reine s'aventure à poser une main sur le pelage de la bête pour en apprécier sa douceur. Quelle magnifique félin tout droit sorti d'un cirque itinérant du coin. Splendide, absolument grandiose, songe-t-elle avant de le remercier au creux de l'oreille. Leur royauté n’est plus à prouver, leur pouvoir n’est plus à assoir. Merci à tous d’être présent, amusez-vous bien et profitez des animations, mes amis ! Un baiser pour sceller ses innombrables promesses, la Reine glisse son bras autour de celui du Roi avant de lui offrir une coupe contre laquelle elle trinque la sienne pour boire une seconde gorgée. A nous. Pour toujours. Le couple royal commence ainsi sa ronde afin de saluer les convives.
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité


MessageSujet: Re: PREMIER EVENT - Anniversaire de Mariage   Sam 27 Aoû - 21:17


À LA VIE À LA MORT ▬ Ce matin là, Ed s’était levé avec une légère appréhension que cette journée n’allait mener à rien de bon. Ce ne fut qu’après quelques minutes, alors qu’il était redressé dans son lit, qu’il se souvint de la soirée qu’organisaient le roi et les enfants royaux. À vrai dire, il avait été plus qu’étonné d’avoir été invité, sachant que si toutefois le peuple y était convié, il n’avait pas pensé que les employés du palais allaient l’être aussi. Le jardinier était content de voir que le mariage se déroulait toujours aussi bien, mais les soirées n’étaient définitivement pas de sa tasse de thé. Avec une résolution quelque peu soumise, Ed tira son vieux complet de tweed de l’armoire poussiéreuse, et l’enfila, avant de lever les sourcils en se voyant dans le miroir. Ce n’était pas grand chose, mais il n’avait pas mieux. Il se passa également le peigne dans les cheveux afin d’y tracer une raie bien droite, et enleva quelques poils de chat qui s’étaient déjà logés sur son veston, en poussant un petit soupir. C’est sous les yeux perçants de Fen, le matou assit sagement sur la clôture, qu’Ed quitta sa petite masure en direction du grand palais. Bien évidemment, il avait passé des semaines à préalablement préparer les jardins où allaient se tenir diverses activités, sachant qu’il allait devoir passer les suivantes à tout nettoyer. Soupirant, Edbert arriva à la porte principale du palais, qu’il avait franchi peut-être une ou deux fois, et jeta un coup d’œil aux sculptures au dessus de lui. En même temps, il tendit le bouquet qu’il avait amené dans un vase pour la reine, composé d’œillet blanc et de couronne impériale, qu’il avait mis en pot et cultivé pendant une année spécialement pour l’occasion. Après avoir rejoint la salle principale et écouté avec attention le discours du roi, Ed prit une coupe de champagne qu’un esclave bien habillé lui offrait et leva son verre lorsque la reine donna le signal à la foule. Du coin de l’œil, il vit son bouquet être rajouté sur la table des cadeaux, et attendit sagement dans son coin que quelqu’un vienne lui parler, un peu intimidé de faire le premier pas, et certainement incertain du pourquoi il se retrouvait ici parmi toute cette compagnie qui semblait venir entièrement de la plus haute société.

Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité


MessageSujet: Re: PREMIER EVENT - Anniversaire de Mariage   Sam 27 Aoû - 22:28




Anniversaire de mariage
Victoire • les autres
Peu après avoir accepté la proposition d'emploi de Gauwin, un pli au nom de mon hébergeur est arrivé. Le destinataire sur l'enveloppe mentionner le titre professionnel de Gauwin. Sous couvert de commencer pleinement mon emploi d'assistante du ministre de l'intérieur britannique, j'ai ouvert l'enveloppe. Rapidement, j'ai parcouru le contenu de la lettre. Même si mon anglais demeure par moment approximatif sur des termes techniques, je n'ai guère eu trop de difficulté à comprendre le contenu. Aussi à son retour à son appartement, je lui ai dit sur un ton professionnel semblable à celui qu'on m'a appris en cours mais aussi auprès de mon ancien employeur :

-Vous avez reçu une invitation pour l'anniversaire de mariage de Leurs Majestés, monsieur. Il a lieu le 27 aout. Une vente d'Impur est prévue. Souhaitez-vous que je me renseigne pour vous sur les éventuelles offres susceptibles de vous intéresser ?

Les réponses qu'il m'a apporté ont permis d'occuper un peu mes journées dans l'appartement où je demeure confinée pour encore quelques jours. Toutefois, je n'aurais nullement imaginé que mon logeur me propose de l'accompagner afin de connaître à ses connaissances mon statut auprès de lui.

Je n'étais guère emballée par cette perspective que de me retrouver soudainement avec une foule d'inconnu à mes côtés. Néanmoins, je n'avais pas cherché à nier sa proposition pour plusieurs raisons. D'une part, la demande venait de mon nouvel employeur et non de mon logeur. Je ne pouvais pas me désister alors que je venais seulement d'avoir un travail. D'autre part, je ne pouvais pas passer ma vie à réduire ma vie sociale uniquement à Gauwin. Même si des cauchemars affreux hantent mes nuits, je ne vais pas risquer ma vie en sortant dehors. Je n'aurais qu'à rester le plus près possible de Gauwin et tout ira bien.

Les jours séparant de l'évènement, mes nuits ont été des plus agités et j'ai du réveillé deux fois mon logeur car le besoin de faire glisser une lame sur ma peau était trop fort. Une fois les plaies refermées, je ne peux pas m'empêcher de sentir des plus misérables d'avoir de telles pulsions. C'est une preuve irréfutable que je ne pourrais jamais reprendre ma vie comme auparavant.

Loin de mes considérations, j'ai mis tout mon coeur à choisir une robe pour l'évènement. Fouillant dans ma valise, je n'ai pu que constater d'un air dépité que je n'avais pas de robes de gala. Ma fierté m'a empêché d'emprunter de l'argent à Gauwin pour que j'aille m'en acheter une. Même si je l'aurais remboursé, je ne veux pas demander plus à cet homme qui a déjà tellement fait pour moi. Cependant, j'ai fini par trouver dans mes affaires une robe achetée plusieurs années plus tôt. A pois, elle est constituée d'un léger voilage des manches. Celui-ci bien qu'assez couvrant pour cacher à la vue des regards indiscrets les marques de mes scarifications, ne tient pas énormément chaud, tout du moins, je l'espère !

-Je ne fais pas déplacer avec ma tenue ? Demande-je très peu sûre de moi une fois le jour arrivé et après avoir vêtu ma robe avec des escarpins noirs. Mes cheveux sont quant à eux attachés en une stricte queue de cheval sur le bas de ma tête.

Inspirant un grand coup, je suis mon nouveau employeur dans la voiture qui nous mène vers le lieu de la fête. Intérieurement, je suis terrorisée alors que je sors la voiture. Mon regard paniqué scrute la salle à la recherche de la sécurité. La raideur dont je n'avais pas conscience dans mes épaules disparaît un peu. Comme c'est à prévoir, celle-ci me semble nombreuse. Il serait en effet stupide de faire quelque chose ici, en ce lieu. S'il devait par malheur arriver quelque chose, ils pourraient intervenir en un éclair.

C'est cette pensée qui tourne en boucle alors que le roi prononce son discours. Comme les autres convives, j'applaudis à la fin du discours. Cependant, je prends soin de ne pas applaudir plus fort que ne le veut la bienséance. Il serait fâcheux que je me fasse repérer pour quelque chose d'aussi futile alors que je n'ai même pas pris officiellement mes fonctions.
Fiche codée par NyxBanana


Tenue de Victoire
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité


MessageSujet: Re: PREMIER EVENT - Anniversaire de Mariage   Dim 28 Aoû - 0:34


Dès que l'invitation est arrivée, elle n'a cessé de chercher la bonne tenue, la bonne couleur et le bon cadeau pour l'occasion. Après de nombreuses recherches, elle s'est rabattue sur la couleur de la famille royale, la couleur de l'ordre et, elle l'espérait, celle de la Reine : le rouge. Modifiés la veille, Nox a teint ses cheveux de la couleur de la passion et du sang ; juste après s'être occupée du cadeau longuement réfléchi. Il ne lui aura fallut que deux heures pour le fabriquer, mais elle espérait sincèrement que l'intention et le résultat feraient plaisir. Ce qui lui aura pris le plus de temps est sans aucun doute sa tenue : une robe de Gareth Pugh ajustée spécialement pour elle, qu'elle modifiera spécialement pour la saison. Cette robe noire promettait d'être bien trop chaude pour la date indiquée, mais n'est pas Nox qui veut, elle s'installe un léger système pour refroidir la tenue en cas de besoin. Après de nombreux ratés, la robe est fin prête pour le jour J.

Un maquillage léger dans l'ensemble mais une bouche aussi rouge que sa chevelure. Une retouche rasage au niveau droit de son crâne. Du vernis noir sur ses ongles. Il est maintenant temps d'enfiler la tenue. Pour l'aider, elle demande à une esclave de venir. Il faudra une bonne dizaine de minutes pour que l'ensemble soit porté. Elle se rend alors à son bureau pour récupérer le cadeau qu'elle dépose dans une boite et la referme. Elle emporte du papier cadeau et un ruban avec elle jusqu'à la cuisine pour demander à ce qu'on enveloppe la boite. Elle est douée de ses mains, mais les paquets, elle n'a jamais su faire ça correctement. Heureusement que les esclaves sont là pour ça, n'est-ce pas ?
Tenue de Nox.
Sans attendre, elle prépare le reste de ses affaires : téléphone, rouge à lèvres, mini brumisateur en cas de panne du système et son oreillette au cas où l'on aurait besoin d'elle pour une urgence. Elle enferme le tout dans un clutch Tom Ford puis retourne dans la cuisine où l'attend son paquet. Gwydion ! Tu es prêt ? Il va falloir qu'on y aille ! Ce matin, Nox avait reçu la tenue qu'elle avait acheté pour son nouvel esclave, justement pour l'occasion, le tout évidemment assorti à ce qu'elle avait choisi pour elle-même. Elle était impatiente de voir son nouvel esclave et pouvoir le présenter à tout le monde, après tout, ce n'est pas tous les jours que l'on peut se vanter d'avoir récupérer l'esclave d'une grande famille.
A l'entendre arriver, Nox file dans l'entrée pour récupérer l'insigne de ses esclaves pour pouvoir l'ajouter à la tenue. Elle en profite pour prendre une paire de lunettes et retourne dans la cuisine pour découvrir enfin Gwydion. Il était parfaitement parfait. Un large sourire, elle ne dit rien et se contenta de poser la broche dorée sur la veste en cuir. Parfait, allons-y.

Après un court voyage dans sa Jeep Wrangler, Nox et son esclave arrivent au Palais. Elle avait déjà vu l'endroit, mais la vue lui faisait toujours le même effet : Waouh. Mais ce n'était rien aujourd'hui comparé aux jardins dans lesquels la réception avait lieu. Affublée de ses lunettes de soleil, elle demande d'un simple signe de la tête à Gwydion - à qui elle a confié le cadeau - de rester au près d'elle. Elle se dirige vers la petite foule déjà présente et attend avec impatience le discours du Roi, qui ne tarde pas à arriver. Les réactions de la Reine sont touchantes, mais il en faut plus à Nox pour verser une larme, contrairement à la jeune femme qu'elle découvre en pleures à ses côtés. Une grimace, elle s'éclipse vers la table des cadeaux - toujours avec son esclave, décidément, elle ne le lâchera pas aujourd'hui - alors que le public découvre un tigre blanc. Nox ne prête pourtant aucune attention au spectacle et préfère déposer sa création sur la table. Elle applaudit de concert avec le reste de l'assemblée et s'empresse de récupérer une coupe de champagne. J'espère qu'ils ne serviront pas que du champagne toute la journée ... soupire-t-elle en observant les lieux. Un regard en coin à Gwydion, et si nous allions voir l'un des stands pour s'amuser un peu. lui dit-elle avant de partir vers celui de la pomme sans demander son avis à l'esclave.

HJ : Le cadeau de Nox est une boule en inox qui, au contact de la peau, s'ouvre pour diffuser une petite image holographique du couple royal lors de leur mariage.

Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité


MessageSujet: Re: PREMIER EVENT - Anniversaire de Mariage   Dim 28 Aoû - 1:07

Nouvel événement mondain. Nouvelle soirée à ne pas rater. Pas que tu sois spécialement enthousiasme, surtout au vu des derniers évènements plus ou moins compliqués de ta vie personnelle, mais disons que tu as signé en réussissant les épreuves de l’ODP. Tu t’es engagé à une certaine rigueur, en devenant un de leur porte-parole. Tes apparences publiques sont surveillées comme attendues. Tu n’as pas le droit de prendre la décision de ne pas t’y rendre. Jour comme nuit tu joues un rôle, tu es dans la peau d’un personnage. Celui à l’allure parfaite, aux sourires charmeurs et à l’éloquence impeccable. Qui sait se jouer des mots comme des regards. Qui sait charmer et manipuler avec une aisance déconcertante. Vêtu d’un costume sombre, rehaussé d’une cravate rouge bordeaux, couleur de l’ODP, tenue par une pince à cravate aux armoiries de ce dernier, les cheveux parfaitement lissés, coiffés en arrière, tu fais enfin ton apparition. Sur ton trente et un, l’apparence irréprochable, en toutes circonstances, en toutes occasions.

Déposé par ton chauffeur, juste à l’entrée du palais, tu détailles autour de toi les gens présents, qui commencent à se diriger en toute hâte vers le palais. Ton porté est droit, ton air hautain, tandis que tu reboutonnes l’unique bouton de ton blazer taillé sur-mesure pour épouser à la perfection ta silhouette athlétique. Tu viens machinalement triturer ta chevalière aux armoiries de l’Ordre, agacé par le bas peuple qui vient se mêler à l’élite. Tous invités. Tu te souviens encore de ton dégoût à cette seule pensée. Toi qui a l’habitude d’évoluer dans le cercle fermé des élites. Toi qui te complaît dans la haute société, celle dont tu fais partie, dont ta famille fait partie, pour qui ton nom est loin d’être inconnu. Tu montes les marches en direction de l’entrée, parfaitement détendu, parfaitement à l’aise. Tu compte bien profiter du moment, mais aussi surveiller, observer, à l’écoute, à l’affût de la moindre rumeur, de la moindre information ou de la moindre faille sur qui que ce soit. Tu aimes avoir le contrôle sur tout et tout le monde. En bon maniaque.

Tu arrives juste à temps pour le discours du roi, qui vient tout juste de commencer, la reine à ses côtés. Tu leur jettes un regard, tendant l’oreille comme pour t’assurer que tu arrives pile à l’heure, avant de tourner la tête à la recherche d’un serveur et plus précisément d’une coupe de champagne. Après tout, tu porteras un toast, comme tous les invités présents. La journée est propice à la célébration. Mais c’est sans compter cet homme qui se dirige immédiatement vers toi, à peine commences-tu à t’avancer dans la salle. Il affiche un sourire satisfait, trop enthousiaste qui te prend de cours. Tu ne t’attendais pas à être abordé de la sorte. Tu fronces les sourcils un court instant, véritablement intrigué, saisissant toutefois la coupe qui t’est tendue. Tu pourrais presque croire à un piège, envisager le pire, si ton regard n’avait pas heurté l’insigne Powell sur son costume semblant être de très bonne facture. Tu pourrais être mal à l’aise, vouloir juste fuir rien qu’en voyant cet insigne, qui fait surgir de mauvais souvenir. Mais non, tu ne te laisses pas déstabiliser. Jamais. Ou presque. « Je vous remercie, monsieur ? » Demandes-tu tout de même, pas pure vérification, même si au fond de toi, tu connais une partie de la réponse. Véritablement intrigué, tu as hâte d’en savoir davantage sur cet homme, de très bonne famille inutile de le nier, qui semble très intéressé par ta personne. Probablement un peu trop pour que tu ne te méfies pas.
Revenir en haut Aller en bas

avatar



MESSAGES : 199 LOCALISATION : au palais certainement EMPLOI : Prince et assistant du secrétaire d'état à la jeunesse

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: PREMIER EVENT - Anniversaire de Mariage   Dim 28 Aoû - 1:26

Ca fait des jours qu’ils se préparaient pour cet événement, pour cette journée qui allait restée gravée dans les mémoires. Des jours passés à cacher la vérité à leur mère afin de lui préparer la plus belle surprise possible. Ce matin-là, Tristan se réveilla heureux. Pour la première fois depuis de nombreux mois, il avait vraiment l’impression d’avoir accompli quelque chose qui pourrait les rendre fier. Son père comme sa mère. Surtout son père. Il se leva tôt ce matin-là. il restait encore quelques préparatifs et il savait qu’il allait prendre du temps à se préparer. Après s’être lavé, il enfila le costume qu’il avait fait faire quelques semaines plus tôt par une couturière. On avait toujours besoin d’un costume et même s’il n’était pas fan de cet accoutrement, il restait le prince. Il était hors de question qu’il leur fasse honte devant toute la population de Birmingham. Il accompagna le reste de sa famille sur l’estrade avant que son père ne lance les festivités d’un bref discours. Il applaudit suite à celui-ci. Il ne savait pas ce qu’il ressentait mais un immense bonheur avait pris possession de son être lorsqu’il les avait vu échanger une nouvelle fois leurs vœux. La première fois pour lui. Mêlé à ce bonheur, l’espoir. L’espoir d’un jour pouvoir vivre une histoire d’amour comme la leur. Peut-être…

Il les suivit par la suite en bas. Il tenait son rôle de fils parfait. Il se mêlait à cette foule de badauds, il devenait le prince se mêlant au peuple, celui qui n’a pas peur de lui et qui s’y intéresse. Et puis, tout bascula lorsque son  regard se posa sur les stands dans lesquels les impurs étaient ouvertement rabaissés. Il réprima une grimace de dégoût. Ce n’était pas le moment de faire un coup d’éclat. Il avait l’impression que sa fête était gâchée. Il chercha un visage amical au loin mais la foule était trop dense pour qu’il repère quelqu’un. Il était à présent sûr d’une chose, il ne s’amuserait pas aujourd’hui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité


MessageSujet: Re: PREMIER EVENT - Anniversaire de Mariage   Dim 28 Aoû - 2:09

Tenue de Gwydion avec cet insigne d'accroché dessus.
C'était l'anniversaire de mariage du Roi et de la Reine. Pour être sincère, Gwydion s'en fichait comme de sa première chaussette. Pour lui, ce n'était qu'un jour comme les autres. Tout du moins, il aurait aimé que ce soit le cas car sur le moment, il avait bien du mal à se reconnaître dans le miroir. Il n'avait pas quitté la tenue réservée aux esclaves depuis... Trop longtemps. Et à cet instant, il ne reconnaissait justement plus l'esclave qu'il était aux yeux du monde. Il fut obligé de mettre ses lunettes pour observer cette tenue que Nox lui avait achetée pour l'occasion. Haut rouge et veste en cuir, pantalon bleu foncé, chaussures et ceinture noires. Et une belle montre au poignet. Il se trouvait... Étonnamment classe. Plus que permis. Il n'aurait naturellement jamais osé sortir ainsi, c'était prendre le risque de se faire repérer par les membres de l'Ordre. Pourtant, c'était le choix de Miss Davenport, il ne pouvait donc que s'incliner. D'ailleurs, cette dernière l'appela et il s'empressa de quitter sa chambre pour la rejoindre.

-Je suis prêt.

Il la regarda. Et sentit ses joues se réchauffer légèrement devant elle. Cette tenue. Son sourire. Elle était. Il ne trouva pas de mots pour la décrire et, de toute manière, il n'avait pas à faire le moindre commentaire. Mais ses joues restèrent roses près d'une minute, lui laissant le temps d'accrocher son insigne d'esclave à sa veste de cuir. Ceci fait, il lui emboîta naturellement le pas sans ajouter un mot. Direction le palais.

Le regard azuréen du jeune homme observa ce palais durant quelques longues secondes. Il avait toujours ainsi, n'ayant jamais eu le droit d'aller plus loin que les jardins sans être accompagné. Ou plutôt, pas sans accompagner quelqu'un. Les jardins étaient d'ailleurs magnifiquement arrangés en ce jour, plus encore que d'habitude, et il se fit la réflexion qu'il adresserait bien ses compliments à Edbert pour tout ce travail. Mais il ne prit pas le temps de s'attarder sur tout cela, puisque Nox lui fit signe de rester auprès d'elle. Il se contenta de hocher la tête, faisant bien attention au cadeau qu'elle lui avait confié. Vint ensuite le moment du discours, auquel il prêta une oreille attentive, par politesse mais aussi par curiosité. Après tout, un tel événement était aussi une opération séduction du peuple. Il fut un peu surpris de trouver la reine émue, ne sachant si c'était réel ou calculer. Mais il eut à peine le temps de s'intéresser au tigre qu'il fut arraché à ses pensées, obligé de suivre sa maîtresse jusqu'à la table des présents. Enfin libéré délivré de son précieux fardeau, il observa cette assemblée qui applaudissait. C'était désespérant. Son regard revint plutôt sur sa maîtresse, qui venait de récupérer une coupe de champagne. Et sa remarque manqua de lui arracher un sourire, qu'il retint sans trop de difficultés.

-Vous auriez peut-être dû me demander d'emporter une bouteille de vodka, en prévision.

Il n'y avait pas songé, même s'il était plus qu'évident que le but de cette soirée n'était pas de faire boire tous les invités à les rendre ivre morts. Il n'en dit pas plus, la suivant vers un des stands, celui de la pomme. Il connaissait les lieux, il était déjà venu. Ses souvenirs reprenaient des couleurs, l'aidant à se repérer. Et à repérer les enfants royaux. Tiens, Edbert ! Cette fois, une esquisse de sourire vint étirer ses lèvres alors qu'il lui adressa un très discret salut. Le vit-il seulement ? Pas sûr. Mais il ne pouvait faire mieux. Il ne pouvait agir sans l'autorisation de sa maîtresse, et pour le moment il ne la lâchait pas d'une semelle. Peut-être verrait-il Iseult ce soit...
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité


MessageSujet: Re: PREMIER EVENT - Anniversaire de Mariage   Dim 28 Aoû - 10:54

Tenue de Cordelia


Vingt ans déjà. Un mariage aussi long, ça fait rêver. Cordelia avait eu un grand sourire sur les lèvres quand elle avait reçu l’invitation. Il était évident qu’elle n’avait pas hésité une seule seconde avant d’accepter d’aller à cette festivité. Elle ne pouvait rater cela de toute façon, c’était hors de question. De par ses liens avec la famille royale surtout. Et puis, une vente d’impur aurait lieu. Ça sera peut-être l’occasion de trouver meilleur esclave que Preston. Sa tenue, elle n’a pas hésité longtemps avant de la choisir. Une petite robe rouge, composée d’une fausse tirette sur le côté gauche ainsi que des petites formes noires. Les boucles de ses longs cheveux ont été accentuées pour l’occasion. Du volume en somme. Quand elle arrive au lieu des festivités, il n’y a pas encore trop de monde. Elle est l’avance. Mieux vaut être à l’avance qu’en retard après tout. Elle prend donc son temps pour admirer les lieux, observer les décorations, les moindres recoins. Elle remarque sans peine les stands dressés. Peu à peu, la foule arrive et vient alors le discours du Roi. La Reine est sublime, comme toujours. Quand le Roi se met à parler de Lloyd, Cordelia hoche doucement la tête. Elle est certaine que le fils ainé du couple royal gouvernera tout aussi bien que son père. C’est évident. Le discours terminé, la blonde applaudit allègrement avant de prendre une première coupe de champagne. Son esclave, qui la suit comme un toutou bien entendu, se contente de rester près d’elle. Ses pas l’amènent de nouveau devant les stands. Devant celui qui consiste à faire tomber un impur depuis une chaise au-dessus d’une bassine, elle se dit qu’il ne vaut mieux pas qu’elle ordonne à son esclave d’y participer. Le Pur qui gagnera les services de Preston ne sera pas chanceux du tout. Loin de là.
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité


MessageSujet: Re: PREMIER EVENT - Anniversaire de Mariage   Dim 28 Aoû - 11:56

Tenue de Lloyd, avec une cravate noire en plus.
C'était le jour J. Après avoir passé des jours et des jours à préparer cette fameuse soirée, ils y arrivaient enfin. Lui qui avait déjà naturellement du mal à tenir en place avait été obligé de s'isoler plusieurs heures pour se défouler. Enfin il était prêt. Face au miroir, il resserra le nœud de sa cravate. Déjà vingt années de mariage. Il se souvenait de ce fameux jour, il avait dix ans à l'époque. Trois de ses cadets étaient présents à l'époque et un léger rire franchit ses lèvres lorsqu'il se souvint combien les domestiques avaient eu du mal à lui faire enfiler la tenue faite pour l'occasion. Il ne tenait pas en place à l'époque, et il se demandait parfois comment ses parents avaient pu faire preuve d'autant de patience avec lui. Quoique, s'il maîtrisait son trop plein d'énergie, il avait toujours autant de mal à rester sur place sans rien faire. Il était ainsi.

Une fois sûr et certain d'être irréprochable en tout point, il quitta sa chambre, donna quelques rapides instructions à Papillion puis rejoignit les jardins en avance. Habituellement il était uniquement à l'heure, mais ce jour était particulier et il ne souhaitait pas en rater une seule seconde. Ses parents étaient resplendissants dans leurs tenues assorties. Placé sur l'estrade non loin de ses parents, le prince héritier écouta attentivement le discours de son père et, lorsque son prénom fut prononcé, il ne fit pas le moindre geste, restant droit et fier. Les gouverner avec brio. Ce n'était que quelques mots à visée politique mais il ferait tout ce qui serait en son pouvoir pour être digne de ce rôle, lorsque son heure viendrait. Et son heure n'était pas encore arrivée. En attendant, il savourait les réactions de sa mère face à tout ce qu'ils avaient préparés pour cette soirée inoubliable.

Lorsque le couple royal descendit de l'estrade, il leur emboîta le pas et jeta un rapide coup d’œil à la table des cadeaux. Le sien y était. Il avait très longuement réfléchi avant de se décider à faire faire par les meilleurs artistes du pays deux figurines : le cerf familial tout d'abord, au corps d'onyx blanc, aux yeux de rubis et à la ramure d'or, puis sur son dos, ajouté à sa demande, un oiseau lui aussi d'onyx blanc incrusté de rubis aux ailes grandes ouvertes. Les deux animaux avaient été magnifiquement détaillés et il était plus que satisfait du résultat. Il espérait simplement que cela leur plairait à l'un comme à l'autre. Laissant ses parents s'éloigner, il récupéra une coupe de champagne et changea de direction, saluant poliment d'autres invités. Certains visages lui disaient quelque chose, alors que d'autres lui étaient sur l'heure encore inconnus. Il y remédierait rapidement. Un instant, il s'arrêta devant le jardinier.

-Monsieur Warmund. Les jardins sont magnifiques. Je voulais vous remercier pour cela.

Un court instant son regard fit à nouveau le tour des invité, et il nota que Tristan regardait en direction des stands. Il n'eut pas besoin de plus pour comprendre et d'un « Si vous voulez bien m'excuser. », il prit congé du jardinier plus rapidement qu'il l'aurait voulu et rejoignit son cadet. Doucement, l'aîné des enfants Archdeacon posa une main qui se voulait soutien sur son épaule.

-Essaye de profiter de la soirée. souffla-t-il à son oreille.

Seul Tristan pouvait l'entendre. Il savait. Mais ce n'était pas la bonne soirée pour risquer un scandale. Il pouvait rester un peu avec son cadet, si ce dernier le souhaitait, mais son rôle de prince héritier exigerait rapidement qu'il retourne s'occuper des invités. Un serviteur passa à proximité et il en profita pour attraper une seconde flûte à champagne, qu'il offrit à son frère.

-Tu devrais vraiment goûter à ce champagne, il est excellent.

Il n'attendait plus qu'une chose : pouvoir trinquer avec lui, tant qu'ils pouvaient encore se permettre de converser entre eux. Ce qui n'empêchait nullement qui que ce soit de les rejoindre, bien évidemment. Et ce fut d'une oreille attentive qu'il écouta l'orchestre commencer à jouer. Après tout, c'était lui qui était à l'initiative de leur présence et qui avait tout organisé de ce côté, cela devait donc être irréprochable.
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité


MessageSujet: Re: PREMIER EVENT - Anniversaire de Mariage   Dim 28 Aoû - 12:20

Tenue de Saiph.
-Je ressemble à un pingouin.

Simple constat. Tu te regardes dans le miroir et tu te trouves ridicule. Il faut dire que tu n'aimes pas les cravates, tu leur préfères mille fois les nœuds papillons. Mais il y a certaines journées où tu te fois d'être présentable, et pas uniquement pour les concerts. C'est une de ces journées. L'anniversaire de mariage du Roi et de la Reine. Tu ne peux pas te permettre de manquer une telle soirée, et tu ne peux pas non plus te permettre d'arriver entièrement nu – même si tu sais que tu ferais sensation. Enfin. Un soupir t'échappe, tandis que Rosa termine de faire ta cravate.

-Cesse de soupirer. Tu es magnifique. Et maintenant file avant d'être en retard.

Tu abdiques. Il faut bien que tu fasses bonne figure pour une fois, même si l'idée de passer toute une soirée sans ton violon ne te réjouit pas spécialement. Tu joues principalement le soir pour les spectacles. Enfin, tant pis. Pour une fois, tu seras dans la foule des spectateurs et non sur scène. Une dernière caresse aux chiens, un baiser sur la joue de Rosa qui ne se sent pas très bien depuis quelques jours et donc restera à la maison et te voilà dehors. Mais pourquoi as-tu emporté ton violon ? Réflexe. Tant pis. Ce ne sera pas pire que les trois bouteilles de vodka non entamées qui se trouvent déjà dans ta voiture. Tu le places dans le véhicule, caché aux regards, certain que tu n'en auras pas l'utilité ce soir. Et te voilà parti pour le palais. La musique classique tourne à fond – quoi, certains écoutent bien du heavy metal – et tu fais le trajet sur du Bach. De quoi te mettre de bonne humeur.

C'est prudemment que tu entres au Palais, essayant de contenir ta légendaire maladresse. Ce soir, il serait préférable que tu ne te fasses pas trop remarquer. Tu as les mains vides alors que certains arrivent avec des cadeaux. Tu n'en avais pas besoin, tu as déjà donné le tien depuis longtemps. Installé un peu à l'écart des autres, tu écoutes attentivement le discours du Roi et applaudis avec les autres. Et tu ne peux empêcher ton regard de pétiller en voyant le tigre blanc. Magnifique animal. Dommage qu'il soit en laisse. La fête peut enfin commencer et aussitôt une pointe de nervosité se fait sentir. Les musiciens allaient jouer une de tes compositions au cours de la soirée. Il avait Tu as travaillé d'arrache-pied sur ces partitions pour ce jour spécial. Tu n'as certes pas encore réellement entamé tes études de composition mais tu en as déjà plusieurs à ton actif. Et puis, tu as fait valider chaque partition par le directeur du conservatoire, afin de ne pas risquer le moindre faux-pas. Concentré sur la mélodie que l'orchestre commence à jouer, ta maladresse n'est jamais loin et revint à toute vitesse. C'est ainsi que tu t'emmêles un peu les pieds et perds l'équilibre. Et tu n'évites la chute que de justesse, en te rattrapant à la première personne à portée de main, la bousculant au passage. Tu te redresses aussitôt, un peu gêné, et regardes la personne que tu as ainsi dérangé.

-Oups. Pardon, j'ai perdu l'équilibre.

Tu te désespères.
Revenir en haut Aller en bas

avatar



MESSAGES : 903 LOCALISATION : Dans les rues de Birmingham, protégeant le peuple Anglais. EMPLOI : Patrouilleuse et chef des Patrouilleurs au sein de l'Ordre du Phénix.

carnet personnel
DANS TA POCHE: Un rouge à lèvre bordeaux, pour contraster avec son uniforme rouge sang. Une petite fiole de poison, c'est toujours utile, et une lame, effilée et tranchante, comme son caractère.
TON PATRONUS: Il s'agirait sans doute d'une panthère, rusée et discrète mais terriblement dangereuse.
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: PREMIER EVENT - Anniversaire de Mariage   Dim 28 Aoû - 12:24

Anniversaire de mariage. L’anniversaire de Mariage ROYAL. Les patrouilleurs étaient dans tous leurs états, certains avaient eu le droit de prendre leur journée pour y participer en tant qu’invité, mais Ulyana la première l’avait refusé. Elle voulait assurer la protection du plus grand nombre, être là pour le moindre souci. Ainsi, elle avait, comme tous les jours, revêtue sa tenue officielle. Ce jour-là pourtant, on leur avait fourni un insigne à ajouter, en soutien pour le mariage. Certes l’insigne était magnifique et n’avait aucun lien direct avec l’insigne de la famille ou le couple royal, mais elle n’était pas là pour montrer son soutien aux Archdeacon, elle était là pour la protection du plus grand nombre. Ainsi, elle avait fait savoir au Roi en personne qu’elle réservait à ses hommes de choisir si oui, ou non, ils souhaitaient porter l’insigne, elle le refusait. Elle protégerait tout le monde et ne courrait pas protéger le Roi s’il le fallait, ils seraient suffisamment nombreux à chercher la gloire, elle ne ferait que son métier. De ce fait, habillée de sa tenue rouge sang, ses cheveux attachés en une haute queue de cheval, maquillée pour l’occasion, elle se dirigea au pas de course à l’événement, quelques soldats sur ses talons. Ils étaient plus armés qu’à l’accoutumée, ne serait-ce que pour dissuader d’éventuels opposants au régime. Ils se répartirent, avant l’arrivée des convives dans tout le parc, vérifièrent chaque millimètre du palais, des jardins et s’assurèrent qu’aucun dispositif n’avait été mis en place. Tout était clean. Ainsi, ils prirent leur fonction, virent les convives arriver, entendirent le Roi parler et elle n’applaudit pas le Roi, trop occupée à scruter la foule. Son visage, de marbre, témoignait de toute sa concentration. Toutes les animations avaient été vérifiés, elles étaient là pour amuser et pour divertir, pour prouver la suprématie du sang pur et c’était le plus important, rien ne devait déraper. Elle parcouru la foule, au pas, calmement, la main sur sa crosse et l’autre sur son canon, prête à tirer à vu s’il le fallait. Elle fendait la foule, saluait certaines personnes, rendait les sourires qu’on lui adressait, bref elle tentait de se montrer cordiale, malgré son accoutrement plus que parlant.
Le jeune homme qui la bouscula était mignon, elle l’aide à se remettre sur pied, surprise de voir autant de maladresse dans autant de chic. « Aucun souci, ce sont des choses qui arrivent. » Répondit la jeune femme, avec un léger sourire sur les lèvres. « Rien de cassé ? » Même si c'était sans doute évident qu'il ne s'était pas blessé.

HJ : je me suis permise de te répondre, si tu avais décidé que ça serait quelqu’un d’autre, je modifie de suite. I love you


qu'importe la souillure de ton sang, si tu me barres la route, je t'écraserai, si tu oses cracher sur le gouvernement qui ta garde en vie, je t'exécuterai — .
le devoir
avant
tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 168

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: PREMIER EVENT - Anniversaire de Mariage   Dim 28 Aoû - 13:04


À LA VIE, À LA MORT

puisse le sort leur être favorable




- Mais quelle bande d'incapables, jura Ana en constatant que sa robe n'était toujours pas prête. Vous ne comprenez donc pas qu'aujourd'hui est un grand jour ?!

La serviette enroulée autour de sa taille, Lady Blackwood fulminait de rage en arpentant les couloirs de sa demeure, invectivant chaque esclave qui croisait sa route sans se soucier des réactions de son mari ; après tant d'années, l'homme devait s'être habitué à ses « élans » de colère noire, si bien qu'elle ne prenait pas le temps de surveiller ses réactions – ceci dit, qu'aurait-elle bien pu voir en-dehors d'un regard brûlant de désir pour elle ? Les cheveux enroulés dans une deuxième serviette blanche, la Maîtresse de la demeure pressa les esclaves de remplir leurs besognes. Le seul « épargné » du jour était Myosotis, puisqu'elle l'avait sélectionné lui plutôt que tout autre pour l'accompagner à la Grande Réception organisée par le couple royal – ou plutôt, par le Roi en personne puisque jamais la Reine ne lui avait parlé d'un tel événement – ; d'ailleurs, lui et Iris – la délicieuse enfant qui la suivait comme son ombre depuis plusieurs semaines – croyaient avoir eu de la chance, ils se trompaient lourdement. Pour l'occasion, Ana avait décidé d'offrir une robe à l'esclave, une robe identique à celle qu'elle porterait elle-même, comme elle l'aurait fait avec sa fille si elle avait pu en avoir une un jour – ou du moins si elle avait pu en avoir une suffisamment élégante et intelligente pour s'attirer ses faveurs.

- ACANTHE ! Cette robe, c'est pour aujourd'hui ou pour demain ?!
- Pardon Maîtresse, voilà Maîtresse, répondit l'intéressée en courant jusqu'à destination – entre ses bras siégeait une robe rouge et majestueuse, parfaitement repassée pour l'occasion. Je tenais à ce que vous soyez plus parfaite que d'habitude, Maîtresse, j'ai pris soin de la rendre comme neuve – la jeune fille se sentait visiblement forcée de se justifier pour son retard.
- Tu aurais dû t'y prendre à l'avance, fichue bonne à rien ! Tu as bien de la chance que je n'ai pas le temps de te punir. ABSINTHE ! Brûle-la au fer pour moi, je te prie ! Et que ça soit fait avant notre départ !

Sur ces paroles, elle planta la pauvre esclave dans le couloir afin de retourner dans sa chambre, où une dizaine d'esclaves l'attendaient déjà. Chargées de la maquiller, de la coiffer, de l'habiller, les jeunes gens savaient pertinemment qu'ils n'avait absolument pas le droit à l'erreur...


Au bras de son bel époux, Lady Blackwood évoluait parmi les convives avec grâce. Derrière elle, Iris et Myosotis prenaient soin de soulever le bas de sa robe afin qu'elle ne traînât pas par terre. Soudain, elle déposa un furtif baiser sur les lèvres de Sir Blackwood avant de s'éclipser – le laissant s'atteler librement à ses affaires –, puis elle s'approcha à pas mesurés du couple royal en espérant que la Reine aurait quelques minutes à lui accorder malgré ses obligations. Entre ses mains, il n'y avait aucun cadeau. Son cadeau devait arriver durant le cours de la soirée, car sa taille était bien trop imposante pour qu'il lui fût possible de le transporter par ses propres moyens jusqu'au Palais. Elle s'était arrangée pour qu'il arrivât en fin de soirée, de manière à se démarquer des autres « amis » du couple, aussi bien par satisfaction à l'idée de s'assurer qu'elle était privilégiée que par envie d'observer en direct la réaction de sa Reine bien-aimée. Le cadeau en question ? Il s'agissait d'un tableau qu'elle avait fait peindre par l'un des plus grands noms de leur temps pour célébrer la Suprématie Moldue établie par les Archdeacon. Un certain Zeng Fanzhi. En vérité, elle ne l'avait pas fait peindre – elle n'avait pas d'aussi bons contacts pour ça –, mais cela ne coûtait rien que de le faire croire. Qui irait vérifier, de toute façon ? D'autant plus que le tableau en question valait une fortune ! Une telle fortune qu'elle estimait être largement dans ses droits en enjolivant la vérité. Quant au choix du dit tableau, il n'était pas anodin. Sans trop savoir pourquoi, elle trouvait qu'il reflétait particulièrement bien la Suprématie Moldue...


[HRP : Tenue d'Ana ICI





[...] C'est alors que je l'ai reconnu, surgissant du passé, il m'était revenu... Dis l'oiseau, ô dis, emmène-moi, retournons au pays d'autrefois ; comme avant, dans mes rêves d'enfant, pour cueillir en tremblant des étoiles, des étoiles comme avant, dans mes rêves d'enfant ; comme avant, sur un nuage blanc ; comme avant, allumer le soleil, être faiseur de pluie et faire des merveilles...L'Aigle Noir, Barbara.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 223

carnet personnel
DANS TA POCHE: Une vieille photo de sa fille Iseult dans ses bras et un calpin aux armoirires des Yaxley où il note diverses idées pour des médicaments à venir.
TON PATRONUS: Le sien était un chat. Symbole de moquerie pour certains, mais qui correspondait parfaitement à Archibald.
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: PREMIER EVENT - Anniversaire de Mariage   Dim 28 Aoû - 16:08




la vacuité effarante d'un moment volé
Archibald • Les autres
Quand j'ai reçu l'invitation pour l'anniversaire de mariage, je n'ai que pu bénir le fait de me trouver dans ma maison de famille et non à mon bureau. J'ai éclaté d'un rire sarcastique en voyant à quoi j'étais convié. Je n'ai rien contre fêté les noces d'une personne dans le domaine privé. Mais faire un déploiement d'un tel faste pour uniquement 20 années de mariage, c'est ridicule. Que feront-ils quand ils en cumuleront 50 ? Ordonner la résurrection de Merlin ? Je me répète mais les moldus sont capables d'être très ridicule quand ils le veulent en voulant se donner des grands airs nobles qu'ils n'auront jamais.

Néanmoins, j'ai décidé de faire savoir que je me rendais à leur joyeuse fête. Pouvoir contempler leur ridicule est une puissante motivation à faire le déplacement. Cependant, ma véritable raison quant à venir est la vente d'esclave organisée après le buffet. A ce genre d'annonce, mon coeur est toujours pris d'un fébrile espoir : celui que je puisse racheter ma petite Iseult. Mais toutes les ventes n'ont guère été dans ma faveur. Je suis plus ou moins conscient qu'il en sera de même ce soir.

Vêtu sobrement d'un costume noir, d'une chemise blanche, ma cravate porte fièrement un petit blason des Yaxley pour la maintenir en place. Le bijou est suffisamment discret pour ne pas être vu à des kilomètres à la ronde mais suffisamment voyant pour qu'il se remarque quand on viendra me discuter.

Mon arrivée au sein de la réception est digne d'un Yaxley. Si mon défunt père était encore de ce monde, il aurait plus qu'apprécier de me voir rejoindre la foule la tête haute, le regard fier comme si j'étais celui qui possédait les lieux.

Nonchalamment, je dépose un petit présent sur la pile de cadeaux déjà entassé à l'intension du couple. Mon présent tient dans une seule enveloppe. Il s'agit d'une simple feuille où j'ai écrit de ma plus belle calligraphie :"Bon pour une visite guidée de l'entreprise Pharmacetks. Garanti sans paparazzi." Je doutais sincèrement que mon invitation soit accepté. Mais si cela pouvait leur faire plaisir, qui suis-je pour leur refuser ce présent ? Avoir le couple Archdeacon visitant l'entreprise serait un coup de communication extraordinaire que je serais fou de refuser.

Si mon visage affiche une expression polie, je demeure intérieurement parfaitement blasé par ce qu'il dit. Je dois au moins reconnaître à cet homme qu'il a plus de classe que ce crétin de Fudge en son temps. Enfin vous me direz, il est pas bien compliqué que d'avoir plus de charisme que ce caramel mou.

Les applaudissements d'usage tus, j'attrape une coupe de champagne sur le plateau d'un serveur. Restez désormais plus qu'à attendre la vente, maintenant !
Fiche codée par NyxBanana


ARCHIBALD YAXLEY ✽
Membre de la fière famille des Yaxley, cousin des Black et Purifié à la solde du gouvernement ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar



MESSAGES : 244 LOCALISATION : Sur scène, dans son manoir, dans un bar EMPLOI : Acteur de théâtre

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: PREMIER EVENT - Anniversaire de Mariage   Dim 28 Aoû - 16:11

D’un geste précis, ta cravate se noud autour de ton cou. Tu ne sais pas si tu es comme les autres, s’il fallait être aussi bien habillé, mais tu t’en moques. Toi, impur, tu veux faire bonne impression. Il s’agit de l’honneur des Rosenbach et tu comptes bien ne pas leur faire honte pour une fois. Parce que ton parcours déplaisait à certains. Ami avec une Blackwood, quitter le pays, faire du théâtre, refuser des propositions de mariage, tout ceci déplaisait au patriarche. Surtout la partie concernant la Blackwood et le mariage à vrai dire. Mais aujourd’hui, tout était en place pour que tu fasses bonne impression et qu’il n’ait rien à te reprocher, si ce n’est la cavalière que tu avais choisi. Tu passes la récupérer devant chez elle. Quel servant chevalier tu fais ! Elle est magnifique. Mais ne l’est-elle pas toujours ? C’est elle qui avait eu l’idée de l’occasion pour cette première sortie en tant que nous. Un timing parfait, quelques jours après l’enterrement de son fiancé. Pour la première fois, vous ne sortiez pas en tant que meilleur ami, vous étiez plus. Est-ce que ça allait changer grand-chose ? Tu ne pensais pas, ça faisait longtemps que vous vous considériez comme plus que ça sans vous l’avouer. « Tu es superbe. » Comme toujours.

Vous partez. Rosenbach et Godwinston, Roméo et Juliette d’un autre temps. Mais vous vous en moquiez. Vous étiez heureux à deux et vous comptiez bien ne pas finir comme eux. On ne vous retirerait pas votre bonheur, tu ne le permettrais pas. Hamlet et Ophélie, acteurs de la dernière pièce qui passait au théâtre de Birmingham allaient faire leur entrée dans le monde aussi proches qu’ils ne l’étaient dans la pièce. Une entrée fracassante pour les deux familles qui pourtant auraient dû s’y attendre depuis des années. « Prête à éblouir tout le monde de notre présence ? » Voix rieuse. Tu ne pouvais rêver meilleure chose que cela, même si c’est pour célébrer l’anniversaire de mariage de ceux qui vous ont privé de votre magie. Tu déposes tes lèvres sur les siennes. C'est peut-être votre première sortie en tant que couple, mais là-bas, vous resterez meilleurs amis, alors autant en profiter alors que vous êtes encore dans la voiture à l'abri de tous.

Le discours reste tout de même touchant. Tu ne peux t'empêcher de penser que peut-être un jour, ce sera ton tour. Un mariage d'amour, tu en rêves tellement. Tu sais que ce serait l'unique façon que tu sois heureux dans ta vie. Le présent déposé sur la table, vous voila mêlé à la foule alors que tu regardes ton peuple se faire rabaisser une nouvelle fois.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité


MessageSujet: Re: PREMIER EVENT - Anniversaire de Mariage   Dim 28 Aoû - 16:58

tenue d'Eleanore

Eleanore laissa les esclaves s’afféraient autour d’elle, la coiffant, la maquillant avant d’aller enfiler la robe qu’on lui avait réservée pour cet évènement si particulier. Tout le monde devait être sur son trente et une, famille royale comme invité. Beaucoup de monde devait venir assister aux festivités et la sécurité avait été particulièrement renforcée et les gardes personnels de la princesse étaient sur les dents. Une fois le maquillage et la coiffure terminé, son esclave l’aida à enfiler sa robe noir mais d’une grande d’élégance. Elle compléta sa tenue par un collier au reflet bleu vert rappelant la couleur de ses yeux et ajoutant un peu de couleur à la couleur sombre du tissu qu’elle portait. Une fois la tenue compléter la jeune femme se tourna vers l’impure qui la servait. « Verdict ? » la voix glacial d’Eleanore fit trembler la malheureusement qui s’empressa de répondre. «  Vous êtes assurément la plus belle Maîtresse. » Les yeux bleus de la princesse lancèrent des éclairs. Elle se tourna vers la glace pour observer le résultat. Ça n’allait pas. « Recommence le maquillage, plus sobre, plus léger et plus discret. Je ne dois pas expliquer ma mère. Elle est la plus belle aujourd’hui, me suis-je bien faite comprendre. » L’esclave hocha la tête et se remit au travail. Dix minutes plus tard tout fut parfait.

La jeune femme se rendit donc à l’extérieur où avait lieu les festivités pour les vingts années de mariage de ses parents. Lors de ce mariage, la jeune femme n’avait que six années, et elle en gardait que de vague souvenir. Elle se souvenait qu’on l’avait pouponné pendant des heures et des heures pour qu’elle soit craquante. La fête avait été belle mais son jeune âge l’avait fait sombrer rapidement et cela restait très flou dans sa mémoire. Mais aujourd’hui, elle pouvait pleinement profiter, elle inscrirait dans sa mémoire chaque petit détail. Elle participerait activement et non de façon passive. Elle en garderait des souvenirs intacts et forts. Cela l’a mettait de bonne humeur alors elle rejoignit sa famille sur l’estrade avec le sourire. Ses parents étaient d’une élégance et d’une noblesse rare. Ils étaient parfaits dans leur tenu crème assortie. Sa mère était sublime, la plus belle aujourd’hui. Elle écouta avec sa famille le discours de son père et elle applaudit comme tout le monde à la fin avant d’aller silloner les jardins à la recherche d’un visage connu.

Eleanore repéra Cordelia dans une robe rouge magnifique. Elle s’approcha de son amie qui était près du stand nommé : couler un impur. Un léger sourire cruel s’afficha sur les lèvres de la Archdeacon. « Cordelia ! Tu es ravissante ! » Tournant la tête vers le stand elle lança un coup d’œil complice à son amie. «  Je vois que tu lui fais payer son incompétence ! » L’esclave de Cordelia était incompétent et exaspéré bien souvent sa maîtresse. L’esclave d’Eleanore qui se trouvait à quelques pas de sa maîtresse, lancé des coups d’œil anxieux au stand se demandant si elle allait y passer également mais ce n’était pas dans l’humeur de la princesse aujourd’hui.
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité


MessageSujet: Re: PREMIER EVENT - Anniversaire de Mariage   Dim 28 Aoû - 17:16


Nous avions reçu une invitation pour l'anniversaire de mariage du couple royal d'Angleterre. En tant que ministre je ne pouvais pas refuser l'invitation. De plus j'avais une idée derrière la tête. Je proposais alors à Victoire de m'accompagner. Elle pourrait rencontrer le beau monde avant de prendre vraiment ses fonctions à mes côtés. Je voulais que ma petite rousse soit toujours collée à mes baskets – ou plutôt mes chaussures vernies. Je ne voulais pas qu'on puisse le faire du mal et encore moins si je suis à ces côtés. C'est d'ailleurs ce que j'ai invoqué quand je lui demandais de m'accompagner et j'avais aussi mon arme secrète : le gâteau au chocolat ! Bon il allait falloir que je trouve une autre arme secrète parce qu'à force elle finirait par me dire non ou elle finirait par être gavée. Du coup, alors que j'avais réussi à la convaincre, je me rendais compte qu'elle était de plus en plus instable. J'avais écourté mes journées au ministère pour ne pas la laisser trop seule. Je ne voulais pas qu'elle se fasse du mal alors que je n'étais pas présent. Nous avions un accord et si une crise lui venait j'avais quand même une demi heure de voiture sans bouchon pour rentrer à la maison.

Plus les jours approchés et moins je me rendais au ministère. J'essayais de la rassurer du mieux que je le pouvais. Je comprenais cependant qu'elle ait peur. Je ne faisais rien pour qu'elle oublie cette peur, ça serait sûrement ce qui la tiendrait éloigner des hommes encore longtemps. Oui je vous l'ai déjà dit ! Je me prends pour son père alors je refuse qu'un homme me vole ma petite fille. D'ailleurs pour en être certain elle serait en plus de mon assistante ma cavalière pour cette soirée. Enfin je connaissais une blonde qui ne serait pas contente mais je la contenterai une autre fois. Alors que je finissais d'ajuster ma cravate je me retournais.

« Je ne fais pas déplacer avec ma tenue ? »

Un large sourire éclaira mon visage et je m'approchais d'elle pour déposer un baiser son front, son visage prit délicatement entre mes mains.

« Tu es sublime. »

Je lui souriais à nouveau et je lui tendais mon bras pour que nous puissions enfin nous mettre en route. Il était totalement hors de question qu'on arrive en retard. Nous descendions les escaliers et je faisais en sorte que Victoire ne tombe pas. Oui il n'était ni le lieu ni l'heure de se faire une entorse de la cheville. Une fois devant la voiture, je roulais prudemment et assez lentement à vrai dire. Je ne voulais pas affoler plus Victoire.

Je l'aidais à sortir de la voiture et je me rendis compte tout d'abord de son regard puis de la raideur dont elle faisait preuve. Je soupirais intérieurement. Ce n'était peut être pas une bonne idée. Je ne voulais pas la rendre mal à cause d'une fête. Cependant nous nous mîmes à marcher et alors que le roi prenait la parole nous écoutâmes attentivement. Je prenais la main de Victoire à la fin du discours et je me penchais vers son oreille.

« Ne t'inquiète pas je suis là d'accord ? »

Je lui souriais et je serrai un peu plus sa main dans la mienne tandis que nous marchions tranquillement tous les deux au milieu des stands. Je lui montrais du doigts les personnes que nous croisions et je lui donnais leur nom. C'est alors que je vis mon meilleur ami que je n'avais pas vu de longue date. Je m'approchais de lui et tout sourire je lui dis :

« Alors mon grand ! Ça fait plaisir de te revoir ! »

Je me tournais alors vers Victoire.

« Victoire. Je te présente Edbert Warmund, mon meilleur ami. Ed' je te présente Victoire Legrand mon assistante. »

Tiens d'ailleurs est-ce que j'avais prévenu Edbert de mon retour. Je ne m'en souvenais plus du tout à cet instant précis.
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité


MessageSujet: Re: PREMIER EVENT - Anniversaire de Mariage   Dim 28 Aoû - 17:31

Lorsque tu as reçu, comme apparemment toute la population de Birmingham, l’invitation de la famille royale, tu t’es contenté de la poser dans un coin, bien décidé à ne pas y aller. Tu n’es pas un grand adepte d’événement mondain, préférant largement la tranquillité de ton immense demeure ou la violence de ton Cartel. Ce genre d’événement, de soirées, de galas, peut importe, tu ne t’y rends que lorsque tu y es obligé, principalement pour tes affaires. Il faut dire que pour tes affaires officielles, tu te dois d’apparaître publiquement, de donner plusieurs poignées de main, mais aussi de t’assurer de la fidélité de ton réseau. Mais lorsque Evan, en visite chez toi, est tombé sur l’invitation trainant sur un coin de ton bureau enseveli de paperasse, il n’a pas pu s’empêcher d’émettre l’idée de t’y traîner. Évidemment, tu en as été profondément agacé, voir exaspéré, refusant catégoriquement. Pour toi, ton temps précieux ou volontairement précieux pour l’occasion, tu ne peux le gâcher d’une telle façon à aller te pavaner au milieu de l’élite comme du bas peuple. Pas que tu sois regardant sur tes interlocuteurs, après tout tu traites de nombreuses affaires avec des criminels notoires ou des raclures de la ville, mais surtout car tu détestes ça. Tu n’es pas bavard, encore moins sociable. Tu l’es simplement lorsqu’il le faut mais en aucun cas par pur plaisir.

Finalement, l’acharnement d’Evan a payé et te voilà devant la glace, dans ton immense dressing, en train de laisser ton assistante personnelle régler les derniers détails de ton costume de grande marque. C’est un costume gris clair, rehaussé d’une cravate noire et d’une chemise plus claire. Lorsqu’il fait beau, tu préfères autant les tons clairs. Enfin ton assistante les préfère souvent pour toi car sincèrement, tu n’accordes pas grand importance à l’association des couleurs ou encore au choix des marques. Elle a toujours fait ton shopping et tu ne t’en es jamais plaint.

Ton chauffeur arrête la voiture juste devant la résidence où Evan possède son loft, que tu as peu de fois visité. Tu lui envoi rapidement un message lui signifiant que tu l’attends, avant de ranger ton téléphone dans la poche intérieure de ton blazer et d’observer l’agitation ambiante du quartier. Finalement il se dessine au loin et lorsqu’il ouvre enfin la portière de la voiture et se glisse à l’intérieur, tu oses l’accueillir avec un sourire. Oui car il fait partie de ces gens avec lesquels tu n’as pas trop de problèmes à sourire, toi toujours si froid. « Monroe » Dis-tu simplement en guise de salut avec un signe de tête. « Très élégant, je n’ai pas l’habitude de te voir ainsi » Renchéris-tu pour le charrier un peu. Vous n’avez pas vraiment l’habitude de vous voir aussi chic. Bien que tu portes très souvent des costumes, la plupart du temps, tu oublies volontairement la cravate histoire de ne pas te donner un air trop strict.

Vous arrivez enfin en vu du palais et descendez simultanément pour monter les marches côté à côte. Parvenant enfin à l’intérieur de la salle ou le discours du roi a lieu, tu captures deux coupes de champagne et en tends une à ton compagnon de la soirée, avant de reporter ton attention sur la salle à la recherche de tête connues. C’est là que tu le vois, ce blond platine que tu ne connais que trop bien. Tu vois son sourire qui s’étire largement, comme satisfait lorsque son regard tombe sur toi. Tu le vois claquer des doigts comme ravi et déjà tu pressens le pire. « Les ennuis commencent… » Lâches-tu simplement à Evan qui se tient à tes côtés, avant de sourire dans ton verre, prenant une gorgée de champagne avant d’applaudir comme l’assemblée à la fin du discours du roi.
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité


MessageSujet: Re: PREMIER EVENT - Anniversaire de Mariage   Dim 28 Aoû - 18:14

Tenue d'Orion

Anniversaire de mariage
event


Orion ajusta son nœud papillon et jeta un dernier coup d’œil au miroir qui lui faisait fasse afin de s’assurer qu’il était droit. L’invitation pour l’anniversaire de mariage du couple royale n’existait pas particulièrement Orion, à vrai dire il n’était pas très friand de ce genre d’évènement. Mais il était le médecin des esclaves de la famille royale et donc il se devait de montrer le bout de son nez parmi tous les autres convives. Il espérait juste de ne pas avoir à endosser le rôle de médecin aujourd’hui. Mais il y’aurai forcément un moment où il allait devoir intervenir. La dernière fois il avait dû arracher Caitlyn à l’alcool ce qui avait fait d’ailleurs bien râler la jeune femme. Il en était même à se demande quel incident allait se produire pour qu’il doive intervenir en tant que médecin.

Il rejoignit son épouse dans le salon et il crut y voir la déesse Aphrodite en personne. Son cœur rata un battement devant la vision de son épouse. Elle était sublime, magnifique. Il s’approcha d’elle et passa son bras autour de sa taille pour venir l’embrasser.
« Tu es magnifique… »

Anna n’était pas là, donc il pouvait partir assez sereinement sans devoir à rappeler à la fillette tous les conseils quand elle se retrouvait seule à la maison. Cela faisait une source de stress pour le couple. Les Fawkes avaient acceptés de la garder pendant l’évènement, elle tiendrait comme ça compagnie à Caitlyn également qui avait besoin de repos d’après les dire de ses parents. En espérant que la petite Carey ne nuise pas trop à la tranquillité de leur ami.

Ils purent donc partir en direction du Palais de Birmingham. Les jardins du palais étaient bondés et ils arrivèrent juste pour le discours du Roi. La foule applaudit et le médecin le fit uniquement par politesse. Il laissa son regard vagabonder sur la foule et les stands. Il s’attarda sur les combats d’Impur et une chose lui dit que ses craintes seraient justes, il allait devoir reprendre son rôle de médecin pour les remettre sur pieds rapidement. Cela lui arracha un soupire las. Il aurait aimé être ailleurs qu’ici mais il n’avait pas vraiment le choix. Sa main glissa dans celle d’Alyra, la serrant doucement. Il allait falloir prendre son mal en patience en cette journée placé normalement sous le signe de la joie et de la royauté.


AVENGEDINCHAINS
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité


MessageSujet: Re: PREMIER EVENT - Anniversaire de Mariage   Dim 28 Aoû - 18:21

Tenue de Cordelia



Les festivités allaient bon train. Cordelia avait déposé son présent pour le couple royal à l’endroit prévu à cet effet. Preston la suivait comme son ombre. Il ne pouvait rien faire d’autre. Elle n’avait pas l’impression de le descendre à chaque fois moralement. Non. Elle voulait juste qu’il arrête d’être aussi … Aussi quoi ? Chétif par moment ? Oui, voilà. Et sa maladresse, il faudra bien qu’un jour, elle trouve une solution. Perdue dans sa contemplation, elle n’en sortit que lorsqu’une voix féminine l’interpella. Eleonore. Elle aurait reconnu cette voix entre mille. La princesse portait une robe noire et ses cheveux étaient noués en chignon. Et le collier était tout aussi beau. « Que dire de toi Eleonore ! Tu l’es bien plus que moi. Cette robe te va magnifiquement bien. » Une robe parfaite pour une silhouette comme cela de la princesse. En tout cas, les paroles de son amie étaient exactes. Le faire aller dans une autre famille une semaine lui fera comprendre à quel point elle pouvait encore trop bonne avec lui. « Ce n’est guère suffisant pour lui faire payer cela, mais c’est déjà un début je pense. » Sourire légèrement cruel qu’elle adressa à Preston. Ce dernier se tassa sur lui-même. « Tu vas y participer, t’en fais pas. » Comme s’il attendait cela … C’était tout le contraire. Elle reporta ensuite son attention vers son amie. « Vingt ans déjà tes parents … Tu penses que les mariages que l’on fera seront aussi plaisants ? »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

avatar



MESSAGES : 313 LOCALISATION : Près de Tristan Archdeacon, au Palais Birmingham. EMPLOI : Esclave du Prince Tristan.

carnet personnel
DANS TA POCHE: on retrouve quoi ?
TON PATRONUS: si tu pouvais en avoir un
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: PREMIER EVENT - Anniversaire de Mariage   Dim 28 Aoû - 18:27

C’est aux aurores qu’Iseult s’est levée afin de participer à l’aménagement décoratif pour l’anniversaire de mariage du couple royal. Une organisation discrète et pourtant colossal en terme de moyen mis en œuvre pour faire une royale surprise à la Reine Nenya. La parole du Roi est claire : tout doit être absolument parfait, car rien n’est jamais trop beau pour sa Dame. Les convives se pressent afin d’écouter le discours du couple hôte qui échangent à nouveau leurs vœux de mariage. Son visage se renfrogne discrètement alors qu’elle tente de ravaler sa mine dégoutée en s’affairant dans le service auprès des invités.  La jeune esclave est habillée d’un chemisier blanc à manche longue avec un slim noire et des ballerines sombres, ses long cheveux d’un noir de jais tombent en cascade sur ses épaules. Bien que la chaleur soit étouffante, la jeune femme est contrainte de porter des vêtements qui recouvrent ses bras afin de cacher ses tatouages. Un lourd secret qu’elle porte, inconnu de tous.

Le discours achevé, elle déambule entre les convives afin de leur servir à boire. Une coupe de champagne, rien que ça. Elle ironise doucement devant toute cette extravagance dont seuls les nobles sont capables. Et les Archdeacon ne dérogent pas à cela, au grand jamais. Bien qu’elle soit l’esclave personnel du Prince Tristan, Iseult ne peut que mépriser les rejetons qui composent sa famille. Un profond soupir s’échappe de ses lèvres, elle se passe une main derrière la nuque avant de reprendre son service. Un jeune couple fait son entrée en s’embrassant, Iseult s’empresse de les accueillir en leur proposant une coupe. Lorsque son regard se pose furtivement sur le visage des jeunes gens, elle ne peut s’empêcher d’écarquiller les yeux. Hamlet et Ophélie ! lâche-t-elle de manière spontanée. Confuse de sa maladresse, la jeune esclave s’empresse de baisser le regard avant de se perdre en excuse. Veuillez pardonner mon insolence, je vous prie. C’est juste que … Elle se mord férocement la lèvre inférieure avec hésitation, sentant ses joues s’empourprer. N’est-ce pas trop présomptueux de sa part de prendre la parole sans autorisation ? Elle se tortille sur place, désireuse de lâcher ce qu’elle a sur le cœur. Elle prend le risque, quitte à en subir les conséquences plus tard, elle ne peut pas rester silencieuse. Je sais tout de vous, Madame Godwinston ! Vous êtiez sublime sur scène, je ... je vous admire tellement, merci pour tout Madame Godwinston, merci ! déclare-t-elle avec une joie presque enfantine, tandis qu’elle ne cesse de s’incliner bien bas. Lorsqu’elle se relève, elle ne sait plus où se mettre. Le visage empourpré, elle baisse le regard pour le poser sur ses pieds. Elle s’incline à nouveau en reculant progressivement à petit pas. Veuillez m’excuser pour cette intrusion, je … Adieu !

Embarrassée, Iseult ne manque pas de percuter une personne contre qui elle se rattrape. Lorsqu’elle lève le regard, elle tombe sur son ami Gwydion, à qui elle adresse un grand sourire. Gwy, bien le bonjour ! Elle s’incline devant sa maîtresse à qui elle tend une coupe, elle hésite un bref instant avant de s’incliner à nouveau. Profitez de la journée, Madame. Elle adresse un dernier sourire avant de reprendre son service qui s’achève auprès de son Prince Tristan. Iseult lui présente le plateau sur lequel son frère aîné, le Prince Héritier Lloyd prend une coupe pour son jeune frère. La jeune femme observe discrètement la tenue de son Prince, ne pouvant s’empêcher de le trouver adorable dans son petit costume. Le buffet sera bientôt dressé mon Prince, souhaitez-vous que je vous apporte un amuse-bouche ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité


MessageSujet: Re: PREMIER EVENT - Anniversaire de Mariage   Dim 28 Aoû - 18:34


Une nouvelle invitation de la part de ma tante et de mon oncle mais cette fois ci pour leur anniversaire de mariage. Je me rendais compte que je ne pouvais refuser. Je commençais à peine à avoir de bonne relation avec ma belle-famille que je ne voulais pas tout mettre en l'air à cause de mon travail. J'avais réussi à me mettre d'accord avec un autre neurochirurgien. Il prendrait ma garde et je ferais les trois prochaines d'affilées. Cependant je lui disais que je gardais mon téléphone portable sur moi pour une véritable urgence. Il faudrait que ça soit vraiment quelque chose avec laquelle il ne se sentirait pas à l'aise pour me faire partir de cette soirée. Surtout que je devais soutenir un peu Pope. Elle avait finalement eu ses règles et elle n'était donc pas enceinte. Si je lui avais dit que ce n'était pas grave qu'on pouvait recommencer si elle le voulait au fond de moi j'étais vraiment déçu. Je m'étais bien vu avec une petite tête brune à chouchouter. Je m'étais bien vu avec un enfant dans les bras.

J'avais enfilé mon nouveau costume que Pope avait tout particulièrement choisi pour moi. J'attendais que ma femme rejoigne et nous nous rendîmes jusqu'au palais royal. Je commençais de mieux en mieux à connaître les couloirs du palais mais j'étais quand même content que Pope soit là pour me dire qu'il fallait tourner à droite au lieu d'à gauche. Nous étions déjà nombreux et je me retournais vers ma femme pour lui sourire. Je me penchais vers elle et je lui murmurais que je l'aimais. A la fin du discours du roi j'applaudissais et j’entraînais Pope vers les stands.

« Que veux-tu faire alors ma chérie ? »

Je marchais tranquillement et je serrai la main de ma femme dans la mienne. Je voulais qu'elle sache que j'étais là pour elle. Je sortais alors mon téléphone de ma poche et je le lui montrais.

"Regarde je l'éteins. Je suis tout à toi maintenant."

J'éteignais mon téléphone et je le rangeais avant de me pencher vers elle pour l'embrasser avec tendresse.
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité


MessageSujet: Re: PREMIER EVENT - Anniversaire de Mariage   Dim 28 Aoû - 18:36


À LA VIE À LA MORT Ivy laissa échapper un long soupir pour être certaine d’être entendue par l’esclave qui la suivait. Encore une journée gâchée par l’Orphelinat. Bien entendu, elle avait été invitée comme tout le monde à la soirée organisée par le couple royal, et y avait vu une magnifique occasion de se créer des liens et un réseau, toujours pratique pour les affaires. Elle n’avait toutefois pas compté sur le fait qu’elle devrait trimballer derrière elle Doraleen et d’autres esclaves qui venaient représenter l’Orphelinat et ses bonnes grâces. Ivy avait laissé le cadeau à l’entrée, soit un jeune esclave mâle en bonne santé, âge à peine de dix-sept ans, une denrée rare et des plus précieuses, puisqu’elle l’avait elle-même éduqué. Montant les marches vers la salle de réception, la Mère ne pouvait qu’apprécier la richesse du palais et la bonne compagnie qui s’étalait devant elle. « Tenez-vous bien, et surtout, ne me faîtes pas honte, donc évitez de parler. » Elle s’adressa sèchement aux esclaves, plus particulièrement à la petite Doraleen. Ivy ne comprenait toujours pas pourquoi elle devait participer aux évènements avec elle, visiblement, être aveugle et se promener entre milles et un verre de champagne et de gens bien habillés ressemblait beaucoup à demander au malheur de se joindre à la partie. Après le discours du roi, qu’elle applaudit poliment, elle participa au toast de la reine, puis commença à sillonner les invités, en quête de rencontrer quelqu’un qu’elle connaissait – ou qu’elle apprendrait à connaître. « Ne me suit pas comme un chien, Doraleen. » lança-t-elle, se retournant avec fougue. Après, Ivy ne pouvait pas donner congé à l’Impure, et c’était probablement plus prudent de l’avoir proche d’elle.  

tenue d'ivy

Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité


MessageSujet: Re: PREMIER EVENT - Anniversaire de Mariage   Dim 28 Aoû - 18:40


La première sortie avec Nathan en tant que nous. J'étais totalement stressée par cette idée. J'en avais parlé à mon père qui avait failli piquer une crise avant que je ne lui soumette l'idée qu'une alliance avec les Rosenbach serait une bonne idée. Il était temps que les deux familles se réunissent. Après tout, les rancunes ne pouvaient pas durer plus d'une vie. Mon père n'accepta pas l'idée mais je lui soutirais quand même le fait qu'il y réfléchirait. Après tout la fortune des Rosenbach serait un atout pour notre famille et une réconciliation avec eux nous permettrait de nous retrouver sur le devant de la scène Il était important que tout le monde pense que c'était une idée des mâles de la famille. Après tout la pérennité de notre famille devait devenir une de nos priorité. Il n'y avait pour le moment aucun descendant après nous et vu comment mes frères n'étaient visiblement pas motivés à la tâche il faudrait que je m'y colle. Oh bien sur avec Nathan cela ne me dérangeait en aucun cas. Tiens c'était d'ailleurs la première fois que je pensais avoir des relations avec mon meilleur ami. Je secouais ma tête devant mon miroir. Charles se leva précipitamment du siège dans lequel il était assis. J'avais oublié que je lui avais ordonné de dormir dans ce fauteuil la veille au soir. Le visage impassible je prenais une grande inspiration. Mon esclave s'approcha de moi et baissa la tête.

« Je vais recevoir une robe de Miss Frespech. Tu me la monteras quand elle arrive et remonte moi à manger. »

Charles me répondit oui à tout – de toutes les façons il n'avait pas intérêt à me répondre non et il partit. Je me levais de devant ma coiffeuse et j'allais dans ma salle de bain privative. Je ne sortais de l'eau que quand Charles revient avec la robe. Je l'enfilais et mon esclave me coiffa et me maquilla. Une fois que je fus prête je le congédiais pour la journée. Je n'avais pas besoin de lui dans mes pattes. Je croisais ma belle mère dans les couloirs.

« Vous êtes sublime Ana. Père a de la chance de vous avoir. »

Un compliment. Cela ne résoudrait en rien notre situation mais je faisais en sorte que nous nous entendions du mieux plausible. Père et ma belle-mère partirent en premier alors que j'attendais Nathan qui ne tarda pas à arriver d'ailleurs. Je prenais un air faussement gênée alors qu'il me complimentait. Je lui volais un baiser avant de monter dans sa voiture.

Nous nous jetions certainement dans la gueule du loup mais je n'en avais que faire. Je sortais de la voiture et je pris le bras de mon petit ami. Je plongeais mon regard dans le sien et j'acquiesçais. J'étais prête depuis des années maintenant. Nous étions attentivement le discours du roi et j'applaudissais à la fin. Je vis au loin mon père qui discutait avec un autre homme. J'aperçus également mes frères. Je me tournais alors vers Nathan et lui tenant la main je lui volais un léger baiser. Je caressais de ma main libre le visage de mon Nathan et je fus interpellée par une femme. Je souriais un peu et je riais même devant elle. Il fallait que je sois parfaite pour Nathan mais surtout pour moi même.

Je fus interrompue par une jeune esclave. Elle parlait rapidement et je me rendis compte qu'elle était totalement folle de moi. Un sourire en coin apparut sur mes lèvres et je posais ma main sur la joue de la jeune esclave.

« Merci c'est gentil de votre part. Dites à votre maître que je souhaite le rencontrer. »

Je ne m'étendais pas plus sur le sujet surtout qu'elle ne m'en laissa pas le temps. Je riais un peu avant de me retourner vers Nathan. Je plongeais mon regard dans le sien avant de caler ma tête contre son bras.

« Alors que veux-tu faire ? »
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité


MessageSujet: Re: PREMIER EVENT - Anniversaire de Mariage   Dim 28 Aoû - 19:02

Tenue de Daisy
Aujourd'hui était jour de fête puisqu'il s'agissait des vingt ans de mariage de nos "souverains". J'avais donc été conviée à la réception comme la plupart des habitants d'ailleurs. Mes petites soeurs se réjouissaient à l'idée d'y aller mais je préférais y aller de mon côté. Je ne savais pas si j'allais croiser Baptiste. Il était évidemment invité, ça ne faisait aucun doute mais allions-nous nous voir pour autant dans la foule ? Je ne savais pas. « Les filles, on en a discuté avec Papa : vous resterez avec lui ce soir. » Il ne fallut pas longtemps pour entendre l'aînée de mes petites soeurs râlée. Après tout, elle avait vingt-trois ans et ça ne lui plaisait pas franchement de rester sous l'aile de mon père pour cette soirée. « Ecoute, tu viens et tu repars avec Papa. Tu fais ce que tu veux là-bas avec tes copines, mais restes à porter de vue. » A ces mots, je partis me préparer dans ma chambre de la maison familiale. Je laissais mes cheveux blonds légèrement ondulés à l'air libre, puis j'enfilais la robe blanche brodée que j'avais dessiné. Evidemment, la prise de mesure et le patron avaient été faits par ma collaboratrice mais j'avais voulu faire les broderies moi-même. Je ne le faisais pas toujours mais ça me détendait en ce moment. J'enfilais des sandales noires à talons. Je me mis du rouge à lèvres rouge et ne maquillais que légèrement mes yeux. Je sentais que le trajet en voiture allait me paraître très long... Avant de descendre pour rejoindre les membres de ma famille, je pris le soin de me regarder de la tête aux pieds dans le miroir de ma penderie. Je posais délicatement une main sur mon ventre. « Il faut que j'arrête de craindre que ça se voit..., dis-je en soupirant. Et Baptiste n'est même pas au courant... Du moins, pas encore. » J'eus un sursaut en entendant quelqu'un toquer à la porte. « Oui ? » « Excusez-moi de vous déranger. Il est l'heure de partir, mademoiselle, si vous souhaitez arriver à l'heure. » Je pris mon étole blanche, délicatement posée et pliée sur ma chaise de bureau. Je descendais finalement les escaliers pour rejoindre l'entrée. Mon père nous ouvrit la porte de la voiture pour rentrer à l'intérieur.

Tout le long du trajet, je m'étais rongée les sangs. Je ne savais pas comment réagir si je croisais Baptiste. Je ne saurais pas l'éviter. Certes, nous nous étions déjà rendus à des événements mondains séparément depuis que nous étions ensemble. Mais là, j'avais quelque chose d'important. De très important à lui dire... Mon père me donna un léger coup de coude, puisque je n'arrêtais pas de gigoter. « Calme-toi, Daisy. Ca va bien se passer. Tu as l'habitude pourtant. » « Oui oui. J'ai simplement créé plusieurs robes pour l'événement, ce qui me rend un peu inquiète. » « Tes robes sont toujours magnifiques, Didi, lancèrent mes petites soeurs en coeur. » Elles me soutirèrent alors un large sourire. Nous étions finalement arrivés. Après avoir pénétré dans le château, il ne nous fallût que peu de temps pour rejoindre la salle de bal, puisqu'il avait suffi de suivre la foule. Le discours était très beau, comme d'habitude.
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: PREMIER EVENT - Anniversaire de Mariage   

Revenir en haut Aller en bas
 

PREMIER EVENT - Anniversaire de Mariage

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 8Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

 Sujets similaires

-
» Anniversaire de mariage
» EVENT N°1 : MARIAGE D'EDWARD & BELLA
» Inscriptions Premier Event
» Event anniversaire : Miyusaki fait son cinéma !
» Satley ♦ Joyeux anniversaire de mariage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MUGGLE SUPREMACY ☾ ::  :: Partie évent-