Nenya Archdeacon ❧ in the rapture of the midnight sun
FACTS

La ville de Birmingham compte actuellement 22 Purs, 6 Purifiés et 25 Impurs, la Résistance semble recruter plus de membres que l'Ordre du Phénix, il serait peut être bon de se méfier de ce regroupement.
Les les femmes deviennent importantes et prédominantes, au détriment du sexe masculin, pourtant si charmant.




 
AccueilAccueil  RechercherRechercher  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Nenya Archdeacon ❧ in the rapture of the midnight sun



l'impureté sera traitée et éradiquée
MUGGLE SUPREMACY ☾ ::  :: Se présenter :: validés
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage




MESSAGES : 260 LOCALISATION : Au Palais Royal, sans aucun doute ; ou dans les jardins parfois. EMPLOI : Reine à temps plein ; Romancière à ses heures perdues. Elle publie des ouvrages sous un nom de plume "Della Bee"

carnet personnel
DANS TA POCHE: Un stylo, un mouchoir en soie, un rouge à lèvres.
TON PATRONUS: *Rire*
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Nenya Archdeacon ❧ in the rapture of the midnight sun   Ven 8 Avr - 20:27



Nenya Archdeacon

Bloodlust tonight, bite my tongue and hold it in



Nom et prénom Nenya Archdeacon + âge et date de naissance 45 ans - 13 Novembre 1970 + statut de sang Pur + précision sur le statut Moldu pur, jamais sa famille n'a eu la bassesse de se mélanger à la racaille.+ caractère Le silence est d'or, la parole est d'argent ; un des nombreux préceptes qui ont bercé son enfance. Nenya maîtrise l’art du « parlons peu, mais parlons bien », adepte de l’indicible. Tout passe par le regard, le ton de la voix, les gestes et les mimiques. Elle n’apprécie pas devoir tout dire pour qu’on puisse comprendre ce qui lui passe par l’esprit, ou la tracasse. La franchise est toujours de mise avec elle, si vous l'épuisez littéralement, elle saura vous le faire comprendre. Ainsi, elle se montre très sélective sur le choix des esclaves que sa famille emploie, car s’ils ne sont pas capables de comprendre le langage corporel, autant dire qu’elle renvoie la marchandise à l’Orphelinat avec une mauvaise recommandation. Extrêmement calme, elle demeure stoïque à tous les aléas de la vie qui frappent les misérables. On lui a sûrement observé son absence de réactions, son manque de compassion ou son mutisme perpétuel. Son visage reste lisse, ne se plisse pas, jamais sous une quelconque émotion. Elle ne s’émeut que très rarement, Nenya est une femme dénuée de tendresse anonyme. Jamais elle ne pourra ressentir de la gêne ou de la pitié pour un parfait inconnu, et encore. Sa famille compte avant tout, ensuite les autres existent, mais bien après. On ne plaisante pas avec Nenya, qui demeure une femme autoritaire et dénuée de patience lorsqu'on la pousse trop à bout. Nul n'aura la bêtise de pousser la Reine dans ses retranchements. La jeune femme ne se montre compréhensive qu'à l'égard de ses enfants, qui représentent à eux tous la prunelle de ses yeux.

Effroyablement silencieuse par moment, elle reste cependant très minutieuse dans ce qu’elle entreprend. Elle observe, elle calcule, elle anticipe et elle agit en fonction de ce qui se présente sous ses yeux. Elle n’est certes pas une oratrice invétérée, mais ce que vous dites ne tombe pas dans l'oreille d'un sourd. Dans sa discrétion, Nenya s'avère être une femme redoutable. Feindre l'indifférence et l'absence de mouvement, c'est surprendre son adversaire en frappant fort là où il s'y attend le moins. Une manipulatrice silencieuse. Cependant, cet aspect un peu froid et renfermé ne se manifeste que durant les mauvais jours, dans le cadre de la vie privée –que voulez-vous, une femme jusqu’au bout– ;  Mais lorsqu’elle doit apparaître en public, elle sait adopter la parure d’une digne Reine. Être Reine n’est pas un boulot de tout repos, car elle se doit d'être raffinée et cultivée, le protocole exigeant de suivre des règles bien spécifiques. Sourire, illuminer son visage, saluer, bien se tenir lors des réceptions mondaines, entretenir une conversation passionnante, être une digne hôte au bras de son époux. Elle y prend un plaisir naturel, alors sa prestance altière n’est jamais construite sur des faux-semblants, ainsi Nenya a dû apprendre à laisser les pots cassés au placard, même dans les pires moments.

Nenya, c’est aussi cette part de mystère qu’elle cultive bien involontairement, et qui peut amener les gens à se questionner : mais qui est-elle vraiment, autrement que la Reine ?
+ nationalité Anglaise, l'héritage de l'empire britannique coule dans ses veines + situation familiale Mariée à un homme depuis de nombreuses années, Nenya a engendré cinq enfants qui font la fierté de la famille royale Archdeacon + situation financière Riche, extrêmement riche. L'or pleut à foison, et c'est dans une couverture en plume qu'elle s'endort. + situation matrimoniale/orientation sexuelle Mariée au Roi Erwin ; Hétérosexuelle+ métier/études Son avenir étant tracé depuis sa naissance, Nenya a épousé Erwin en ayant l'éducation d'une Reine. Ainsi, il n'a jamais été nécessaire qu'elle suive des études afin de travailler. Oh non ! Elle a été élevée dans le plus grand raffinement si bien qu'elle siège sur le trône à la droite de son époux, en tant que Reine. ; Cependant, elle se plaît à rédiger quelques ouvrages qu'elle publie sous un nom de plume anonyme : "Delya Bee" ; Elle est donc Romancière à ses heures perdues, soit assez souvent.  + groupe désiré Poison ; Bien qu’on lui ait inculqué les idéologies pro sang-pur depuis qu’elle a su faire ses premiers pas, le regard azur de la jeune femme vous fusillera littéralement si vous avez le malheur de lui dire qu’elle forge sa propre opinion en suivant sa famille tel un vulgaire mouton. Elle a choisi le camp qui comblera les volontés de sa famille, la préservera de toutes mésententes, et qui met en valeur la beauté de leur sang. De plus, elle y trouve un intérêt qui semble bien plus important à ses yeux que la misère des Impurs. +

Si vous aviez accès à une baguette/à la magie, vous en serviriez-vous ? Pourquoi ? Nenya, toucher ce vulgaire de bout de bois ? Ne la faites pas rire ! Il est tellement risible de constater que c’est ce fameux bout de bois qui a créé autant de dégâts dans le monde entier. Jamais, elle ne peut s’imaginer avec cette chose entre les doigts. Si l’on commence par toucher une baguette, allons donc jusqu’à désinhiber l’horreur que représente ces êtres sales et répugnants, que sont les Impurs. ; Nenya est catégoriquement réfractaire à l’encontre de tout objet ou être vivant à connotation magique. Noire sera sa colère si elle surprend une once de curiosité dans l’iris d’un de ses cinq enfants. + Que pensez-vous des covens ? (Éclat de rire derrière un sourire éclatant) Mais laissez-les donc exister, voyons ! Il faut de tout pour faire un monde, non ? Comment croyez-vous que les Seigneurs s’occupaient durant leurs festins ? Eh bien, ils avaient des bouffons ! Nous avons aussi, les nôtres.  + Et les esclaves dans tout ça, vous en dites quoi ? Dans la lutte pour son humanité, il y’a le chasseur et la proie. Lorsque l’un des individus prédomine l’autre, il y a ce que l’on appelle un jeu de force, où le prédateur prédomine sa proie qui demeure à son entière merci. Car vous savez, chez ces gens-là, on ne rit pas Monsieur, on ne rit pas ! ; Ainsi la race dominatrice a su asservir les Impurs, qui ne sont que d’infâmes et misérables insectes que l’on éradique avec une facilité presque déroutante. Inférieur, victime au bas de l’échelle sociale et morale, réduit à n’être possédé comme objet, le moindre privilège leur est gracieusement ôté, à l’image de leur avilissement. ; Car la vermine, on l’extermine.
Poison

toi et le gouvernement


Que penses-tu du gouvernement actuel ? As-tu des liens avec lui ? La politique est indéniablement le cordon ombilical qui unit la famille royale. Elle ponctue sans exagération quatre-vingt pourcent de la discussion durant un agréable souper. Nenya, en fine démagogue, s’intéresse de près à la politique sans pour autant avoir l’envie d’y mettre son grain de sel. Son époux Erwin gouverne, elle sait rester à sa place sans froisser l’orgueil de celui-ci. Cependant, elle aime échanger ses opinions en sollicitant son esprit critique et analytique. Des vertus dont elle espère que ses enfants entretiennent avec le plus grand sérieux.

Es-tu au courant du mouvement de rébellion ? Si oui, es-tu en sa faveur ? Vaguement, des rumeurs. En ce qui concerne les conflits, Nenya se retire de l’échiquier, afin de battre en retrait durant la bataille. Non pas par crainte, ou fuite. Disons plutôt qu’elle préfère se replier, observer en silence avant de se montrer à nouveau. De plus, ce genre de choses ne la concerne pas directement puisque l’Ordre existe pour briller dans ce genre d’occasion et éradiquer la racaille s'il le faut.

Que penses-tu de l'Ordre du Phénix ? As-tu des liens avec lui ? Cette milice est une fierté pour la suprématie. Elle protège, exécute et rétablit l’ordre en cas de débordement. Son influence engendre un climat de paix, puisque l’on sait que la menace magique est maîtrisée et crucifiée à jamais. Voir quelques membres d’élite de cette police, discuter et échanger sur leur quotidien nourrit parfois la curiosité de Nenya.

Explique nous ton point de vue sur le statut de sang La valeur du sang équivaut pour elle à la valeur morale d'un individu. Si le sang est intact, la valeur est louable ;  si le sang s’est répandu, cela doit être condamné. Nenya refuse le mélange des genres quel qu'il soit, ayant donc une haine farouche envers les Impurs, les sang-mêlé et les hybrides d'espèce. De plus, le fait avéré est que plus le sang est pur; plus il est aisé de s'accomplir et rares sont les Moldus qui rechignent à utiliser cet attrait. Ainsi, elle en vient à la conclusion qu'il existe une hiérarchie entre les différentes races et y accorde une extrême importance. Elle ne peut apprécier pleinement une personne si son sang est impur, bien qu'elle leur reconnaisse au moins la raison, puisqu'ils admettent l'erreur de leur existence.

Es-tu pour ou contre le retour de la magie ? La magie, c’est un péché qui retourne les entrailles. Généralement associé à la bassesse la plus extrême, les êtres qui osent détenir la maîtrise de cette abomination sont assujettis. A croire que la vilénie qui semble avoir animé ces gens-là durant des décennies s’amasse telle un cadavre en putréfaction dans sang qui coule dans leur veine. Dégoûtant ; A l’image de la nécrose, la magie est considérée selon Nenya comme un fléau qu’il faut éradiquer avant toute gangrène, qui risquera de contaminer la suprématie des sang-pur.


derrière l'écran

pseudo/prénom franken - Lou + âge 23 ans + région Ile de France + comment nous as-tu trouvé ? J'ai stalke encore et encore; puis j'ai balancé mon poisson dans la casserole pour le cuire vite quand le forum a pré-ouvert ♥ + un autre petit mot ? J'aime trop MS, j'aime trop les membres. Bravo Odaya :3 +


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




MESSAGES : 260 LOCALISATION : Au Palais Royal, sans aucun doute ; ou dans les jardins parfois. EMPLOI : Reine à temps plein ; Romancière à ses heures perdues. Elle publie des ouvrages sous un nom de plume "Della Bee"

carnet personnel
DANS TA POCHE: Un stylo, un mouchoir en soie, un rouge à lèvres.
TON PATRONUS: *Rire*
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Nenya Archdeacon ❧ in the rapture of the midnight sun   Ven 8 Avr - 20:27



Fear the Bastard Blood

From deep inside she aches for every part of him





comptes nous ton histoire
Le monde est une pièce mal distribuée. Certaines personnes ne devraient jamais avoir croisé notre chemin et pourtant, le destin en décide bien souvent autrement. D'ailleurs, la majeure partie du temps, c'est grâce à ceux-ci que l'on en apprend le plus, sur nous-mêmes, sur tout. Que ce soit agréable ou pénible, ces personnes ne sont jamais là sans raison. C'est à nous de décider ce que l'on veut en tirer ou pas. Ennemi, ami, famille et amour riment tous avec grandir.

Petite fille fragile. Dans chaque geste, chaque regard et chaque parole. Tout en elle respirait ce besoin de protection permanente. Parce qu’elle était capable de tout donner pour ceux qui ne le méritaient pas toujours, elle avait toujours ignoré la façon de se protéger elle-même des aléas de la vie. ;  Alors que son monde ne se limitait qu'a la fenêtre de sa chambre, un cri de douleur se déchira dans la maison cachée de la Lune. Un ennui morbide qui se transforma rapidement en une allégresse palpable. On se penche, on admire et puis, on découvre. Quoi au juste ? Que l’image est l’image de la nature et qu’elle est exactement  comme elle. Simple fruit de gestation. Une femme, parmi d’autres femmes. Cruellement différente des autres et pourtant nous savons tous que nous ne sommes différents que du masque que nous portons. Le sien est blanc et scintillant. Il est uniforme et l’englobe telle une sphère parfaite. En son centre, un sourire. Large et rouge. Il te glace le sang. A ses côtés, on se sent dans un perpétuel embarras. Et elle sourit de plus belle, étalant sa froideur devant vos yeux égarés. C’est si bon. Elle n’est que la progéniture prodige issue de l'union d'une famille de sang-pur anglaise, les Glenfield –de son nom de jeune fille. Et on s’approche du miroir. Le masque devient translucide découvrant l’éclat de sa beauté juvénile. Ses yeux s’alignent de couleur pacifique. Ils portent chances selon sa mère qui aimait perdre ses yeux dans leur profondeur. Ses cheveux sont d'un reflet brun et c’est pour cela qu’ils n'ont jamais changer de couleur. Sa chère mère l’aimait tant pour la préserver de cette banalité dont les femmes lambda sont toutes victimes.

« Nenya, cesse donc de fixer … ces gens ! » ; Une petite frappe sur la main, l’incompréhension se fait sentir. En quoi son acte peut-il susciter une telle réaction chez sa mère ? Une réflexion qui apparaît comme bien trop ennuyeuse pour la petite fille, qui décide d’abandonner toute discussion avec sa génitrice. Elle conçoit l’idée d’avoir été éduquée comme le suggère son statut noble, mais ne pas pouvoir poser un regard, même le plus indifférent du monde sur des inconnus, l’intriguait. Mais  égale à elle-même, elle ne préféra pas argumenter, au risque de faire s’époumoner Madame Glenfield. Cette dernière était tellement fière, quelle joie d’avoir conçue une enfant aussi altruiste et cultivée. Elle plaçait énormément d’espoirs en sa fille afin de conclure une alliance avec les Archdeacon  en vue d’un mariage royal. ; Il y a quelques années de cela, les Archdeacon et les Glenfield se sont alliés pour le meilleur et pour le pire. Sous le joug de l’ambition, Nenya s’est forgée une vie où elle s’oublie elle-même au détriment des autres. « Écoute-moi bien Nenya … » ; Avec sa mère accroupit devant elle, la fixant droit dans les yeux, la petite fille était bien obligée de prêter attention aux propos qui allaient suivre. « Tu es intelligente, et j'espère beaucoup de ton parcours futur, car … tu es prédestinée à de grandes choses. »



Autumn Tale. C’est un conte qui se déroule en Automne ; où les feuilles flétrissent et déchoient des arbres, chutant au sol dans un tourbillon de couleurs chaudes. Les feuilles jaunies par la saison en déclin et à la veille de leur cycle, elles volent au gré du vent avant de s’écraser paisiblement sur le sol, puis se relever dans les airs par une brise aussi forte soit-elle engendrer par le passage en trombe d’une voiture. ;  « Docteur, cet enfant est-ce un garçon ? Ou bien une fille ? » s’enquit la Reine, allongée sur son lit d’auscultation, ne pouvant dissimuler une certaine anxiété visible sur son pâle visage. ; Le praticien se tourna alors vers la future mère, le visage neutre, sans grande expression sur son visage. L’incompréhension survole le visage de la future mère, qui s’assombrit définitivement à l’idée de connaître une complication durant sa grossesse. Comment justifier cela auprès des autres ? Comment pourra-t-elle-même supporter le regard méprisant qu’on portera sur sa personne. Jeune femme en éclosion, incapable de donner un héritier royal à son époux. Connaître l’échec dans le seul rôle important où sa dévotion doit être primordiale, cela était inconcevable pour elle. ; Comprenant le désarroi naissant de sa patiente, le médecin ne peut réprimer un grand sourire qui s’étale sur ses lèvres finement crevassé. « Le petit Prince va parfaitement bien, votre Altesse ! » ; Parce qu’il y a, derrière sa joie, un élan de douceur, un flot intarissable de larmes déferla de ses yeux, s’écrasant docilement contre ses pommettes humides avant de ruisseler gracieusement sur ses joues empourprées. A l’annonce de cette heureuse nouvelle, elle pouvait sentir comme un halo de lumière brillé dans son cœur, ses rêves étaient remplis de l’avenir prometteur de son premier Prince. Elle était si … heureuse ! L’infinité de futurs possibles que son corps minuscule détiendra. Le pouvoir de la vie ! Ses larmes qui débordaient, ne voulaient tout simplement pas s’arrêter, car elles étaient la preuve de la vie de son premier fils. Le fils tant désiré …

Cinq enfants, cinq chemins sinueux menant tout droit à un avenir incertain. Cinq respirations, un bonheur décuplé. Si la Reine était fière de ses enfants, elle ne pouvait pas rêver mieux qu’une entente harmonieuse entre ces derniers. De l’amour à l’état pur, cette candeur juvénile flottant dans l’air, un amour fraternel presque fusionnel, mais en sera-t-il ainsi une fois qu’ils auront grandis ? ; Malgré sa joie, un soupçon de désarroi la hantait jour et nuit. Comment vivre avec la hantise de voir ses enfants se déchirer ? La peur au ventre, l’angoisse qui vrille son esprit, la paranoïa face à chaque jeu d’enfant anodin qui la conforte dans cette chasse incessante de la vérité. Elle ne pouvait être qu’une spectatrice si impuissante que cela frôle la démence de ne pouvoir rien contrôler. N’avoir aucun contrôle sur le tournant que peut prendre un événement, la frustration intense d’être incapable d’arrêter, voir même de lutter face à cette vision de conflit entre frères et sœurs. ; Quelle horreur. De la révulsion ? Peut-être bien. Et là, elle comprenait que sa plus grande peur est vraisemblablement le manque d’unité au sein de sa famille ; « Hé ! On zoue à la bagarre ? » suggéra le plus jeune des enfants ; Violence innocente. Naïveté juvénile de l’enfant lambda. ; Insupportablement dégoûtant ce sentiment de crainte. Sanglotant à cette pensée ignoble, ce sentiment de révulsion face à l’ambiguïté prédomine sur son statut de mère. Ressentir de la répugnance craintive face à ses enfants,  elle n’aurait jamais pensé pouvoir développer ce genre de sentiment à l’égard de ses adorables enfants. Si adorable, mais pourtant si sordide, pourquoi donc ne pas s’amuser comme la bienséance le demande ? ; La douleur engendre la faiblesse, n’oublions pas que la souffrance existe seulement parce que la douleur existe. Toute faiblesse doit être détestée, la détester chez les autres mais plus encore chez soi-même. ; Elle lève son regard ahuri afin de le plonger dans celui de l’une de ses filles, Amandine. Un sourire fantomatique se dessine sur son visage, les bras paisiblement tendu vers sa douce progéniture qu’elle appelle d’une voix calme. Précipitamment, telle des danseuses étoiles, les petites Archdeacon se ruèrent dans les bras de leur mère, suivit de près par les trois garçons, à qui Nenya embrassa le front à tous. Elle avait tant d’espoir envers ses enfants, peut-être même trop en raison de leur clairvoyance presque précoce parfois pour leur âge. « Peu importe où vous êtes, peu importe où la vie vous mènera, vous ne pourrez jamais oublier qui vous êtes, ni comment vous êtes venus au monde. Vous êtes des Archdeacon, des Princes et des Princesses! Vous cinq, vous faites tous  partis de moi, comme je fais partie de vous. C’est la part de vérité qu’il y a dans vos vies, et ce sera toujours vrai même après la mort. Les faiblesses qui nous animent, il faut les maîtriser pour avoir la maîtrise de soi. C’est ce qui fait la force de la famille royale, de notre famille. » ; Le jeune âge des deux derniers ne leur permettait pas encore de comprendre avec exactitude l’importance de ses propos, seule l’incompréhension pouvait se faire ressentir. Songeuse, Nenya observa ses enfants avant de les relâcher pour qu’ils continuent de jouer entre eux. Avait-elle réellement l’opportunité de faire autrement ? A vrai dire, non. Cette peur, elle devait apprendre à la maîtriser pour mieux la vaincre.



Vous connaissez la loi, celle du plus fort ? Tout échec a besoin d’être gravé dans la peau. Et c’est à l’apogée de son existence que je l’ai compris. La faiblesse oblige la force, comme la trahison engendre le sang. Ceci est le code, la loi des Archdeacon et de la suprématie des Moldus. L’avilissement des êtres infâmes, des Impurs ne peut être purgé que par le sang.  Nenya en rit comme quelqu’un qui avait sérieusement réfléchi à la vie et qui comprenait enfin la blague de celle-ci. ; Son visage pâle aux traits délicats affiche le désintéressement extrême comme à son habitude, satisfaite de sa vie en tant que privilégiée, la Reine siège gracieusement dans son Palais avec le plus grand dédain du monde.

Long live the King.
God saves the Queen.

All Hail the Royal Highness Archdeacon’s Family.




Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité


MessageSujet: Re: Nenya Archdeacon ❧ in the rapture of the midnight sun   Ven 8 Avr - 20:29

BBienvenuuee !

Bon courage pour ta fiche <3.
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité


MessageSujet: Re: Nenya Archdeacon ❧ in the rapture of the midnight sun   Ven 8 Avr - 20:29

Bienvenuuuue!

Entre Purs, faudra se trouver un lien digne de notre statut.
Revenir en haut Aller en bas




MESSAGES : 1236 LOCALISATION : Quelque part dans la demeure de ses Maîtres. Comme si elle avait quelque part où aller de toute façon. EMPLOI : Esclave à plein temps. C'est pas comme si elle pouvait faire quoique ce soit d'autre de sa vie.

carnet personnel
DANS TA POCHE: un mouchoir en tissu, brodé de ses initiales. Un rouge à lèvres qu'elle n'a jamais utilisé et un miroir de poche, bien qu'elle ne puisse jamais y décerner son reflet.
TON PATRONUS: un chat, doux et tendre aux premières impressions, mais pouvant être féroce et intrépide.
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Nenya Archdeacon ❧ in the rapture of the midnight sun   Ven 8 Avr - 20:29

Ma reine

Bienvenue parmi nous
Ravie de te voir officiellement sur le forum
J'espère que tu te plairas sur MS, tu as 2 semaines pour rédiger ta fiche, dont une pendant laquelle ton vava te sera réservé

N'hésites pas si tu as des questions !


You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.
survivre
avant
tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité


MessageSujet: Re: Nenya Archdeacon ❧ in the rapture of the midnight sun   Ven 8 Avr - 22:14

Bienvenue Mère !
Revenir en haut Aller en bas


Invité

Invité


MessageSujet: Re: Nenya Archdeacon ❧ in the rapture of the midnight sun   Ven 8 Avr - 22:23

Bienvenue votre altesse

(courage pour ta fiche, hâte de lire tout ça )
Revenir en haut Aller en bas




MESSAGES : 260 LOCALISATION : Au Palais Royal, sans aucun doute ; ou dans les jardins parfois. EMPLOI : Reine à temps plein ; Romancière à ses heures perdues. Elle publie des ouvrages sous un nom de plume "Della Bee"

carnet personnel
DANS TA POCHE: Un stylo, un mouchoir en soie, un rouge à lèvres.
TON PATRONUS: *Rire*
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Nenya Archdeacon ❧ in the rapture of the midnight sun   Ven 8 Avr - 23:33

Merci à tous ♥ ; J'avance lentement, mais sûrement. J'attaque les questions, et je m'occuperai de l'histoire sûrement demain

Ivy on se trouvera un lien sans soucis o/

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Invité

Invité


MessageSujet: Re: Nenya Archdeacon ❧ in the rapture of the midnight sun   Sam 9 Avr - 10:25

Bienvenue ♥
Je te souhaite bon courage pour la rédaction de ta fiche ♥
Revenir en haut Aller en bas




MESSAGES : 1236 LOCALISATION : Quelque part dans la demeure de ses Maîtres. Comme si elle avait quelque part où aller de toute façon. EMPLOI : Esclave à plein temps. C'est pas comme si elle pouvait faire quoique ce soit d'autre de sa vie.

carnet personnel
DANS TA POCHE: un mouchoir en tissu, brodé de ses initiales. Un rouge à lèvres qu'elle n'a jamais utilisé et un miroir de poche, bien qu'elle ne puisse jamais y décerner son reflet.
TON PATRONUS: un chat, doux et tendre aux premières impressions, mais pouvant être féroce et intrépide.
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Nenya Archdeacon ❧ in the rapture of the midnight sun   Sam 9 Avr - 15:35

bienvenue à Birmingham




pas d'avis constructif, navrée ta plume et divine, tu as tellement bien cernée la reine et la famille, c'est juste, divin. Hâte de te voir évoluer sur MS



Bienvenue, bienvenue Te voilà donc fraîchement validé jeune padawan ! Puisses le sort t'être désormais favorable et ce, avant que l'hiver arrive
Hm, hm. Plus sérieusement Tu peux désormais aller recenser ton personnage juste là (histoire d'être parfaitement à jour), ensuite tu pourras créer ton petit carnet personnel par ici, où tu pourras absolument tout mettre (n'oublies pas de lire les règles de la section pour mieux comprendre le fonctionnement)
Tu peux également te mettre au service des Purs (sauf si tu es Pur )
Si tu ne veux pas te retrouver à la rue, tu peux demander un logement, ou préciser que tu es encore un habitant de l'Orphelinat et demander ta chambre.
Par la suite tu pourras rp à ta guise sur le forum !
On t'invite néanmoins à aller jeter un coup d'oeil aux animations, ça se trouve tu pourrais en louper une ! En espérant que tu te plairas sur MS et que tu vivras de belles et longues aventures

Gloire aux Moldus, gloire à la pureté du sang et puisses-tu vivre longtemps !


You deserve every star in the galaxy laid out at your feet and a thousand diamonds in your hair. You deserve someone who’ll run with you as far and as fast as you want to. Holding your hand, not holding you back.
survivre
avant
tout.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur




MESSAGES : 260 LOCALISATION : Au Palais Royal, sans aucun doute ; ou dans les jardins parfois. EMPLOI : Reine à temps plein ; Romancière à ses heures perdues. Elle publie des ouvrages sous un nom de plume "Della Bee"

carnet personnel
DANS TA POCHE: Un stylo, un mouchoir en soie, un rouge à lèvres.
TON PATRONUS: *Rire*
COMPÉTENCES:

MessageSujet: Re: Nenya Archdeacon ❧ in the rapture of the midnight sun   Sam 9 Avr - 15:47

Ouais ! Contente que ça plaise alors !

Merci pour la validation ♥



- i never loved you. i locked you up, wanting to keep you. that is not love, that's possession -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Nenya Archdeacon ❧ in the rapture of the midnight sun   Aujourd'hui à 17:47

Revenir en haut Aller en bas
 

Nenya Archdeacon ❧ in the rapture of the midnight sun

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Loterie thématique (S. Mermaid Hellys-Leänik , Saturday Archdeacon & M. Raphaël Grimaldi )
» Nenya // elfe voyageuse, musicienne et dresseuse de chevaux.
» Galadriel, Dame de la Lothlórien et Protectrice de Nenya
» NENYA WHITEHORSE // toujours se méfier de l'eau qui dort...
» A. Ellyot Archdeacon ◭ Son of a Lycanthrope

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
MUGGLE SUPREMACY ☾ ::  :: Se présenter :: validés-